AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 And if you're in love then you are the lucky one || Lulu [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wakka T. Auroch


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ▌AVENTURES VÉCUES : 700
▌ARRIVÉ(E) LE : 26/08/2014
▌CRÉDITS : (c)Galerie.cranberry
Ton âge : 26 ans
emploi : Coach sportif, entraîneur de l'équipe de water-polo ainsi que de celle de volley

MessageSujet: And if you're in love then you are the lucky one || Lulu [Terminé] Mar 24 Mar - 21:52


And if you're still breathing, you're the lucky ones.
L
umière feutrée, simple flamme de bougie en guise d’illumination. Au centre de la pièce, une longe nappe pourpre recouvrait une table de bois. Sur celle-ci avaient été disposées deux assiettes ainsi que les couverts et les verres qui allaient de pair avec tout ceci. Une douce odeur florale flottait dans l’air, arômes artificiels certes mais agréables aux narines. Les petites flammes dansaient sur les mèches des chandelles, créant des ombres mouvantes sur les murs de la maison. À l’arrière, au travers de la large baie vitrée, s’étendait le jardin plongé dans l’obscurité. La nuit avait avalé Game City depuis peu. Quelques lueurs orangées combattives luttaient encore pour garder leur place dans les cieux. Dans quelques minutes, le ciel serait complètement recouvert de sa robe de nuit.

Wakka traversa la pièce, passa devant un miroir. Ses yeux évitèrent le reflet au premier coup d’œil, trop préparé qu’il était à se trouver ridicule ! Au lieu de ça, quand il se vit, l’homme ne put que se complimenter. S’il avait longtemps était un peu gauche, Wakka avait gagné en confiance en arrivant dans ce monde. Désormais, il se sentait mieux dans sa peau et plus apte à s’apprécier. Pour cette soirée spéciale, il avait revêtu une chemise blanche et un jean bleu plutôt classe. Il voulait que tout se passe bien ce soir, qu’ils puissent profiter d’une bonne soirée rien que tous les deux. Wakka y songeait depuis longtemps mais l’occasion ne s’était jamais présentée ! Cette fois, il l’avait fait !

Il la revoyait encore, agacée et perturbée dans ce train où ils s’étaient retrouvés.  Cela devait faire quelques semaines, déjà ! Wakka avait ramené Lulu à la maison et l’usurpatrice, celle-là même qui s’était joué de l’homme en lui mentant, avait été chassée de leur vie. La maison était à eux à présent et ne manquait plus pour combler pleinement leur bonheur que le retour de leur fils. Wakka ne perdait pas espoir à ce sujet ! Arriverait le jour où tous les trois seraient réunis et pourraient reprendre une vie de famille normale. Son regard se port à l’horloge accrochée au mur, dix-neuf heures trente. Wakka se dirigea vers le hall, attrapa la rose rouge qu’il avait laissée sur le bar de la cuisine dans le but de ne pas l’oublier.

Un cliquetis retentit dans la serrure et l’homme s’arma de son plus beau sourire, il ne feignait pas la joie, il était réellement heureux de la retrouver ! Après tout ce qu’ils avaient enduré avant de reformer le couple qu’ils étaient, Wakka n’attendait plus que ça. Il lui tendit la rose dans un geste élégant puis s’approcha, glissa une main autour de la frêle silhouette de la belle et l’attira à lui pour l’embrasser tendrement. Elle avait travaillé ce jour-là, pas lui. C’était d’ailleurs grâce à ça que Wakka avait pu s’arranger pour monter cette soirée romantique en tête-à-tête de toutes pièces sans que Lulu ne se doute de rien. Désormais qu’elle était à la maison, qu’elle voyait les lumières feutrées, qu’elle sentait l’agréable odeur de fleurs et qu’elle avait son mari euphorique bien habillé, aucun doute qu’elle puisse faire le lien.

- J’espère que t’as faim !

Tout en souriant, il l’aida à se débarrasser de son manteau et de ses affaires puis lui prit la main pour l’emmener au salon où se situait aussi leur salle à manger. Wakka était loin d’être un fin gourmet ! À vrai dire, il cuisinait aussi bien qu’un pingouin ne vole. C’était sans doute pour ça qu’il avait préféré commander auprès d’un traiteur pour cette soirée. S’il n’y avait aucune date spécifique à fêter, Wakka et Lulu n’avaient pas encore eu le privilège de célébrer leurs retrouvailles ! Tout était arrivé si vite et de façon si chaotique qu’ils s’en retrouvaient à n’avoir toujours pas profité de la vie.

Ils s’installèrent à table et Wakka leur servit un verre de vin. Tout en portant son verre à ses lèvres, l’homme réalisa qu’il avait beaucoup de chance d’avoir retrouvé sa femme ! Ce n’était pas facile de retrouver les siens quand tout chez eux avait changé ! Heureusement, même si physiquement Lulu était devenue totalement différente, elle n’avait pas changé d’un pouce niveau caractère. Wakka ne put s’empêcher de sourire à cette pensée et avala une grande gorgée de vin. Délicieux.

- Avant que tu ne t’inquiètes, il n’y a aucun risque que je mette le feu à la cuisine ! Tu peux te détendre, cette soirée sera parfaite !

Peut-être qu’il teasait un peu trop sa soirée ? Après tout, Wakka était doué pour faire échouer les plans, sortir la mauvaise parole au mauvais moment ou trébucher dans un pli de tapis et s’écrouler avec tous les plats entre les bras ... mais encore une fois, l’homme avait pris confiance en lui et songeait réellement à cette soirée qui s’annonçait parfaite !

- Raconte-moi ta journée. Comment ça s’est passé à la boutique ?


code by Mandy

_________________
Love the life I live and I will live the life I love
Je suis la vague
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lulu Fury


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 09/10/1989
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ▌AVENTURES VÉCUES : 105
▌ARRIVÉ(E) LE : 03/12/2014
▌CRÉDITS : unbreakable. ♣ tumblr
Ton âge : 28 ans
localisation : Game City
emploi : Vendeuse dans une boutique de peluche qu'elle créée elle-même
humeur : Comblée ♥

MessageSujet: Re: And if you're in love then you are the lucky one || Lulu [Terminé] Mar 7 Avr - 12:37


Walu
And if you're in love then you are the lucky one


Dans le train. Il a fallu que je le retrouve dans le train et de manière impromptue. Jamais je n'aurais cru à cela, mais voila, dans le train. Je l'ai immédiatement reconnu, mon coeur l'a reconnu et savoir que lui n'a pas tilté au premier abord m'avait agacé alors j'avais dû usé de stratagèmes avant de finalement partir, vexée et surtout blessée. J'étais revenue dans le wagon, je venais d'oublier la peluche que j'avais réalisé pour mon fils et il m'avait alors reconnu. Je m'étais énervée avec une folle envie de le gifler, mais il m'avais expliqué qu'une autre femme était dans sa vie et elle se faisait passer pour moi. C'est en arrivant chez Wakka - ma future demeure - que j'ai pris connaissance de cette imposture. Nous avons beaucoup parlé et j'ai rapidement deviné qu'il s'agissait d'une chimère de notre monde. Je l'ai donc aidé en lui refourguant mon appartement et en l'autorisant d'être sous ma coupe le temps qu'elle se trouve un travail et qu'elle se retrouve.

Aujourd'hui, ce fut la première journée de cette chimère, Shiva. Oui, j'avais entièrement deviné qui elle était. Je soupçonne mon côté sorcière à avoir un effet secondaire dans ce monde : mon instinct me trompe rarement ces temps-ci. Nous avons travaillé ensemble et j'étais contente de l'avoir auprès de moi. Nous nous sommes battues l'unes contre l'autre, cette chimère de la glace m'étonnera toujours. Enfin, notre journée se déroula à la perfection avant que nous partions chacune de notre côté. Je m'en allais, d'un pas souple, vers ma nouvelle demeure. Auprès de mon mari tant attendu et espéré. C'est après quelques stations de métros que je rejoins la demeure. Je mets les clés dans la serrure et ouvre la porte, j'allais poser mes affaires lorsque Wakka me surprend avec une rose rouge et un large sourire. Mon coeur fait un bond et plusieurs ratés. Je me met à rougir et je souris « Oooh ... délicate attention » lui dis je en prenant la rose « Je suppose que vu l'odeur, tu nous as préparé un dîner rien que tous les deux » lui dis je en souriant, alors qu'il m'aide à enlever mon manteau. Je portais une robe souple et large sombre, mais élégante avec des fleurs rouge dessus. J'avais une coiffure élégante, après avoir entremêlé mes cheveux dans une de mes baguettes. Je suis mon mari avec un air suspicieux : j'espère qu'il n'a rien fait flamber. C'est en théorie mon domaine, tout ce qui ... feu etc.

Je m'installe, gênée par ma tenue : je n'étais pas vraiment en harmonie avec lui. Mais il semblait ne pas être gêné alors ... tant mieux. Il nous sert du vin et j'observe le décor. Woaw ... totalement romantique. Mignon comme attention. Je déglutie, ça me appelait presque ... non. Je déglutie, refusant de penser à Chappu, mon précédant fiancé, frère de Wakka, mort au combat. Sa perte m'a été terrible. Mais il y a des choses auxquelles je ne peux pas nier : ils sont totalement différent et mon amour pour chacun d'entre eux est différent. J'ai fait mon deuil envers Chappu et désormais, je suis avec Wakka et même si nous nous sommes retrouvés depuis peu, mon coeur est empli de joie. D'ailleurs, il me fait sourire par sa réflexion : je peux me détendre, il n'y a aucun risque pour qu'il mette le feu « J'espère que tu as un extincteur au cas où » lui dis je en lui faisant un clin d'oeil. Son côté maladroit m'a toujours fait rire et m'a aussitôt séduite. Wakka n'est pas parfait, mais je l'aime comme ça. Je ne veux pas qu'il soit parfait, je veux qu'il reste comme il est. D'ailleurs, il aimerait connaître ma journée. Je bois une gorgée de vin et le regarde « ça s'est plutôt bien passé. J'ai embauché mon usurpatrice » lui dis je en le regardant avec lenteur et attention « Tu devineras jamais de qui il s'agit, et c'est même tout à fait normal qu'elle s'est laissée emportée dans sa nouvelle vie soit dite en passant, vu sa nature et son histoire » dis je en donnant presque plus d'indices. Je le regarde, non sans colère, juste curieuse de voir s'il allait deviner « C'est une chimère. » avoue je « Et le comble, il s'agit de Shiva » dis je en souriant et en buvant une nouvelle gorgée « Je lui ai laissé mon appartement et lui offre mon aide pour qu'elle puisse voler de ses propres ailes et vivre sa propre vie » lui dis je en souriante, fière de l'aide que je peux lui apporter, elle qui nous a tellement aidé, il fallait bien que je lui rende la pareil

good vibes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wakka T. Auroch


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ▌AVENTURES VÉCUES : 700
▌ARRIVÉ(E) LE : 26/08/2014
▌CRÉDITS : (c)Galerie.cranberry
Ton âge : 26 ans
emploi : Coach sportif, entraîneur de l'équipe de water-polo ainsi que de celle de volley

MessageSujet: Re: And if you're in love then you are the lucky one || Lulu [Terminé] Jeu 9 Avr - 13:15


And if you're still breathing, you're the lucky ones.
O
rganiser cette soirée lui avait demandé quelques efforts ! Wakka n’était pas l’homme le plus démonstratif qui soit. Bien qu’il n’était pas non plus un total glaçon comme pouvaient l’être des gens comme leur ami Auron ou leur monstre anthropomorphe préféré Khimari. De ces deux-là, il ne fallait attendre aucun signe d’affection particulière. De la part de Wakka, il était plus simple de recevoir des preuves d’attachement. Cela dit, l’homme restait relativement peu expansif sur ses sentiments. Mettant cette réserve de côté, le coach avait tout mis en œuvre pour faire de leur soirée en tête-à-tête, la soirée romantique idéale !

Quand Lulu arriva à la maison, Wakka se présenta à ses côtés et l’aida à se débarrasser de son manteau. Elle grilla aussitôt l’intention du dîner à la simple odeur. L’homme esquissa un sourire et acquiesça, il fallait dire que les arômes de nourriture enveloppaient toute la maison ! Ils se dirigèrent ensuite vers la salle à manger où ils s’installèrent. Wakka ne put s’empêcher de rire à la remarque de Lulu. Un extincteur ? Non, il n’en aurait définitivement pas besoin. L’homme, souriant et incapable de cacher la vérité à sa femme, dut confesser un petit bonus :

- Je t’avoue que j’ai préféré assurer mes arrières et payer quelqu’un pour tout ce qui a attrait à la cuisine ...

Avalant une gorgée de vin, Wakka ne put s’empêcher de se dire que Lulu avait dû s’en douter ! Après tout, il n’était pas réellement le parfait homme de maison. C’était même plutôt tout l’inverse. Lui donner un repas à cuisiner, c’était s’exposer à un incendie général dans la demeure Auroch ! Pas très doué dans ce domaine, Wakka préférait s’occuper de tâches ménagères plus à sa portée. Lui qui était un bin maladroit, il se chargeait surtout du nettoyage. Là au moins, il était sûr de ne pas faire de grosses catastrophes ! Mis à part casser l’un ou l’autre vase, dans ses mauvais jours, peut-être.

Lulu lui affirma avoir engagé son usurpatrice, Wakka releva le regard et arqua un sourcil. Il n’était pas réellement sûr de comprendre ce que sa femme cherchait à lui dire. Elle continuait à épaissir le mystère, tournant autour du pot pour faire miroiter la vérité à son mari qui trépignait. Quand elle révéla le nom de Shiva, Wakka ouvrit de grands yeux. Il ne s’y attendait pas à celle-là ! À vrai dire, il mit un temps à réaliser ce que son épouse venait de lui dire. Lulu prenait toute cette histoire avec une maturité dont lui, n’était clairement pas capable. Wakka fronça légèrement les sourcils puis tenta de cacher son désarroi derrière un sourire mal à l’aise.

- C’est gentil de ta part de lui venir en aide ...

Wakka hésitait énormément à se lancer sur ce sujet ! Lui qui avait prévu une soirée romantique rien que pour eux, il n’avait pas envie de tomber dans les problèmes en soulevant les mauvaises interrogations. Cependant, Lulu devait déjà avoir compris son scepticisme rien qu’à son ton mitigé et elle devait aussi se demander quel était son point de vue sur tout ça. Après tout, ils en avaient longuement discuté !

- Tu ne crois pas que c’est un peu ... bizarre ?

Bizarre. Un mot qui, venant d’eux, n’avait plus aucun sens ! Qu’y avait-il de plus bizarre qu’une ex-sorcière et qu’un ex-joueur de Blitzball perdus dans un monde qui n’était pas le leur ? Cependant, Wakka faisait référence à tous les précédents qui les reliaient désormais à Shiva. Elle s’était tout de même fait passer pour Lulu, elle avait usurpé son identité. Certes, la chimère avait agi par détresse et surtout par manque d’identité propre. Elle était plutôt une victime qu’un bourreau dans l’histoire, elle aussi. Cela étant, Wakka admirait la force de caractère de Lulu autant qu’il en était étonné ! À sa place, l’homme n’aurait pas pu faire preuve de tant de générosité et d’altruisme. Pas après ce qu’il s’était passé.

- Je trouve ça bien que tu l’aides ! Mais garde tout de même à l’esprit que c’est une personne très désorientée, qui ne sait pas trop comment gérer sa vie ...

Il tendit la main, caressa celle de Lulu puis porta son verre à ses lèvres. Le couple avait tendance à se montrer protecteur envers les autres ! C’était un réflexe pour eux. Ils s’étaient toujours improvisés comme des parents de substitution pour Yuna. Par la suite, ils avaient aussi agis en grand-frère et grand-sœur envers les plus jeunes de leur groupe comme Rikku ou Tidus. Enfin, ils avaient expérimenté l’état de parent. Depuis, ils se souciaient peut-être un peu trop de ceux qui les entouraient. Au point que parfois, ils se retrouvaient dans des situations délicates.

- Passons à table !


code by Mandy

_________________
Love the life I live and I will live the life I love
Je suis la vague
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lulu Fury


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 09/10/1989
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ▌AVENTURES VÉCUES : 105
▌ARRIVÉ(E) LE : 03/12/2014
▌CRÉDITS : unbreakable. ♣ tumblr
Ton âge : 28 ans
localisation : Game City
emploi : Vendeuse dans une boutique de peluche qu'elle créée elle-même
humeur : Comblée ♥

MessageSujet: Re: And if you're in love then you are the lucky one || Lulu [Terminé] Ven 8 Mai - 22:38


Walu
And if you're in love then you are the lucky one


Installée face à lui, avec un diner des plus romantiques, je me suis demandée s’il avait flambé la cuisine en mon absence. Apparemment non et il vient même de m’avouer qu’il avait payé quelqu’un. Je souris et ris amusée, tout en secouant ma tête, je bois une gorgée du bon vin qu’il avait choisi avec lui. Je me rends compte que je suis dure avec lui, il est vrai que je suis une personne très franche et parfois trop honnête, je dis les choses et parfois je parle trop sans réfléchir. Je pose mon verre devan moi et regarde l’homme que j’ai épousé dans notre monde « Pardon Love, je me moque un peu mais … je suis touchée que tu ais fait cette soirée. Merci » Lui dis je en souriant et en rougissant. Je suis heureuse qu’il ait pensé à nous. Qu’il ait pensé à tout ça. Finalement, la discussion s’attarde sur l’usurpatrice et je mets un peu de suspense, remarquant l’air pressé de Wakka qui voulait à tout prix savoir de qui il s’agissait. Je prends une nouvelle gorgée de mon vin et finis par cracher le morceau avec lenteur, cependant. Wakka est très étonné et moi aussi d’ailleurs, avant je l’aurais laissé se débrouiller toute seule. J’hausse les épaules « Je me dis que c’est normal. Elle nous a beaucoup aidé dans notre monde … du moins quand on a réussi à la vaincre pour qu’elle soit avec nous tu me diras ! Mais … elle a été une alliée de taille » dis je avec simplicité. Wakka me demande … si tout ça … enfin, il me demande si je ne trouve pas que c’est bizarre. Moi qui allais boire une nouvelle gorgée, je m’arrête et me stoppe, le regardant avec mon regard perçant « De quoi … Ce monde ? Ma magie me manque, mes amis me manque, mon fils me manque. Tout me manque. Et je ne sais même pas comment nous allons faire pour revenir et … être seule … sans toi … ni Yuna … oui, c’est bizarre. » répondis je. Je soupire un instant et ferme les yeux, j’aurais aimé que mes pouvoirs soient là, sauf que cette vie … disons que je n’y peux rien quoi. Désormais il faudra retrouver notre fils. Mon Vidina. Wakka m’interromp dans mes pensées et me félicite d’aider Shyva, je souris, touchée. Dans sa bonne humeur, Wakka souhaite passer à table « Attends » lui dis je, sans quitter sa main, la pressant. Je me lève et le rejoint pour me poser sur ses genoux, plongeant mon regard dans le sien « Je t’aime … Wakka Auroch» lui dis je avant de l’embrasser avec passion. Je suis heureuse de le retrouver, de retrouver l’homme de ma vie, celui qui fait battre mon cœur. Caressant doucement son visage, je ne quitte pas ses lèvres avant de longues secondes, voire minutes. Je lui laisse un baiser sur ses lèvres en silence, embrasse son front et lui caresse le visage avec un sourire Maintenant, on peut passer à table » dis je en allant m’assoir à ma place

good vibes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wakka T. Auroch


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ▌AVENTURES VÉCUES : 700
▌ARRIVÉ(E) LE : 26/08/2014
▌CRÉDITS : (c)Galerie.cranberry
Ton âge : 26 ans
emploi : Coach sportif, entraîneur de l'équipe de water-polo ainsi que de celle de volley

MessageSujet: Re: And if you're in love then you are the lucky one || Lulu [Terminé] Dim 24 Mai - 10:54


And if you're still breathing, you're the lucky ones.
L
ulu appréciait charrier son mari, elle le savait plutôt gauche en ce qui concernait la cuisine ou les domaines qui demandaient, en général, plus de délicatesse. Heureusement, pour éviter toute catastrophe, l’homme avait pris les devants et avait engagé quelqu’un. Mieux valait que ça soit bien fait par un tiers plutôt qu’une ruine faite de ses propres mains ! Wakka lui adressa son plus large sourire quand il l’entendit se réjouir de cette soirée. Lui qui avait misé tant d’espoirs sur ce dîner romantique ! Après tout ce qu’ils avaient traversé récemment, il aurait été complètement fou de ne pas se poser et contempler leur bonheur tout fraîchement acquis. L’ex-capitaine de blitzball et l’ex-sorcière étaient réunis, prêts à surmonter toutes les autres épreuves qui s’écraseraient sur leur chemin à la manière de météorites menaçantes.

Ils en vinrent alors à dévoiler le petit secret de Lulu. Elle venait en aide à la déstabilisée Shiva. Wakka comprenait ce besoin qu’avait Lulu de rendre la pareille à l’ancienne chimère. Il est vrai que, de par le passé, l’esprit de la glace avait été particulièrement utile ! L’homme avait de puissants souvenirs où Yuna avait recours aux talents de Shiva durant certains combats pour mettre leurs ennemis en pièces. Certes, ils avaient une dette envers cette personne. Toutefois, Wakka n’aurait, quant à lui, jamais eu la maturité d’esprit de pardonner à un usurpateur. Il acquiesça et répondit en souriant à sa femme :

- Tu as tout à fait raison !

Si son tempérament parfois un peu distant voire cynique, pouvait faire croire aux premiers venus que Lulu était quelqu’un de froid, en vérité c’était tout l’inverse ! Elle débordait d’une compassion et d’un sentiment du devoir que très peu de gens possédaient. Wakka n’avait jamais vu quelqu’un être aussi doux tout en maintenant toute sa fierté au plus haut stade. De plus, Lulu était la mère idéale. L’exquise rencontre de la douceur, de la tendresse, de la maturité et de l’autorité.

- Ne t’en fais pas. Nous sommes réunis pour le moment !

Wakka s’empara de sa main par-dessus la table, capturant ses doigts et les entrelaçant aux siens. Sur Spira, le coach n’avait de toute façon aucuns pouvoirs magiques ! La magie ne pouvait donc pas réellement lui manquer. Mais il comprenait que pour une personne telle que Lulu, qui utilisait cette puissance en guise d’arme, s’en retrouver privée devait être horrible. Wakka caressa la paume de sa femme. S’ils étaient bien d’accord sur un sujet, c’était l’absence de leur fils. Autant lui qu’elle étaient taraudé par le manque de Vidina. Mais le couple ne perdait pas espoir ! Ils le retrouveraient.

- Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour retrouver Vidina. Je suis sûr qu’on sera vite réunis, tous ensemble.

Il était important de la rassurer mais aussi de se rassurer soi-même ! Wakka était un père protecteur, un père attentionné. Et ne pas savoir où se trouvait son fils en ce moment, c’était sans doute la pire des tortures. Heureusement, avec Lulu, ils se soutenaient. Chacun encourageait l’autre, le motivait et le tirait vers le haut quand le besoin y était.

Avant de passer à table, la jeune femme se leva et vint s’asseoir sur les genoux de son mari. Wakka l’accueillit avec le sourire, glissant les bras autour de la taille svelte de la belle. Ses mains se posèrent sur les hanches de Lulu tandis qu’elle l’embrassait tendrement. C’était précisément pour retrouver ce contact privilégié et pour l’entendre lui susurrer ces mots doux qu’il avait organisé cette soirée. Wakka avait eu besoin de la retrouver, de se sentir en symbiose avec sa Lulu.

- Je t’aime Lulu.

Ils partagèrent quelques baisers qui ne firent qu’étirer un peu plus le sourire de l’homme. Quand Lulu se releva et regagna sa place, Wakka regretta que le moment n’ait pas duré plus longtemps ! Tout sourire, il se leva et alla chercher les plats d’un bon pas.

- Voici la petite entrée : Crème brûlée au parmesan, tomates séchées et basilic.

Tout fier, comme s’il s’agissait d’un plat qu’il aurait préparé lui-même, Wakka déposa les assiettes et s’installa à sa place. S’emparant de son verre, il le tendit en direction de Lulu et porta un toast :

- À nous, unis contre vents et marées !


code by Mandy

_________________
Love the life I live and I will live the life I love
Je suis la vague
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lulu Fury


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 09/10/1989
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ▌AVENTURES VÉCUES : 105
▌ARRIVÉ(E) LE : 03/12/2014
▌CRÉDITS : unbreakable. ♣ tumblr
Ton âge : 28 ans
localisation : Game City
emploi : Vendeuse dans une boutique de peluche qu'elle créée elle-même
humeur : Comblée ♥

MessageSujet: Re: And if you're in love then you are the lucky one || Lulu [Terminé] Mar 2 Juin - 0:11


Walu
And if you're in love then you are the lucky one


J’aime le taquiner, mais il sait très bien que ce n’est nullement pour le blesser. Le regardant d’un œil bienveillant je lui dis clairement que je suis ravie de passer cette soirée avec lui et très touchée par ce qu’il venait de faire. De plus, après lui avoir annoncé que la femme qui avait volé mon identitié était Shiva, Wakka m’encourageait à l’aider. Je souris et rougis, ravie de l’entendre me dire ça et surtout de m’encourager. Il a toujours été comme ça, certes il est différent de son frère, mais Wakka a ce côté que … Enfin … que lui n’avait pas. Bien qu’ils soient frères, ils sont malgré tout différents. Rejetant ce douloureux souvenir, je regarde mon mari, heureux de nos retrouvailles. Mon sourire s’élargit et mes yeux remplis d’amour, luisent de larme de bonheur, que j’enlève rapidement, certainement par fierté mal placée. Je racle ma gorge et déglutie, je n’aime pas trop montrer des émotions, je sais que Wakka adore me taquiner aussi sur ça et d’abuser de la situation pour me faire encore plus fondre, je ne lui en veux pas, je l’aime ce bougre. Sa main se pose sur la mienne et j’apprécie fortement cette chaleur, cette douceur et qu’il me tienne ainsi, ses doigts dans les miens.

Beaucoup de choses me manquent de notre ancien monde. Notre vie. Nos amis. Mes pouvoirs et surtout, notre fils. Vidina. Mon cœur s’arrache rien que de savoir que je ne l’ai pas encore retrouvé. Sur les deux hommes que j’aime le plus au monde, j’en ai retrouvé un sur les deux, mais j’aimerais tellement retrouver mon fils, mon bébé, mon enfant. Je ne sais même pas s’il a changé, si de bébé il est passé à ado ou pire à adulte ! Cela voudrait dire que nous aurions loupé énormément de choses et mon cœur ne pourrait franchement pas le supporter. Je regarde mon mari, me lève et décide de m’assoir sur lui pour un moment d’une tendresse que j’apprécie énormément. L’embrassant, le prenant dans mes bras, je veux qu’il comprenne que je l’aime, même si je sais fortement : il le sait. L’embrassant, j’apprécie ce petit « je t’aime » s’échapper de ses lèvres. Posant mon front sur le sien, je plonge mon regard dans le sien, caressant son doux visage « Je t’aime Wakka » lui répondis je avant de retourner m’assoir, après lui avoir volé un baiser.

Mon mari en a profité pour se lever à son tour et c’est à ce moment-là qu’il me présente l’entrée. Je souris et le regarde, j’adore son regard fier de cette soirée parfaite et réussie « Oh monsieur, vous ne faites pas dans la dentelle » lui dis je avec une voix de précieuse. IL s’assoit et porte un toats, je le suis « A nous » dis je en souriant avant de poser le verre sur mes lèvres, boire une gorgée de vin, poser le verre et commencer à manger « Tu ne sais peut être pas très bien cuisiner, mais tu sais choisir, mon cher époux. C’est délicieux » le complimente je

good vibes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wakka T. Auroch


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ▌AVENTURES VÉCUES : 700
▌ARRIVÉ(E) LE : 26/08/2014
▌CRÉDITS : (c)Galerie.cranberry
Ton âge : 26 ans
emploi : Coach sportif, entraîneur de l'équipe de water-polo ainsi que de celle de volley

MessageSujet: Re: And if you're in love then you are the lucky one || Lulu [Terminé] Mar 9 Juin - 9:16


And if you're still breathing, you're the lucky ones.
S
e retrouver seul avec elle, pouvoir profiter de moments privilégiés rien que tous les deux, ça lui rappelait leur ancienne vie. En effet, après avoir été des gardiens dévoués et fidèles à leur protégée Yuna, Wakka et Lulu s’étaient installés ensemble dans une petite maison sur leur île natale. Besaid, leur refuge, là où tout avait commencé. Là où Wakka avait rencontré, avant tous les autres, son futur meilleur ami Tidus. Là où Yuna, fraîchement devenue Invokeur pour succéder aux prouesses magistrales de son père, avait fait pour la tout première fois apparaître une chimère sous les yeux ébahis du village tout entier. Besaid, c’était le point de convergence de tous les évènements marquants de leur vie. Wakka et Lulu, après le périple en compagnie de Yuna, Tidus et leur groupe d’amis, y avaient fait leur vie. C’était aussi là-bas qu’ils avaient expérimenté cette notion de famille en élevant leur enfant, Vidina.

Il fallait bien avouer que parfois, Besaid lui manquait. Cette chaleur humaine qui se dégageait de leur village, ce soleil permanent, cette magnifique plage aux étendues d’eau fuyant à perte de vue. Wakka regrettait les rayons du soleil se reflétant sur la surface lisse de la mer et cette forêt luxuriante, verdoyante, par laquelle il fallait passer pour rejoindre la petite plage reculée. C’était tellement beau ! S’il ne l’avait peut-être pas réalisé lorsqu’il y vivait au quotidien, puisqu’il avait toujours connu cet environnement y étant né, Wakka comprenait maintenant à quel point Besaid était somptueuse. Commencerait-il à avoir le mal du pays ?

Heureusement, la plupart de ce qui le motivait réellement à rester à Besaid, se trouvait aujourd’hui à Game City ! Sa femme, Lulu, qu’il avait remué ciel et terre pour retrouver. Son fils, Vidina, qui était toujours quelque part en ville mais qu’il finirait par trouver. Ainsi que tous leurs amis ! Yuna passait souvent à la maison, prenant des nouvelles et passant des après-midi entières avec le couple à discuter, flâner ou rigoler. S’ils n’avaient toujours retrouvé ni Tidus, ni Auron ni Kimahri, ils gardaient espoir de réunir tout le monde un jour ou l’autre. Quant à Rikku, elle restait fidèle à elle-même. Wakka n’avait finalement rien à envier à Besaid puisqu’il avait tous ceux qu’il aimait auprès de lui, ici à Game City. Ne restait plus que les souvenirs et le sentimentalisme de la terre natale pour le faire regarder en arrière.

- Merci ! Je trouve aussi que c’est délicieux !

Après avoir partagé un moment de tendresse, ils avaient porté un toast et s’étaient ensuite attaqués à l’entrée. Wakka était ravi, il passait un excellent moment en compagnie de sa Lulu et la soirée ne faisait que commencer !

- Je sais qu’on est en tête-à-tête mais j’y pensais tout à l’heure ... on a la chance d’avoir retrouvé pas mal de nos amis, ça pourrait être sympa de réunir tout le monde autour d’un barbecue ou d’une petite fête de retrouvailles, non ?

Certes, ils n’avaient pas encore retrouvé tout le monde ! À commencer par leur propre fils qui restait introuvable. Cependant, l’amitié avait toujours constitué une notion extrêmement puissante pour Lulu et Wakka. C’était par amitié pour le père de Yuna que la sorcière s’était improvisée protectrice de l’Invokeur. C’était aussi par amitié qu’ils étaient devenus gardien de la demoiselle, sachant à quels dangers ils se frottaient et vers quoi ils se dirigeaient. Maintenir cet esprit d’équipe, de groupe, était important pour Wakka et sans doute aussi pour Lulu.

- On aura le temps d’en reparler plus tard. Pour le moment, profitons plutôt de notre soirée à tous les deux !

Il acheva son assiette et se laissa retomber sur le dossier de sa chaise. C’était carrément bon ! Mais pour Wakka, ça n’avait été qu’une toute petite portion et ça n’avait fait qu’accentuer sa faim. Il attrapa son verre et le porta à ses lèvres, en avalant une grande gorgée.

- Toi aussi, tu ressens de la nostalgie en pensant à Besaid ?

Wakka ne pouvait s’empêcher d’y penser ! Et qui mieux que Lulu pourrait comprendre ce sentiment ? Au final, ils avaient vécu exactement les mêmes épreuves aux mêmes moments. S’il devait partager tout ça avec quelqu’un, c’était forcément avec elle !



code by Mandy

_________________
Love the life I live and I will live the life I love
Je suis la vague
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lulu Fury


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 09/10/1989
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ▌AVENTURES VÉCUES : 105
▌ARRIVÉ(E) LE : 03/12/2014
▌CRÉDITS : unbreakable. ♣ tumblr
Ton âge : 28 ans
localisation : Game City
emploi : Vendeuse dans une boutique de peluche qu'elle créée elle-même
humeur : Comblée ♥

MessageSujet: Re: And if you're in love then you are the lucky one || Lulu [Terminé] Lun 10 Aoû - 23:48


Walu
And if you're in love then you are the lucky one


Assise en face de lui, ce dîner romantique exquis, bien que je venais de le taquiner sur ses capacités en cuisine, il a des capacités pour choisir et commander ce qu'il faut pour me satisfaire. Je souris, oui, c'est excellent. Mon coeur explose toujours autant pour cet homme devenu mon mari, pour cet homme que j'aime. Je n'ai jamais pensé qu'un jour, j'allais tomber amoureuse pour le petit frère de mon défunt fiancé. Chappu. Il aura toujours un e place dans mon coeur, c'est certaine, mais aujourd'hui, je vais de l'avant et c'est relativement bénéfique, je peux vous le dire.

Mangeant l'un en face de l'autre, Wakka interrompit ce silence pour parler de nos amis. J'aimerais vraiment tous les retrouver, ils me manquent énormément, j'hoche la tête par rapport à son idée « Je suis tout à fait d'accord. J'aime ton idée mon chéri, ça nous fera du bien de tous se retrouver » lui dis je en souriant. Bien que Besaid me manque, que mon fils me manque horriblement, je dois dire que ce monde me rend particulièrement heureuse et plus sereine. Il y a moins de dangers. Bon, je dois certes retrouver mon fils, et je veux tout faire et je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour le retrouver. Je souris face à Wakka, reprenant le fil de notre repas, il voulait retrouver tout le monde, faire une fête de retrouvailles, mais surtout, il voulait que l'on sache aussi profiter de nous. « Il nous arrive bien trop souvent de nous intéresser aux autres ... profiter de nous est une idée qui me plait assez » lui dis je dans un sourire et en lui lançant un clin d'oeil

Le repas se termine et Wakka me demande si je suis aussi nostalgique de Besaid. J'hoche les épaules, réfléchis et secoue légèrement la tête « Pas vraiment. Nous n'avons que très peu d'amis là-bas, les plus important sont ici. Mes pouvoirs me manquent oui, mais ... chéri, nous pouvons enfin dormir sans nous soucier quelle bête nous a attaquera pendant la nuit. Oui, mon fils me manque horriblement, mais ... il y a certaines choses que je ressens, certainement mon instinct maternel, mais ... je suis sûre qu'il est ici. Une fois retrouvé, vous avoir tous les deux à mes côtés est plus important que revenir à Besaid » lui dis je simplement.

Je regarde Wakka, l'homme que j'aime le plus au monde avec mon fils. Mon coeur est toujours rempli d'amour envers lui et j'irais n'importe où pourvu que c'est avec lui. « Je t'aime » lui dis je simplement, comme dans un soupir. On dirait pas, mais je le dis peu, je le montre énormément, mais je dis peu de fois ce genre de choses. On m'a dit que j'étais devenue plus posée et plus souriante qu'avant, Wakka m'a transformé et il continuera à le faire, j'en suis certaine

good vibes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wakka T. Auroch


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ▌AVENTURES VÉCUES : 700
▌ARRIVÉ(E) LE : 26/08/2014
▌CRÉDITS : (c)Galerie.cranberry
Ton âge : 26 ans
emploi : Coach sportif, entraîneur de l'équipe de water-polo ainsi que de celle de volley

MessageSujet: Re: And if you're in love then you are the lucky one || Lulu [Terminé] Ven 28 Aoû - 20:14


And if you're still breathing, you're the lucky ones.
C
’était bon, franchement bon, de se retrouver en tête à tête. L’ambiance feutrée de la maison en soirée rappelait à Wakka les débuts de nuit à Besaid. À l’intérieur de leur demeure, pareil à un tipi d’indien, ils pouvaient voir les rayons du soleil devenu orangés réchauffer la toile de tissu de leur maison. Ici, c’était un peu cette ambiance cocon réconfortant qu’ils retrouvaient. Penser à son village natal, celui où il avait rencontré la divine Lulu mais aussi celui qui avait vu naître son fils, le refit penser à ses amis. Une idée lui vint à l’esprit et il fut enchanté de voir que sa belle sorcière était aussi enthousiaste que lui à l’idée de recevoir leur groupe d’amis ! Ce serait une fête de retrouvailles, un véritable retour aux sources digne de ce nom. Wakka en trépignait d’impatience mais il fut ramené à la réalité par Lulu qui l’encouragea à profiter de ce doux instant, là, rien qu’à eux deux.

Lulu le plongea dans des réflexions intenses avec sa réponse. Elle marquait de sérieux points en soulevant le fait que leur vie, ici à Game City, était nettement moins dangereuse. Et son instinct maternelle, il en était plus que persuadé, ne se trompait pas. Si la jeune femme avait perdu toute sa magie en arrivant dans ce monde, elle restait intuitive aux yeux de son mari et il était prêt à la croire sur parole quand elle affirmait que leur fils se trouvait quelque part en ville. Ne leur restait plus alors qu’à espérer le retrouver au plus vite et refonder leur famille.

Elle lui souffla qu’elle l’aimait, de sa voix mélodieuse et apaisante. Lulu avait ce pouvoir d’enchanteresse sur lui, elle l’envoûtait à chaque geste, chaque parole. Elle était belle, oui mais pas seulement. Sa beauté ne se résumait pas à son visage aux traits fins, à ses grands yeux ouvert sur le monde avec cette indulgence dont elle faisait preuve, à sa silhouette svelte et ses courbes agréables. Lulu était une femme courageuse, plus forte moralement que lui sans aucun doute, et surtout, elle était la seule personne capable de l’apaiser, de le réconforter et de lui faire oublier le reste du monde. La seule, l’unique. Wakka n’avait même pas besoin de se poser la question, sa sorcière était tout pour lui.

- Moi aussi, je t’aime ... et je crois qu’il est temps de te le prouver !

Tout sourire, il se leva de sa chaise et rejoignit Lulu pour la prendre par la main. Il la souleva dans ses bras, pressant son torse contre la demoiselle et déposant sur ses lèvres un baiser passionné. Wakka la fit légèrement virevolter, l’emmenant avec lui vers le couloir. L’homme n’avait plus envie de rester assis face à elle, de discuter ou de se creuser les méninges. Il voulait être dans les bras de Lulu, il voulait être avec elle et mettre le reste de l’univers en attente. Il ne la redéposa au sol qu’une fois dans le couloir et lui prit la main, entrelaçant leurs doigts et se penchant vers elle, son front touchant celui de Lulu et lui susurra :

- Je pourrais pas vivre sans toi. Si on devait se reperdre un jour, si on devait retourner dans notre monde ou changer encore une fois d’univers ... retrouve-moi vite, parce que sans toi, je deviens taré !

Wakka posa les mains sur les joues légèrement chaudes de la belle et l’embrassa amoureusement. L’homme l’emmena, ne décrochant plus ses doigts de ceux de sa femme et revenant frénétiquement chercher ses lèvres pour échanger de rapides baisers. Il referma la porte de la chambre d’un rapide coup de pied et s’abandonnant dans les bras de sa Lulu. Avec elle, il était heureux. Depuis toujours, elle était présente et pour longtemps encore, elle le serait.



code by Mandy

_________________
Love the life I live and I will live the life I love
Je suis la vague
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

And if you're in love then you are the lucky one || Lulu [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I'm not Alone - I love the black - I will be alone forever [Terminé]
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game City :: Game Over :: Sujets Terminés-