AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

  Je serais toujours là pour toi [pv Zoé Baker]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
John Shepard


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/11/1983
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ▌AVENTURES VÉCUES : 277
▌ARRIVÉ(E) LE : 18/01/2018
▌CRÉDITS : Iorbix - Tumblr - Google

MessageSujet: Je serais toujours là pour toi [pv Zoé Baker] Dim 21 Oct 2018 - 16:58



« Je serais toujours là pour toi. »Zoe Baker & John Shepard

Encore un de ses fichus flash qui me fit me lever en sursaut. Vous aviez beau changer de monde, d’univers, le vôtre vous hantera toujours. Je revoyais encore l’ultime combat sur Terre avec les moissonneurs. Sauf que cette fois-ci, ce fut nous qui perdions cette guerre. Tous mes amis, ceux que j’aimais, un peuple entier hurlant avant de mourir de façon si violente. J’entendais leur cri de désespoir, m’appelant juste avant qu’on les achève. Et moi… Qui fus impuissant, ne pouvant sauver qui que ce soit, condamné à assister à ce tragique spectacle qui me marquera encore pendant des jours.

J’eus beau me réveiller, je demeurais dans le noir, ne distinguant plus grand-chose. L’esprit encore embué, je vins me masser le visage avec ma main, pour remettre tout cela en place. Finalement, tout me revenait en mémoire. Je n’étais plus chez moi, mais dans la chambre de Zoé. Elle était là, allongée juste à côté de moi dans le même lit, blottit contre mon corps, endormis, s’entourant les épaules avec mon bras. La voir dormir en paix me rassurait et je vins déposer mes lèvres sur son front chaud, éprouvant pour elle, un sentiment si fort.

Il y eut quelques heures, alors que je rentrais tout juste du Normandy, la jeune femme m’appela presque en pleure sur mon portable. La pauvre venait de refaire la même expérience, celle de cette incarnation de son passé bien sombre. Cette peste d’Eveline qui représentait cet épisode bien sombre de sa vie, venant la persécuter durant la nuit, comme un fantôme hantant sa chambre. Alors, sans hésiter, j’avais foncé jusqu’à chez elle. Je l’avais retrouvé terrorisé, chambouler une fois de plus, et j’avais fait mon maximum pour la réconforter.

Je n’aimais pas la voir comme ça, apeuré, vulnérable… Elle m’était si chère que j’avais juré de la protéger contre tout. Ainsi, voilà comment nous en sommes venues à maintenant. Pour la réconforter, je venais à la serrer dans mes bras, nous rassurant l’un l’autre de la présence d’autrui par notre chaleur. M’allongeant à ses côtés, je la berçais et la protégée en l’entourant avec mes bras. Ce fut pour cela que je ne m’étais même pas déshabiller. Je n’avais retiré que ma veste en cuir et mes chaussures, mais j’avais gardé mon t-shirt sombre, jean et chaussette. De toute façon, je dormais avec elle pour juste la rassurer. Et cela avait fini par marcher, car à la longue, tous deux, nous finissions par nous endormir l’un contre l’autre.

C’était si agréable de sentir Zoé près de soi. Ce petit corps fragile, fin et délicat, se reposant contre le miens. J’aurais voulu que cet instant dure à jamais. Que cette nuit ne prenait fin à aucun moment. Je ne demandais pas grand-chose, juste que nous restions ici, nous protégeant contre les monstres de l’espace et autres choses abominables. Ici, nous étions en sécurité, coupé du monde et du temps. Et c’était agréable de souffler un peu après tant d’actions. Par contre, je me maudissais en pensant que j’avais sans doute par mégardes réveiller Zoé en bougeant ainsi.

"Désolé, j’espère ne pas t’avoir réveiller."

Je n’osais imaginer tous ceux que la belle Zoé avait vécu. Perdre sa famille, se faire passer pour folle aux yeux du monde… Être rejette… Je la trouvais tellement courageuse, tellement forte pour ne pas avoir sombrer malgré ça. J’en connaissais qui, pour moins que ça, aurait fini leurs jours dans un asile, ou serait devenu de vrais psychopathes. Mais pas Zoé, elle faisait tout son possible pour tenir bon, et je comptais bien la soutenir dans sa démarche.

©️ Justayne

_________________
Nos choix, ont bien plus d'importance qu'on le croit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoe Baker


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:


*
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 01/11/1985
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ▌AVENTURES VÉCUES : 367
▌ARRIVÉ(E) LE : 02/10/2017
▌CRÉDITS : ©blackness thorns&tumblr
Ton âge : 26ans.
localisation : Certainement à la pharmacie.
emploi : Pharmacienne et heureuse propriétaire de la Pharmacie du Mideel.
humeur : Hésitante.

MessageSujet: Re: Je serais toujours là pour toi [pv Zoé Baker] Mar 13 Nov 2018 - 10:17


john & zoé

je serais toujours là pour toi.


Toujours le même rêve, toujours les mêmes peurs. Présentes, constantes, effroyables. J'ai crû qu'un jour, je parviendrais à m'en débarrasser. J'ai étais idiote d'y croire. On ne se débarrasse jamais de nos vieux démons, on arrive juste à atténuer leurs présences dans nôtre quotidien mais ils surgissent toujours tôt ou tard pour nous prouver qu'ils sont plus forts que nous. Eveline est plus forte que moi, je le sais. Elle est malsaine, mauvaise et sa présence m'oppresse jour après jour. Dans l'ombre, ses yeux clignent sagement, quand elle m'observe, affamée, pressée de se nourrir de mes angoisses, de mes cris de terreur, de ma peur et elle rit telle une démone quand elle me voit flancher, quand elle me voit plus bas que terre, que je supplie une divinité, les cieux de m'accorder un moment de répit. Je ne demande que ça après tout, juste un instant de répit. Mais les démons ne dorment jamais, ils attendent simplement le bon moment pour frapper, pour vous détruire un peu plus. Ils savent que vos peurs finiront par vous achever, elle sait que la fin est proche et pourtant, je luttes encore et encore, pour moi même, mais pas que. Je refuse qu'elle remporte le combat, il en est hors de question.

Les mains tremblantes, je me souviens juste d'avoir saisit mon téléphone, composé un numéro, laissant deux sonneries retentir avant d'hurler à mon interlocuteur de venir de toute urgence. Je savais qu'il viendrait parce qu'il me l'a promit. Il serait la, au bout de quelques minutes, haletant, inquiet, plein de belles paroles et de douces attentions à mon égard. J'agrippais ses bras, son dos, son corps contre le mien, pour le serrer aussi fort que possible comme une pauvre fillette tétanisée. Je ressentais le besoin de l'avoir contre moi pour sentir son odeur aux vertus apaisantes, je ressentais le besoin d'être protégée par ses gros bras, par son cœur battant à milles à l'heure avant de m'écrouler au creux même de ses deux bras, le nez enfoui contre son torse. Du sommeil, que mon esprit s'apaise et se repose, c'est tout ce que je voulais et grâce à lu, encore une fois, j'y suis parvenue. Je laissais morphée m'attraper, sans jamais quitter les bras de John. Je voulais qu'il vient avec moi, que nous soyons deux à nous reposer parce que j'en avais besoin, parce qu'il en avait besoin lui aussi.

Les muscles de mon corps finirent par se détendre, ma respiration retrouva son rythme habituel comme les fougueux battements de mon cœur. C'était fini. Eveline s'était évaporée une nouvelle fois ce soir, loin de moi. Il n'y avait que John qui comptait, ce super héros aux allures d'ange gardien. Le plus beau des anges. Un ange dont je rêvais d'entendre la voix, que je rêvais d'embrasser, de garder au plus proche de moi. Un ange dont la voix finit bel et bien par parvenir à mes oreilles. Une voix virile mais pleine d'attentions et de douceur à mon égard.«Non. Je suis réveillée depuis un petit moment déjà.» je soufflais, les yeux bien ouverts, levés sur cet homme, sur son visage, sur ses yeux à lui. Je cherchais un contact, un regard, pour réaliser que tout cela n'était pas un mirage mais bien la réalité, qu'il était bien la, près de moi, encore une fois. «Merci encore d'être venu John. A force, tu vas finir par t'en lasser de devoir jouer les super héros en pleine nuit.» Et je souriais bêtement, un sourire crispé parce que je craignais que ce que je venais de lui dire se réalise, qu'il finit par partir lui aussi, comme Léon l'avait fait précédemment. J'avais tellement peur de le perdre, bien plus que de mourir entre les mains d'Eveline. John le savait, il représentait tellement pour moi et même si je n'étais pas la femme la plus expressive au monde, il savait à quel point je tenais à lui, à quel point je pouvais "l'aimer?". Je n'avais jamais aimé auparavant, je n'ais pas appris à aimer quiconque, mis à part mes deux parents. Oui, je les aimaient, encore maintenant, et même après ce que Eveline leur avait fait subir. Mes parents restaient mes parents. Une mère est dieu dans les yeux de son enfant et le restera peu importe ses déboires et ses agissements. Pour ce qui est de Lucas, c'est une autre affaire..  «J'ai horreur de devoir te solliciter tout le temps comme ça.» C'était une réalité. J'avais appris à me débrouiller seule dans la vie, et ce d'avantage quand Eveline est entrée dans ma vie. Il fallait que je me débrouille, peu importe comment, il fallait que je m'en sortes. A Game City, les choses étaient différentes car il y avait John. John qui avait été la pour moi, qui est la pour moi encore actuellement et qui le sera? Enfin, j'espère, à l'avenir.

Spoiler:
 

AVENGEDINCHAINS

_________________
† And every night she would change herself, stay up late and grow deeper in love.She wanted to love it all,everything and everyone. And how ironic was it, She wanted to save the world, the same world who couldn't even remember her name. before the thunder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Shepard


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/11/1983
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ▌AVENTURES VÉCUES : 277
▌ARRIVÉ(E) LE : 18/01/2018
▌CRÉDITS : Iorbix - Tumblr - Google

MessageSujet: Re: Je serais toujours là pour toi [pv Zoé Baker] Jeu 15 Nov 2018 - 18:11



« Je serais toujours là pour toi. »Zoe Baker & John Shepard

Zoé était une jeune femme tourmentée par son passé. Une innocente qui fut injustement condamné à être torturée nuit après nuit par ses souvenirs douloureux. Voilà comment je la voyais. Une créature écorchée par la vie, qui implorait un moment de répit. A la fois fragile devant ses tourments imposé par la vie, et forte pour ne pas avoir succombé depuis longtemps à la pire des folies. Rien à voir avec Nathalie Portman dans Black Swan, Zoé Baker était à l’origine une personne menant une vie saine, qui le cœur sous la main, fut puni par un caprice d’un quelconque dieu ou esprit à l’humour douteuse. Alors, quand j’entendis ses excuses, j’y comprenais qu’une alarme fut déclencher et qu’il fallait y répondre au plus vite. Quand la sirène retentissait, les Pompiers devaient vite intervenir pour éviter le drame.

"Ne t’inquiète pas, jamais je ne t’abandonnerais." Lui disais-je en la serrant contre moi pour l’embrasser sur le front, afin de la rassurer.

Je sais, je n’étais qu’un homme. Un humain limité, privé de ses avantages de son monde, donné par Cerberus. Pourtant, je m’étais toujours donner à deux cents, même trois cents pour cent pour aider tout le monde, n’abandonnant personne en route. Mes amis, mon équipage, ceux des mondes que j’ai visités… A chacun j’avais fait la promesse de leur venir en aide, et je l’ai fait jusqu’à ma mort. Sans doute devrais-je redouter un burnout, pourtant, je me sentais capable de prendre ce risque et de renouveler l’expérience avec Zoé. Nos débuts n’étaient certainement pas faciles, mais cela en valait la peine. Avec la fille Baker, je me sentais comme un autre homme, différend du Shepard de mon propre univers.

Ne bougeant pas, je restais là, allonger sur le dos, tenant contre moi ma protégée, laissant mon regard se perdre sur le plafond obscur. A bien y réfléchir, nous étions si similaires. Nous étions hantés par un passé cauchemardesque qui nous privé de sommeil. Et encore, Zoé semblait être originaire de ce monde. Alors que moi, mes problèmes étaient dignes d’un film de science-fiction. Là, on me prendrait pour un fou. Mais peu importait, car le plus important justement pour moi, fut les soucis de Zoé. Les miens pouvaient attendre ou dormir pour mille ans, ce serait mieux sans doute.

"Comment te sens-tu ? Elle n’est plus revenue ?"

Quand je l’eus au téléphone, elle était au bord de la crise. Quand je suis arrivé chez elle, elle était plus que bouleversés. A présent, elle semblait plus sereine. Il ne me semblait l’avoir entendu ou sentit se réveiller. Sa nuit fut donc calme, le spectre de ses cauchemars était bien parti. Elle m’avait plus ou moins expliquer la situation, et je comprenais. Ainsi, si pour qu’elle trouve un moment de paix il fallait que je vienne chaque soir, je le ferais. De toute façon, j’étais un peu un oiseau de nuit, vue mon train de vie, mon propre sommeil était décalé. Parois je ne dormais pas plus de trois heures. Mais s’il fallait en faire moins pour aider une fille comme Zoé, alors je ferais ce sacrifice sans m’en plaindre.

Toutefois, je devais avouer que même maintenant, je me sentais parfois impuissant pour l’aider. Car d’ordinaire, quand je devais sauver quelqu’un, il me suffisait de tirer entre les deux yeux l’agresseur ou le rouer de coups. Mais là… Il s’agissait d’un autre cas de figure. Mais loin de me laisser dépasser de vouloir laisser tomber, et comme je l’avais promis, je tentais d’autres façons pour aider. S’il fallait que je dorme chez elle pour l’aider, je le ferais. Même si c’est reposant physiquement, je me rongeais tout de même les sangs, car j’avais peur pour elle. Je redoutais qu’elle vienne au final hurler à la mort, ne trouvant plus jamais la paix.

©️ Justayne


Spoiler:
 

_________________
Nos choix, ont bien plus d'importance qu'on le croit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoe Baker


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:


*
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 01/11/1985
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ▌AVENTURES VÉCUES : 367
▌ARRIVÉ(E) LE : 02/10/2017
▌CRÉDITS : ©blackness thorns&tumblr
Ton âge : 26ans.
localisation : Certainement à la pharmacie.
emploi : Pharmacienne et heureuse propriétaire de la Pharmacie du Mideel.
humeur : Hésitante.

MessageSujet: Re: Je serais toujours là pour toi [pv Zoé Baker] Jeu 29 Nov 2018 - 10:05


john & zoé

je serais toujours là pour toi.


Aux côtés de John, mes angoisses disparaissaient, comme un mauvais rêve le ferait lorsque l'on ouvre les yeux. Il était à lui seul une barrière, un obstacle à Eveline et ce n'est pas ses gros muscles qui étaient en mesure de l'affronter mais bien sa présence. Une seule respiration de sa part pouvait faire taire le démon qui sommeillait secrètement dans un coin sombre de ma mémoire. Certains me disent folle, à vrai dire, ce sont la plupart des médecins qui le pense mais je ne leur en tiens pas rigueur, je sais qu'ils sont à milles lieux de sa voir réellement ce qui m'est arrivé. N'importe qui serait devenu fou en ayant vécu ma vie, rien qu'en entendant les supplices et les cris de terreur des pauvres gens enrôlés par mes parents suffisaient pour éteindre n'importe quel raisonnement au sein d'une personne. Ils seraient tous devenus fous, sans exception. Aujourd'hui, je n'ais pas le choix que de vivre avec ça, avec ses souvenirs du passé qui j'espère seront vite remplacés par de plus beaux souvenirs futurs, qui sait peut-être avec John et sa bienveillance. Il baisait mon front, je m'apaisais automatiquement, ferma les yeux quelques secondes. Il sera toujours la pour moi C'est ce que je n'arrête pas d'essayer de me dire. J'espère, j'aspire à un renouveau, à un futur en sa compagnie parce qu'il est le seul homme jusqu'à présent à me rendre si complète, si vivante en réalité. Je sais qu'à ses côtés, Eveline ne reviendra plus, ou du moins, qu'elle n'osera plus me tourmenter quand je partage un tendre moment amoureux en compagnie de cet homme.

Eveline, elle n'est plus revenue depuis que John a surgit de nulle part en plein milieu de la nuit tel un super héros. Il ne manquerait plus que la cape et les collants pour que son rôle soit interprété parfaitement. «Je crois que ça va plutôt bien.. Et non, elle n'est plus revenue.» C'était encore trop dur, difficile pour moi de m'exprimer sur le sujet. Oh bien sûr, John savait quelques trucs sur moi, je ne pouvais pas rester secrète très longtemps avec lui, mais à défaut de tout lui révéler, j'avais pris soin de lui épargner les détails les plus sordides de ma vie, ceux qui donnent envie à n'importe qui de vomir jusqu'à même ses tripes. Je ne voulais pas que John prend peur, qu'il s'inquiète de mon vécu. Aujourd'hui, plus que jamais, je n'étais plus la même Zoé, les choses ont changées pour moi, depuis mon arrivée à Game City. J'ai traversé des hauts, et des bas, principalement des bas, mais le destin s'est plutôt bien occupé de moi, en amenant dans ma vie ce bel homme qui aujourd'hui est étendu à mes côtés.«Je crois que superman à réussi à la faire fuir.» Disais-je pour plaisanter avant de venir de moi même m'installer confortablement à califourchon sur le garçon, allant jusqu'à chercher ses mains pour que nos doigts s’entrelacent ensemble comme le ferait deux amants fous amoureux l'un de l'autre. Il fallait que mes yeux croisent les siens, ce contact m'était précieux, bien plus que n'importe quel autre. Un regard veut souvent dire beaucoup de chose, et le mien était reconnaissant envers ce barman qui était parvenu, au fil des mois à faire fondre ce petit battant enfermé à double tour dans ma poitrine.«Rassure moi, tu ne vas pas partir maintenant que les choses se sont arrangées..j'aimerais que tu restes ici, avec moi.» Pour toujours, pour toute la vie, à tout jamais. Non. Je m'abstiendrais de l'effrayer avec des paroles de ce genre, mais une chose est sûre, sa présence m'était terriblement bénéfique et j'espérais que ça soit la même chose de son côté. John n'avait pas eu non plus une vie de rêve de ce qu'il m'avait confié le soir ou nous échangions nôtre premier baiser à tout les deux. Il m'avait raconté sa vie, son passé ce qui avait fait de lui l'homme qu'il est aujourd'hui, il avait parler d'un phare, d'une lumière projeté par mon regard, par mon âme, mon coeur aussi, et ce soir la, je m'étais sentie si importante pour quelqu'un et ce fût tellement bon de l'être. Jamais je n'aurais pensé un jour l'être autant pour quelqu'un, que ma vie, ma petite vie miséreuse jusqu'à présente soit aussi importante pour quelqu'un, mieux encore, qu'elle soit un espoir pour une âme brisée, déchue elle aussi. «Reste s'il te plait.» Je soufflais ses mots en même temps que mon visage se penchait sur le sien pour baiser ses lèvres délicatement, sans trop être brusques car je ne voulais pas l'effrayer. Je craignais encore qu'il me repousse, qu'il m'abandonne comme il l'avait fait la première fois et puis, tout ça était encore nouveau pour moi, frais, depuis ma récente séparation avec Léon Kennedy. John était différent de Léon, mais pour qu'il le soit totalement, il fallait que je sois prudente, et que je fasses attention aux moindre de mes gestes, aux moindres petites attentions que je lui réserverais à l'avenir.

AVENGEDINCHAINS

_________________
† And every night she would change herself, stay up late and grow deeper in love.She wanted to love it all,everything and everyone. And how ironic was it, She wanted to save the world, the same world who couldn't even remember her name. before the thunder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Shepard


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/11/1983
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ▌AVENTURES VÉCUES : 277
▌ARRIVÉ(E) LE : 18/01/2018
▌CRÉDITS : Iorbix - Tumblr - Google

MessageSujet: Re: Je serais toujours là pour toi [pv Zoé Baker] Ven 30 Nov 2018 - 20:45



« Je serais toujours là pour toi. »Zoe Baker & John Shepard

Que pouvais-je dire sur notre relation ? Allonger là, on pourrait cela ambigüe, mais même moi, je ne pourrais dire ce que représentait Zoé pour moi, si ce n’était, que la jeune fille fut la plus importante dans mon cœur. Étais-je amoureux d’elle ? Je n’en savais rien. Attaché à elle ça oui, mais amoureux… Quand je repensais à ce sentiment, je revoyais tous ceux que j’avais perdue. Amis, amour… Tous n’étaient plus là. Aurais-je peur dans ce cas, de revivre la même chose au final avec Zoé ? Que si notre relation devenait plus que sérieuse, je viendrais à la perdre aussi ? Une chose était certaine, si cela venait à arriver, si Zoé, pour une raison ou une autre, venait à disparaître, jamais je ne m’en remettrais. Et tout cela, j’y songeais alors que nos deux corps étaient allongés, l’un contre l’autre, nous blottissant comme si elle aussi, avait peur que je vienne à partir. D’ailleurs, elle venait de me poser la question, si je partais. Jusque-là, j’acquiesçais ou souriais à ce qu’elle me disait, mais là… Le soldat se sentait obligé de dire quelque chose. Aussi bien pour la rassurer, que pour me rassurer moi-même.

"Non ! La nuit est déjà bien entamée, et je ne compte pas partir de suite."

Mettant retourné, je plongeais mon regard dans le sien. Comme une créature comme elle, fut victime d’un destin aussi horrible ? Je voulais bien croire qu’elle savait se défendre, mais elle n’était en rien une guerrière, encore moins une femme méritant de finir ainsi. Quel que soit le monde dans lequel, nous venons, chacun d’eux semblait aimé malmener ses résidents. N’existait-il donc aucun univers dans lequel sans que ce ne soit guimauve, assurait une relative sécurité, faisant penser au Paradis ? Si oui, j’y enverrais tous mes proches, surtout Zoé. Cette dernière, justement, chercha mes doigts et mes lèvres. Pourquoi ? Car elle recherchait un certain réconfort, une protection contre ses démons qui la tourmentaient depuis si longtemps. Alors, je me laissais faire. Quelle serre mes doigts, ou effleure mes lèvres, qu’elle le fasse. Si elle en avait besoin, soit. Moi-même, ceci me rassurait, car elle trouvait bien une protection auprès de moi, et qu’elle était saine et sauve. J’eus cruellement besoin de ressentir ce sentiment rassurant aussi, surtout depuis sa dernière agression qui lui manqua une fin fatale. Et depuis cette tragique soirée, je redoublais d’efforts pour la protégée.

"Je ne partirais pas, n’ai pas peur." Disais-je, la serrant encore plus fort dans mes bras.

Mais bien que j’eusse une vie aussi à côté, une affaire à faire tourner, et une activité nocturne, je me sentais prêt à faire des concessions, pour maximiser ma présence auprès de Zoé. Tout comme elle, j’aimerais être là le plus souvent possible, afin de veiller sur son sommeil et chasser cette « Eveline ». Mais aussi tous ceux cherchant du tort à mon amie. Un objectif bien difficile à atteindre, qui pourtant, ne me fit pas reculer, car je comptais bien investir un maximum de mes moyens pour y arriver. Toutefois, Zoé se trompait sur une chose, je n’étais pas Superman. Ok, j’étais considéré comme un Héros de Guerre. Mais jamais je ne m’étais vue comme un super-héros. Ce titre, que ce soit sérieux ou non, me mettait mal à l’aise. Car malgré tous mes efforts pour éviter des drames, des morts continuaient à pleuvoir, et ça, ça ne faisait pas de moi un héros. Cependant, je ne voulais pas contre dire Zoé. Elle avait vraiment besoin en ce moment de quelque chose pour se raccrocher, et je ne tenais pas lui détruire ses rêves.

"Tu ne veux pas essayer de te rendormir ? Je reste juste à côté." Lui soufflais-je à l’oreille.

Le soleil n’était pas encore levé, et comme il faisait donc encore bien noir, il serait judicieux de profiter des quelques heures disponibles pour se reposer un peu. Pour le moment, il n’y avait aucun fantôme mental dans les parages, Zoé ne risquait plus rien, alors autant qu’elle en profite pour passer une de ses meilleures nuits. D’ailleurs, j’en profiterais sans doute au matin de lui préparer un bon petit-déjeuner. Après un début difficile, elle méritait largement de passer une superbe journée. Et pour le reste… Et bien on verra.


©️ Justayne

_________________
Nos choix, ont bien plus d'importance qu'on le croit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoe Baker


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:


*
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 01/11/1985
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 33 ▌AVENTURES VÉCUES : 367
▌ARRIVÉ(E) LE : 02/10/2017
▌CRÉDITS : ©blackness thorns&tumblr
Ton âge : 26ans.
localisation : Certainement à la pharmacie.
emploi : Pharmacienne et heureuse propriétaire de la Pharmacie du Mideel.
humeur : Hésitante.

MessageSujet: Re: Je serais toujours là pour toi [pv Zoé Baker] Mar 11 Déc 2018 - 15:21


john & zoé

je serais toujours là pour toi.


Dans la pénombre je cherchais un contact. Sa main dans la mienne, son corps contre le mien, ses lèvres sur les miennes. Je cherchais un tout, un rien qui me serait nécessaire pour me rendre compte que je ne risquais plus rien désormais. Tout était fini, Eveline s'était évaporée, son regard diabolique ne m'observais plus, pas tant que John était la en tout cas. C'est comme ci elle en avait peur, comme elle a eu peur de Ethan il y a de cela quelques temps. Ethan Winters, un homme que j'avais aidé car je refusais qu'il agrandisse le nombre de victimes de ma malheureuse famille. Je refusais que Ethan ne subisse lui aussi le sort d'Eveline, de tout ce qu'elle avait pût saccagée sur son passage, et dieu sait combien de dégâts elle avait pût causer à elle seule. Cette folle s'en était prise à Mia, la femme de Ethan, cette folle s'en était prit à moi, à la différence que moi, j'avais appris depuis des mois à vivre avec. Je tentais de la fuir comme la peste, alors que ses victimes, elles, subissaient sa malédiction. Elles n'avaient pas le choix car personne ne la connaissait mieux que je ne la connaissais moi même. C'est terrible de se dire que j'ai dû "vivre" avec elle, parce que elle, n'aurait jamais dû vivre. Eveline n'est que la confection de savants fous qui ne jurent que par la destruction du monde. Des laborantins qui rêvent de pouvoir, gloire, fortune et que le monde tout entier s'agenouille devant eux. Alors, ils l'ont créée, et dès ce jour, ma vie à littéralement changée, du tout au tout.

Un sourire, un regard, ce fût les seules choses que je fus en mesure d'offrir à John ce soir la. Nous n'étions pas encore spécialement "à l'aise" dans ce rapprochement qui avait eu lieu entre nous et moi même je ne saurais dire exactement ou nous en sommes dans nôtre relation. Est-ce que nous pouvons nous considérer comme "Ensemble" lui et moi? J'espère. J'aspire à vrai dire. Nous n'avons pas encore eu le temps d'en discuter clairement, sincèrement et je compte bien remédier à cela, même si le mercenaire, lui, préfère que je ferme à nouveau les yeux pour me reposer. Sauf que je n'ais pas envie de dormir, pas quand je le sens à mes côtés, pas quand son parfum enivre mes sens. Je pourrais passer ma vie toute entière à sentir son odeur, à apprécier sa chaleur corporelle, à l'entendre parler, à l'entendre même dire les plus grosses bêtises du monde. Je pourrais ma vie entière à le regarder, à l'embrasser, à rester auprès de lui, juste lui et moi et personne d'autre, encore moins Eveline. «J'ai pas sommeil.» Souffais-je avant de reprendre une seconde fois la parole. «Pas quand un homme aussi séduisant est allongé dans le même lit que moi.» Je souriais. Je venais vraiment de lui dire ça? Je crois bien oui et je me sentais si bête. Il ne fallait pas que j'oublie qu'un rien peu le chiffonner, qu'un rien peu le faire fuir et je n'ais pas envie qu'il part, mais je dois savoir. J'ai besoin de comprendre ou nous en sommes lui et moi, j'ai besoin de savoir ce que je peux, et ce que je ne peux pas lui dire, parce qu'il est devenu vital à mon existence et ça me fait peur. John je pourrais parler de lui durant des heures entières, je pourrais vanter ses mérites à la terre entière et même apprécier ses plus gros défauts. Ce même homme m'avait déjà repoussé par le passé et j'aurais dû, comme n'importe qu'elle femme assurée, le repousser quand il avait cherché à m'étreindre en me suppliant presque d'accepter à nouveau sa présence dans ma vie. Je suis faible. John est ma faiblesse et je ne comprend pas pourquoi, j'ai besoin de comprendre.

Ce sourire malin disparaissait de mes lèvres, à nouveau je cherchais ce contact visuel entre lui et moi. Je ressentais le besoin de lire la franchise dans ses yeux alors qu'il s'adresserait à moi, qu'il me confierait des choses comme il l'avait fait par le passé. Nous n'étions plus de parfaits inconnus l'un pour l'autre et John en savait bien plus sur moi que moi sur lui. Je lui avais confié des choses que même les maigres amis que je pouvais avoir ne savaient pas sur mon compte, comme cet incident, cet accident ou j'avais manqué de tuer une jeune femme qui au final finirait peut-être aveugle de ma faute. Tout ça à cause d'Eveline..«Je crois qu'il va falloir qu'ont parles toi et moi.. tu ne penses pas?» Je m'armais de ma plus grande douceur pour ne pas le faire grimacer, une de mes mains venait lui chatouiller le torse de quelques caresses. Ce n'est pas comme ci je cherchais à calmer la bête mais presque. Je ne voulais surtout pas qu'il soit prise d'une nouvelle tension, qu'il ne se met à paniquer à l'idée que je cherches un nouveau dialogue entre nous, un dialogue sur nôtre potentiel avenir "ensemble?". «Tu sais.. j'ai besoin de comprendre, ou nous en sommes tout les deux..» Je fuyais soudainement son regard pour poser le mien sur cette main posée sur son torse, mes dents s'étaient mise à malmener l'intérieur de mes joues nerveusement et mes mots peinaient eux à sortir de ma bouche. J'avais l'impression d'être une jeune adolescente qui en est à son premier flirt. Un béguin de jeunesse. Une femme qui apprend à découvrir l'amour, sauf que je n'ais jamais véritablement été amoureuse, même Léon n'avait pas sût m'apporter tout ça. J'espérais sincèrement que John m'éclaire un peu plus sur nôtre situation et je me fichais de savoir si il était deux heure, trois heure ou même quatre heure du matin, j'avais besoin de savoir, je voulais savoir sur quel chemin il comptait m'emmener, même si à coup sûr, la lumière divine m'attendait dans n'importe lequel, celle ou Eveline ne serait sûrement pas la bienvenue.

AVENGEDINCHAINS

_________________
† And every night she would change herself, stay up late and grow deeper in love.She wanted to love it all,everything and everyone. And how ironic was it, She wanted to save the world, the same world who couldn't even remember her name. before the thunder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Shepard


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/11/1983
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 35 ▌AVENTURES VÉCUES : 277
▌ARRIVÉ(E) LE : 18/01/2018
▌CRÉDITS : Iorbix - Tumblr - Google

MessageSujet: Re: Je serais toujours là pour toi [pv Zoé Baker] Ven 14 Déc 2018 - 18:20



« Je serais toujours là pour toi. »Zoe Baker & John Shepard

En réalité oui, le temps semblait comme suspendu. L’obscurité à l’extérieur ne semblait s’en aller avec l’approche de la clarté du jour. Nous étions là, l’un contre l’autre. Plus rien ne semblait avoir la moindre importance. A croire que rien ne changerait, que quoi qu’on puisse penser et vouloir, le plus important était que nous étions présents l’un pour l’autre et comme ces statues qu’on voyait au musée, nous demeurions ainsi sans bouger pour l’éternité. Ces êtres de pierres semblaient heureux d’être condamner au même sentiment à vivre à jamais. Et nous alors ? Pourrions-nous souhaiter vivre la même expérience, désirer que ces moments qui nous emplissaient de joie, demeuraient jusqu’à la fin des temps ? Si un tel souhait pouvait se réaliser, le ferais-je ?

La petite remarque de Zoé me fit sourire. Ce n’était pas la première fois qu’on désignait mon physique avantageux. La plupart du temps, je n’en faisais pas vraiment attention. Au combat, vous pouviez avoir une belle gueule ou non, cela n’avait aucune forme d’importance. Mais en dehors du boulot, j’aimais en profiter un peu avec Liam, où tous les deux, nous sortions pour draguer par ici et par là. Un petit jeu qui peut soit vous faire sourire ou vous choquer. Mais que pouvais-je dire de la fille Baker ? Car contrairement à elle, ce n’était pas ses traits de poupées de porcelaine, sa physionomie parfaite qui m’attirait, mais son charme, cet être en elle que la jeune femme tentait de cacher au plus profond d’elle, et dont, le mercenaire que j’étais, rêvait de découvrir.

"Et moi, avec une femme aussi charmante et douce…"

Zoé pouvait me raconter tous ses déboires, ses travers, ses fautes… Qu’elle est manquée ou non de tuer quelqu’un, ma vision sur elle ne changerait pas. Une femme blessée elle était, une battante, une survivante qui méritait qu’on lui tende la main. Pourtant, nous venions d’aborder un sujet qui hélas, me torturait bien l’esprit. « Où en étions-nous ? » Rien qu’à y penser, je sentais mon corps se rafraichir, il devenait glacé, malgré le contact chaleureux de la fille Baker. Elle voulait une réponse, c’était tout naturel. Malheureusement, je n’avais de réponse à lui donné.

"J’aimerais bien le savoir aussi."

Comment la considérais-je ? Excellente question. Son statut auprès de moi, était indéfinissable depuis le début. Mais je la voyais surtout comme une amie. Mais, une amie à quel niveau ? Simple connaissance au départ, elle devenait rapidement une protégée. Puis une meilleure amie. Au départ, je pensais à « Sœur », mais c’était bien plus que cela. Pouvait-on parler de romance ? D’amour ? Je l’ignorais. Car les conquêtes que j’ai eus, les histoires aussi sincère que vide, se passaient différemment. Quelque fut mon approche, j’eus une idée de là où je désirais aller. Sentant mes sentiments changés, je pouvais dire si j’étais amoureux ou non. Et non, je ne rentrerais pas dans les détails. Concernant Zoé, c’était différend. Car au départ, il n’y avait pas de plan drague, et mes intentions à son sujet furent plus qu’innocent. Mais au vue de sa situation, je devais peut-être avoir peur de la faire souffrir.

Si je devais l’aimer, je devais être sûr que ce soit vrai, et non une attirance pour un moment de faiblesse. Car si je venais à découvrir plus tard, que je m’étais tromper ou laisser emballer, la première à en souffrir serait Zoé. Et ça, il en était hors de question. Toutefois, au lieu de chercher à mettre de la distance entre nous pour la protégée de moi, tel un camé, j’eus ce besoin aussi de la voir, de la sentir près de moi. Car jadis, j’eus vraiment un grand amour dans ma vie, dans mon monde d’origine. Et l’ayant perdu, deux fois ! J’avais peur que cela recommence sans doute.

"Une chose est sûr en tout cas, je ne peux pas me passé de ta présence et ne supporte pas que tu souffres." Puis, je lui déposai un baisé sur le front.

Quand j’étais SPECTRE, et même avant et après, j’eus toujours de lourdes décisions à prendre. Et même si on me disait que j’avais agis au mieux dans l’intérêt de la Galaxie, chaque choix pesait lourd sur moi. Car je devais à chaque fois, regarder des gens mourir, des amis périrent… Aujourd’hui, je n’avais plus l’Univers à protégé, même si je jouais un peu au super héros. Mais mon intérêt premier se rapportait à Zoé. Celle qui mérité la meilleure de mes protections. Un joyau que je voulais protéger à tout prix, alors que nous ne nous connaissions que depuis peu, allant même maintenant repousser les avances de d’autres jeunes femmes ressemblant à des mannequins, même en présence de mon ami Warren. Au mon Dieu, serais-je vraiment tombé amoureux d’elle ?

"Tu es sûr que tu ne veux pas que je t’apporte quelque chose ? Tu dois avoir faim… Ou soif."

©️ Justayne

_________________
Nos choix, ont bien plus d'importance qu'on le croit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Je serais toujours là pour toi [pv Zoé Baker]

Revenir en haut Aller en bas
 

Je serais toujours là pour toi [pv Zoé Baker]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (FINI)Quoi qu'il arrive je serais toujours là pour toi - Haley & Dean
» Elfyn&Mae • Ne t'inquiète pas rayon de soleil, je serais toujours là pour toi
» (f) SHELLEY HENNIG + Je serais toujours là pour toi.
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» [Demeure McGowan] Toujours là pour toi... [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game City :: Game City :: Quartier résidentiel-