AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 anywhere but here. (blumes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blue Levins


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 10/05/1993
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ▌AVENTURES VÉCUES : 309
▌ARRIVÉ(E) LE : 04/06/2018
▌CRÉDITS : Gainsboro&tumblr.
Ton âge : 26yo.
localisation : quelque part par la.
emploi : serveuse.
humeur : à fleur de peau.

MessageSujet: anywhere but here. (blumes) Mar 16 Oct 2018 - 16:27


James & Blue

anywhere but here.


Les feuilles ont troquées leurs couleur verte pour de jolies couleurs orangées-rougeâtres. Le ciel est d'un bleu éclatant et le soleil est lui aussi au rendez-vous. Il n'est pas aussi fort ni agressif qu'en été, mais cela suffit pour donner du baume au cœur à certaines personnes. C'est un temps estival ou il fait bon d'être à l'extérieur même vêtu d'une petite laine pour ne pas non plus mourir de froid. Il ne doit pas faire plus d'une dizaine de degrés mais ça n'empêche que ce temps est juste merveilleux. Contrairement au reste du monde, elle ne supporte pas l'été. Les jours paraissent éternels, beaucoup trop longs, et dangereux. Elle préfère la nuit, l'obscurité dans laquelle elle peut se fondre sans aucun soucis. Une nuit qui arrive bien plus vite que d'habitude. Le temps passe, défile, il est 18h quand elle regarde le cadran de sa montre. En cette fin de journée, elle a promit à son patron qu'elle resterait un peu plus tard pour arranger la salle et nettoyer les tables. Les heures supplémentaires lui permet d'avoir un plus gros salaire et donc lui permet beaucoup plus de choses. Elle n'a pas envie de se priver de manger Blue, et ce même si désormais, elle n'est plus seule à ramener des sous au sein du foyer. Oui, un jeune homme s'était joint à elle après que ses deux autres colocataires ont abandonnés le navire. Celui la, il s'appelle Link, et Blue est persuadée qu'il ne l'abandonnerait pas, parce que ils se ressemblent, ils sont quasiment similaires. Parce qu'ils prennent soin de l'un et de l'autre et qu'ils se serrent les coudes. Alors il l'aide, à payer quelques factures, à remplir le frigo quand ça devient urgent de le faire, et la blondinette apprécie grandement son soutien.

Elle avait profité de l'absence de son patron pour sortir de la poche de son tablier son téléphone portable afin d'avertir le fameux garçon du fait qu'elle rentrerait plus tard ce soir chez eux. Il ne lui avait pas répondu, lui aussi devait certainement être au travail et qui sait, peut-être même que lui aussi rentrerait tard ce soir. A croire qu'ils fuient leur appartement commun. En même temps, ce taudis va finir par les rendre fous un jour. D'abord il y a les voisins qui sont extrêmement bruyants, puis il y a ses problèmes de tuyauteries et maintenant ses petites souris qui se baladent de temps en temps au sein du foyer. C'est à en perdre la tête, mais Blue a bien de trop faibles revenus pour se permettre un luxe. Elle pourrait bien piocher dans l'argent de l'héritage familial mais elle s'était juré de ne pas le faire, parce que cet argent n'est pas le sien, il appartient à ses parents, sa famille et elle s'est juré d'en faire bon usage, en commençant par donner une partie à son frère et sa soeur et faire son maximum pour qu'ils ne manquent tout deux de rien, quitte à s'en priver de son côté.

Enfin. Il est 18h, Blue est encore en tablier, un torchon dans les mains. Comme Cendrillon, elle s'applique à nettoyer toutes les tables du café afin que ses dernières brilles de milles feu. Elle ne fait pas attention au monde qui l'entoure, à ses hommes et ses femmes qui rentrent du travail, qui partent certainement retrouver leurs semblables. Elle ne se concentre par sur la ville qui s'éteint peu à peu, ni à ce ciel bleu qui s'obscurcit de plus en plus jusqu'à devenir noir. Elle a oublié que le soleil s'en était allé et qu'il avait laissé place à l'astre lunaire. Elle se contentait de nettoyer, toujours nettoyer, venant parfois se frotter le front à l'aide de la paume de sa main libre. Elle espérait sérieusement que son travail et ses heures supplémentaires seront récompensées par un revenu honorable qui lui permettrait peut-être de faire un petit cadeau à Link pour le remercier d'être la tout simplement.

@James L. Quatermain    

AVENGEDINCHAINS

_________________
 
Shiny, happy, see my world in new colors. Higher fire, fly my rocket through the universe. I'm up with the kites and I dream so blue, I live in the sky, you come live here too.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James L. Quatermain


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 20/10/1986
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ▌AVENTURES VÉCUES : 104
▌ARRIVÉ(E) LE : 27/07/2018
▌CRÉDITS : Zoé - Google - Thrumlbe - Bazzart...

MessageSujet: Re: anywhere but here. (blumes) Mar 16 Oct 2018 - 19:21

Anywhere but here
C’ est fou comment la vie pouvait reprendre son cours normal rapidement. Après avoir vécu quelque chose de marquant, dont vous êtes sûr de voir votre existence à jamais touchée, les choses semblaient reprendre peu à peu leur court. Je savais que je pouvais compter sur Sébastian pour couvrir mes arrières. Mais après cette folle nuit où avec une fille, j’ai volé une voiture et foncer comme un malade en ville, GameCity semblait avoir déjà oublié ce moment. Moi non, mais je fis comme si rien ne s’était passé. Un bon vieux souvenir semblable à ceux qu’on avait en sortant d’un parc d’attractions. Car, je savais que jamais plus, je ne reverrais pas la Fleure Blue. À mon grand désarroi. Du moins, ce fut ce que je croyais jusqu’à ce jour.

En ce moment, c’était un peu la folie. Dans quelques jours, je devrais déjà repartir en voyage pour préparer la suite de mes aventures. Le dernier livre ayant eu un si gros succès, que déjà, partout, on exigeait la suite. Pendant que mon éditeur préparait mon voyage, moi, je sortais tout juste d’un plateau de télé où j’avais accepté de répondre à quelques questions pour annoncer ce moment tant attendu par mes fans. Pendant toute l’émission, je souriais, je faisais mon chow… Je faisais honneur de roi de la fête et tout le monde était emballé. Mais en réalité, j’eus l’impression que je ne faisais que de la poudre aux yeux. Ce n’était ni le stress ou l’excitation de partir vivre encore l’aventure, ce fut quelque chose s’approchant de la peur. La perte, ou le doute. Je n’en savais rien. Et ne voulant faire quoi que ce soit comme bêtise, je sortais me détendre un peu, avant de revenir chez moi.

GameCity proposait de nombreux endroits sympas où se relaxer. Je fus bien tenté par un bar ou bien un café. L’automne tombait déjà. Quelle belle saison. À la fois triste et merveilleuse. Saison de la mort où les plantes se meurent pour renaître. Mais le faisaient en beauté avec toutes ces couleurs. Malheureusement, je risquais de ne pouvoir profiter du spectacle. J’ignorais combien de temps allait durer mon expédition, sans doute ne rentrerais que pour voir tomber les premières neiges. Autant en profiter alors, à la terrasse d’un de ces cafés tant qu’il était encore temps.

Mon téléphone se mit à vibrer. Le sortant de ma poche, je pensais tomber sur Sebastian, qui voudrait me harceler en me parlant de ce nouveau contrat et que je ne devais pas oublier tel rendez-vous blablabla… Mais ce ne fut point le nom de ce renard d’éditeur qui figurait dessus. Non, c’était un prénom que je connaissais que trop bien. Un fantôme venant me hanter, dont rien que l’apparition de son nom, suffisait à me donner des sueurs froides. Pendant des secondes qui furent pour moi, une éternité, j’hésitais à décrocher, à la fois curieux de savoir ce que cette personne me voulait, et aussi, en colère contre elle.

"Qu’est-ce qu’elle me veut ? Elle attendra, comme elle sait le faire faire aux autres."

Et finalement, je refusais l’appel. Car j’eus peur qu’à la fin, j’en finisse par en souffrir. Hurler de colère, en vouloir à tout le monde et devenir un vrai monstre. Ainsi, je continuais ma marche, jusqu’à ce que mes yeux, furent attiré par quelques choses d’autres qui me provoquait tout aussi bien de la surprise, mais aucun sentiment négatif.

"Non ce n’est pas vrai ?!"

Derrière la vitre, apparaissant aussi rapidement tel un miracle après une catastrophe, je reconnue cette Rose bleue qui nettoyer l’établissement. La ville était immense, comptant des milliers d’âmes. Et pourtant, le destin semblait nous avoir réunis. Et croyez-moi, je ne comptais pas cracher sur cette occasion. Pousser par mon instinct, je franchissais le seuil de ce bar pour m’approcher de la jeune femme et m’assuré de son identité. Aucun doute possible, c’était bien elle. Ma complice dans le crime, celle qui me poussa à commettre de nombreux délits amusants.

"Regardez donc sur qui je tombe. On en fais des rencontres intéressantes dans cette ville dites-moi."

Tout ce que j’eus éprouvé lors de cette soirée de rencontre me revenait. Mes doutes, mes joies, mes craintes… Et l’excitation. Si les flics ne nous étaient pas tombés dessus, qui sait jusqu’où, nous y seront aller. Elle me paraissait légèrement différente par rapport à la dernière fois. Mais c’était bien elle, je reconnaissais cette énergie qui véhiculait en Blue, sa force, ses gestes, son regard, son charme… Et si elle m’avait oublié ? Et si elle préférait justement m’oublier et faire comme si rien ne s’était passer ? J’en mourrais, mais pas avant, de profiter de ces retrouvailles.


Codage par Libella sur Graphiorum


_________________
James Lee Quatermain

 

 

©️ HANSKA.

Music:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue Levins


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 10/05/1993
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ▌AVENTURES VÉCUES : 309
▌ARRIVÉ(E) LE : 04/06/2018
▌CRÉDITS : Gainsboro&tumblr.
Ton âge : 26yo.
localisation : quelque part par la.
emploi : serveuse.
humeur : à fleur de peau.

MessageSujet: Re: anywhere but here. (blumes) Mer 17 Oct 2018 - 10:25


James & Blue

anywhere but here.


Les tables sont lustrées une par une alors qu'à l'extérieur, le carillon résonne en ville. Cendrillon s'en ira avant minuit ce soir, complètement exténuée, les genoux écorchés, le cœur à vif, les cernes aux yeux. Elle s'était mise à maudire tout ses gamins qui avaient pût sauter sur les banquettes, qui avaient écrasé leurs chewing-gum sous les tables, qui, par mégarde avaient jeté leur soda sur le sol. Elle s'était mise à maudire ses parents irresponsables qui se contentaient de répondre "Ne t'inquiète pas la dame va nettoyer.", sauf que la dame, elle a autre chose à faire de sa vie que de nettoyer ses cochonneries. Un peu d'huile de coude avait suffit pour remettre en ordre la salle et c'est fièrement qu'elle observait son travail après avoir tout astiquer du sol au plafond. Il ne lui restait plus qu'à éteindre les lumières une par une et à retirer son tablier pour retrouver son appartement adoré ou elle s'affalerait certainement sur le canapé pour s'endormir une heure, deux heures, peut-être la nuit entière qui sait. Peut-être que Link aurait l'amabilité de lui déposer sur le corps un plaid qui empêcherait son corps de mourir de froid. Elle pensait déjà au chocolat chaud qu'elle pourrait se faire histoire de l'aider à supporter les fraîches températures d'automne. C'était ça qu'elle aimait en l'automne. Une saison presque similaire à l'Hiver bien que la nature persistait encore. Les températures fraîches lui donner l'envie de chocolat chaud, de boissons chaudes, de plats chauds mais l'heure n'était pas à la rêverie, et alors qu'elle s'apprêtait à fermer boutique, la sonnette de la porte d'entrée du café vint doucement teinter, signe qu'un client était présent dans ses lieux.

«On est fer-..» Elle n'aurait pas le temps d'en dire d'avantage qu'à peine ses yeux levés vers le fameux client, celui ci lui ôta tout mot de la bouche. Bien sûr qu'elle l'avait reconnu, comment ne pas le reconnaître. La surprise fût de taille, elle ne s'attendait pas à voir ce garçon pénétrer dans son café à une heure aussi tardive. Lui aussi semblait agréablement surprit de la revoir, autrement qu'en boite de nuit, enivrée ou derrière les barreaux d'une prison. Des souvenirs lui revint alors en tête, ceux de cette nuit ou ils avaient filés tout les deux à l'anglaise au volant d'une voiture volée. Elle n'avait pas oublié ses éclats de rire, le vent lui fouettant le visage, cette sensation pure de liberté qu'elle aimait tant. Elle n'avait pas non plus oublié les lèvres de James sur les siennes, et cette passion qui avait dévoré leurs âmes et leurs corps respectifs. Une passion, une flamme éteinte par l'arrivée des forces de l'ordre qu'elle avait craint. Elle se voyait déjà repartir dans son couvent avec ses bonnes sœurs qui lui auraient certainement fait la morale. Mais il était encore trop tôt pour partir, elle avait encore tant à faire à Game City, comme grandir par exemple. «Qu'est-ce que tu fais la? Je te croyais sous les feux des projecteurs ou entouré par de jolies demoiselles qui espéreraient un autographe de ta part.» lui avait-elle simplement dit en lâchant son torchon, honteuse de se présenter à lui dans un accoutrement pareil. Ah c'est sûr on est loin de la Blue en short et en débardeur, drôlement bien coiffé et maquillé pour l'occasion. Non pas qu'elle avait habitude de ce maquiller à outrance, en général, Blue est une jeune femme naturelle, mais après avoir astiqué une salle toute entière, difficile d'avoir un certain sex-appeal. «Je peux te proposer quelque chose à boire?» Alors oui, le café était fermé techniquement, mais le patron n'étant pas présent et Blue demeurant la seule employée des lieux, elle pouvait bien se permettre cette exception la, et ce n'est certainement pas James qui l'embêterais, bien au contraire et même si elle venait de tout nettoyer, ce n'est pas non plus un verre ou une tasse de plus à laver qui la tuerait, après tout, elle avait prévenu Link qu'elle rentrerait tard, alors autant donner une raison juste à ce retard qu'elle aurait ce soir.

@James L. Quatermain    

AVENGEDINCHAINS

_________________
 
Shiny, happy, see my world in new colors. Higher fire, fly my rocket through the universe. I'm up with the kites and I dream so blue, I live in the sky, you come live here too.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James L. Quatermain


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 20/10/1986
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ▌AVENTURES VÉCUES : 104
▌ARRIVÉ(E) LE : 27/07/2018
▌CRÉDITS : Zoé - Google - Thrumlbe - Bazzart...

MessageSujet: Re: anywhere but here. (blumes) Dim 21 Oct 2018 - 10:34

Anywhere but here
Non, elle ne m’avait pas oublié. Je le voyais à son regard, sa bouche bien grande ouverte par la surprise. Son expression de surprise qui m’amusait bien. L’alcool n’avait pas effacé sa mémoire, on dirait. Tant mieux, car je me sentirais si désolé si je fus le seul à me souvenir de cette folle soirée. Jamais je n’avais connu un moment aussi intense avec une fille. La seule avec qui, l’adrénaline fut si haute, c’était avec Goodwin. Les autres, et bien inutile de vous en faire un dessin. Alors qu’avec Blue, c’était si libérateur, une drogue qui donnait le sentiment d’être enfin soi-même, de ne plus jouer un rôle, de devoir se coller à l’image d’un personnage imposé. À cet instant, je me rendais compte de tout cela rien qu’en la regardant. Même déguisé en Cendrillon ne me dérangeait pas, elle restait cette jeune femme incroyable de l’autre soir.

"Les projecteurs, j’en sors justement. Et les filles sont toutes dehors à m’attendre en poussant des cris hystériques."

Je fis mine de tendre l’oreille comme si des hurlements de fan complément fou, résonnait à l’extérieur, histoire de taquiner un peu la rose bleue. Je cherchais peut-être la rendre jalouse. En tout cas, je ne pouvais m’empêcher de rire en revenant vers elle, à la fois amusé par la situation et heureux de la revoir.

En réalité, je ne savais rien d’elle. Cette fille était un grand mystère pour moi. Et je pense que c’était ce qui m’attirait aussi chez elle. Je rêvais de la découvrir, de savoir qu’elle secret elle cachait en elle. Un trésor des plus précieux, à l’abri dans un temple exotique et attirant. Houlà, je ferais mieux de me calmer non ?

La jeune serveuse vint me proposer à boire. Ce ne serait pas de refus, je ne disais jamais non pour boire un coup avec quelqu’un. Comme avec ce flic avec qui, j’adorais me lancer dans des compétitions de beuverie. Il s’appelait comment déjà ? Bah, j’allais bien boire quelque chose avec elle. Et je répondais à sa demande, en exécutant une petite révérence à peine caricaturale, me prenant pour un pseudo mousquetaire exprimant son amour courtois à une belle dame de la cour de Louis XIII.

"J’aimerais bien une Rose bleue."

Mais calme toi mon petit James, tu vas faire peur à cette Lady. Il était vrai que ma phrase pouvait avoir un double sens, pourtant, il fut vrai que je désirais juste être avec elle. Profiter encore de sa présence, délirer comme l’autre jour. Apprendre à la connaître, me rapprocher d’elle et qui sait, peut-être ressentir encore le goût de ses lèvres sur les miennes. Je ne dirais pas non à une telle occasion. Son parfum avait quelque chose de magique, et son contact m’engourdissait. Comment ce faisait-il qu’une fille si incroyable qu’elle, est put mal finir en tombant sur ma route ? Ok, je me ventais beaucoup, mais il m’arrivait au final, de constater que je n’étais pas toujours un chouette type. Et justement, elle ressemblait à une Cendrillons, mais elle avait un petit quelque chose de féerique, alors que moi, je n’étais qu’un descendant d’un noble déchu, qui vécut presque comme un mercenaire. Mais laissons de côté ces impressions négatives, sinon cette visite serait un véritable échec.

"Plus sérieusement, fais-moi découvrir la spécialité de la maison, qu’est-ce que vous avez de mieux."

Que ce soit alcoolisé ou non, cela ne me dérangeait pas. En réalité, j’étais même prêt à renouveler l’expérience, revivre cette nuit d’ivresse et avec un peu de chance, éviter la police. Nous verrons donc où cette nouvelle rencontre nous mènera. Je pris donc place au bar, et regardai Blue à l’œuvre. Que cette fille m’avait manquée, je en croyais vraiment pas, la revoir un jour. Cette ville était immense, comptant des milliers d’âmes. En plus, avec mon emploi du temps chargé, j’eus moins de temps à la retrouver. Et Sebastian… Comme il ne semblait déjà ne pas porter dans son cœur la jeune femme, il n’aurait rien fait pour m’aider dans cette entreprise.

Me sentant si bien, j’en venais à oublier le sort funeste qui nous attendait. C’est-à-dire notre séparation. Car dans très bientôt, je devrais repartir pour un long voyage et je ne serais quand je rentrerais. Le moment présent me fit oublier ceci, mais quand cela me tombera dessus, me rappelant à l’ordre, je ne serais si je le supporterais…


Codage par Libella sur Graphiorum


_________________
James Lee Quatermain

 

 

©️ HANSKA.

Music:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue Levins


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 10/05/1993
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ▌AVENTURES VÉCUES : 309
▌ARRIVÉ(E) LE : 04/06/2018
▌CRÉDITS : Gainsboro&tumblr.
Ton âge : 26yo.
localisation : quelque part par la.
emploi : serveuse.
humeur : à fleur de peau.

MessageSujet: Re: anywhere but here. (blumes) Mar 6 Nov 2018 - 11:53


James & Blue

anywhere but here.


Elle n'aurait pas pût oublier cette soirée. Au départ, il était simplement question de suivre son petit groupe d'amis histoire de passer une bonne soirée, mais la soirée ne s'était pas vraiment passée comme prévue. Caleb en avait fait des tonnes, comme à ses habitudes, si Sandy avait été la à ce moment précis de la soirée, elle l'aurait certainement quittée,mais cette idiote et bien trop naïve pour penser que son pseudo petit ami soit quelqu'un de peu fréquentable. James avait surgit de l'ombre, endossant le rôle du super héros à la perfection, heureusement d'ailleurs qu'il avait été la car les bras gringalets de la pauvre Blue aurait certainement finis par céder à la brutalité de cet homme peu scrupuleux. Non seulement il l'avait extirpé de son mauvais sort mais en plus, le pauvre avait dû endosser également le rôle de l'énamouré petit ami. Un petit ami fictif qu'elle s'était inventé histoire de jouer un peu sur les nerfs de son ex petit ami et peut-être aussi pour avoir la paix durant le restant de la soirée. Blue et son samaritain avaient finis dehors, et après quelques échanges, c'était au volant d'une belle décapotable qu'ils fuyaient la ville. C'était un pari risqué, complètement fou, mais qui ne l'est pas aujourd'hui, et rares sont les amis de la belle qui sont totalement saints d'esprit. Cette virée et escapade nocturne s'était terminée au poste de police et encore une fois James avait joué son rôle à la perfection. Elle quittait les lieux, seule, le corps sous la pluie, la tête dans les étoiles. Cette soirée l'avait marquée quelque part, et jamais elle n'aurait crû revoir l'anglais par la suite. Il avait gardé ses bonnes paroles et sa politesse digne d'une cour ancienne, les mêmes paroles qui la faisait grincer des dents. On se serait vraiment crû dans le conte de Cendrillon, avec la souillon et le prince, gracieux, poli, courtois.

Un prince convoité par des bien des demoiselles de la cour, il paraîtrait même que des fan complètement hystériques sont à l'extérieur et hurlent son nom jusqu’à s'en déchirer les cordes vocales. «Je ne te crois pas.» Elle croisait les bras, le toisant des pieds à la tête en soupirant par la suite. Elle? Jalouse? Certainement pas. Elle ne l'a jamais été avec ses anciens petits amis alors pourquoi le serait-elle avec son fictif petit ami actuel et puis aucun son de pucelles affamées ne se faisait entendre, alors elle en conclut qu'il s'amusait juste d'elle. Elle ne prit pas la peine de frotter ses mains à son tablier quand il se rapprocha, elle n'était pas comme ça Blue. Blue est le genre de fille spontanée qui n'a pas peur de se mouiller un peu pour obtenir ce qu'elle veut, alors ce n'est certainement pour de gros muscles et une gueule d'amour qu'elle s'apprêterait comme le ferait la dîtes Cendrillon dans son conte. Après tout, rien ne vaut l'amour propre, et puis, elle n'a jamais aimé ce dessin animé. "Les filles, si vous voulez séduire un homme il vous suffit de porter une belle robe hors de prix, une paire d'escarpins en verre et de ressembler à une poupée barbie propre comme un sous neuf." Non mais sérieusement? Parce que Cendrillon n'est pas jolie de nature avec sa simplicité qui fait son charme naturel? Non, il faut rajouter des petits trucs qui feront qu'elle aura l'air d'une princesse alors qu'elle est l'esclave même de sa belle mère. Jolies les valeurs apprises aux gamines. Mais, nous nous éloignons du sujet principal qu'est James. Le prince charmant. Il courbe l'échine, offre une courbette gracieuse et lui avoue la désirer elle, voilà qui suffit à la faire sourire doucement. «Je n'ais pas ça en boutique.» lui répondit-elle. Elle savait qu'il plaisantait, un peu d'humour ne fait pas de mal, d'ailleurs, il se reprit bien vite en venant s'installer au bar pour lui demander ce qu'elle avait de meilleur ici, l'espèce de spécialité de la maison. En temps normal, dans un café, on ne sert que du "café", mais le propriétaire des lieux à juger bon d'ajouter quelques cocktails alcoolisés, et quelques bières pour fidéliser sa clientèle et en apporter une nouvelle. Celle des ivrognes. Une clientèle détestable que Blue se serait bien passé de servir, elle n'avait d'ailleurs pas comprit pourquoi son patron ne gardait simplement pas le principe du "café" ou alors un café avec une pointe d'alcool, beaucoup de pays font ça, Blue également, mais il faut croire que ce n'est pas si tendance que ça. «Excuse moi par avance mais je ne te servirais certainement pas la spécialité de la maison ou tu risques de salir le sol que je viens d'astiquer.» Avec du vomi bien sûr. En revanche, elle pourrait lui servir quelque chose de complètement original qu'elle a l'habitude de boire et qui passe plutôt bien.«Par contre.. je peux te servir ça sans soucis.» Elle s'attelait aussitôt à la tache. Blue n'était pas barman ou celle qui se trouve derrière le comptoir, elle s'amusait juste à servir les clients, mais il arrivait parfois que, voyant le barman débordé, elle devait le rejoindre pour préparer elle même quelques trucs histoire que tous les clients soient servis rapidement. Alors elle connaissait la maison, les machines, l'endroit ou sont disposé les tasses etc et au bout de cinq petites minutes, elle servait un délicieux Irish Coffee à son visiteur de ce soir. Un café plutôt généreux, gourmand ET alcoolisé, avec une pointe de chantilly sur le dessus pour les plus gourmands. «On appelles ça un Irish Coffee mais je suis persuadée qu'une star aussi mondiale que toi convoitée par énormément de femmes doit connaître ça.» Bon ok, elle le cherchait, mais c'était lui qui avait commencé avec toutes ses filles qui soit disant se trouvaient dehors à hurler son prénom comme des mouettes folles, l'occasion était trop bonne pour la laisser filer entre ses doigts et il faut dire que l'humeur taquine et joueuse de Blue n'est pas prête à s'arrêter, elle est prête à s'abattre sur n'importe qui et surtout sur James.
@James L. Quatermain    

AVENGEDINCHAINS

_________________
 
Shiny, happy, see my world in new colors. Higher fire, fly my rocket through the universe. I'm up with the kites and I dream so blue, I live in the sky, you come live here too.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James L. Quatermain


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 20/10/1986
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ▌AVENTURES VÉCUES : 104
▌ARRIVÉ(E) LE : 27/07/2018
▌CRÉDITS : Zoé - Google - Thrumlbe - Bazzart...

MessageSujet: Re: anywhere but here. (blumes) Sam 10 Nov 2018 - 8:37

Anywhere but here
Très franchement, elle avait tout pour plaire. De l’humour, un franc parler, du caractère… Je ne savais pas trop pourquoi, mais j’aurais bien aimé la voir avec moi, vivre une de mes fameuses aventures. Repousser les trafiquants d’antiquités à coup de sarcasme, voler un tank et rouler avec à travers la jungle… Mais ne nous emballons pas, mon enthousiasme me fit voir des choses, qui ne risquaient de ne jamais arriver. Et vue que je suis encore sous l’effet de ma rupture, j’ignorais si je pouvais envisager une nouvelle relation sérieuse. Oublions donc un instant tout cela, les histoires d’amour ou les folles passions dans des environnements hostiles, et concentrons-nous sur le moment présent. J’avais quelques heures à tuer, et je comptais bien les passer ici.

"C’est la première fois qu’on me dit ça dans un resto ou un bar. Dois-je laisser une mauvaise note sur le site ?" Plaisantais-je.

Au lieu d’avoir quelque chose de particulier, je reçu un Irish Coffee. Et j’ignorais si je devais prendre à la rigolade sa description de la boisson ou non. Comme pourrait laisser croire les clichés, je connaissais différents Pub. On nous y servait de nombreuses boissons typique et l’Irish coffee n’était pas inconnu. Et je parlais bien de ces bars se trouvant aussi bien dans mon monde, que dans celui-ci. Attrapant le verre, je le fis glisser jusqu’à moi.

"Cela à l’air délicieux. Ce sera une première pour moi, de redécouvrir une boisson déjà connu."

J’en oubliais presque la vie stressante grâce à ce petit break. Cela démontrait bien que ma vie ne se résumait pas qu’aux strasses et aux paillettes, les plateaux télés, les livres et les aventures dignes d’Indiana Jones. Il était souvent agréable entre tout cela, de passer un petit moment bienfaisant, où on pouvait se poser et profiter du cadre reposant. On reprenait son souffle pour replonger en réalité. Mais la vie de Blue, elle était comment ? Car jusqu’à présent, je ne connaissais que deux facettes du personnage, mais j’étais prêt à parier que la belle rose bleue, cachait une vie bien fantasque. Ne disant mot pendant quelques secondes, j’admirais la décoration de l’endroit qui me paraissait des plus rustiques. Si vous me lisez, vous comprendriez que j’avais souvent l’habitude de manger dans des endroits peu reluisants.

"Alors, c’est ici que tu travails. Charmant. Tu es donc ici quand tu ne voles pas des voitures."

Chaque seconde qui passait, cette fille m’intriguait, plus que les autres. Chaque femme qu’on voyait m’entourait de ses bras sur les photos ou à la télé, était si superficielle. Disons que l’intérêt ne dépassait jamais la soirée où nous ne cherchions pas à en savoir trop sur l’autre, laissant le fantasme parlait à notre place. Mais Blue… Blue n’était pas comme les autres. Elle attisait ma curiosité. Car j’avais compris qu’elle n’était pas une fille superficielle, gardant bien des surprises en elle. Elle avait un côté modeste qui la rendait craquante, et une partie aussi très extravertie qui la rendait en même temps attirante. Et comme notre dernière soirée ensemble fut si brutalement interrompue, je voulais rattraper le coup en découvrant ce que j’aurais pus louper. Et justement…

"J’espère que tu n’as pas eus trop de problème depuis la dernière fois. D’après mon agent et éditeur, l’affaire fut étouffée. Mais j’avais un peu peur quand même pour toi, je te l’avoue."

Après le « flirt » et le sarcasme, voici la séquence émotion. Bon, je faisais suffisamment confiance en Sébastian pour arranger les choses. Toutefois, je redoutais vraiment des possibles conséquences de notre folie. Mais sans vouloir paraître méchant, Blue avait l’avantage d’être une anonyme, une fille qu’on pouvait vite oublier auprès du publique. Alors que pour moi, les retombées se feront plus violente. Ce n’était pas une critique, au contraire, je cherchais là à être rassurant. Blue avait cet avantage qui la protégeait un peu. Et visiblement, elle n’eut aucune conséquence qui soit retombée sur elle. Fort heureusement.

En tout cas, même si je ne regrettais pas ce moment où nous fûmes hors-la-loi, je doutais fort qu’une telle expérience puisse se renouveler. Déjà, nous étions alcoolisés, ivre dans un moment festif, et nous nous rencontrions tout juste. Mais une fois de plus, je devais m’imaginais des choses. Il suffirait que j’arrive à me calmer un peu.


Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
James Lee Quatermain

 

 

©️ HANSKA.

Music:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: anywhere but here. (blumes)

Revenir en haut Aller en bas
 

anywhere but here. (blumes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game City :: Game City :: Hyrule Place :: Cafés-