AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 Jodie Holmes - beyond : two souls

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jodie Holmes


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 15/05/1990
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ▌AVENTURES VÉCUES : 4949
▌ARRIVÉ(E) LE : 16/04/2014
▌CRÉDITS : Sleepy Cysgod
Ton âge : 23 ans

MessageSujet: Jodie Holmes - beyond : two souls Jeu 3 Juil - 13:32


Jodie Holmes


fiche personnage

NOM(S) : Holmes. ✖ PRÉNOM(S) : Jodie. ✖ ÂGE : 24 ans. ✖ LIEU ET DATE DE NAISSANCE : mai 1990. ✖ MÉTIER/ÉTUDES : serveuse. ✖ ORIENTATION SEXUELLE ET SITUATION AMOUREUSE : hétéro et célibataire. ✖ TRAITS DE CARACTÈRE : solitaire, elle préfère la compagnie de quelques amis à la présence d'un grand nombre de personnes avec qui elle n'a rien en commun + elle est forte, du moins on lui a appris à le devenir, parfois elle a envie de tout lâcher, de se laisser aller, mais elle essaye de rester forte et d'aller jusqu'au bout des choses + elle n'a pas un caractère facile, bien au contraire + elle est déterminée et combattante + avec tout ce qu'elle a vécu, elle semble être triste, malheureuse en permanence, mais elle refuse qu'on s’apitoie sur son sort + manipulable + elle voit dans ce nouveau monde une véritable chance pour une nouvelle vie, elle compte bien passer à autre chose et vivre normalement. ✖ PERSONNAGE ET JEU D'ORIGINE : Jodie Holmes, Beyond : Two souls. ✖ GROUPE : Je viens à la rescousse.

fiche joueur

Alors, alors, j'ai envie de dire peu importe mon prénom de toute façon vous utiliserez celui de mon perso, non ? Mais bon, mon pseudo/surnom, c'est Halay ou Gwen Super Héros J'ai 20 ans, je vieillis, je vieillis, j'entre en licence 3 d'histoire, donc en période scolaire, j'suis pas hyper présente, mais j'fais de mon mieux Love Sinon, harcelez moi de mp si vous avez des questions, ça ne me dérange pas (a)

recensement

Code:
code pour recenser l'avatar

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jodie Holmes


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 15/05/1990
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ▌AVENTURES VÉCUES : 4949
▌ARRIVÉ(E) LE : 16/04/2014
▌CRÉDITS : Sleepy Cysgod
Ton âge : 23 ans

MessageSujet: Re: Jodie Holmes - beyond : two souls Jeu 3 Juil - 14:23

ta petite histoire

« Aiden, tu veux me laisser tranquille s'il te plaît. » j'avais huit ans et Aiden vivait avec moi depuis toujours. Je n'avais jamais été seule, il avait toujours été à mes côtés, du jour de ma naissance à aujourd'hui il ne m'avait jamais abandonné. Il n'était pourtant pas vraiment là, ce n'était pas une personne physique, une personne que tout le monde pouvait voir ou une personne à qui tout le monde pouvait parler, non. Aiden était à moi, il était plus qu'avec moi, il était relié à moi, il était né avec moi. Je ne savais pas qui il était, ni pourquoi il était là, je ne comprenais pas. Les gens pensaient depuis toujours que j'inventais toutes ces histoires, que ce n'était rien d'autre qu'un ami imaginaire, mais c'était faux. Il était vraiment là, je le savais, je le sentais, il pouvait intervenir parfois, je ne pouvais pas inventer tout ça, mais personne ne me croyait, ou presque.

Je vivais avec mes parents dans une belle maison sur la base militaire où ils travaillaient, j'allais à l'école comme les enfants normaux, j'essayais de m'amuser comme les enfants normaux, mais je n'étais pas normale. J'étais différente à cause d'Aiden, j'aurai tellement aimé être comme les autres, j'aurai tellement aimé qu'Aiden ne soit pas là, qu'il n'existe pas. Souvent j'avais prié pour qu'il me laisse tranquille, je lui avais souvent demandé de partir, de me laisser tranquille, jamais il ne l'avait fait et j'étais capable de dire aujourd'hui que je regrette tout ce que j'ai pu dire. Sa présence m'avait apporté beaucoup de problèmes, il était certain que s'il n'avait pas existé, ma vie aurait pu ressembler à celle des autres enfants, mais pourtant je l'aimais, j'étais liée à lui pour toujours. J'avais du mal à me lier avec les autres, à cause d'Aiden certainement, il avait parfois du mal avec les autres enfants. Personne ne le voyait, mais lui intervenait, parfois violemment et on m'accusait de ce qu'il faisait, on ne croyais pas en ce que je disais. Il y avait cette fois où je jouais dehors, je devais rester dans le jardin, mais j'en étais sortie pour retrouver les autres enfants dehors, il avait neigé, j'avais envie de faire une bataille de neige avec les autres enfants, de m'amuser comme eux, avec eux, mais Aiden avait fini par réagir violemment et il avait essayé d'étrangler ce petit garçon.

Mes parents, qui jusqu'à présent pensaient que je n'avais rien d'autre qu'un ami imaginaire, avaient commencé à s’inquiéter de mon comportement violent. Enfin, je n'étais pas violente, Aiden l'était, surtout lorsqu'il s'agissait de me défendre, mais ses réactions étaient toujours disproportionnées, essayer d'étrangler un petit garçon pour une bêtise, c'était juste n'importe quoi. Peu importe de toute façon, personne ne me croyait. Ma mère restait douce avec moi, elle essayait de ne pas avoir peur, de se comporter comme n'importe quelle mère, mais mon père devenait différent. Plus méfiant, distant, j'avais l'impression qu'il me rejetait, je devais le dégoûter ou il avait peur de mes réactions, il aurait certainement voulu avoir une fille comme les autres, je l'avais très certainement déçu. Il me traitait comme un monstre, du moins c'est ce que mon cerveau de petite fille me disait. Suite à l'incident avec le petit garçon, mes parents avaient décidé de m'amener dans un laboratoire afin d'étudier mon comportement et de savoir ce qui n'allait pas chez moi. C'est là que j'avais rencontré Nathan et Cole, les chercheurs. Ils voulaient savoir qui était Aiden, ce qu'il pouvait faire, pourquoi réagissait-il ainsi, ils étaient certainement les premiers à ne pas me traiter comme un monstre, à ne pas avoir peur de moi alors qu'ils me croyaient au sujet d'Aiden.

J'avais toujours supposé que mes parents m'avaient amené dans ce centre pour régler mon problème. Ils voulaient certainement savoir si j'étais un danger pour moi ou pour les autres. Du moins je préférais croire à cette version que je m'étais répétée des dizaines de fois, je ne voulais pas croire qu'ils m'avaient abandonné. En effet, si au départ je n'allais voir Nathan que de façon occasionnelle, mes parents avaient fini par m'y laisser pour vivre. J'avais une sorte de petit appartement pour moi toute seule alors que je n'avais que huit ans. Mes parents m'avaient annoncé plus tard qu'ils devaient quitter la base militaire, ils étaient envoyés ailleurs, pour mon bien – selon eux – il était préférable que je reste dans ce centre, à la DPA, sans eux. Ils ne viendraient plus, mes parents étaient en train de m'abandonner. Ma mère semblait affectée par cette décision, elle semblait avoir plus de mal que mon père à me laisser ici. Lui, il semblait détaché, heureux de se débarrasser de moi. Je pleurais, j'étais la petite fille de huit ans qu'on chassait parce qu'elle n'était pas normale, je ne voulais pas qu'on ait pitié de moi ou qu'on m'observe, non, je voulais être une petite fille normale, retourner vivre avec mes parents dans notre belle maison, aider ma mère à préparer le dîner et embêter mon père à son retour. Mes larmes ne changeaient rien au comportement de mon père, il venait de briser le cœur d'une petite fille de huit ans. C'est Aiden qui allait me venger, étant de nouveau violent, il venait d'agresser mon père. Il m'avait fait souffrir, Aiden me protégeait et me vengeait. Le comportement d'Aiden ne fit qu'empirer les choses, j'étais un monstre à ses yeux, plus aucun doute.

A partir de cet instant, ma nouvelle maison était cette chambre à la DPA et ma nouvelle famille était Nathan et Cole avec qui je passais tout mon temps. Ils étudiaient le comportement d'Aiden, son fonctionnement, ses dons. Parfois Aiden s'énervait, comme cette fois où il avait terrifié une femme lors d'un test, pourtant Nathan et Cole, eux, ne m'avaient jamais abandonnés, contrairement à mes parents. Ils ont toujours été là pour moi, peut-être n'étais-je rien d'autre que le sujet d'une expérience, mais jamais ils ne m'avaient fait ressentir ça. Ils m'aidaient à comprendre Aiden, à le contrôler lorsque ce dernier devenait incontrôlable. Je partageais tout avec eux, comme une enfant partage des choses avec ses parents.

Souvent je regardais la télé avec eux, ce jour-là il était tard, j'étais fatiguée. Nathan m'annonçait qu'il m'avait acheté un nouveau livre, il me demandait alors d'aller lui chercher si je voulais qu'il me le lise avant que j'aille me coucher. En allant chercher ce fameux livre, deux silhouettes, deux fantômes m'apparurent : la femme et la fille de Nathan, blessées. Si elles étaient là, il n'y avait qu'une raison possible : elles étaient mortes. Je voulais l'annoncer à Nathan, mais il était trop tard, lorsque je revenais dans la pièce, il était déjà au téléphone en train d'apprendre cette terrible nouvelle. Elles venaient toutes les deux d'être tuées dans un malheureux accident de voiture. Quelques jours après, la fille de Nathan m'était apparue de nouveau dans la nuit, pour permettre à ce dernier de retrouver la paix et de faire son deuil, j'avais été retrouver Nathan dans son bureau pour faire l'intermédiaire entre lui et les deux femmes de sa vie qui venaient de le quitter.

Je vivais toujours à la DPA, mais j'avais grandi, beaucoup. Nathan tenait absolument à ce que je me lis à d'autres enfants de mon âge, je me sentais trop différente, bizarre, pour ça, mais j'avais fini par accepter d'aller à une fête d'anniversaire. Je ne me sentais pas à ma place, les jeunes se comportaient comme de jeunes adultes dépassant leurs limites, ils buvaient et fumaient. Ils avaient fini par me poser des tas de questions sachant pertinemment d'où je venais. Ils voulaient savoir pourquoi je vivais dans l'unité des choses étranges, paranormales. J'avais fini la fête enfermée dans un placard sous les escaliers, je ne m'étais sortie de là que grâce à Aiden. Aiden était toujours là pour moi, mais je ne pouvais pas m'empêcher de me dire que s'il n'existait pas rien de tout ça ne se serait passé.

Il s'était passé des choses depuis cet événement, je m'étais beaucoup cherchée, je voulais trouver qui j'étais réellement, changer, ne plus être cette Jodie que les autres rejetaient parce qu'elle était trop bizarre. Je vivais toujours entourée de Nathan et Cole, j'avais physiquement changé, nouvelle coupe de cheveux, nouveaux vêtements, nouveaux amis. Un soir Nathan refusa de me laisser sortir avec des amies, ce qui ne m'avait pas plu. Une entité avait beau être attachée à moi, j'étais une adolescente qui essayait de contredire les adultes autour d'elle. Malgré l'interdiction, je m'étais enfuie avec l'aide d'Aiden. Il avait simplement contrôlé Cole pour qu'il me conduise où je voulais, on l'avait ensuite abandonné dans un bois. Une fois arrivée, mes amies n'étaient pas là, je m'étais donc retrouvée seule dans ce bar. Je regrettais de ne pas avoir écouté Nathan et je regrettais à ce moment-là tout ce que j'avais pu dire à Aiden, j'étais heureuse qu'il soit là. En effet, ce soir là, sans lui, tout aurait mal fini. Le patron du bar avait essayé de me violer, mais avec l'aide d'Aiden je m'en étais sortie, il avait du tuer le patron et les clients du bar, mais je m'en étais sortie.

Après cette histoire je m'étais calmée, je suis redevenue plus calme, je me cherchais moins. Malheureusement je ne pouvais toujours pas vivre une vie normale avec Aiden. Nathan venait me chercher parce qu'un autre centre de recherche avait créé un condensateur, mais il en avait perdu le contrôle. Les entités en sortaient, elles étaient plus violentes qu'Aiden, elles tuaient, les équipes de secours ne s'en étaient pas sorties vivantes. Pour tout le monde j'étais la seule capable d'arrêter ça, comme ci une gamine en était capable, Nathan n'était pas d'accord non plus, mais j'avais fini par accepter de l'aider, si on pouvait dire que j'avais réellement le choix. J'avais réussi à fermer le condensateur et couper le lien entre les deux mondes, mais uniquement grâce à Aiden, encore une fois, sans lui, je serai certainement morte comme toutes les autres personnes qui étaient entrées ici.

La première fois que je l'avais vu, je crois que je l'avais détesté. Il était venu m'arracher à l'endroit où j'avais grandi, aux personnes que j'aimais. Pour la deuxième fois je devais quitter ceux que j'aimais. La CIA avait donc envoyé Ryan pour me chercher, pour me recruter de force. Je n'avais rien d'un agent, mais Aiden était un atout précieux pour eux, ils n'avaient plus qu'à m’entraîner pour que je puisse ressembler le plus possible à un agent compétent. Le jour où il était venu me chercher, j'avais beaucoup pleuré, protesté, il ne me prenait que pour une gamine capricieuse, il ne comprenait certainement pas qu'il était en train d'arracher une adolescente à sa famille. Malgré la douleur, j'avais fini par partir.

La formation était horrible, difficile, plusieurs fois j'ai prié pour ne plus avoir à supporter ça. Les entraînements permanents, le changement total de vie, tout ça était insupportable. Surtout que je n'avais rien choisi, tout ça m'avait été imposé, juste parce que je cohabitais depuis ma naissance avec une entité. Cette chose qu'on considérait comme un don ou une malédiction était aujourd'hui à mes yeux une malédiction, malgré tout je n'arrivais pas à être sincèrement en colère contre Aiden, pas après tout ce qu'il avait fait pour m'aider. J'avais donc appris à me défendre, à me battre, à me servir d'une arme. Aiden n'était plus le seul à pouvoir me protéger, désormais je devais être capable de le faire seule.

Ma première mission fut compliquée. J'étais avec Ryan, mais autant dire qu'il ne me servait à rien, du moins directement. Seul Aiden pouvait m'aider réellement. C'est ce qu'il fit, mais le fait qu'il doive s'éloigner de moi me rendait malade, je n'en gardais donc pas un bon souvenir. De toute façon comment garder un bon souvenir de quelque chose qu'on m'avait forcé à faire ? Bref, Aiden devait récupérer des informations contenues dans un coffre fort, chose qu'aucune personne physique n'aurait pu faire sans se faire repérer. Voilà donc à quoi je leur servais, voilà pourquoi ils m'avaient enlevé à ma famille.

Lorsque j'avais quitté le centre d’entraînement de la CIA, ils m'avaient donné un appartement où je vivais désormais seule. Bien trop grand, bien trop luxueux pour la personne que j'étais. J'avais eu le temps de me rapprocher de Ryan, enfin rapprocher n'était pas le mot, disons qu'on était au début du commencement de quelque chose... peut-être. Aiden n'était pas d'accord, il ne me laissais pas faire ce que je voulais, il voulait empêcher tout ce qui aurait pu se passer entre nous. Ce soir là il était venu manger à la maison, Aiden avait tout essayé pour l'en empêcher. Il voulait à tout prix m'éloigner de Ryan, le seul garçon qui s'intéressait à moi, la gamine bizarre qui avait une entité qui la suivait partout.

Le temps passait et j'étais toujours au service de la CIA, il était clair que j'allais certainement y passer le reste de ma vie, vie qui serait probablement très courte. Enfin, c'est ce que je croyais jusqu'à cette mission. On m'envoyait assassiner un chef de guerre. Je ne discutais plus mes missions, je ne cherchais pas à vérifier ce qu'on me demandait, j'exécutais les ordres ayant une confiance aveugle en ceux qui me donnaient des ordres, loin d'imaginer qu'ils étaient en train de me manipuler, surtout Ryan. A l'aide d'un petit garçon, j'avais trouvé ces hommes, j'avais accompli ma mission. Puis j'ai vu ce petit garçon, celui qui venait de m'aider, je venais de tuer son père. J'avais failli mourir, la foule était en colère, mais Ryan était arrivé à temps en hélico. J'étais perdue, je me détestais d'avoir tué le père de ce petit garçon. Mais ce n'était pas le pire, non. Le pire était arrivé lorsque dans l'hélicoptère j'avais appris que je venais de tuer le président élu démocratiquement. Pourquoi alors m'avait-il demandé de le tuer ? Pourquoi m'avait-il trahi ? Je n'y comprenais plus rien. Je venais de tuer un innocent. Furieuse, j'étais stupide d'avoir fait aveuglément ce qu'on me demandait. Je m'étais donc enfuie et j'étais vivante grâce à Aiden. J'avais appelé Nathan pour lui demander de dire à la CIA que s'ils me poursuivaient je les tuerai tous. Et j'ai fuis.

Après ma fuite, j'ai été pourchassé par la CIA, malgré les menaces. On me considérait comme une traite, une fugitive, moi... Alors qu'en réalité ce sont eux qui m'avaient trahis. J'avais été pourchassé partout, lors d'un voyage en train, j'avais fini au poste, où Aiden avait tout saccagé avant que je ne puisse m'enfuir, puis dans la rue, morte de froid et de faim, j'avais fini par m'effondrer. Je m'étais réveillée dans un drôle d'endroit, surveillée par une personne semblant être un sans-abri, Stan. A ce moment-là, ma vie me semblait impossible, j'avais essayé de mettre fin à mes jours, mais Aiden m'avait sauvé. Encore. J'avais alors essayé de m'adapter à la nouvelle vie qui m'attendait peut-être. J'avais suivi Stan qui voulait me montrer comment survivre, comment récupérer de l'argent pour manger chaud. En sortant du supermarché après avoir obtenu la somme nécessaire, une bande de jeunes nous avaient attaqués. J'avais réussi à me défendre malgré la faim et la fatigue, j'avais réussi alors que je me croyais trop faible. De retour, j'avais discuté avec une femme enceinte qui s'inquiétait pour son bébé, si j'avais pu la rassurer ce ne fut que pour une courte durée. Elle n'avait mis que quelques heures avant que le travail se déclenche. Puisqu'elle avait refusé de se rendre à l'hôpital de peur qu'on ne lui prenne son bébé, on s'était distribués les tâches afin de lui donner le meilleur accouchement possible. Avec Stan, je devais récupérer toutes les affaires nécessaires pour le bébé, Aiden m'avait donc aidé à accéder au supermarché en neutralisant le système de sécurité.

J'avais aidé cette femme à mettre son bébé au monde, sa petite fille, Zoey. Mais cette nuit-là la bande qui nous avait attaqué dans la journée avait mis le feu au bâtiment dans lequel on s'était réfugié. Aiden et moi avons sorti nos amis de là, mais il était trop tard pour moi, peut-être que c'était le moment, peut-être que j'avais accompli tout ce que je devais, il était temps de partir.

Je m'étais réveillée plus tard, j'étais dans le coma. J'ai tout de suite appris que Stan et nos autres amis avaient changé de vie, Stan avait trouvé du travail et tous étaient ensemble et se portaient bien. Mais je n'avais pas le temps, pas le temps de me réjouir, pas le temps de rester là, je devais fuir, la CIA était toujours à ma recherche et je m'échappais de nouveau, je fuyais de nouveau juste à temps. Ma vie n'était qu'une succession de malheurs et de chance.

J'avais fuit encore une fois, j'avais fait du stop et je m'étais retrouvée dans le désert. A force de marcher, je m'étais retrouvée devant ce qui ressemblait à une maison. Je priais pour que quelqu'un s'y trouve. J'avais frappé à cette porte, j'étais loin de m'imaginer ce qui allait se passer. Un jeune homme m'avait ouvert, Jay, il avait refusé dans un premier temps de me laisser passer la nuit ici, du moins jusqu'à ce que son père discute avec lui. J'avais donc fini par partager leur repas, mais ce dernier à peine terminé, ils s'étaient tous précipités, protégeant fenêtres et portes, demandant rapidement d'aller se coucher et me conseillant de ne pas sortir de ma chambre, peu importe le prétexte. J'avais désobéi, je m'étais retrouvée devant la porte d'entrée, ouverte, devant cet homme habillé avec de drôles de vêtements et un masque. Avant que je ne puisse réagir, les membres de la famille avait refermé la porte. J'étais donc retournée me coucher sans comprendre ce qui venait de se passer.

Paul m'avait finalement invité à rester chez eux à condition que je l'aide au ranch. Je n'avais de toute façon rien d'autre à faire, nul part où aller, j'avais donc accepté. Jay était toujours méfiant, son frère l'était moins. Il l'était resté jusqu'à cette histoire avec un cheval difficilement maîtrisable. Bien que difficile ce boulot me plaisait bien, je n'avais pas peur du travail que cela représentait et j'avais envie de me trouver une nouvelle famille.

J'étais encore sortie malgré les interdictions, une entité m'avait presque tué, j'ignorai tout d'elle si ce n'est qu'elle était puissante et dangereuse. J'en appris plus le lendemain sur qui elle était, comment la faire disparaître. Aiden m'avait aidé à trouver les amulettes nécessaires, j'étais certainement là pour les aider, non pas par hasard. Le père s'était fait attaquer par cette entité en plein jour, chose qui n'arrivait jamais. J'avais donc aidé à préparer le rituel, il devait fonctionner pour faire disparaître à jamais cette entité maléfique. Tout ne s'était pas passé comme prévu, mais le rituel avait fini par fonctionner malgré les pertes. Après ça, j'avais repris mon voyage, ma fuite à l'aide d'une moto que Jay m'avait prêté.

Lorsque j'étais dans le coma, j'avais rêvé de ma naissance, j'avais besoin de vérifier si tout n'était que des rêves. Je m'étais donc adressée à Cole, je l'avais revu dans un parc, qu'est-ce qu'il avait pu me manquer. Il m'avait alors tout avoué, ma famille adoptif, ma mère biologique, Norah, mon père mort avant ma naissance... Ils m'avaient enlevé à ma mère, ils l'avaient enfermés dans un asile. Je voulais la voir quoi qu'en dise Cole. Malgré ses réticences il m'avait accompagné à l'hôpital. Encore une fois grâce à Aiden, j'avais pu accéder à la chambre de ma mère. Elle était là, réveillée, mais ailleurs, les yeux ouverts, mais elle ne réagissait plus à rien, ils l'avaient tué d'une certaine façon. Aiden m'avait alors aidé à la libérer quelques instants de ce coma afin qu'elle me parle, elle m'avait alors dit qu'il était trop tard pour elle. Elle souffrait depuis des années comme ça, il était temps qu'Aiden mette fin à ses souffrances. Malheureusement, j'avais été enlevée en sortant de la chambre, j'avais fuis des mois et je venais d'être prise, tout comme Cole. Je m'en voulais de le mettre dans mes histoires, de lui causer des problèmes.

Je m'étais réveillée dans le bureau de Nathan, il m'avait tellement manqué lui aussi. Lorsqu'il était entré dans la pièce, il avait commencé par s'excuser avant de me promettre que Cole n'aurait aucun problème, de quoi soulager ma conscience. Ce qu'il avait dit par la suite me soulageait. La CIA voulait me confier une dernière mission et me rendre ma liberté. J'y avais cru, pauvre naïve que j'étais.

Ailleurs, on avait découvert le condensateur, la CIA souhaitait donc que je détruise ce dernier afin d'éviter une nouvelle catastrophe. Je ne voulais pas faire ça encore une fois, mais si c'était le prix à payer pour être libre alors tant pis, j'allais le faire. J'allais faire équipe avec Ryan, le même Ryan qui m'avait trahi quelques mois auparavant. Nous n'avions eu aucun mal à nous infiltrer, grâce à Aiden nous avions réussi tous les quatre à entrer dans le hangar. Avec Ryan, nous avions fini par voler un sous marin pour nous infiltrer dans l’installation. Tout aurait pu bien se passer, mais Ryan et moi avions fini par tomber dans un champ de confinement, bloquant ainsi Aiden. Nous avions fini par être enlevés et torturés. Finalement peut-être que cette mission allait réellement être la dernière, mais pour des raisons différentes. Aiden avait heureusement fini par détruire le champ, me guérir et nous aider à réaliser notre mission. Les explosifs récupérés, il n'y avait plus qu'à détruire le condensateur. J'avais réussi à convaincre Ryan de retourner dans le sous-marin, je devais terminer le travail. Le condensateur existait toujours. J'avais enfin réussi, malgré les difficultés et les attaques, j'avais réussi. Arrivée à l'endroit où devait se trouver le sous-marin j'avais cru dans un premier temps qu'il était parti, mais ce ne fut pas le cas. On avait réussi, on échappait à l'explosion, mais pas suffisamment. On devait quitter le sous-marin et nager pour sauver nos vies. Allongés tous les deux sur la glace, je croyais que nous allions mourir là tous les deux, mais ce ne fut pas le cas, les deux personnes qui nous accompagnaient venaient de nous sauver juste à temps.

Ma dernière mission était terminée, je devais être enfin libre. J'étais dans le bureau de Nathan, il venait de me donner un nouveau passeport, j'étais désormais Elizabeth North, ainsi que de l'argent. Mais ce n'était pas tout, Nathan m'avouait autre chose, il avait utilisé son temps pour construire un moyen d'être en contact avec l'infra-monde afin de voir sa famille. J'avais fini par l'aider malgré mes réticences. Sa femme le suppliait d'arrêter, de les laisser partir. N'en supportant pas plus, j'avais quitté le bureau de Nathan, ne comprenant pas bien ce qu'il était devenu. Je n'eus pas le temps d'aller bien loin, j'avais de nouveau été capturée alors qu'on m'avait promis la liberté. J'ai eu beaucoup de mal à garder les yeux ouverts, à comprendre ce qu'il m'arrivait jusqu'à ce qu'on m'avoue qu'on voulait m'injecter le même produit qu'à ma mère. Non, je ne voulais pas devenir comme elle, ce n'était pas une vie, autant qu'il me tue tout de suite. Nathan m'avait rendu visite, m'annonçant ce qu'il comptait faire : faire que le monde des morts et celui des vivants ne fassent plus qu'un. Aiden avait essayé de m'aider, n'avait pas voulu laisser faire ça, mais même lui ne pouvait rien pour m'aider. Il avait été obligé de demander de l'aide, nous n'avions plus le choix si nous voulions nous en sortir. Il avait été voir Cole et Ryan qui étaient ensemble dans le même bureau. Avec des efforts, les deux hommes avaient fini par comprendre. Encore une fois grâce à Aiden je venais d'échapper à la mort ou ce qui était pire que la mort. J'avais alors expliqué les plans de Nathan, nous devions tout faire pour l'arrêter, mais nous étions arrivés trop tard, il fallait désormais juste limiter les dégâts. J'avais suivi Cole qui s'était doté d'un champ de confinement, on allait se rendre au cœur de tout ça, activer l'autodestruction, nous allions mourir tous les trois, c'était la véritable fin cette fois-ci. Cole avait fini par être blessé, il ne restait que Ryan et moi. J'avais même retrouvé Nathan qui cherchait sa famille, qu'il avait fini par retrouver, il serait désormais avec eux pour toujours comme il l'avait toujours voulu. J'avais fini par récupérer la ceinture de Ryan, la mienne s'étant abîmée, je n'avais pas le choix, je devais arrêter ce condensateur.

C'est là que j'ai su la vérité. J'avais réussi à tout arrêter et un tas de visions m'étaient alors parvenues. Je n'étais pas seule à ma naissance, non. Il y avait également un autre bébé, mon frère jumeau, Aiden. Aiden était mon frère jumeau, celui qui me protégeait depuis toutes ses années, c'était mon frère, jamais il ne m'avait quitté. Puis je l'avais vu, il était là, un fantôme, mais je l'avais vu. On m'avait laissé le choix, celui de mourir et de retrouver les gens que j'avais perdu : Aiden, ma mère, Nathan... Ou rester ici, peut-être aux côtés de Ryan, souffrir, mais être vivante. J'aimerai tellement tous les retrouver, mais j'avais envie de goûter à une vie normale. J'ai retrouvé Ryan et nous avons survécu, tous les deux. Pourtant je n'étais pas restée avec lui, non je m'étais isolée, j'avais besoin d'être seule, isolée, loin de tout, faire le point. Il s'était passé tellement de choses dans ma vie. J'avais tout écrit, tous mes souvenirs, j'oubliais. J'avais été trop longtemps de l'autre côté, au final, peut-être que j'avais fait le mauvais choix. Aiden était parti, il m'avait abandonné, il était certainement en paix maintenant. C'était étrange, j'avais perdu une partie de mon identité, j'avais toujours vécu avec lui. Puis j'étais rentrée pour commencer une nouvelle vie, seule. Depuis j'avais retrouvé Aiden, il n'était plus avec moi, mais il était toujours à mes côtés, je rêvais d'un monde futur apocalyptique, j'ai peur de ne jamais connaître cette vie normale dont je rêve tant.

Il y a quelques semaines je me suis retrouvée dans ce monde étrange, tout était nouveau, étrange, je devais de nouveau m'adapter à l'inconnu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Jodie Holmes - beyond : two souls

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jodie Holmes - beyond : two souls
» Jodie Holmes + liens.
» WANDERING SOULS ★ humanity is endangered.
» Presentation de Jodie Starling
» (m) au choix + aiden (beyond : two souls)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game City :: Start :: Nouveau personnage débloqué :: Présentations validées-