AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 the place i'll return to someday. (zachaela)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michaela B.Schneider


avatar


*
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/10/1982
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 36 ▌AVENTURES VÉCUES : 55
▌ARRIVÉ(E) LE : 04/09/2018
▌CRÉDITS : blondie(avatar)
Ton âge : 26ans.
localisation : dans un coin sombre de ma tête.
emploi : médecin généraliste.
humeur : froide comme la glace;tranchante et aiguisée comme la lame d'un couteau.

MessageSujet: the place i'll return to someday. (zachaela) Mer 19 Sep 2018 - 7:04


zack & michaela

the place i'll return to someday


Il y a des choses qui sont inexplicables dans la vie, comme pourquoi l'amour engendre la jalousie, pourquoi la mort vient après la vie, pourquoi faut-il constamment que l'ont songe à nôtre avenir alors qu'il suffit parfois simplement de vivre l'instant présent sans penser une seule seconde au futur. L'être humain est trop complexe, la plupart du temps débile.Il fait des choses qu'il sait qu'il regrettera pertinemment, à croire que souffrir est son seul but dans la vie et comme tous ses êtres humains, elle n'avait pas dérogé à la règle. Elle s'était abandonnée une fois, deux fois, plusieurs fois dans les bras de cet homme, par passion, envie, désir, celui d'une femme qui désire plus que tout être comblée. Ce n'était pas de l'amour à proprement parler, c'était bien plus complexe que ça, plus dangereux aussi. Aux côtés de cet homme, elle n'était plus Michaela, la jeune femme fait de chair et de sang, mais un objet qu'il manipule à sa guise. Un objet qu'il utilise, qu'il possède et qu'il refuse de voir quelqu'un d'autre le toucher sous peine d'entrer dans une colère noire. Isaak Korneiev était ce genre de psychopathe la, complètement fou qui agissait par passion. Elle n'oubliera jamais ce soir la, ou elle s'était à nouveau abandonnée corps et âme à lui, à l'intérieur même de son lieu de travail à lui. Il y avait quelque chose d'excitant, d'effrayant, de divertissant aussi, jusqu'à ce qu'il se lève pour quitter ce bureau en ayant prit soin d'enfermer la demoiselle à l'intérieur. Le soir même, elle avait apprit par les autorités locales que son cabinet avait prit feu mystérieusement.  Isaak était le coupable idéal, parce qu'il ne voulait pas qu'elle le quitte pour aller travailler, il ne voulait pas qu'elle se lève et qu'elle quitte ses bras, que sa chair se décolle de la sienne, qu'elle s'éloigne de lui. Elle était sienne, il n'avait cessé de le répéter, et il aurait tout fait à l'époque pour la garder. Non, il n'aurait pas tout fait, il l'avait fait, à commencer par son cabinet. Cet homme finirait dans tout les cas par détruire sa vie.

Quelques temps après, elle avait apprit comme n'importe qu'elle femme, qu'elle portait en elle le fruit de cette passion dévastatrice. Ce ne fût pas la joie qui pût se lire sur son visage mais bien la peur à nouveau. Ses traits étaient tirés en une grimace atroce, son corps tremblait, ses deux mains soutenaient un abdomen encore plat et elle aurait aimé à l'époque pouvoir planter ses ongles dans sa chair pour arracher cet enfant en son sein par elle même afin qu'il ne représente plus aucune menace. Quelques cris sortaient de sa bouche, des cris d'horreur, qui arrachaient ses cordes vocales et sans réfléchir, sur un simple coup de tête, elle avait pliée bagages et s'en était allée loin de tout, loin de Game City, loin de Isaak et de toutes ses personnes qui avaient fait parties de sa vie. Elle avait eu vent d'une clinique dans la ville voisine qui pratiquait les avortements et ce peu importe l'âge du fœtus, bien sûr la clinique n'était elle non plus, pas un lieu sûr pour une jeune femme comme elle, mais qu'importe, elle avait vécu bien pire par le passé pour être effrayée par les méthodes douteuses des praticiens de cette clinique. En une nuit, elle avait perdu l'enfant et s'était retrouvé sur cette table d'opération, recroquevillée sur elle même, vêtue à peine d'une blouse médicale, une mare de sang entre ses jambes.  Bien sûr elle souffrait, elle avait terriblement mal et se mordait les lèvres et l'intérieur des joues pour ne pas hurler de douleur. Ce qui était le plus douloureux dans cette sordide affaire, c'était qu'elle avait été seule, du début, jusqu'à la fin. Elle aurait aimé se confier sur cette grossesse imprévue à quelqu'un, mais elle n'avait que peu d'amis autour d'elle, voir même pas d'amis. Il y avait bien Zack, oui le jeune homme qu'elle avait l'habitude de voir, mais les choses entre eux avaient prit un bien drôle de tournant juste avant son départ. La aussi, elle s'était laissée séduire, tenter par son air enjôleur, par ses paroles bienveillantes à son égard, car oui, contrairement à Isaak, Zack lui, cherchait à la préserver du mal et de faire en sortes que ses jours sombres soient illuminés. Il y était parvenu, à l'aide d'un baiser, un seul baiser, un dernier baiser avant son départ, avant que sa vie soit chamboulée. Peu importe ou elle se trouvait et avec qui, Isaak était la, présent, la hantait.

Aujourd'hui, la jolie blonde est de retour, avec ses deux valises en main. Elle est de retour dans sa précieuse petite Game City, quittée un peu trop précipitamment, sans avoir eu le temps de dire au revoir à ceux qu'elle appréciait le plus. Aujourd'hui, elle est de retour, devant cette porte, prête à demander asile à quelqu'un, à un homme, et non, certainement pas à Isaak. Sa superbe demeure ayant été offerte à une famille fraîchement installée en ville, elle ne pouvait pas vivre dans la rue, surtout avec l'automne qui arrivait à grand pas. Il lui fallait un bienfaiteur, quelqu'un qui serait la pour elle, qui apprécierait sa compagnie pourquoi pas, et qui de mieux que Zack Fair pour cela? Elle n'avait pas oubliée Michaela, ou il vivait. Alors, timidement, elle abattait son poing sur la porte, à deux reprises, en espérant voir rapidement le visage de cet homme qui lui avait autant manqué que sa jolie Game City.

AVENGEDINCHAINS

_________________
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Fair


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 14/05/1990
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ▌AVENTURES VÉCUES : 636
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/11/2015
▌CRÉDITS : Opale Essence (avatar); Endlesslove (code sign)
Ton âge : 27 ans
emploi : Anciennement membre du SOLDAT mais aujourd'hui Photographe-Reporter de terrain et Enquêteur Adjoint au Commissariat
humeur : stupéfaite

MessageSujet: Re: the place i'll return to someday. (zachaela) Ven 21 Sep 2018 - 21:23


The place I'll return to someday
  ft. Michaela & Zack



«  Te revoir, c'est tout ce que je voulais »
Huuuum... Quelle belle odeur, pensait Zack alors qu’il continuait de mélanger ce qu’il faisait mijoter en cuisine. Ce soir, c’était spaguetti bolognaise maison avec une touche made in Zack. Un ingrédient secret qu’il avait trouvé un jour alors qu’il flânait dans une boutique exotique, nouvellement installée dans la ville. Curieux comme il était, il avait passé des heures à humer les différentes herbes et épices du magasin, imaginant déjà ce qu’il pourrait faire avec plus tard. Finalement, le jeune homme avait eu un coup de cœur pour un aromate intriguant. Depuis qu’il l’avait testé dans sa sauce bolognaise et que le goût avait ravi ses papilles, il le réutilisait chaque fois qu’il faisait ce plat. Ses amis semblaient tout aussi comblés que lui en le dégustant. Ah... Sora en aurait eu l’eau à la bouche rien qu’en entrant dans sa cuisine... Cela faisait maintenant plusieurs mois que son cher ami avait disparu et Zack n’avait toujours aucune piste quant à l’endroit où il pouvait se trouver. A croire que tous les êtres chers à ses yeux l’abandonnaient ces derniers temps. Cette pensée lui traversa l’esprit quand ses yeux tombèrent sur le post-it accroché sur son frigidaire : penser à prendre rendez-vous avec la remplaçante du Dr. Schneider. Même d’elle, il n’avait plus aucunes nouvelles... La jeune femme avait disparu du jour au lendemain sans laisser de traces...  

Zack quitta ses pensées lorsqu’il entendit toquer à la porte d’entrée. Tiens ? Qui cela pouvait-il être ? Il n’attendait personne ce soir pourtant. Le jeune enquêteur déposa la cuillère sur le comptoir et sorti de la cuisine. Une fois dans le hall, il attrapa au passage une chemise dont il boutonna à l’arrache que la fin de la lignée de boutons, laissant apparaître le haut de son torse nu. Zack ouvrit enfin la porte et là... Surprise ! Michaela était sur le pas de sa porte, des bagages à la main. La jeune doctoresse avec qui il avait passé une belle soirée, il y a quelques mois et qu’il n’avait pas revu depuis, venait sonner à sa porte, aujourd’hui. Un soir où il avait réussi à la faire sortir hors de son cabinet pour une fois. Une soirée qui s’était clôturée agréablement par un baiser. Zack avait osé tenter l’expérience alors que la jeune femme lui avait défendu de l’approcher de trop près à maintes reprises. Alors qu'un simple baiser amical sur le front l’avait presque mise en colère. Elle aurait d’ailleurs pu prendre ça pour du harcèlement. Mais non, la blondine devait sûrement savoir au fond d’elle que ce n’était pas le genre de Zack de faire ça. Lui c’était un tendre. Il respectait le sexe opposé comme si c’était quelque chose de précieux. Il était un idéaliste qui pensait que les femmes aussi indépendantes soient-elles aujourd’hui, devaient être protégées, choyées, mises en valeur. Ainsi, cette fois-ci, elle l’avait laissé faire. Mais le lendemain, elle avait disparu... Et là, elle réapparaissait telle une brebis égarée devant lui...

« Michaela ? Salut ! Tout va bien ? Mais où étais-tu passée ? »

Lui avait-il demandé d’un air stupéfait. Zack ne savait pas pourquoi la jeune femme s’était faite oubliée pendant plusieurs mois sans donner signe d’elle ni pourquoi elle réapparaissait ce soir-là devant lui mais il espérait avoir un semblant d’explication. Juste histoire que ses craintes soient apaisées. Non pas que Zack avait passé les derniers mois à s’asticoter la tête à propos de ça mais les deux premiers mois, il s’était souvent demandé ce qu’il avait bien pu faire pour l’éloigner de lui. Est-ce qu’il avait finalement été trop loin avec ce baiser ? Cela l’avait-elle tellement affecté qu’elle avait préféré ignorer ses appels et disparaître dans la nature ? Il avait appris plus tard que son cabinet avait brûlé mais quand même, partir sans même lui dire au revoir... Il fallait le faire quand même.

(c) made by panic!attack


_________________
    I will always find you

    Je vous ai perdu mais je vous retrouverai. Ceci est une promesse, mon nouveau credo. Je n'abandonnerai pas avant d'avoir pu élucider le mystère de vos disparitions... ©️endlesslove

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michaela B.Schneider


avatar


*
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/10/1982
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 36 ▌AVENTURES VÉCUES : 55
▌ARRIVÉ(E) LE : 04/09/2018
▌CRÉDITS : blondie(avatar)
Ton âge : 26ans.
localisation : dans un coin sombre de ma tête.
emploi : médecin généraliste.
humeur : froide comme la glace;tranchante et aiguisée comme la lame d'un couteau.

MessageSujet: Re: the place i'll return to someday. (zachaela) Mar 25 Sep 2018 - 14:12


zack & michaela

the place i'll return to someday


Elle se tenait la, immobile, presque tremblante devant cette porte. Elle se demandait si cela n'était pas une mauvaise idée finalement mais il était déjà trop tard pour faire marche arrière. Son poing s'était abattu contre la porte interpellant de ce fait le propriétaire des lieux qui se présenta bien vite à elle. La porte vint s'ouvrir et automatiquement, le regard clair de la demoiselle vint croiser celui de cet homme surprit de la voir à l'entrée de sa maison. Le revoir après tant de mois d'absence lui réchauffa le cœur. Zack faisait parti des rares personnes en qui elle avait confiance dans cette ville, si ce n'est pas le seul en qui elle ait réellement confiance. Cette femme était monstrueuse, elle avait commit des actes par le passé qui encore aujourd'hui sont impardonnables, inexplicables. On lui avait demandé de tuer, elle l'avait fait sans aucun regrets ni remords. A cette époque, cela avait été si simple d'appuyer bêtement sur la gâchette pour ôter des vies et préserver les sombres desseins d'Umbrella. Cette même entreprise qui avait finit par tourner le dos à la Wolfpack, à les trahir même, rendant leurs membres orphelins, errants sans but à accomplir. Michaela n'avait pas oublié ses frères d'arme, encore aujourd'hui, il lui arrivait souvent de penser à Four Eyes ou Beltway, ou encore Lupo et Spectre, ceux qui sont devenus sa seule et unique famille. A Game City, Michaela avançait seule, elle était plus vulnérable que jamais et avait été la cible de cet homme, ce pervers malsain, ce psychopathe qui désirait la faire sienne, Isaak. C'est peut-être lui qu'elle avait fuit finalement, de peur qu'il anéantie sa vie. Il l'avait fait, en partie. «Je suis partie.» Répondit-elle faiblement dans un premier temps. Comme ci il ne le savait pas. Zack se doutait bien qu'elle avait fuit la ville, d'ou certainement sa surprise et sa stupeur de la revoir, débouler dans sa vie comme elle avait pût le faire quelques mois auparavant.

C'était la seule réponse qu'elle pouvait lui fournir, elle qui n'avait pas la force de tout lui expliquer, de tout lui raconter. Elle n'était pas le genre de femme à se confier facilement, à se plaindre Michaela, bien au contraire. Elle était le genre de femme forte, solide comme un roc que rien ni personne ne pouvait briser. Le genre de femme fatale qui séduit, qui charme, qui observe, qui détruit si besoin, par pur plaisir, ou simplement par égoïsme. Seulement, Zack était différent, elle ne voulait pas le détruire parce qu'il ne méritait pas ça. Alors, pour sa sécurité, elle le préserverait de tout ce qu'il lui été arrivé ses fameux mois d'absence. «Je suis tombée malade et j'ai du être admise d'urgence dans un hôpital voisin pour être soignée.» Explication simple accompagné d'un sourire, léger, faible, triste même parce que en soit, Michaela refusait de sourire sincèrement, elle n'en avait tout simplement pas le cœur et espérait que Zack ne s'amuse pas à enfoncer le couteau dans la plaie et jouer avec cette même plaie encore ouverte, qu'il se contenterait du peu d'informations qu'elle venait de lui donner. Elle n'allait tout de même pas lui dire qu'elle était tombée enceinte d'un homme complètement fou qui aurait certainement tué cet enfant de ses propres mains si elle avait osé le garder.Non. De toute façon, elle n'en voulait pas de ce gamin, il aurait été bien triste avec une mère complètement instable et dérangée.Elle n'aurait jamais eu la patience suffisante pour supporter ses pleurs, ses cris de détresse. Il était préférable pour tout le monde qu'elle abandonne cette idée d'être mère en gardant l'enfant en son sein avant de lui donner la vie. Sa vie à elle était suffisamment compliquée pour en rajouter une couche avec cela.

Rapidement, elle détourna les yeux pour fuir les siens, ses beaux yeux qui étaient parvenus à la faire fondre, succomber même le temps d'un baiser. Oui elle avait bel et bien embrassé Zack, un soir. C'était juste avant qu'elle ne disparaisse. Elle s'était sentie tellement bien à ses côtés, tellement à l'aise qu'elle s'était laissée faire, alors qu'elle aurait très bien pût le repousser et lui dire que ce n'était pas raisonnable de le faire. Elle s'était sentie spéciale, particulière, le temps de ce baiser, loin de ceux échangés avec Isaak. Il faut dire que les deux hommes sont complètement différents, il y a celui qui souhaite la posséder corps et âme avec ou sans son accord, malsain et pervers, et celui qui la respecte en tant que femme, qui cherche à comprendre ses désirs à elle, ses envies. Rien n'était évident pour elle, car peu importe ou elle se trouvait, Isaak n'était pas loin. Ce n'était pas de l'amour qu'il ressentait pour elle, il l'avait dans la peau. C'était malsain, pervers, étrange et effrayant. Si la belle ne répondait pas positivement à tout ses désirs, et bien il entrait dans une colère noire. Elle en avait malheureusement fait les frais avec son cabinet qui avait flambé sans qu'elle n'ait le temps de l'en empêcher de commettre cet acte, juste parce qu'elle avait refusé de se donner à lui une fois encore et qu'elle avait voulu reprendre son travail. Avec Isaak, tout était extrême, son amour pour elle surtout. Mais la n'était pas le sujet, ce soir, c'était Zack qu'elle était venu voir, dans le but qu'il lui offre un abri le temps d'une nuit, le temps qu'elle puisse trouver un toit convenable pour elle.«Est-ce que je peux entrer?» osa t-elle finalement demandé, le regard toujours en fuite. C'était bien trop dur pour elle de demander une telle chose à l'homme qu'elle avait embrassé des semaines plus tôt avant de l'abandonner lâchement sans lui dire quoi que ce soit. Elle aurait pût au moins lui envoyer un message, une lettre ou quelque chose qui prouvait qu'elle était encore en vie et que tout allait plus ou moins bien pour elle, mais elle ne l'avait pas fait, parce que son but principal été de "Détruire cet enfant qu'elle portait en elle". Son attention s'était porté sur ce bébé et sur rien d'autre, puis sur les souffrances qu'elle avait dû supporter, ses douleurs qui faisait qu'elle se tordait, se recroquevillait sur elle même. Elle n'oubliera pas les nombreux jours qu'elle avait passé à crier dans l'espoir que quelqu'un l'entendes et la sauve de ce cauchemars, les nombreux soirs ou elle avait verser quelques larmes de détresse, détestant cette solitude dans laquelle elle s'était enfermée. Ses jours aujourd'hui, elle souhaite les oublier, bien qu'elle ne le pourrait jamais, car aussi froide pouvait-elle être, il est impossible pour elle d'oublier toutes ses victimes qu'elle avait faites par le passé, ses hommes et ses femmes et aujourd'hui, son propre enfant.

AVENGEDINCHAINS

_________________
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Fair


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 14/05/1990
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ▌AVENTURES VÉCUES : 636
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/11/2015
▌CRÉDITS : Opale Essence (avatar); Endlesslove (code sign)
Ton âge : 27 ans
emploi : Anciennement membre du SOLDAT mais aujourd'hui Photographe-Reporter de terrain et Enquêteur Adjoint au Commissariat
humeur : stupéfaite

MessageSujet: Re: the place i'll return to someday. (zachaela) Dim 14 Oct 2018 - 23:43


The place I'll return to someday
  ft. Michaela & Zack



« Maintenant que tu es devant moi, je crains de te voir repartir »
Michaela était partie. C’est la seule chose qu’elle avait réussi à dire d’une voix affaiblie. Cela ne répondait pas vraiment à la question de Zack. Ce qui eut le don d’accentuer son inquiétude. Zack n’avait jamais été très doué pour camoufler ses émotions donc ce n’était pas maintenant qu’il allait commencer. Puis la jeune femme finit par en dévoiler un peu plus. Michaela avait dû être admise d’urgence dans l’hôpital de la ville voisine. Ce n’était pas très rassurant mais au moins si elle était de retour, c’est qu’elle était guérie ?  

« Et ça va mieux ? »

Lui avait-il demandé en arquant l’un de ses sourcils. Bien sûr que Zack s’inquiétait de la santé de son amie mais il restait légèrement sceptique quant à la raison de son départ. Même si, elle avait dû partir dans l’urgence, à aucun moment il n’avait reçu de nouvelles de sa part. Les moyens de communications étaient-ils coupés là-bas ? Était-elle dans le coma et donc dans l’incapacité de contacter ses proches ? Il pourrait essayer de trouver toutes les raisons possibles pour corroborer la version de Michaela mais rien n’était sûr. Ce qui était sûr c’est que ça n’avait pas dû être facile pour elle. Son visage semblait si triste...

« Hum... Ce n’est pas parce que tu es médecin que tu n’as pas le droit de demander de l’aide ou ne serait-ce que du soutien. Tu sais que tu peux compter sur moi et j‘aurais bien aimé que tu me contactes pendant ta convalescence. Je t’aurais d’ailleurs volontiers rendu visite quelque soit ce que tu devais affronter... Enfin, tu es là maintenant. »

Zack cherchait le regard de la jeune blondine mais celle-ci semblait complètement le fuir, presque honteuse de son attitude envers lui. Toujours sur le pas de la porte, le jeune homme avait failli à son sens de l’hospitalité. C’est la doctoresse en fuite qui dû le lui rappeler en lui demandant d’un air presque timide si elle pouvait entrer. Il n’allait tout de même pas la laisser dehors, livrée à elle-même non ? Surtout qu’il semblait être la première personne qu’elle visitait depuis son retour. Michaela n’avait même pas pris la peine de poser ses affaires chez elle avant de venir le voir. Cette pensée aurait presque tendance à l’enorgueuillir mais il essaya de ne pas le montrer. Zack se contenta de pousser la porte afin que le passage s’élargisse puis se mit de profil pour la laisser entrer chez lui. Après quoi, il referma la porte derrière elle.

« Allez, laisse moi t’aider. »

Lui avait-il dit en la débarrassant de ses valises. De toute manière, il ne lui laissait pas le choix. Ce n’était pas grand-chose après ce qu’elle avait fait. Zack se dirigea vers le salon où il posa les affaires de la jeune femme dans un coin de la pièce, proche d’un des fauteuils. Puis il l’invita à s’assoir alors qu’il faisait de même.

«Tu es de retour pour de bon ou tu viens me dire au revoir ? »

La question de Zack pouvait paraître si innocente et pourtant elle était sérieuse. Michaela lui avait manqué énormément et cela lui faisait plaisir de la revoir après tant de mois d’absence mais il ne pouvait s’empêcher de craindre une nouvelle fuite de sa part. Dans ces cas-là, il préférerait le savoir à l’avance pour ne pas plus s’attacher à elle et éviter une éventuelle future déception. Se préparer était mieux que subir selon lui.

(c) made by panic!attack


_________________
    I will always find you

    Je vous ai perdu mais je vous retrouverai. Ceci est une promesse, mon nouveau credo. Je n'abandonnerai pas avant d'avoir pu élucider le mystère de vos disparitions... ©️endlesslove

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michaela B.Schneider


avatar


*
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/10/1982
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 36 ▌AVENTURES VÉCUES : 55
▌ARRIVÉ(E) LE : 04/09/2018
▌CRÉDITS : blondie(avatar)
Ton âge : 26ans.
localisation : dans un coin sombre de ma tête.
emploi : médecin généraliste.
humeur : froide comme la glace;tranchante et aiguisée comme la lame d'un couteau.

MessageSujet: Re: the place i'll return to someday. (zachaela) Mer 17 Oct 2018 - 10:04


zack & michaela

the place i'll return to someday


Ce n'était pas son genre de demander de l'aide, en temps normal ce sont les autres qui le font, et elle, en bonne doctoresse les aides comme il est convenu qu'elle le fasse, sauf que cette fois, c'était à son tour de venir frapper à la porte de quelqu'un pour demander asile. Le visage de Zack lui apparaissait et c'est à peine si elle osait le regarder dans les yeux, gênée de réapparaître soudainement après autant de temps d'absence. Il faut dire que la dernière fois qu'ils se sont quittés, les choses avaient quelque peu, déparées. Elle n'est qu'une femme après tout, sensible au charme masculin, blessée et en détresse comme une louve à la patte foulée, ses lèvres étaient entrer en contact des siennes pour un échange bref et subtile. Elle ne pensait pas à Isaak qui deviendrait fou de rage en voyant ce geste, ni à cette jeune femme dont Zack lui avait déjà parlé par le passé. Une femme qui semblait avoir beaucoup d'importance dans sa vie. Ils n'étaient que deux, et seule cette attraction comptait, ce baiser et rien d'autre. Ils s'étaient arrêtés à cela avant que chacun ne rentre chez soi pour qui sait, repenser au déroulé de la soirée, appréhender l'avenir. Elle n'avait pas eu le temps de le faire Michaela qu'elle découvrait avec horreur qu'elle portait en elle un petit bébé de plusieurs semaines. Il fallait agir et vite pour extraire cet enfant de malheur qui n'était certainement pas celui de Zack car leur relation n'avait pas été aussi loin. Non. Le seul avec qui elle avait couché et plus d'une fois, c'était Isaak. Impossible d'avoir un enfant dont le père serait un démon, et puis, elle n'était pas capable de s'occuper d'un si petit être aux joues roses, un peu trop innocent à son goût. Les choses étaient faîtes aujourd'hui et ce qui était perçu par le reste du monde comme un avortement prématuré avait été pour elle qu'une simple maladie qui avait nécessité des soins. Quand Zack lui demanda si elle allait mieux, elle acquiesça d'un signe de tête, faible signe de tête. Non elle n'allait pas mieux, la douleur était encore présente et l'épreuve avait été autant douloureuse physiquement que psychologiquement mais elle ne le dirait pas, pour ne pas l'inquiéter, pour ne pas se montrer faible face à lui.«Tu n'aurais pas pus venir. Il fallait que je sois seule pour m'en remettre.» Encore une fois elle jouait les malades atteinte d'une pathologie presque rare qui nécessitait du calme et et du repos. Si seulement il savait..

Tout ce qu'elle voulait désormais c'était un abri. Ses valises en mains elle l'aurait supplié presque de la laisser entrer chez lui, et il accepta en se décalant de l'ouverture de la porte pour lui permettre d'entrer. Silencieusement elle l'avait fait, restant dans un premier temps à l'entrée de la maisonnée. Son regard vert bouteille s'était mit à scruter entièrement les lieux, elle se perdit quelques instants dans ses pensées avant d'être rappeler à l'ordre par Zack qui récupéra ses valises pour l'aider à les pousser quelque part ou elles ne gêneront pas. Elle n'eut même pas le temps de lui dire que ce n'était pas nécessaire qu'il l'avait fait et l'invita par la suite à s'installer sur le canapé ou ils pourraient certainement discuter ensemble. A vrai dire, elle craignait aussi cette discussion, Zack pouvait se montrer très, persuasif. Elle avait bien craqué une fois pour ses beaux yeux, il ne serait pas étonnant qu'elle le fasse une deuxième fois, surtout que désormais, elle avait cette faiblesse en elle dont n'importe qui pouvait faire usage pour mieux l'achever.

Les deux mains sur les genoux, elle fut rejointe par le garçon et ses mots la fit de nouveau grimacer. Non elle ne lui dirait pas "Au revoir" car cette fois, elle comptait bel et bien rester à Game City, il fallait qu'elle affronte la vérité, il fallait quelle se bat pour son avenir, qu'elle cesse de broyer du noir et tourner la page une bonne fois pour toutes pour écrire son avenir à l'encre de sa plume.«Mes valises ne sont pas la en guise de décoration Zack. Elles sont la parce que c'est ici ma maison. Game City est ma maison.» Et également l'endroit ou elle fût admise après un flash lumineux, un endroit ou elle aurait droit à une seconde chance, loin de Umbrella, loin du monde barbare et hostile dans lequel elle avait vécue auparavant. Sa maison, son chez elle, bien que l'endroit ou elle avait vécue jusqu'alors avait été vendue à une petite famille impatiente de s'y installer avec ses trois bambins. Le genre de famille super heureuse et joyeuse qu'elle n'aurait jamais. C'était d'ailleurs pour cela qu'elle s'était rendue chez Zack, dans l'espoir qu'il lui offre de quoi dormir et se doucher le temps qu'elle puisse retrouver un nouveau foyer. «Ecoute. Je sais que ma venue ici te surprends et.. je suis vraiment nulle en excuses parce que c'est pas dans mes habitudes de le faire.» Finit-elle par lui dire en levant les yeux sur le plafond avant de rire nerveusement. Parce que oui, cette femme la elle a du mal à se comporter comme un être humain normal avec un cœur et des sentiments. Elle a l'habitude d'être stoïque face à la détresse humaine, froide comme la glace,sauf que la, au fond d'elle, de son petit cœur sombre, une peine compresse ses artères et lui donne presque l'envie de vomir. Elle s'en veut d'être partie comme ça, et des excuses sont parfois nécessaires, même pour ceux qui ne jure que par leur petite personne et leur petit égo.«Mais, sincèrement, je suis navrée d'être partie sans donner de mes nouvelles. J'ai pas envie d'en parler, j'ai pas envie de tout te raconter parce que je sens que j'vais me mettre à chialer si je le fais et que j'ai pas envie que tu vois ça.. Tout ce que je veux, c'est que tu m'héberge, même une nuit, le temps que je retrouve quelque chose ou m'installer. Je sais que c'est mal venue de ma part de te demander ça après ce qui s'est passé, mais j'ai besoin de toi Zack.» finit-elle par lui avouer la voix presque tremblante en finissant par tourner les yeux en sa direction pour la première fois depuis qu'elle avait frappé à sa porte. Son joli regard émeraude ou une certaine détresse s'y était enfermé depuis quelques temps. C'est bête ouais mais au moins avec Zack, elle se sentait en sécurité, elle qui craignait que Isaak retourne la ville toute entière pour la ramener à lui, pour lui faire subir les pires sévices du monde, il avait été capable une fois de brûler son cabinet pour la garder à ses côtés, qui sait ce qu'il serait capable de faire cette fois ci pour garder auprès de lui le fruit de son obsession malsaine et perverse.

AVENGEDINCHAINS

_________________
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Fair


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 14/05/1990
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 28 ▌AVENTURES VÉCUES : 636
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/11/2015
▌CRÉDITS : Opale Essence (avatar); Endlesslove (code sign)
Ton âge : 27 ans
emploi : Anciennement membre du SOLDAT mais aujourd'hui Photographe-Reporter de terrain et Enquêteur Adjoint au Commissariat
humeur : stupéfaite

MessageSujet: Re: the place i'll return to someday. (zachaela) Lun 12 Nov 2018 - 23:54


The place I'll return to someday
  ft. Michaela & Zack


« Que ma demeure soit un havre de paix pour toi »
Zack avait beau retourner la phrase de Michaela dans sa tête, il ne pouvait s’empêcher de penser qu’elle sonnait faux. Cependant, si la jeune femme déclarait qu’il avait fallut qu’elle vive seule cette épreuve pour mieux se remettre alors que pouvait-il bien répondre à cela ? Michaela était assez grande pour prendre ses décisions seule et si elle refusait de le mettre dans la confidence alors il devait respecter sa décision. Ils n’étaient pas en couple après tout. Chacun avait son jardin secret. C’est donc avec un léger pincement au cœur qu’il laissa son amie pénétrer chez lui. Pour être honnête, le jeune homme nourrissait de plus en plus l’envie de faire partie de la vie de Michaela et le fait qu’elle quitte la ville alors qu’elle vivait peut-être un calvaire, seule dans son coin, le peinait un peu. Zack s’était toujours efforcé, le temps où il l’a côtoyait, de la soutenir. C’était peut-être des choses banales mais il voulait qu’elle comprenne qu’elle pouvait compter sur lui en toutes circonstances. Malheureusement, il semblait qu’il avait failli à sa mission. Juste pour cette fois. Il finirait bien par percer cette carapace que la jeune femme s’était forgée. C’était seulement une question de temps… C’est ce que se disait le Photographe en accompagnant son invitée jusqu’au salon où il l’invita à prendre place sur le canapé. S’installant auprès d’elle, le maître des lieux lui demanda si elle était définitivement de retour. Sa réponse le rassura.

« Je suis content de te l’entendre dire. »

Michaela semblait vraiment mal à l’aise et ce n’est pas le long silence qui suivit qui arrangea les choses. D’ailleurs Zack aussi ne savait quoi lui dire pour la tranquilliser. Il ne voulait tellement pas la brusquer et la faire de nouveau fuir. C’était sa plus grande hantise. C’est alors que la jeune femme rompit le silence par ce qui paraissait être des excuses. Zack la regardait d’un air attendri. Cette imperceptible vulnérabilité que Zack percevait à travers d’elle confirmait l’attachement qu’il avait à son égard. Il avait alors tellement envie de la serrer dans ses bras pour lui garantir qu’elle était en sécurité avec lui. Le jeune homme s’était rapproché d’elle sur le canapé et alors qu’il lui caressait le visage, il lui avait répondu :

« Je comprends. Saches que tu peux rester autant de temps que tu le voudras. Tu es ici comme chez toi. »

Zack tenait beaucoup à sa doctoresse. Il allait tout faire pour qu’elle se sente bien chez lui. Il pourrait dans un premier temps lui concocter un bon repas. En parlant de cuisine, n’avait-il pas déjà quelque chose sur le feu ?

« Excuse-moi, je reviens tout de suite. Sans quoi, nous n’aurions rien à manger pour ce soir. »

Avait-il répondu en se levant d’un bond pour courir jusqu’à sa cuisine. Sapristi ! Il avait complètement oublié le plat qui mijotait sur le feu avant que Michaela ne sonne à sa porte. Zack poussa un « aoutch, c’est chaud ! ». On pouvait entendre des bruits de couverts et de plats qui s’entrechoquaient puis il revint tout pétillant dans le salon, des assiettes en main et son éternel sourire bienveillant :

« J’espère que tu as faim ?

C’était comme si le destin leur permettait de réécrire la fin de leur dernière soirée. Effacer l’entre-deux pour poursuivre sur de nouvelles bases. Tel un écho au passé, le présent reprenait ses droits et décidait de laisser court à la magie des retrouvailles.

(c) made by panic!attack


_________________
    I will always find you

    Je vous ai perdu mais je vous retrouverai. Ceci est une promesse, mon nouveau credo. Je n'abandonnerai pas avant d'avoir pu élucider le mystère de vos disparitions... ©️endlesslove

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michaela B.Schneider


avatar


*
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/10/1982
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 36 ▌AVENTURES VÉCUES : 55
▌ARRIVÉ(E) LE : 04/09/2018
▌CRÉDITS : blondie(avatar)
Ton âge : 26ans.
localisation : dans un coin sombre de ma tête.
emploi : médecin généraliste.
humeur : froide comme la glace;tranchante et aiguisée comme la lame d'un couteau.

MessageSujet: Re: the place i'll return to someday. (zachaela) Jeu 29 Nov 2018 - 8:54


zack & michaela

the place i'll return to someday


Jamais, de sa vie entière, elle n'avait eu à subir cela. Pire qu'un coup de poignard en plein cœur. On s'en était prit à sa chair, sa peau, pour la brutaliser, pour extirper d'elle un être minuscule qui n'aura jamais la possibilité de grandir sereinement. Imaginer vous un peu ce que vous pouvez ressentir quand vous êtes la seule à pouvoir décider si un être humain pourra vivre ou non et que vous décidez finalement de lui ôter la vie impunément. Une vie humaine, un pauvre enfant, innocent, qui n'a demandé qu'une chose finalement: Vivre en comptant sur celle qu'il aurait appelé "sa mère". Michaela n'était pas faîte pour être mère, elle qui ne connait pas même la définition du mot amour, comment aurait-elle pût en offrir à un enfant? Non. Il était préférable pour elle, pour lui, pour eux de ne jamais apprendre à se connaître. Reprendre sa vie à zéro, c'était son but en revenant à Game City mais pour pouvoir tout recommencer, il fallait qu'elle soit accompagnée, par la seule personne qui ne l'a jamais reniée, qui ne l'a jamais abandonnée jusqu'à présent. Ce garçon, elle n'avait pas été spécialement tendre avec lui, froide, distante même, juste pour lui montrer qu'entre lui et elle, c'était elle qui menait la danse, sauf que encore une fois, elle avait perdu à un espèce de jeu entre eux. Un jeu de séduction qui s'était terminé par un baiser. Elle aurait pût le repousser comme elle l'avait toujours fait mais son âme le lui en avait empêchée, comme ci elle avait jugé qu'il était bon pour elle de se sentir pour une fois "bien" dans sa peau avec un homme. Cet homme la. Zack Fair.

Cet homme qui semblait heureux de la revoir, heureux de savoir qu'elle resterait à Game City désormais. Un homme qui était prêt à lui offrir tout ce qu'il pouvait, tout ce qu'il possédait même, si ce n'est que pour apercevoir un sourire sur ses jolies lèvres. Elle tournait la tête pour poser ses yeux sur les siens finalement, après avoir passé plusieurs secondes à les fuir, après lui avoir demandé cet asile pour une nuit, quelques jours, une petite semaine qui sait. Il avait accepté, et cela suffit pour apaiser les tourments de son âme. Il avait même prit soin de poser ses doigts sur sa peau de porcelaine pour la frôler, la caresser délicatement, précieusement, comme ci il craignait de la briser d'avantage. Un léger sourire naquit sur ses lèvres en guise de remerciement, car elle n'aurait jamais assez de mots pour lui prouver sa gratitude. Ses yeux commençaient déjà à se noyer dans les siens quand ce dernier se leva précipitamment pour filer en cuisine ou un plat devait mijoter depuis un bon moment.

Dans sa fuite elle le suivit du regard, restant quelques secondes assise sur ce canapé, les mains jointes l'une à l'autre. Son esprit malsain cherchait à nouveau à se remettre le passé en boucle mais elle n'eut pas le temps que des bruits de couverts, de vaisselle s'entrechoquant parvint à ses oreilles, et il lui semblait presque entendre la détresse de son patient parti seul en cuisine. «Zack?Tu as besoin d'un coup de main?» demanda t-elle avec l'envie irrésistible de rire en l'imaginant en plein combat avec couteaux et fourchettes. Elle se leva, retira son manteau pour le poser sur le canapé proprement, elle replaça également sa robe droite pour espérer aider le brun certainement désemparé en cuisine mais elle n'en aurait pas l'occasion qu'il revenait, tout sourire avec ses assiettes en main. «Oui bien sûr. Je serais curieuse de goûter ce que tu as préparé mais laisse moi t'aider s'il te plait. Je te dois bien ça je crois.» Elle le débarrassa d'une assiette avant de se pencher vers lui pour le gratifier d'un doux baiser sur la joue. Un baiser de quelques secondes qui s'acheva sur un sourire, un des rares qu'elle était capable de lui offrir à ce jour. «Merci.» lui souffla t-elle finalement avant d'aller poser cette assiette la ou elle doit être posée, attendant qu'il en fasse de même avant de pouvoir commencer à déguster son plat en sa compagnie. Son premier vrai repas depuis son retour à Game City, c'était un jour à marquer d'une croix blanche, le début d'une longues série de beau jours à Game City enfin, du moins, elle l'espérait.

AVENGEDINCHAINS

_________________
*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: the place i'll return to someday. (zachaela)

Revenir en haut Aller en bas
 

the place i'll return to someday. (zachaela)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde
» Aristide Says He Is Ready to Return to Haiti, Too
» Qui va à la chasse perd sa place [Pinsk Town-Thriller Bark, Rang D, Chasseurs de Prime, Balayage de zone]
» J'aurai tant aimé être à sa place [PV : Nami]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game City :: Game City :: Quartier résidentiel-