AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 moment of relief. | Chris.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sheva Alomar


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 10/05/1986
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ▌AVENTURES VÉCUES : 31
▌ARRIVÉ(E) LE : 04/06/2018
▌CRÉDITS : Bazzart&tumblr.
Ton âge : 26yo.
localisation : les pieds sur terre, le coeur en Afrique.
emploi : directrice d'une association d'aide aux personnes âgées, malades et infirmes. est également bénévole pour une association mondiale qui vient en aide à la population africaine.
humeur : bonne.

MessageSujet: moment of relief. | Chris. Lun 11 Juin 2018 - 16:29


Chris & sheva

moment of relief


C'est dans ta nature. La bienveillance. T'as jamais pus t'empêcher de l'être. Le malheur des gens te fais souffrir, comme ci ça pouvait t'atteindre toi quelque part. La douleur était différente certes, mais elle était la, présente, dans ta façon d'être, sur ton visage souvent crispé par cette dernière. Tu ne supportes pas l'indifférence, tu ne supportes pas que ceux qui se disent "normaux" dévisagent de pauvres individus qui n'ont pas eu la même chance qu'eux. STOP. T'as finis par dire stop à cette haine, à cette indifférence, à cet égoïsme humain.STOP à toute cette misère qui pourtant se propage à travers le monde. STOP à la souffrance, à la tristesse et la haine. A l'époque, tu levais les armes pour sauver ton peuple, aujourd'hui, tu te déplaces de maisons en maisons pour t'assurer que tout va pour le mieux pour ses personnes défavorisées, tu es la pour eux, tu as toujours été la pour eux, que ça soit en Afrique comme à Game City. Aujourd'hui, tu n'es pas la seule à vouloir donner de l'amour et de l'affection aux autres, tu es parvenue à former une petite équipe d'âmes bénévoles et bienveillantes qui, tout comme toi, transmettent leur bonne humeur et leurs soutien à ceux qui en ont le plus besoin. Aujourd'hui, tu travailles, sans avoir à presser une gâchette, sans avoir à craindre qu'un pseudo virus pourrait te transformer en une créature démoniaque, diabolique. Aujourd'hui, tu t'occupes simplement à aider une pauvre femme âgée à traverser la rue, à pousser le fauteuil roulant d'un enfant qui n'a jamais pus voir le monde extérieur depuis sa sortie d'hôpital, à rapporter le traitement d'un malade quand sa famille a finit par l'abandonner. Tu ne comprends pas comment l'être humain peut être si égoïste, et t'as mal au fond de toi, ton petit cœur tambourine, se compresse en voyant ce monde décliner peu à peu.

T'es l'une des rares à te soucier de l'humanité, les autres se contentent de vivre, survivre, sans demander leur reste. Les autres se contentent de se lever un matin pour s'occuper avant d'aller se coucher au soir, sans avoir la satisfaction d'avoir accompli un geste brave, digne. Toi t'as cette chance, de t'endormir avec un putain de sourire aux lèvres,parce que t'es fière de la femme que t'es devenue, et t'es pas la seule, si Josh serait la, il te l'aurais dis lui aussi. Aujourd'hui, tu te consacres un peu trop aux autres mais pas assez à toi, et ça, tes propres collègues l'ont remarqués. Ils t'ont pousser vers la sortie alors que tu venais d'arriver, t'as pas eu le temps de dire quoi que ce soit qu'ils te suppliaient tous de prendre du temps pour toi, d'aller boire si ce n'est qu'un café en ville sans te dire que tu devais rendre visite à Madame Hopkins ou à ce vieux monsieur russe qui te raconte sans arrêt ce bon vieux temps ou il était dans l'armée. Toi aussi t'avais été mercenaire autrefois, le BSAA, ça parle pas grand monde, à part ceux qui ont connus cette branche qui te tenais à cœur. Et dire qu'au départ, tu voulais juste te venger de ce que Umbrella avait pût faire aux tiens. Le BSAA, c'est la plus belle chose qui t'ais arrivé et il t'as permit de rencontrer d'ailleurs d'incroyables personnes, que tu n'oublieras jamais.

Aujourd'hui, le monde ne courrait pas à sa perte, et les urgences étaient différentes de ce temps ou les armes biologiques menaçaient l'humanité. Aujourd'hui rien ne presse, alors t'étais partie le boire ce café. Inconsciemment, tu fixais les minutes défiler sur ta montre, tu te mordais la lèvre à l'idée que tu devrais être en service à l'heure actuelle mais ce n'était pas le cas, au pire, si urgence il y avait, tes collègues n'hésiteraient pas à faire sonner ton privé pour te faire rappliquer à toute hâte. La, tu t'étais figé à l'entrée du café, il y avait une bonne ambiance et la clientèle était particulièrement raffinée, tu saluais d'un signe de tête et d'un sourire le propriétaire des lieux avant de t'installer à une table, déposant ton sac sur le côté et retirant ta veste pour te mettre à ton aise. Rien ne presse Sheva, non rien ne presse vraiment. La carte des lieux finit par captiver ton attention et c'est avec douceur que tu t'en emparais pour lire ce qui y étais inscrit dessus. Tout un tas de bonnes choses et principalement des mets sucrées, de quoi te mettre l'eau à la bouche bien que tu n'eus pas le temps d'en lire les détails qu'une voix t'interpella. Cette voix te semblait familière, lointaine mais famillière. Tu n'aurais jamais pus oublier cette voix, cela t'étais impossible. délicatement tu replaçais une large mèche de ta chevelure derrière ton oreille pour relever les yeux sur l'individu au comptoir, peut-être que lui aussi t'avais remarqué, tu n'en savais rien, jusqu'à ce que vos yeux se croisent et que ton cœur ne rate un nouveau battement.

AVENGEDINCHAINS

_________________
 
Ma vie ne me plaisait pas. Les nuits continuaient à être claires et diaphanes, mais moi je commençais à cesser d'être une orpheline et à m'avancer dans un territoire encore plus précaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Redfield


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 12/03/1984
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ▌AVENTURES VÉCUES : 150
▌ARRIVÉ(E) LE : 02/02/2018
▌CRÉDITS : Tumblr - Google
Ton âge : 26 ans

MessageSujet: Re: moment of relief. | Chris. Mar 12 Juin 2018 - 11:17






Moment of relief








Sheva AlomarChris Redfield


C’est en poussant un nouveau hurlement, que Chris se réveilla de bon matin. Pas un cri comme si on lui arracher ses organes internes, mais plus celui d’être pris par surprise. Ironique, quand on savait que la dernière image qu’il venait de voir, était celle d’un Ndesu qui venait de massacrer son équipe et était sur le point de lui arracher la tête avec ses dents, le retenant dans sa grosse main monstrueuse. Redfield n’arrêtait pas en ce moment, de revoir tout le bestiaire des horreurs et leurs victimes. Qui ne cauchemarderait pas après avoir frôlé tant de fois la mort et vu les plus grandes abominations ? L’agent se frotta le visage entre ses mains, histoire de se calmer un peu après une telle frayeur et regarda par le petit hublot au-dessus de son lit.

L’eau des vagues continuait à le bercer dans sa grosse coquille de métal. Le son des vagues qui se mourraient sous la coque, était une douce symphonie calme, qui le rassurait. Pas de monstre aux alentours, aucune crise biologique. Chris menait maintenant une vie plus normale, comme si toutes ces horreurs vécus n’avaient jamais eu lieu. L’aube pointait déjà le bout de son nez, et le soldat partie donc se préparer. Il fila dans un premier temps à la douche, abandonnant son vieux t-shirt et pantalon lui servant de pyjama, pour se glisser sous l’eau chaude, avant de prendre un petit-déjeuner copieux et se préparer pour sortir.

Aucun appel pour une mission, rien a signalé, tant mieux. Aujourd’hui, Chris avait besoin de se changer les idées, de s’éloigner un moment de ce monde de terreur et de violence un moment. Il voulait voir la vie, il voulait goûter encore à une vie ordinaire, comme celle qu’il menait juste avant de rejoindre les STARS. D’ailleurs, il avait donné le même nom à son bateau, le « STARS ». Bien qu’il eût de mauvais souvenirs de sa période d’agent spéciale de la police de Raccoon City, c’était là où il avait rencontré ses plus proches amis. Jill, Barry, Richard et Rebecca, sans oublier Kurt. Il trouva donc logique de donner ce nom à son navire.

Se rendant en ville, Redfield entra dans un bar-café. Un endroit idéal pour se ressourcer. Le cadre était accueillant, en été l’endroit devait être chaleureux. S’installant au bar, il sourit à la serveuse et commanda poliment un café qui ne tarda pas à arriver. Mais il ne le but de suite, il se contenta de touiller le liquide noir et chaud avec sa cuillère. Chris était plongé dans ses souvenirs, sa vie bien agitée, ces morts se comptant par millier, ses pertes si lourdes… Il crut même entendre leur dernier cri avant de mourir sous les balles ou dévorer. C’est alors que son regard fut détourné par une nouvelle arrivante. Au début intrigué, semblant la reconnaître, un nom s’échappa de ses lèvres.

"Sheva ? C'est bien toi ?"

Cette femme, à la peau sombre et fort séduisante, ressemblait beaucoup à son ancienne partenaire, quand il était parti en mission en Afrique. Sheva Alomar, une redoutable guerrière, avec qui, ils ont pu mettre un terme à la terreur de Wesker. L’ancien capitaine du BSAA ne savait pas s’il devait le croire. Il avait bien entendu retrouvé sa sœur Claire, Léon également. Pourtant, il n’arrivait toujours pas à croire qu’il pourrait retrouver tous ceux de son ancien monde. Et puis Sheva était une de ses meilleures amies. Il tenait beaucoup à elle, et ces derniers temps, étant très éprouvé, il était possible que son esprit lui jouât des tours, lui faisant voir des choses qu’il aurait bien voulu croire vrai.

Il fallait dire aussi que la mémoire de Chris n’était pas des meilleurs. Ayant connu une période d’alcoolisme, sa mémoire fut un temps bloqué, devenue une vraie épave. Puis, avec la Chine et chez les Baker, son esprit, comme ceux de beaucoup d’autres, furent perturber. Pourtant, en y faisant bien plus attention, il était sûr que c’était bien elle. Il ne pouvait s’agir de personne d’autre. Alors, le cœur du soldat devint léger, un sourire, même faible, étira ses lèvres. Quel plaisir cela faisait que de revoir une ancienne amie. Il fallait avouer aussi, qu’il avait l’habitude de la voir en tenue de combat. En mode civile, elle passait bien plus inaperçu et aurait sans doute put, ne pas la reconnaître. C’était sûrement ça, on changeait quelqu’un sur un détail de son physique, on ne le reconnaissait plus. Comme quelqu’un ayant subi une mutation, mais en moins méchant.

"Si je m’y attendais. Je peux te rejoindre ?"







© Méphi.



_________________
Chris Redfield

We abandon nobody !
codage par Laxydunbar

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheva Alomar


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 10/05/1986
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ▌AVENTURES VÉCUES : 31
▌ARRIVÉ(E) LE : 04/06/2018
▌CRÉDITS : Bazzart&tumblr.
Ton âge : 26yo.
localisation : les pieds sur terre, le coeur en Afrique.
emploi : directrice d'une association d'aide aux personnes âgées, malades et infirmes. est également bénévole pour une association mondiale qui vient en aide à la population africaine.
humeur : bonne.

MessageSujet: Re: moment of relief. | Chris. Mer 13 Juin 2018 - 11:05


Chris & sheva

moment of relief


Depuis combien de temps n'avait-elle pas prit de bon temps comme à l'heure actuelle? Une éternité. Le bsaa n'était plus et pourtant, elle continuait de donner de son temps libre aux plus nécessiteux, à ceux qui sont dans le besoin et qui attendent impatiemment qu'une petite main ne soit tendue vers eux pour les aider à se relever. Bonne de nature, l'africaine était devenue une raisonnable femme d'affaire qui œuvrait pour une juste cause et non pas simplement dans le but de se faire de l'argent et de finir comme certaines personnes, riches et égoïstes. Seulement aujourd'hui, aucun patient ne l'attendait, seul un café et une petite pâtisserie pour satisfaire et combler sa faim et peut-être cet homme qui l'avait vue, aperçue même et qui semblait figé sur sa présence depuis peu.

Ne voyant aucun serveur revenir à sa table, elle prit l'initiative de se rendre par elle même jusqu'au comptoir pour passer sa commande, elle n'aura qu'a regagner sa table une fois ses mets en main. Elle avait tout de même prit soin de récupérer ses affaires, sa veste qu'elle gardait sous le bras et son sac qu'elle fit pendre sur une épaule. C'est à ce moment la qu'elle fut abordée et ce par cet homme qui la dévisageait plus tôt. Sheva? C'est bien toi? Alors comme ça, il connaissait son nom, il la connaissait tout court à vrai dire au vu de la façon dont il s'était adressé à elle. Un souvenir lointain lui revint, puis un groupe de personnes, ceux qui l'ont connus autrefois, ceux qui ont connus la guerrière, ce soldat émérite appartenant à la branche ouest africaine du BSAA. Elle ne pouvait pas se tromper, au vu de ses dires, ça ne pouvait être que ça. Sa tête se tournait doucement en direction de cet homme à qui elle adressa un franc sourire, ses iris plongées dans les siennes à la recherche d'un nom, d'une identité. Elle demeura silencieuse dans un premier temps, puis à y voir plus clair, cet homme lui ressemblait comme deux gouttes d'eau, elle ne pouvait se tromper. «Chris?.. Chris Redfield?» demanda t-elle comme pour être sûre de l'identité de cet homme inconnu face à elle. Son sourire s'étirait, s'agrandissait à l'idée de retrouver son partenaire de l'époque à Game City, on ne peut pas dire que les recherches ont étaient un franc succès depuis son arrivée en ville. Ni Josh, ni personne d'autre n'avaient pût être retrouvées à l'heure actuelle, alors revoir un visage familier lui redonna aussitôt l'espoir de revoir ses vieux camarades de guerre.«Je suis tellement contente de te revoir! Mais j'ten prie, oui, allons nous asseoir à ma table.» Répondit-elle en réceptionnant son café et sa pâtisserie, gratifiant au passage le propriétaire des lieux d'un merci et d'un sourire. Après avoir payé sa consommation elle invita donc son ancien binôme à la suivre jusqu'à la table qu'elle avait prise plus tôt et s'y installa, attendant que le jeune homme en ferait de même pour reprendre leur discussion la ou elle s'était arrêtée.«Ca m'fais vraiment tout drôle de te revoir ici. Si ont m'aurais dis que je reverrais le célèbre Chris Redfield, je ne l'aurais pas crus.» lança t-elle avec une pointe d'humour dans la voix.

Il faut dire que dans "leur monde", Chris était perçu comme une véritable légende vivante, un homme qui avait sauvé bien des gens, dont elle en faisait partie. Combien de fois avait-il pût la sauver des griffes infames de Wesker, quand ce dernier manquait de l'emporter avec lui dans le néant. Heureusement que Chris avait été la pour l'aider à défendre son peuple, ses terres et la principalement, Kijuju.«Mais dis moi alors, qu'est-ce que tu deviens?» elle voulait tout savoir, du début jusqu'à la fin, et surtout ce qui était arrivé à la célèbre légende après leur mission commune en Afrique. Chris ne devait pas avoir chômé tout ce temps, tout comme elle d'ailleurs. Aujourd'hui, les choses étaient différentes, le monde n'était plus menacé, ni par Tricell, ni par Umbrella, ni par personne, et maintenant que Wesker n'est plus, le quotidien des anciens mercenaires était devenu un peu plus morose, presque ennuyant, heureusement que Sheva pouvait compter sur son association pour aider la population de Game City histoire de s'occuper, car dans le cas contraire, la déprime se serait certainement emparée d'elle.

AVENGEDINCHAINS

_________________
 
Ma vie ne me plaisait pas. Les nuits continuaient à être claires et diaphanes, mais moi je commençais à cesser d'être une orpheline et à m'avancer dans un territoire encore plus précaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Redfield


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 12/03/1984
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ▌AVENTURES VÉCUES : 150
▌ARRIVÉ(E) LE : 02/02/2018
▌CRÉDITS : Tumblr - Google
Ton âge : 26 ans

MessageSujet: Re: moment of relief. | Chris. Jeu 14 Juin 2018 - 8:44






Moment of relief








Sheva AlomarChris Redfield


Il n’y avait plus aucun doute possible, c’était bien Sheva, la protectrice de l’Afrique, celle qui avait vaincu Albert Wesker et la folle dingue de Tricell. Chris avait tout juste retrouvé ses plus vieux amis, mais aucune trace de ceux d’après sa mésaventure à Raccoon City. Revoir ce visage familier mettait du baume à son cœur meurtrit et l’espoir de revoir tous ses anciens compagnons. Peut-être que même, ceux étant mort étaient là, à GameCity, sains et sauve, arracher des griffes de la mort. Il ne désirait que ça, voir les maux de son ancien monde effacer et les victimes sauver. Un peu comme finir au paradis dans un sens. Il alla donc rejoindre la guerrière africaine à sa table.

"Je suis bien heureux aussi de te revoir, j’ai encore du mal à le croire."

Des tas de questions assaillaient l’esprit de l’ancien capitaine du BSAA. Il voulait savoir bien entendu, comment elle allait, ce qu’elle devenait, comment Sheva survivait dans ce monde particulier, loin des menaces biologiques, etc. Redfield voulait rattraper un peu le temps perdu, autour d’une bonne bière et parler pendant des heures et des heures, à ne plus voir ou sentir l’écoulement du temps. Sa sœur a pu s’adapter dans ce monde, vivant en couple avec Léon et avoir eu un enfant. Elle a réussi à très bien s’implanter et à parfaitement s’adapter. Quant à Chris, il était encore un peu attaché à son ancienne vie. Son existence actuelle ressemblait beaucoup à la précédente, et il ne se voyait pas changer. Pourtant, il n’était pas dans cette ville depuis peu, c’était comme s’il vivait une sorte de blocage. Alors, il était curieux de savoir comment évoluait Alomar.

Mais cette dernière le devança en posant la question. Un peu prix sur le coup, Chris lâcha un petit rire derrière ses lèvres, comme amuser par la demande, mais aussi, embarrasser, ne sachant trop pas quoi répondre. Il était tentant de dire « Rien de spéciale et toi ? » Mais ce serait un peu mentir, et qui le croirait ? Surement pas Sheva. Ceci-dit, n’étant pas très doué pour raconter sa vie, il chercha les points importants à résumer, ne voulant pas se perdre dans des détails. C’était tout lui. Cependant, il n’était pas contre des questions plus poussées par la suite. Ce n’était pas un associable tout de même.

"Oh tu sais, je survie. J’ai réussi pendant un temps à retrouver mon vieux job de pilote d’avion de chasse ici, puis j’ai rejoint les Forces Spéciale. Que veux-tu ? On ne se débarrasse pas comme ça de ses habitudes."

C’était vrai. Quand Chris partait en mission pour combattre des pirates ou même des terroristes, il se revoyait combattre des ABO. Il lui était d’ailleurs arrivé, que lorsqu’il devait affronter des ennemis bien humains, son esprit lui jouait un tour, le collant un masque monstrueux de zombis ou autre abomination, qui fit augmenter la rage du soldat. Personne ne l’avait relevé, tout ce qu’on voyait, c’était un excellent combattant qui faisait son boulot. Et quand il pilotait des avions, ce n’était pas mieux. Il avait parfois des flashs de créatures volantes, ce qui manquait de le déconcentrer. À la longue, il avait peur de devenir fou, et qu’on le vire pour de bons. Alors, il fit profil bas, ne parlant à personne de son « problème ».

Chassant ces horribles souvenirs de son esprit, voulant profiter de ce moment plaisant avec une de ses meilleurs amies, Chris croisa ses bras devant lui, pour prendre appuie sur la table, lorsqu’il se pencha vers Sheva. Il se mit en position pour mieux l’écouter, et surtout, pour poser à son tour ses questions. De quoi le distraire justement de ses traumatismes. Passer un moment avec ceux qu’on aimait, était et est l’un des meilleurs remèdes.

"Mais toi, qu’est-ce que tu deviens ? Tu as dus être aussi paumé que moi à ton arrivé en ville non ?"

Redfield se souvenait de son premier jour à GameCity. Totalement perdu, ne comprenant pas ce qu’il se passait. Se croyant dans un rêve sans fin, sans issue. Ce n’était pas faux d’avoir essayé de chercher une sortie pour rentrer chez lui. Mais il dut vite faite abandonner quand il avait compris que c’était peine perdue, et que son univers, n’était qu’une distraction pour ce monde ci. Bien que déprimé, il dut rapidement se saisir et avancer, ce qui n’était pas facile, loin de là.







© Méphi.



_________________
Chris Redfield

We abandon nobody !
codage par Laxydunbar

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheva Alomar


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 10/05/1986
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ▌AVENTURES VÉCUES : 31
▌ARRIVÉ(E) LE : 04/06/2018
▌CRÉDITS : Bazzart&tumblr.
Ton âge : 26yo.
localisation : les pieds sur terre, le coeur en Afrique.
emploi : directrice d'une association d'aide aux personnes âgées, malades et infirmes. est également bénévole pour une association mondiale qui vient en aide à la population africaine.
humeur : bonne.

MessageSujet: Re: moment of relief. | Chris. Lun 18 Juin 2018 - 14:51


Chris & sheva

moment of relief


Chris Redfield. De la ou ils viennent, cet homme est une véritable légende mais aussi une malédiction à lui seul. Tout le monde connaît Chris Redfield, cet homme qui se bat corps et âme contre les abominations créées de toutes pièces par Umbrella et ses sbires. Cet homme qui a perdu bien des hommes, dont certains de ses partenaires, particulièrement l'un d'eux. Il a manqué d'en perdre deux autres, dont la jolie africaine en fait partie, mais heureusement, sa bravoure et son courage l'a soutenu et aider à secourir la mercenaire quand elle en avait eu le besoin. Depuis, leurs routes semblaient s'être séparés, Sheva avait longtemps continué à servir pour la branche Ouest Africaine du BSAA sans jamais refaire équipe avec son binôme de choc mais elle avait apprit à travers divers médias toutes ses prouesses, et cela ne l'avait même pas étonnée. Chris, l'éternel survivant, la légende, au final, ce surnom lui collait plutôt bien à la peau. Un sourire scotché sur les lèvres, la silhouette féline et fluette de l'africaine s'avança doucement jusqu'à sa table ou ils purent finalement prendre place pour se remettre au goût du jour mais surtout pour en apprendre plus sur l'autre et sur leur devenir à Game City.

Chris était revenu à ses bases et semblait de nouveau s'épanouir dans l'aviation, ce qui était une bonne chose en soit. Il ne manquerait pas de mourir d'ennuis, lui qui était un homme d'action. C'était si bon de ne pas le voir, arme à la main, à traquer des armes biochimiques créées par des monstres en personne et en même temps, l'africaine se demandait ce que cela pourrait donner de le voir piloter un de ses engins qui volent par dessus les nuages mais connaissant Chris, il ne resterait pas bien longtemps dans les airs, c'était un homme de terrain qui préférait agir sur le sol, auprès de la source même du problème, afin de le résoudre au mieux. «A vrai dire, ça ne m'étonnes même pas de toi.» Se contente t-elle de répondre en attrapant la poignée de sa tasse pour l'apporter jusqu'à ses lèvres histoire de les tremper et d'en apprécier l'amertume du café contenu à l'intérieur.

La question lui fut finalement retournée. Qu'est-ce qu'elle était devenue? Rien de plus qu'une bénévole. Quelqu'un qui aide l'humanité, qui rend service, comme de ce temps ou elle avait aidé les rebelles de son village à repousser les forces de Umbrella. Malgré son apparence féminine et ses jolies courbes, la belle demoiselle à la chevelure ébène n'en demeurait pas moins une vraie guerrière, prête à sortir les griffes et les crocs pour défendre des causes qu'elle semble juste, la cause humanitaire en Afrique principalement lui tient à cœur aujourd'hui. La tête et les épaules sur terre, le cœur en Afrique, sa patrie, son grand amour. «Et bien je suis actuellement à la tête d'une association venant en aide aux plus démunis, les infirmes, les malades, les personnes âgées, tout ceux qui n'ont pas la chance d'avoir une main généreusement tendue vers eux. Ceux qui meurent un peu plus chaque jour de la solitude, ceux qui n'ont aucune épaule pour sécher leurs pleurs.» Ca aussi ça n'avait pas changé. Sheva restait bonne et généreuse, comme au bon vieux temps ou elle portait fièrement les couleurs et l'insigne du BSAA. «Je soutiens également en tant que marraine une autre association basée en Afrique qui elle s'occupe de la pauvreté la bas en apportant des vivres et de l'eau potable aux familles nécessiteuses. Comme tu l'as si bien dis plus tôt, on ne change pas les vieilles habitudes. La détresse humaine me touche toujours autant.» Dit-elle un peu plus sérieusement avant de laisser une esquisse, un début de sourire amusé naître sur sa bouche en repensant à ses employés qui lui avait presque ordonnée de prendre congé aujourd'hui, d'ailleurs, elle n'hésiterait pas à en faire part à Chris qui risquait d'en rire lui aussi. Les soldats ont besoin de repos de temps en temps, d'être secondés, surtout quand la guerre n'existe plus, ou presque plus. «Sauf que vois-tu, aujourd'hui, mon équipe ne s'est pas gênée de me mettre dehors de mon propre bureau, limite à coup de pieds au derrière pour que je penses à moi et prenne du bon temps.» Elle riait, doucement en se remémorant la scène. Heureusement qu'elle s'était entourée des meilleurs et Sheva n'en était pas peu fière de l'équipe qu'elle avait formait à l'heure actuelle. Son association se débrouillait plutôt et semblait florissante de jour en jour. Son doigt s'amusait à tourner autour du rebord de sa tasse alors que son regard clair ne quittait pas celui de l'homme avec lequel elle avait pût travailler jadis. Le revoir était une bonne chose et un espoir pour Sheva. Elle se sentait un peu moins seule et c'était plutôt plaisant de pouvoir compter de nouveau sur la présence de Chris dans son existence. Enfin une compagnie agréable sur laquelle elle peut compter, et avec laquelle elle pourrait discuter durant des heures entières et ce jusqu'au bout de la nuit.

AVENGEDINCHAINS

_________________
 
Ma vie ne me plaisait pas. Les nuits continuaient à être claires et diaphanes, mais moi je commençais à cesser d'être une orpheline et à m'avancer dans un territoire encore plus précaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Redfield


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 12/03/1984
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ▌AVENTURES VÉCUES : 150
▌ARRIVÉ(E) LE : 02/02/2018
▌CRÉDITS : Tumblr - Google
Ton âge : 26 ans

MessageSujet: Re: moment of relief. | Chris. Lun 18 Juin 2018 - 17:17






Moment of relief








Sheva AlomarChris Redfield


Chris écouta avec joie, l’Histoire de Sheva. Il était tellement heureux de la revoir, qu’il en oublia même ses cauchemars et ses mauvaises expériences récentes. Le Redfield qui portait ce masque de grincheux, devint plus joyeux et semblait retrouver même un goût de vivre. Au final, dans ce monde, bien que calme, il était possible de se vider la tête, d’évacuer la pression et se dire que plus aucun danger biologique menaçait la Terre, du moins sur le plan terroriste. Mais cela pouvait arriver n’importe quand, il suffisait que des fous aient l’idée et les moyens et tout serait repartit à nouveau. Toutefois, le danger n’existait pas encore alors Chris pouvait se détendre en écoutant son amie.

"Tu n’as pas changer non plus. D’ailleurs, c’est ce que j’aime chez toi, ton côté humanitaire."

Alomar pouvait vivre dans l’action comme Chris, emporter par la violence, elle pouvait être agent de sécurité, mercenaire ou garde du corps. Mais non, elle avait choisi une voie plus calme, et juste. Et ça, Chris l’admirait, c’était pour lui comme si Sheva avait réussi à s’en sortir, à se donner un nouveau sens à sa vie, alors que lui, il demeurait encore coincé. Buvant une gorgée de café servit, il médita un moment sur ces paroles. La cause humanitaire, il y voyait bien sa sœur. Deux femmes remarquables, voulant sauver le monde, l’aider à aller vers le mieux et lutter contre les inégalités. L’ancien capitaine n’était qu’une paire de gros bras, la diplomatie et le contact humain n’était pas trop son genre. Mais pas du tout. Un flingue était souvent sa solution, surtout depuis le Manoir ou bien juste après avoir sauvé sa sœur Claire de l’île pénitencier. Par contre, l’agent spécial ria en entendant dire que les collègues de son ancienne partenaire, l’avaient poussé à prendre une pause.

"Soit ils tiennent vraiment à leur supérieur, donc c’est bon signe. Soit tu leur en fait trop voir et veulent te chasser." Voulu t’il plaisanter.

Ce qui était bien, selon l’opinion du capitaine, c’était que dans ces associations, il y avait un fort esprit d’équipe. Un peu comme dans une famille, on se souder les coudes, et on se quereller pour un rien avant de se réconcilier. Car tous étaient poussés par un même objectif, donner aux autres pour ne rien recevoir en retour. L’amour guidait leurs pas et c’était ça, qui faisait bouger les choses. De son côté, l’ancien membre du BSAA ne savait pas trop quoi dire. Justement, car ça n’avait rien à voir avec le BSAA. L’équipe qu’il avait rejoint était du genre particulier. En mission, ils étaient tous potes. Mais en dehors, ce n’était que rivalité, jalousie et compétition pour trois fois rien. Quand Chris avait gravi des échelons, cela avait pas mal secouer son équipe. Et donc au final, Redfield ignorait s’il pouvait leur faire réellement confiance ou pas.

Peut-être devrait-il lui aussi rejoindre une association caritative. Non, impossible. Il s’ennuierait trop vite, et le manque d’action le faire se faire rattraper par ses anciens démons. Imaginez, qu’il pique une crise alors qu’il devra aider des orphelins et des rescapés de guerre. Au mieux, il pourrait servir de garde de la sécurité pour l’une d’elle, une sorte de milice. L’idée l’amusa quelque peu. D’ailleurs, parlant d’association et d’équipe, Chris questionna Sheva sur ses autres possibles retrouvailles avec leurs anciens collègues.

"Et de ton côté, tu as retrouvé du monde ? Moi, j’ai revu ma sœur, et deux ou trois amis de longues dates. Mais le reste… Aucun signe, ce n’est pourtant pas faux d’avoir essayé."

Chris Redfield était à GameCity depuis un moment déjà. Pourtant, il avait toujours la curieuse sensation de n’être qu’un petit nouveau perdu. Par moment, il pensait n’être que le seul sortit de ce jeu vidéo. D’ailleurs, il avait encore du mal à le croire sur ce fait. Sa vie n’était qu’un mensonge, et on l’abandonna avec rien dans ce qui devait être la vraie vie. Le destin avait un sens de l’humour douteux.

"J’aimerais savoir aussi, cela t’a fait quoi de découvrir la vérité, de là où on vient ?"

L’agent s’était tout de même fait une idée, même si cela le travaillait encore, chose compréhensible. Alors, la plupart du temps, il vivait avec. Mais quand il en avait l’occasion, il questionna pour savoir comment ses semblables vivaient maintenant avec cette vérité. Etant bien quelqu’un de perdu, il avait juste besoin de repère.







© Méphi.



_________________
Chris Redfield

We abandon nobody !
codage par Laxydunbar

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: moment of relief. | Chris.

Revenir en haut Aller en bas
 

moment of relief. | Chris.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chris Jericho© Vs Edge
» Humanitarian relief in Haiti: Some shocking facts
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» Chris Sabin Vs Big Show
» En ce moment à la télé...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game City :: Game City :: Hyrule Place :: Cafés-