AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 bludfire. | (trish)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liam E.Warren


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/08/1987
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ▌AVENTURES VÉCUES : 282
▌ARRIVÉ(E) LE : 31/08/2017
▌CRÉDITS : sweet disaster&tumblr.
Ton âge : 26ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Lieutenant de police.
humeur : Amusé.

MessageSujet: bludfire. | (trish) Jeu 31 Mai 2018 - 15:26


Trish & Liam

bludfire.


T'es un petit con Liam.T'as promis de pas recommencer. Les promesses ne sont pas faîtes pour être tenues, il préfère les laisser au commandant Shepard beaucoup plus droit dans ses baskets qu'il ne le sera jamais lui même.Une vie parfaitement saine commence par deux trois shot, histoire de le mettre en forme. L'alcool lui brulerait certainement deux trois neurones ce soir, et au pire des cas, il n'aura qu'à se réfugier chez son petit con de petit frère, totalement torché.Il l'entendait déjà, lui et ses sermons, lui et ses insultes.Merde mec, t'es censé donner le bon exemple normalement, mais il s'en foutait Liam. Ce soir, il avait pas le cœur à suivre les règles, bien au contraire, il les fuyaient comme la peste elle même.Ironique pour un flic censé être constamment sobre pour sécuriser les individus de Game City.Il avait pas à rougir ce soir Liam, un de ses collègues l'avait accompagné dans ce bar,pour profiter d'une soirée entre potes. Il aurait bien demandé à John de venir,mais John avait certainement mieux à faire. Il s'était simplement laissé embarqué par ce collègue et ses envies fêtardes.Ce soir, il ne rentrerait pas seul, qu'en à Liam,il n'en savait rien.La seule chose qu'il descendait plus vite qu'un soutif c'était son verre, le troisième au passage. Une grimace étira ses traits de visage.P'tite caisse. Le ton était donné. Il souriait d'un sourire de petit con en faisant signe au barman de lui servir un quatrième verre alors qu'il observait la salle du regard, les deux mains dans les poches de son pantalon.

Il se mit à réfléchir, à ce qu'il faisait, à ce qu'il ferait. Il pensait à elle, même dans sa plus grande ivresse. Il pensait à elle, sa fille chérie qui était partie sans même se retourner, sans même lui dire au revoir. Il pensait au père indigne qu'il avait été, à toutes ses fois ou il avait voulu se foutre des claques pour avoir abandonné son ex compagne enceinte. Elle l'avait mérité. C'était une garce qui s'était bien foutu de sa gueule qui même en portant son bébé continuait de se frotter à d'autres gars. Et puis qui sait, cette gamine, elle était peut-être pas sa fille au final.Il en savait trop rien Liam et s'en foutait. Il avait joué le rôle du père pour Eve-Leen et cette gamine, elle lui ressemblait bien plus qu'il ne l'aurait pensé. Elle était maligne, pleine de vie, un peu comme lui. Cette gamine, elle savait se faire respecter, se faire entendre même, elle avait des valeurs, celle des Warren. Cette petite fille était une Warren,il en était persuadé au fond de son cœur Liam et aujourd'hui, il s'impatientait de la revoir.

La voix du barman vint le sortir de ses pensées. Un nouveau verre lui fut offert, verre qu'il attrapait pour essayer de le boire cul sec bien qu'il fut coupé dans son élan lorsque son regard se posa sur cette femme. Une belle blonde,seule, elle aussi perdue dans ses pensées. Une belle blonde triste et certainement désemparée qui elle aussi devait certainement méditer sur la vie de merde qu'elle vivait. Une belle blonde dont il irait à la rencontre avec son verre plein qu'il déposerait à sa table accompagné d'un sourire.«Un p'tit remontant? J'penses que ça vous ferait du bien.» déclara l'aîné Warren en jetant un regard à la jeune femme encore plus belle de près que de loin. Il resta debout, simplement, attendant une permission pour s'installer, malgré le taux d'alcool dans son sang, il resterait gentleman et courtois, du moins pour le moment.

AVENGEDINCHAINS

_________________
 
Tant pis, un jour ou l'autre, faudra bien sortir du lot.Tant pis, j'ai sur le dos le poids du regard des autres.Tant pis, j'assume mon rôle, certains disent que j'en fais trop.Tant pis, je ferai des fautes, ça prouvera qu'je n'suis qu'un homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trish Carpenter


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:


**
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 10/05/1986
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ▌AVENTURES VÉCUES : 233
▌ARRIVÉ(E) LE : 19/07/2014
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 26 ans

MessageSujet: Re: bludfire. | (trish) Mar 5 Juin 2018 - 17:10

Les hommes ont tendance à dire que les femmes sont difficiles à comprendre, mais sincèrement, ils feraient bien de se regarder d'abord avant de dire ça. Ça Trish peut vous le confirmer ! Entre sa relation ambiguë avec Dante qui n'a pas vraiment changé d'un iota depuis qu'elle est à Game City et ce garçon qu'elle a suivi... Oui, c'était pour son boulot, une cible qu'elle devait suivre pour un client. Il se trouve que cette homme a terminé dans son lit et qu'elle commençait à l'apprécier. Mais voilà que ce crétin la fuit et qu'il semble continuer à l'éviter, malgré le message qu'elle a tenté de lui faire passer quand elle a été invité si gentiment par sa sœur pour son anniversaire. Les hommes... se sont bien tous les mêmes, de stupide primate sans cervelle. La seule chose qui leur permet de penser se trouve entre leurs jambes et une fois qu'ils s'en sont servis, ils ne savent plus quoi faire. Un soupire lui échappa, peut être qu'elle devrait simplement changer de bord et s'intéresser aux femmes, c'est peut être plus simple finalement, non ?

Avec tout ça, elle se retrouvait dans un bar, disons qu'elle n'avait pas grand monde à inviter avec elle se soir. Hors de question qu'elle demande à Dante de venir, il serait trop curieux de savoir ce qui ne va pas et il n'en finirait pas de l'embêter avec ça. Quand à Chris... se lâche... elle qu'elle doit continuer à penser à lui ? La prochaine fois qu'elle le voit, vous pouvez être sûr qu'elle lui cassera la gueule, ça lui apprendra à ce petit con de se foutre d'elle de cette manière.

Trish s'était installée à une table, elle n'était pas d'humeur à aller au comptoir pour être abordé par tous les piliers de comptoir. Elle avait simplement prit une bière, pour commencer sagement la soirée. Si elle est ici, ce n'est pas pour se saouler, juste pour boire un coup et se vider la tête avant de rentrer et de peut être vider une bouteille de whisky en écoutant la musique à fond. Quelqu'un vint prendre place à sa table, qui ose donc profaner son instant de méditation ? Son regard se leva sur le jeune homme. Plutôt mignon, mais elle n'avait pas envie de penser à ça. Elle peut deviner son intention, les gens ne viennent pas juste parler, ils attendent toujours plus. Vu que c'est un homme, elle serait prête à parier qu'il veut quelqu'un dans son lit ce soir. En plus de ça, il voulait lui payer à boire. Ok ! Il va falloir calmer les hardeurs de Casanova ! "J'ai déjà ce qu'il me faut ! J'ai pas besoin de votre verre !" lance t-elle un peu froidement tout en ayant une attitude un peu peste. "Cette place est déjà prise !" ajoute t-elle dans le but de le faire partir, en espérant que ça marche.


_________________
Harder, better, faster, stronger
L'amour et un noble coeur ne font qu'un, et quand l'un ose aller sans l'autre, c'est comme quand l'âme abandonne la raison.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam E.Warren


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/08/1987
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ▌AVENTURES VÉCUES : 282
▌ARRIVÉ(E) LE : 31/08/2017
▌CRÉDITS : sweet disaster&tumblr.
Ton âge : 26ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Lieutenant de police.
humeur : Amusé.

MessageSujet: Re: bludfire. | (trish) Mer 6 Juin 2018 - 16:20


Trish & Liam

bludfire.


T'as pas honte de ce que t'es en train de faire, toi qui as promis de ne plus jamais recommencer. Comment je peux croire qu'un mec comme toi peut élever nôtre fille en toute sérénité. Tu peux pas Liam,parce que peu importe ce que cette gamine pourrais t'apporter, t'es bien trop accroché à ta putain de liberté pour te soucier d'elle.Ca crève les yeux, t'as pas envie de te soucier d'elle,tu voudrais qu'elle ait jamais existé alors pourquoi tu joues au père nostalgique à qui il manque quelqu'un?Ta petite vie était si parfaite avant qu'elle arrive, alors pourquoi tu ne continues pas de la mener comme bon te sembles, sans te soucier d'elle? C'est ce que tu finiras par faire, parce que en fait, t'es qu'un bon à rien. C'est exactement le genre de parole qu'il ne supporte pas, qui le fait grincer des dents, qui l'énerve.Le genre de parole qui lui écrase le cœur, qui le fait souffrir intérieurement. Cette gamine, il avait autant envie de la revoir que sa mère, si ce n'est plus. Cette gamine, il supportait son absence, c'était une douleur pas une fatalité, et il était persuadé que tôt ou tard, il arriverait à lui mettre la main dessus. Ce jour la peut-être qu'il s'accroupirait, s'agenouillerait pour la première fois devant une femme, devant une fille. Ce jour la, il s'excuserait, pour la première fois aussi. Il se rendrait compte qu'il a était un petit con, un abruti bien qu'il n'a jamais cessé une seule seconde de penser à elle.Ce jour la est loin, très loin.

Ce soir, il s'enivrait, ce soir il voulait oublier, tout oublier, l'espace de quelques heures, se perdre dans les bras de l'ivresse, l'apprécier, la fréquenter jusqu'au bout de la nuit et ce soir, il n'était pas le seul à vouloir cela. Il y avait cette femme au loin. Il l'avait repéré parce qu'elle dégageait quelque chose qu'aucune demoiselle n'avait. Une tristesse, une colère ou une rancœur qui l'avait poussé à rejoindre sa table pour s'adresser plus ou moins cordialement à elle, un verre à la main. Il aurait pensé qu'un sourire aurait suffit, mais la belle n'était pas facile à amadouer. Il eut droit à un regard dédaigneux, comme si sa seule présence la dérangeait. Elle lui ordonna de partir et que la place qu'il s'apprêtait à prendre était déjà prise, il pouffa de rire, gardant un sourire malin sur le coin de ses lèvres en venant s'installer exactement sur la chaise face à elle. «Vous vous méprenez. Je ne suis pas la pour faire connaissance avec vos courbes généreuses et délicates mais bien avec un potentiel sourire que j'aimerais voir apparaître sur vos lèvres. » Il accompagnait ses dires d'un geste de la main, alors qu'il poussait un peu plus le verre d'alcool en direction des bras de la sulfureuse plante sauvage qu'il avait osé aborder ce soir. Cette fille avait quelque chose qui l'intriguait, elle paraissait porter sur elle tout les fardeaux du monde, comme si sa vie n'était faîtes que d'une succession d'événements dramatiques qui semblaient prendre plaisir à l'abattre, à la mettre plus bas que terre. Si tel était le cas, alors ils auraient au moins un point commun et quelque chose disait à Liam que cette fille la, n'était pas la par hasard et que si elle s'était trouvée dans ce bar, c'était pour une seule et unique raison. Celle d'oublier, elle aussi.

L'aîné Warren porta son regard sur les environs, détaillant un, deux, voir trois hommes qui semblaient eux aussi avoir la blonde dans leur collimateur. Il aurait pût se lever et leur dire que ce soir, c'était chasse gardé pour lui, mais il ne le ferait pas, il se contenterait uniquement de les observer, de mettre en garde la jeune femme sur les intentions de ses viles crapules hostiles.«Lui. Il veut certainement vôtre numéro de téléphone, pas pour vous appeler, juste pour vous faire croire qu'il est un brave amant et qu'il le fera après qu'il se sera envoyé en l'air avec vous. Lui, il vous veut, la, tout de suite dans les toilettes de l'établissement, sur le parking, peu importe, il vous veut et ça se voit, sa braguette est déjà ouverte. Qu'en à lui, il commence ses premiers pas dans l'infidélité, il est pas très confiant mais vous observes, dans l'espoir que vous faîtes le premier pas. » Liam était un homme et il avait apprit avec le temps à comprendre les réactions primaires de ses derniers une fois que l'alcool s'était emparé de leurs sens. L'avantage c'est qu'il pouvait briser n'importe quel coup foireux de ses derniers juste en révélant à leur proie leurs intentions comme il venait de le faire avec la jeune femme, tout sourire, satisfait de son petit rapport. Une fois les avoir observés un par un en les désignant à l'inconnue, il vint planter son regard clair dans le sien, alors que le verre continuait de glisser. Tentation divine. «La différence entre eux et moi, c'est que moi, j'ai vu votre appel à l'aide, votre désarroi et vous pouvez dire ce que vous voulez, je sais que vous n'êtes pas la par hasard, ne me mentez pas, j'suis flic et les menteurs je sais les repérer. » Il allait jusqu'à lui avouer sa profession, lui offrant cette information sur un plateau d'argent.«Faîtes moi plaisir, accepter ce verre et si l'élan de générosité ne vous plait pas, vous n'aurez qu'à m'offrir votre prénom en guise de compensation.» Il faisait les choses biens Liam, ce n'était pas le gros lourd qui aborde une femme pour avoir son numéro de téléphone et lui peloter les nichons par la même occasion, non il n'est pas aussi ringard Liam, lui il se contente d'observer, d'analyser, de chercher le petit détail, la petite différence qui ferait tout, qui le valoriserait et lui ferait avoir un semblant de valeur pour ceux qu'il abordait d'une extrême délicatesse comme ce soir.

AVENGEDINCHAINS

_________________
 
Tant pis, un jour ou l'autre, faudra bien sortir du lot.Tant pis, j'ai sur le dos le poids du regard des autres.Tant pis, j'assume mon rôle, certains disent que j'en fais trop.Tant pis, je ferai des fautes, ça prouvera qu'je n'suis qu'un homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trish Carpenter


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:


**
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 10/05/1986
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ▌AVENTURES VÉCUES : 233
▌ARRIVÉ(E) LE : 19/07/2014
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 26 ans

MessageSujet: Re: bludfire. | (trish) Sam 16 Juin 2018 - 17:39


Ce n'était pas en venant dans un bar qu'elle allait trouver la tranquillité. Et pourtant, c'est bien dans ce genre de lieu, parfois sordide, qu'elle avait finit par s'arrêter pour savourer un verre. Un verre, c'est ce qu'elle s'était dit, quelque chose de fort, pour noyer son désespoir envers un certain jeune homme. Pour oublier sa déception et les désillusion que peuvent apporter l'amour. C'est peut être sa destinée, elle qui était un démon, le fruit de l'Enfer, une vile créature créer par un monstre pour s'en servir comme d'un arme contre le plus dangereux de ces ennemis. Elle pensait pourtant avoir prouvé sa loyauté au bon coté, elle qui s'était retournée contre son maître pour venir en aide à l'ennemi de ce dernier. A moins que justement cette trahison soit son pêché et que de ce simple acte en résulte une sorte de malédiction ?

Un homme était venu ce joindre à sa table, pour la draguer, comme n'importe quel autre homme. Inutile d'être un grand génie pour comprendre ça. Elle sut l'accueillir comme il se doit, avec une certaine distance et froideur, histoire de lui montrer que ses griffes étaient déjà sorties et qu'elle n'avait pas l'intention de tomber dans le piège de ce bel inconnu. Parce que oui, elle pouvait apprécier le beauté de ce dernier quoi qu'il arrive, ce n'est pas interdit. Malgré les avertissements donnés, ce n'était clairement pas suffisant pour faire fuir ce type. Nan, bien sûr que non, elle aurait dû se douter qu'il serait tenace, le genre à s'accroche quoi qu'il arrive, comme n'importe quel séducteur au final. Oui, les hommes sont tous les mêmes. Le fait qu'il lui réponde en notant ses courbes étaient suffisant pour trahir ses intentions. Il savait qu'elle était belle et il ne serait sûrement pas venu lui parler si elle était le dernier des laiderons du coin. "Si vous croyez que la flatterie va me faire changer d'avis... Vous vous trompez grandement. Je connais vos techniques de dragues, votre manière de faire du charme. Vous les hommes, vous êtes tous les mêmes !" explique t-elle en gardant son air supérieur, pour lui montre que ici c'est elle qui mène le jeu et pas lui. C'est une chose importante de mener la danse, laissez leur un peu de liberté et c'est terminé ! "Peut-être que mon sourire n'a tout simplement pas envie de se montrer pour un homme de plus qui n'en à qu'après mon corps," ajoute t-elle en le regardant directement dans les yeux, comme si c'était un véritable défie et que le premier qui cesserait d'observer l'autre aurait simplement perdu.

Trish ne sait pas s'il fit ça pour l'impressionner ou pour passer pour le miraculeux sauver, mais il se mit à lui parler des hommes se trouvant tout autour. Oui, elle avait vu les possibles prédateurs, tapis dans l'ombre, prêt à venir la séduire au moment opportun. La détective a bien assez d’expérience pour voir ce genre de chose. De plus, elle sait parfaitement qu'elle est une femme désirable et que plus d'un aimerait pouvoir toucher et profiter de ses courbes à faire damner un ange. Elle regarda les types dont il parlait, ils avaient l'air tous lamentables et en manques. Des hommes en quelque que sorte. Des connards, comme ce fichu Chris Redfield. Certes, ce jour là, on peut dire que les deux étaient fautif. Elle avait invité l'homme chez elle et surtout ils avaient beaucoup trop bu pour finir finalement dans les bras l'un de l'autre alors qu'ils ne se connaissaient pas. Oui, c'était de l’inconscience de la folie. Mais dans le fond, cette homme lui plaisait. Sauf qu'il avait fuit au petit matin pour l'éviter et ne surtout pas la rappeler. Quel idiot ! Quelle idiote ! C'était juste un homme comme les autres, qui ne cherchait qu'à profiter de son corps pour se pavaner devant les autres après. Elle l'avait revu pour son anniversaire, gentiment invité par la sœur de ce dernier. Mais il faut croire que ça n'avait pas suffit pour renouer quelque chose. C'est pour ça qu'elle perd fois, quand prend ses distances. "Me prenez vous pour une idiote ? Vous croyez que je n'ai pas vu ces chiens depuis que je suis arrivée ? Je suis observatrice, je n'ai pas besoin de votre pour me protéger. Je ne suis pas une princesse en détresse. Alors, si vous comptiez jouer les prince charmant, désolé, ça ne marche pas avec un démon comme moi !" annonce t-elle avec une certaine nonchalance en ce fichant pas mal d'être blessante et un brin hautaine.

Le type assit devant elle, voulait vraiment être son sauveur en répondant à un soit disant appel à l'aide, phrase qui lui arracha un petit rire. Vraiment, est-ce qu'elle a l'air d'appeler à l'aide ? Non ! C'est fou de quoi son capable les hommes pour parvenir à vous attirer dans leur filet. Est-ce qu'il croit que le fait d'ajouter qu'il est flic va changer quelque chose ? Un flic peut être un vrai salaud. Un soupire d'ennui lui échappa. S'il croit l'impressionner... La demoiselle se recula dans son siège et l'observa avant de croiser les bras sous sa poitrine. "C'est vrai ça au moins que vous êtes flic ? Ca pourrait faire partie de votre plan pour essayer de séduire les femmes ! Et même si c'est la vérité, vous croyez vraiment que toutes les femmes aiment les policiers ?" Elle se pencha un peu en avant et regarda la verre qu'il avait avancé verre elle. D'un simple geste, elle le renversa, comme un défi pour montrer qu'elle n'était pas prête à se faire apprivoiser aussi facilement. "Oups !" dit-elle avait un air faussement désolé. "J'espère que vous n'allez pas m'arrêter pour ma maladresse, monsieur l'agent !" s'empresse t-elle de dire pour le narguer et aussi se moquer de lui. Elle n'avait pas envie de flirter, mais le narguer et le pousser à bout pour le faire échouer et le voir abandonner, ça peut l'amuser.


_________________
Harder, better, faster, stronger
L'amour et un noble coeur ne font qu'un, et quand l'un ose aller sans l'autre, c'est comme quand l'âme abandonne la raison.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam E.Warren


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/08/1987
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ▌AVENTURES VÉCUES : 282
▌ARRIVÉ(E) LE : 31/08/2017
▌CRÉDITS : sweet disaster&tumblr.
Ton âge : 26ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Lieutenant de police.
humeur : Amusé.

MessageSujet: Re: bludfire. | (trish) Lun 18 Juin 2018 - 15:37


Trish & Liam

bludfire.


Cette petite est téméraire, intelligente, bien plus qu'il ne l'aurait crut en venant l'aborder. Il ne l'avouait pas sur le coup mais ce genre de femme, presque inaccessible sont pour lui les plus intéressantes. Elles ne sont pas faîtes d'artifices, superficielles, ne pensent pas qu'à battre vulgairement des cils en mettant en valeur leurs courbes pulpeuses pour faire succomber la gente masculine et plus particulièrement la partie qui se trouve entre leurs jambes. Liam, il refusait d'être qualifier de dragueur du dimanche, le genre de gros lourds qui se trouvaient exactement dans la même pièce qu'eux. Il observait la sauvageonne, cette jolie lionne indomptable à la chevelure d'or lui parler, ou plutôt l'envoyer valser sur les roses et à défaut de le rebuter et de lui donner l'envie de partir, cela semblait plutôt avoir l'effet inverse et l'amusa plus qu'autre chose. En même temps, ont ne parle pas de n'importe qui mais de Liam Warren, cette tête à claque, ce petit con à qui ont aurait envie de foutre des claques. Il souriait, s'installait même à sa table pour s'adresser de nouveau à elle. Tout ce qu'il demandait c'était un sourire suivi d'un nom, une chose dont il aurait le droit certainement après avoir lutté contre l'animal sauvage face à lui. Elle continuait de lui cracher au visage, pensant certainement qu'il l'avait abordé dans l'unique but de la sauter, ça aurait pût être le cas, bien que cette fois c'était son désarroi qui l'avait d'avantage attiré. Il se mit à rire en se voyant bon goujat qui baverait devant des cuisses ouvertes et une paire de seins découvert.«Laissez moi deviner, vous êtes le genre de femme qui penses que les hommes ne réfléchissent que par leur sexe dont ils vanteraient certainement les mérites pour attirer de pauvres proies fragiles dans leurs lits? Je serais mal placé pour vous dire de ne pas le faire, la plupart le sont..» Il levait son index pour désigner le nombre "un" tout en gardant son regard dans le sien et un certain sourire amusé sur ses lèvres.«Excepter un.» Lui vantard? Très peu. Réaliste? Certainement. En attendant, plus il l'observait et plus il se surprit se perdre dans ses jolis yeux, lui dire que la couleur de ses prunelles lui plaisait serait certainement mal venu de sa part, surtout que la blondinette risquerait certainement de prendre ça pour une sale technique de drague. Elle jouait, il jouerait et prendrait un malin plaisir face à ce petit jeu. Si elle s'attendait à le voir défaillir voir détourner les yeux, elle se trompait, il était bien plus coriace que ça l'aîné Warren.

Au bout de quelques secondes, il s'était permit une brève analyse sur les différents personnages présents dans ce bar et notamment les hommes envieux de connaître cette jolie blonde et dont l'un d'eux le foudroyait même du regard, certainement déçu de voir qu'entre tous, il avait été le seul à avoir suffisamment de cran pour aller aborder la donzelle seule à sa table. Il les nommaient tous un par un mais cela ne semblait pas surprendre la lionne qui semblait les avoir déjà remarqués depuis un certain moment. Elle se sentait presque offusquée à l'idée qu'il puisse jouer les "princes charmants" auprès d'elle. Lui? Un prince charmant? Oh non, encore une fois elle se méprenait. Il n'en avait ni l'allure, ni l'envie d'ailleurs, ce genre de personnage ne l'intéresse vraiment pas.«C'est terrible d'être constamment dans le jugement mais ça me conforte dans l'idée que derrière cette agressivité se cache certainement un cœur blessé, meurtri même.» Il frappait dans le mille, et il le savait quelque part. Cette nana la, elle était différente des autres, blessée, mais hargneuse quand même, l'animal mortellement touché mais qui continue de sortir les griffes et les crocs face à n'importe quel prédateur qui chercherait à s'approcher un peu trop près d'elle.

Finalement elle releva sa profession ou presque. Encore une fois elle restait dans l'hésitation de savoir si l'information était vraie ou fausse, au pire des cas, il n'aurait qu'à lui sortir son insigne pour le prouver mais il n'en avait pas spécialement envie, ce n'était pas dans son genre de se vanter d'être lieutenant de police, surtout que certaines femmes pouvaient autant apprécier cela que d'autres au contraire détestaient, peut-être était-ce le cas de cette demoiselle face à lui. Il levait les deux mains à hauteur de son torse pour s'innocenter et lui faire comprendre qu'il n'était pas un piètre menteur qui chercherait uniquement à flirter avec elle. Ce que la blonde fit par la suite en revanche aurait pût l'agacer, le titiller même, l'énerver, mais lui montrer une quelconque colère serait lui faire remporter la partie, et de ça, il en était hors de question. L'aîné Warren reçu une partie du verre sur son t-shirt et se contenta durant quelques secondes de serrer la mâchoire , un rictus cette fois sur les lèvres.«Vous m'devait un t-shirt.» se contenta t-il de répondre avant de relever les yeux sur la petite vipère malicieuse face à lui qui s'amusait sur plusieurs tableaux pour son plus grand plaisir. «Mais j'me contenterais de vôtre prénom pour la peine. Vous m'devait bien ça non?» N'importe quel homme s'en serait prit à elle, n'importe quel homme l'aurait insultée de tout les noms en repartant aussi vite qu'il était arrivé, mais Liam, lui n'était pas comme ça. Il était un challenger, un compétiteur et si la petite pensait le pousser à bout elle se trompait. Il était policier, des insultes, des coups il en a déjà eut par milliers, alors ce n'est pas un verre d'alcool qui lui ferait peur. «Ah et peut-être un verre aussi. Dîtes moi juste ce qui vous empêches d'en accepter un.. Un seul.» Son regard restait ancré dans le sien, clair, serein, sérieux. Difficile de le pousser à bout le petit Warren, Peter avait déjà essayé autrefois, mais même lui n'y étais pas parvenu, c'est pour dire.

AVENGEDINCHAINS

_________________
 
Tant pis, un jour ou l'autre, faudra bien sortir du lot.Tant pis, j'ai sur le dos le poids du regard des autres.Tant pis, j'assume mon rôle, certains disent que j'en fais trop.Tant pis, je ferai des fautes, ça prouvera qu'je n'suis qu'un homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trish Carpenter


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:


**
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 10/05/1986
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ▌AVENTURES VÉCUES : 233
▌ARRIVÉ(E) LE : 19/07/2014
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 26 ans

MessageSujet: Re: bludfire. | (trish) Jeu 21 Juin 2018 - 15:50


Ce garçon, il était du genre tenace, le genre qui s'est incrusté et qui n'a pas l'air de vouloir partir. Il lui donnait l'impression d'être une sorte de tâche dont on ne peut pas se débarrasser une fois qu'elle est tombée sur le vêtement. Mieux encore, il s'amusait à dénoncer la concurrence pour passer pour le mec bien. C'est typiquement le genre de méthode qu'un séducteur est capable d'utiliser. En y pensant, elle verrait bien ce crétin de Chris Redfield faire ça. Chris... Bon sang, elle est venue ici pour ne pas penser à cet enfoiré et voilà que son prénom lui revient à l'esprit. Trish ne s'était pas fait de film, mais elle avait vraiment eu l'impression qu'entre eux il y avait une certain feeling. Et là, voilà ce qui arrive, cet homme l'ignore, il la fuit, il ne veut pas d'elle. C'est quelque chose d’extrêmement vexant pour elle. N'est-ce pas lui qui l'avait quelque peu séduite ? Et puis, il n'a pas dit non quand elle l'a invité. Tout ceci est compliqué à comprendre. Et ceci lui fait penser aussi à Dante avec qui le feeling à toujours été là, mais il faut croire que son ami n'a jamais vraiment voulu sauter le pas ou quelque chose comme ça. Tout ceci commence à la déprimer, ça l'énerve ses hommes bons à rien. Et les seuls qui s'intéressent à elle, sont uniquement intéressé par son physique et ses délicieuses courbes qui sculpte son corps comme celui d'une déesse. Est-ce qu'elle n'est que ça ? Qu'un morceau de viande attirant ? Pour une fois dans sa vie, elle aimerait qu'un homme puisse être attiré par elle, non pas en grande partie pour son physique, mais pour ce qu'elle est. A croire que ceci est impossible, les hommes ne pensent pas avec leur cerveau, c'est impossible. C'est uniquement la chose qui se trouve entre leurs jambes qui dicte leur comportement et qui les faits devenir totalement crétin. "Oh ! Parce que vous allez me faire croire que ce n'est pas ce qui se trouve dans votre pantalon qui vous a fait venir vous asseoir à ma table sans même que je vous en ai donné la permission... Ça pour être l’exception... je crois que vous rêvez un peu trop. Vous êtes comme les autres !" C'est peut être parce qu'elle n'a pas encore pu se venger de Chris qu'elle est si amère. Alors, ça tombe sur ce pauvre type. Il est venu et il va devoir se battre avec elle, d'une certaine manière. Tout ce que Chris lui a fait, il va avoir le droit au reproche et ceci a déjà commencé. "Dites ce que vous voulez, mais je vois très bien ce que vous intéresse, comme les autres chiens présents dans ce bar. C'est m'arracher mes vêtements et jouer avec mon corps nue ! Hors... ceci n'arrivera pas ce soir, mon cher !" lance t-elle en faisait non du doigt avec un regard malin et quelque peu supérieur. Oui, il était hors de question qu'elle perde la mise, sur ce coup là, c'est elle qui doit garder la tête haute et diriger cette conversation.

Avec tout ce qu'elle avait dit, il trouva un moyen de l'analyser. Il trouvait qu'elle était dans le jugement et l’agressivité. En soit, ce n'est pas faux. Ce soir, elle ne va pas être tendre, ça ne risque pas. En dépit de ça, il pense qu'elle a un cœur et que ceci n'est qu'une carapace. Vraiment ? Elle cacha son air offusqué. Ce n'est pas Dante qui pourra mentir sur le fait que l'ancienne démone à un cœur, sinon elle n'aurait jamais sacrifié sa vie pour le sauver. Oui, elle a des sentiments, elle a fini par se ranger du côté des humains, ça prouve qu'elle peut être tendre et douce. Mais pas ce soir. "Pitié ! Ne cherchez pas à me psychanalyser, j'ai pas besoin d'un psy..." indique t-elle vachement pour toute réponse au jeune homme.

Trish se montra à la fois joueuse et méchante en renversant le verre sur le t-shirt du jeune homme. Il faut le dire, c'était vraiment vache, mais elle est loin d'être dans son meilleur jour. Alors, mon petit gars, Deal with it ! Peut-être qu'elle voulait déclencher une bagarre, quelque chose qui ferrait qu'elle pourrait crier et peut être même se battre, juste pour se défouler. Sauf que le gars, resta calme à son plus grand regret. Juste pour ça, il remonte un tantinet dans son estime. Au moins, il ne l'a pas traité de "pute" ou quoi que ce soit d'autre, ce que la moitié des hommes auraient fait. Au contraire, il se contenta de lui dire qu'elle lui devait un T-shirt ce qui la fit exploser de rire. Oh il pouvait compter la dessus... vraiment... dans ses rêves ! En échange, il voulait finalement juste son prénom. Oh ! Monsieur saisit l'occasion pour obtenir des informations. Mais quel petit malin. Doit-elle saluer la performance ? Nan, bien sûr que non. Elle se pencha un peu sur la table, les bras croisés sur celle-ci pour s'approcher légèrement. "Qu'est-ce qui vous dit que je vais vous dire mon prénom..." demande t-elle un brin joueuse. "Je suis pas le genre de personne qui obéit facilement, monsieur l'agent !" Elle pourrait aussi lui payer un verre, ce qu'elle ne fera pas, car elle n'en a pas envie et qu'elle ne cédera pas ce soir. Sa question la fit sourire et elle prit son verre pour en boire une gorgée. "C'est peut-être parce que j'ai déjà un verre que je n'ai pas besoin qu'on m'en offre un autre." Cette conversation était en train de se transformer en jeu, une sorte de défi pour savoir qui sera le plus fort et qui finira pas abandonner le premier. Finalement c'est amusant, à sa manière, elle se défoule sur cet homme qui n'a vraiment rien demandé. "Ce qui m'intrigue le plus, c'est pourquoi vous restez à ma table en dépit de mon comportement. Vous pourriez avoir nettement plus facilement n'importe qu'elle autre femme se trouvant ici. D'autant plus que plusieurs d'entre elles vous dévorent des yeux. Alors, pourquoi vous acharner sur moi ?"

_________________
Harder, better, faster, stronger
L'amour et un noble coeur ne font qu'un, et quand l'un ose aller sans l'autre, c'est comme quand l'âme abandonne la raison.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam E.Warren


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/08/1987
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ▌AVENTURES VÉCUES : 282
▌ARRIVÉ(E) LE : 31/08/2017
▌CRÉDITS : sweet disaster&tumblr.
Ton âge : 26ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Lieutenant de police.
humeur : Amusé.

MessageSujet: Re: bludfire. | (trish) Mar 3 Juil 2018 - 11:30


Trish & Liam

bludfire.


La lionne est sauvage mais par chance, elle ne sort pas encore les griffes. Elle se tient devant lui, presque farouche et dédaigneuse et elle lui lance ce regard qui aurait pût le tuer sur place. Il ne la craint pas, bien au contraire. Cette femme souffre intérieurement, elle souffre de l'idiotie des hommes, pensent qu'ils sont les mêmes, et finit par le mettre lui aussi dans le même paquet. Sa remarque lui arrache un petit rire, discret qu'il tente de camoufler rapidement par un sourire malin, amusé par le comportement de la blonde face à lui. Oui. Il en est persuadé. Cette femme a déjà dû avoir affaire à "ce genre d'homme" qui ne pense que par ce qu'il a entre les jambes et rien d'autre. Le genre d'homme qui abuse des courbes d'une jolie jeune fille avant de s'en débarrasser aussi rapidement qu'un mouchoir usé. Il plaide coupable. C'est de la faute de ce genre d'homme la qu'il est prit lui aussi pour un enfoiré de première, et il l'excuse intérieurement cette jolie blonde.«Et vous dire que c'est vôtre regard perdu dans le vide qui a captivé le mien et m'a fais atterrir ici serait certainement mal venu de ma part. Pardonnez moi, j'avais oublié que mon sexe a des yeux apparemment..» Malheureusement non, belle demoiselle. Un pénis est doté de pas mal de facultés dont la reproduction est son rôle prioritaire mais il n'est certainement pas doté de yeux, c'était bien ceux qui se trouvent plus en haut qui l'avait fait venir à cette table.

Elle continuait de grogner comme un animal enragé et il commençait sérieusement à croire que c'était lui l'enfoiré avec lequel elle avait couché avant de disparaître au petit matin. Elle semblait vouloir lui faire porter tout ses maux sur les épaules, sauf que ma petite dame, Liam, il en peut rien de tout vos tracas. Liam, il a voulu se montrer sympathique, à offrir un verre en cherchant à connaître cette jolie blonde, il s'attendait certainement pas à un tel comportement avec lui, c'était bien la première fois d'ailleurs qu'il se faisait refouler aussi violemment, de quoi presque briser son petit cœur. ironie.«Bon.On va se calmer tout de suite. En général quand je fais l'amour à une femme j'évite de lui arracher ses vêtements sinon je sais que l'addition va être salée à la fin. Parait-il que vous êtes superficielles, matérialistes et un brin profiteuses. Vous avez vu, moi aussi j'sais jouer dans les clichés, et je doute que ce genre la vous plait.» Elle voulait jouer? Pas de soucis, il avait suffisamment de cartes à mettre sur table et c'est elle qui finirait par perdre. Elle avait de la gueule, lui aussi. Son but n'était pas de la blesser en venant ici mais bien de lui parler autour d'un verre, d'apprendre à connaître cette fille et peut-être oui, éventuellement, la courtiser pourquoi pas. Il faut dire qu'en plus d'avoir un caractère tout feu tout flammes, cette fille était vraiment belle et la preuve étant que tout les hommes du bar ne semblaient avoir que des yeux pour elle.

Alors dans un dernier élan de self défense, elle s'était amusée à renverser ce verre sur lui, sur son t-shirt. Il aurait pût se lever brusquement en faisant renverser sa chaise par la même occasion. Il aurait pût aller à sa rencontre, la menacer, la soulever en l'insultant de toutes les insultes possibles et imaginables, mais il ne l'avait pas fait. Il était resté calme. Un peu trop d'ailleurs et ce même face au sourire joueur de la blonde face à lui. Elle campait sur ses positions mais se laissa tout de même dire qu'elle ne comprenait pas pourquoi elle et pas une autre. Il paraît que toutes les autres le dévore lui des yeux, et dieu sait ce qu'elles ont envie de faire avec mais ça ne l'intéresse pas ce soir. Il a pas envie d'aller vers l'une d'elle, de plaquer sa bouche à son oreille pour lui souffler des mots ensorcelants, envieux alors qu'une main file sur l'une de ses jambes, remontant dangereusement jusqu'à sa cuisse. Non. Il n'a pas envie de ce genre de poupées ce soir, ceci dit, il lève tout de même les yeux pour observer les alentours et ses fameuses lionnes dociles qui n'attendent que ça de lui arracher ses vêtements à lui. Il soupire, las en replantant son regard clair dans celui de cette louve indomptable, ce fauve fougueux qu'il est bien décidé à dompter ou du moins à adoucir ce soir.«Parce que vous êtes différente d'elles. Contrairement à vous, Mademoiselle "je-ne-donne-pas-mon-prénom-à-n'importe qui", je n'ais pas pour habitude de mettre les gens dans le même panier. Oui vous êtes différentes, parce que si ça aurait été l'inverse, vous serez certainement déjà repartie avec un de ses mecs qui vous dévore des yeux.» Commença t-il sérieusement avant de poursuivre dans sa lancée après quelques secondes de silence.«Ecouter, je ne sais pas quel est l'enfoiré qui vous a fait du mal et j'ai pas franchement envie de le connaître. Tout ce que je veux c'est que vous acceptez mon verre et pourquoi pas le simple fait de discuter avec moi pour vous changer les idées et si vraiment vous n'en sentait ni l'envie, ni le cœur, alors je disparaîtrais mais, entre nous, je trouverais ça vraiment dommage de laisser filer l'occasion de passer une bonne soirée.» Souffla t-il cette fois en avançant son visage au centre de la table qui les séparaient tout les deux. Cette fois il était sincère, cette fois le choix lui revenait à elle et il espérait qu'elle fasse le bon.  

AVENGEDINCHAINS

_________________
 
Tant pis, un jour ou l'autre, faudra bien sortir du lot.Tant pis, j'ai sur le dos le poids du regard des autres.Tant pis, j'assume mon rôle, certains disent que j'en fais trop.Tant pis, je ferai des fautes, ça prouvera qu'je n'suis qu'un homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trish Carpenter


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:


**
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 10/05/1986
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ▌AVENTURES VÉCUES : 233
▌ARRIVÉ(E) LE : 19/07/2014
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 26 ans

MessageSujet: Re: bludfire. | (trish) Jeu 12 Juil 2018 - 17:35


Est-ce que ce type est vraiment du genre pot de colle ? Ou c'est juste le genre de garçon qui n'est pas du genre à lâcher prise finalement ? Ce doit être le deuxième cas, il n'a pas envie d'abandonner au premier obstacle. Quelque part, sans même le savoir, sa détermination lui fait gagner un point. Car des hommes qui n'ont aucune volonté elle n'en veut pas. C'est peut être à cause de ça que Chris à prit la fuite. Trop faible pour apprécier le fort caractère de Trish. Au final, elle se dit qu'il lui faut quelqu'un de fort et qui n'a pas peur de s'engueuler avec elle ou se genre de choses, sans pour autant devenir ennemi à la fin. Ce qu'il lui dit sur ce qui l'a fait venir à sa table la ferait presque rire. Son regard perdu dans le vide ? Est-ce qu'il se prend pour une sorte de poète ? Il croit pouvoir la charmer avec ça ? Mais la fin était assez marrante et pour le coup elle ne s'attendait pas à ce type de réplique. Elle le regarda sérieusement, bien qu'intérieurement elle était amusée. Pour l'heure, elle ne veut pas perdre son masque, mais c'est qu'il commencerait presque à lui plaire ! "Oh... suis-je en présence de Shakespeare ? Vous pensez être du genre poétique ?" lui lance t-elle. Un sexe qui a des yeux... celle là on ne lui avait jamais sortie, c'est vraiment très amusant.

Étant donné qu'elle était passée à l'attaque en sortant des clichés totalement classique, il ne se gêna pas pour faire de même avec elle. C'est qu'il se défend le petit flic, est-ce qu'elle doit applaudir. Du coup, il indiqua qu'il n'était pas le genre d'homme à arracher les vêtements d'une femme avant de coucher avec elle. Bon à savoir. Puis, il énuméra quelques clichés sur les femmes qui la firent quelque peu sourire. "Qu'est-ce qui vous dit que je ne suis pas ce genre de femme là ? Peut être que je suis une femme superficielle ? Je pourrais être matérialiste après tout vous n'avez pas vu comment c'est chez moi ? Et je pourrais être une profiteuse. Comme vous pouvez être ce que j'ai dit avant. Nous ne sommes que des inconnus..." siffle t-elle entre ses dents histoire de voir le genre de réaction qu'il peut avoir alors qu'elle ne conteste aucun cliché qu'il vient de dire. Quoi ! Elle s'amuse ! Ce type à du répondant autant en profiter un peu.

Enfin, elle voulait savoir pourquoi il s'intéressait à elle, alors qu'elle ne regardait aucun homme en ce moment. Contrairement à d'autres femmes qui sont présentent dans le bar et qui ne cessent de dévorer des yeux les plus beaux. Il se trouve que c'est justement parce qu'elle ne fait pas ça qu'il s'intéresse à elle. Eh merde ! Être normal ça lui attire des ennuis. Enfin ennuis... pas vraiment. Finalement, il avait l'air sympathique ce garçon et assez honnête dans ce qu'il disait. Au final, il demandait simplement à boire un verre avec elle tout en parlant afin de passer une bonne soirée sans quelle s'imagine qu'il soit le genre de connard qui ait pu lui faire du mal avant. "Qu'est-ce qui vous fait dire qu'un homme ma fait du mal ? J'ai l'air d'être le genre de femme qu'un homme peut blesser, sérieusement ?" demande t-elle. C'est vrai, on ne blesse pas comme ça Trish Carpenter. Disons qu'elle est juste déçue. Elle a le droit, non ? Chris avait l'air d'un type bien, mais son comportement... elle ne comprend pas du tout. A croire que c'était finalement un sacré connard. "Je veux bien boire avec vous, mais pas besoin de m'offrir un verre. Ce soir, je n'ai pas envie d'être redevable. Je pense que vous pouvez comprendre ça, non ?" dit-elle simplement. Ça peut lui permettre de voir s'il est du genre insistant où pas et franchement elle n'a pas envie que ce soit le cas. "Alors, monsieur l'agent ça vous va comme ça ? Et peut être qu'en fin de soirée je vous donnerez mon prénom !" ajoute t-elle histoire de montrer qu'elle coopérait mais pas totalement. C'est qu'elle aime garder une part de mystère quand même !

[désolé, ma réponse est pas super today T_T]

_________________
Harder, better, faster, stronger
L'amour et un noble coeur ne font qu'un, et quand l'un ose aller sans l'autre, c'est comme quand l'âme abandonne la raison.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam E.Warren


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/08/1987
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ▌AVENTURES VÉCUES : 282
▌ARRIVÉ(E) LE : 31/08/2017
▌CRÉDITS : sweet disaster&tumblr.
Ton âge : 26ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Lieutenant de police.
humeur : Amusé.

MessageSujet: Re: bludfire. | (trish) Lun 16 Juil 2018 - 12:18


Trish & Liam

bludfire.


Le Shakespeare des temps modernes s'appelle Liam. Il a une bonne tête paraît-il mais il est un brin casse couille. Ce titre irait beaucoup mieux à Peter qu'à lui en réalité parce que contrairement à son cadet, Liam n'a rien d'un poète et ne souhaite, pour rien au monde, en être un. Ce que la demoiselle caractérise de "Poétique" sonnerait plus comme de la "Franchise" pour lui. Cette femme lui plait et il a senti ce petit désarroi dans ses yeux quand les siens se sont posés sur elle. Il a senti qu'elle cachait sa peine, ce que pas mal de femmes ont du mal à faire. En général, plusieurs larmes coulent sur leurs joues, s'échouent sur leurs décolletés parfois un peu trop visible. Dans le cas de cette charmante inconnue, il n'y a aucune larmes, juste de la colère, une rage incontrôlable envers la gente masculine, envers lui aussi qui n'a pourtant rien fait pour attiser cette fureur.«Je ne pense pas être sa réincarnation mais si cela peut apaiser vos tourments alors laissez moi l'être, juste ce soir.» Non. ca ne ressemblait pas à Liam d'être poète, mais son petit jeu marche et semble plaire car cette femme continue à lui parler, alors qu'elle aurait très bien pût d'elle même se lever de table pour partir ou juste la changer histoire de ne plus avoir affaire au lieutenant insistant face à elle.

Son regard sur le sien, il fût pourtant las de l'entendre insulter les hommes. Elle était ce genre de femme à peine plus intelligente que les autres qui se permettait de mettre tout les hommes dans le même panier. Alors, à son tour, il ne se gêna pas pour en faire de même au sujet des femmes. Il paraît que les femmes passent plus de temps à soigner leurs apparence qu'à se cultiver, tout comme il parait qu'elles adorent les chiens de petites tailles pour les foutre dans leur sac à main, elles sont bêtes, superficielles, rient pour un rien et couchent dès le premier soir. Les femmes sont matérialistes et passent leur temps à regarder le compte en banque de leur prétendant plutôt que ce qu'il a dans la tête ou dans le cœur. Alors, c'est suffisant comme clichés ou il doit en citer d'autres?«Vous n'êtes pas ce que vous dîtes. Je le sais, et vous le savez vous même. C'est vôtre répartie pour éviter de dire que j'ai raison, parce que c'est le cas. J'ai raison et vous avez tord, accepter le au lieu de chercher à voir le mal dans chacun de mes propos.» Continua t-il de lui dire en gardant son regard ancré dans le sien. Quel dommage, de si beaux yeux, un si beau minois, ce serait du gâchis que de jouer aux bonhommes "je ne craint rien, je suis insensible", mais Liam comptait bien la faire flancher et quelque chose lui disait que petit à petit ça commençait à venir et que la belle pourrait même, s'ouvrir à lui.

Il espérait que ses dernières paroles viendraient convaincre la lionne, mais ENCORE une fois elle jouait les dures à cuire et les femmes fortes. Le genre de femme qu'aucun homme ne peut blesser, en attendant c'est elle qui les juges, pas lui. Elle est la, seule avec son verre en guise de compensation. Elle est la à maudire les hommes pour ce qu'ils sont capables de faire aux femmes. Des séducteurs prétentieux qui ne pensent qu'à leur petit égo surdimensionné. Elle est la, à les détester.«Si aucun d'eux vous aurez fait du mal, alors vous ne seriez pas la à les maudire.J'ai comme l'impression que cette cause vous touche plus qu'une autre femme. Si les hommes ne peuvent vous atteindre, alors pourquoi continuer à les mépriser pour ce qu'ils sont vu qu'ils ne vous ferait aucun mal à vous?» Touché. En attendant, et malgré ses mots, elle était bien prête à boire un verre avec lui, sans qu'il ne le paye. Juste un verre et quelques mots échangés voir même peut-être qu'il aurait le droit de connaître son prénom. Il avait gagné. De nouveau il se remit droit sur sa chaise en levant les mains devant lui pour s'innocenter de quoi que ce soit. «Bien.Je ne sortirais pas un centime de ma poche pour ce verre alors mais laissez moi au moins appeler le serveur pour qu'il récupère le vide qui s'est déversé sur mon t-shirt et qu'il vous en sert un nouveau.» D'un geste de la main il fit appel au fameux garçon présent au bar pour que ce dernier arrive à leurs tables et qu'il puisse répondre à la demande de la belle blonde face au lieutenant de police souriant.Cette soirée risquait d'être prometteuse, pour lui, comme pour elle. Une fois le serveur reparti il pût de nouveau se concentrer sur sa connaissance de ce soir à qui il échangea de nouveaux quelques mots. «A défaut d'avoir vôtre prénom, laissez moi au moins me présenter. Liam. Liam Warren. Lieutenant de police à Game City.» Il avança sa main vers le centre de la table en espérant que la belle la saisisse et qui sait, se décide enfin à lui dire son prénom, c'est qu'il refusait de l'appeler "Lionne", "Inconnue", "sauvageonne" ou tout autre surnoms tout aussi sympathiques que les précédents. 

AVENGEDINCHAINS

_________________
 
Tant pis, un jour ou l'autre, faudra bien sortir du lot.Tant pis, j'ai sur le dos le poids du regard des autres.Tant pis, j'assume mon rôle, certains disent que j'en fais trop.Tant pis, je ferai des fautes, ça prouvera qu'je n'suis qu'un homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trish Carpenter


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:


**
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 10/05/1986
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ▌AVENTURES VÉCUES : 233
▌ARRIVÉ(E) LE : 19/07/2014
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 26 ans

MessageSujet: Re: bludfire. | (trish) Mer 25 Juil 2018 - 16:27


Avec ses phrases et ses réflexions, elle tentait de la rabaisser, de lui montrer qu'ici c'était elle qui dirigeait. Mais il parvenait à prendre des détours pour ne pas tomber dedans. Par exemple, quand elle supposa qu'il était un poète, c'était totalement ironique. Sauf qu'il avait prit la chose à contre pied pour prendre l'avantage. Et ça... c'était quelques choses qu'elle n'aimait vraiment pas. Comment peut t-il se montrer aussi... aussi calme et si rusé. Ce qui était sûr, c'est qu'elle n'était sûrement pas en présence du premier crétin venu. Loin de là, il avait l'air intelligent et peut être moins con que la plupart des hommes quand ils rencontrent une femme qui les intéressent. Mais ceci pourrait bien sûr n'être qu'une apparence. Pourquoi ne pourrait-il pas jouer un rôle juste dans l'unique but qu'elle commence à l'apprécier et prendre confiance pour ensuite tomber dans ses griffes. Sauf qu'elle n'est pas dupe, elle restera prudente. Après ce qui lui arrivé avec Chris, elle n'a pas vraiment envie de revivre ça. C'est bête, mais elle avait apprécié Chris, peut être un peu trop vite. Depuis longtemps, c'était sûrement le premier homme qui l'avait intéressé en dehors de Dante. Bien sûr cette histoire n'avait été qu'illusion...

Pour le moment, elle s'amusait ! Parler avec lui, le défier, ça avait parfaitement un petit quelques chose d'intéressant. Les deux se cherchaient mutuellement et ça lui suffisait pour le moment. Ce n'était pas du flirt, du moins pas pour Trish. Disons qu'elle avait besoin de se défouler, mais ce n'était pas méchant, loin de là. "Ne me dite pas que je tords... Dans cette histoire, ni vous, ni moi ne peut savoir qui à tord ou raison. Nous ne sommes que deux parfait inconnus après tout !" Elle afficha un sourire amusé, montrant que tout ceci n'est qu'un jeu, mais que ce jeu n'est pas désagréable pour le moment. Ceci l'invite aussi à choisir s'il veut continuer à jouer ou bien partir. Car il pourrait très bien abandonner et décider que s'en est assez.

Le policier voulait à tout prit savoir ce qui n'allait pas. Pour lui, le problème était les hommes. Ce qui en soit est totalement vrai, vu que c'est cette idiot de Redfield qui la rend dans cette état. Mais, elle n'a pas envie d'en parler. Elle ne veut pas avouer qu'il a raison. Son air agacé devait quoi qu'il en soit la trahir, mais ça elle l'ignorait. "Je n'ai pas le droit de vous mépriser, si j'en ai envie ? Sincèrement, qu'est-ce que ça change que je sois là à cause d'un homme ou pour une autre raison ? Je suis pas du genre à raconter ma vie. Et si j'avais à le faire, vous auriez sûrement peur de moi après ça !" Pourquoi peur ? Car Trish n'est pas n'importe qu'elle personne. C'est un être démoniaque, crée pour tromper Dante, pour servir un maître démoniaque qui voulait détruire l'humanité et dominer le monde. Elle s'est battue, elle même est un monstre, ce n'est pas une femme facile, autant dire qu'elle est loin d'être une femme comme les autres.

Après discussion, il avait compris qu'elle ne voulait pas être invité. Il pouvait rester et discuter, mais elle ne voulait pas lui être redevable. Après tout, ça peut être tout aussi sympa de discuter avec quelqu'un sans avoir à lui payer des verres avec son propre argent. Concernant le fait d'appeler de nouveau le serveur, elle fit un signe de tête pour montrer son accord, ceci ne la dérangeait pas du tout. L'employé ne tarda pas à revenir et elle commanda un "Bloody Mary" histoire de profiter d'un cocktail et de changer des habituels bières.

Le temps que le serveur revienne avec les boissons, le policier se présenta. Liam Warren, ce sont lui était inconnu, mais il restera gravé dans sa tête. En tant que détective privée, connaître des flics n'est pas une mauvaise chose, ça peut donner de sérieux avantages. Devait-elle se présenter ? Elle n'en était pas certaine, elle voulait garder son identité secrète pour le moment, juste pour garder le mystère. "Liam Warren..." murmure t-elle tout en serrant la main de l'agent de police. "Vous m'excuserez... je vais garder mon identité secrète pour le moment. Mais en bon policier, je suis certaine que vous pourriez trouver mon identité dans les jours qui viennent !" Ce n'était pas du flirt, mais plus un défi qu'elle lui lançait, le genre de chose qui pourrait sûrement l'impressionner s'il parvient à savoir qui elle est en un temps minimum. "En attendant... vous pouvez m’appeler... Gloria." Ce nom n'était pas anodin, celui d'une fausse identité quand elle avait infiltré "l'ordre de l'épée". "Alors Liam... pourquoi avoir choisi la police ? Vous êtes le genre d'homme à aimer le danger ?" demande t'elle en prenant le verre qu'on venait de lui servir dans ses mains.

_________________
Harder, better, faster, stronger
L'amour et un noble coeur ne font qu'un, et quand l'un ose aller sans l'autre, c'est comme quand l'âme abandonne la raison.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam E.Warren


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/08/1987
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ▌AVENTURES VÉCUES : 282
▌ARRIVÉ(E) LE : 31/08/2017
▌CRÉDITS : sweet disaster&tumblr.
Ton âge : 26ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Lieutenant de police.
humeur : Amusé.

MessageSujet: Re: bludfire. | (trish) Dim 29 Juil 2018 - 14:13


Trish & Liam

bludfire.


Madame n'accepte pas d'avoir tord et en même temps, donner moi le nom d'une femme pour qui ce n'est pas le cas. Les femmes sont toutes pareilles, tord ou raison, elles veulent toujours avoir le dernier mot et prouver de A à Z que leur raisonnement tient la route. En fait, il s'agit la juste d'une excuse pour détruire totalement les propos d'un homme qui se trouverait face à elle, et la encore c'était le cas. De ce fait, le lieutenant n'en dirait pas plus, ou presque. Il refusait de mettre la belle encore plus en colère qu'elle ne l'était déjà, son but premier était de passer une agréable soirée et non pas une ou il ne ferait que se lancer une bombe prête à exploser avec sa partenaire de jeu de ce soir. Et en même temps, ce n'est pas comme ci elle avait cherché à le décrédibiliser, ni lui, ni elle n'a raison et ne vaut mieux pas savoir lequel des deux se rapproche le plus de la vérité même si le jeune homme avait déjà sa petite idée sur la question.

Ainsi dont, il s'était tût, jusqu'à vouloir absolument comprendre d'ou venait sa haine des hommes. Il trouvait cela si triste de les ranger dans le même panier, de penser qu'ils sont tous de parfaits enfoirés, bon il est vrai que dans la plupart des cas, ils se ressemblent plutôt bien, mais ça ne veut pas dire qu'ils le sont tous, des cas finis. Liam se portait bien, il avait réalisé de nombreuses erreurs dans sa vie, des erreurs de jeunesse, de parcours, jusqu'à même avoir regretté son premier vrai amour. Cette femme qu'il avait mit enceinte sans même le savoir. Oh non, ce n'est pas lui qui a voulu couper les ponts, c'est elle qui est partie du jour au lendemain, sans lui donner de nouvelles jusqu'à ce soir ou il l'avait croisée bêtement en boite de nuit, à se frotter contre un homme comme une vraie petite garce. C'est ce soir la qu'elle lui avait tout dit, et c'est ce soir la qu'il avait paniqué et potentiellement renié sa propre fille. Aujourd'hui, les choses étaient bien différentes, si sa fille avait une valeur particulière à ses yeux, sa mère en revanche, beaucoup moins. Mais. Nous nous éloignons du sujet, ce qui importe Liam aujourd'hui est de savoir le pourquoi la jolie blonde semble porter une haine envers la gente masculine et encore une fois, elle s'était braquée et avait répondue comme ci elle s'était sentie agressée par ses propos. La lionne ressort les griffes, il va falloir être prudent Lieutenant Warren.«Très bien. Vous avez vos opinions, vos raisons et je dois les accepter, même si je me réserves le droit de me garder cette question dans un coin de ma tête, qui sait, peut-être que tôt ou tard j'aurais le droit à la réponse.» Et il l'espérait oui qu'elle s'ouvre à lui et qu'elle finisse par tout lui dire et c'est à parier qu'il n'aurait pas peur d'elle, il en faut plus pour tétanisé un homme comme lui.

La discussion close, le serveur vint à leur table après que Liam l'ait appelé volontairement pour que la demoiselle se commande un verre à sa guise sans qu'il ne débourse un seul centime pour elle. Son choix fait, l'homme en fit de même, en se commandant un nouveau verre d'un mélange de vodka qu'il prendrait le temps de savourer cette fois. Il attendit que l'employé du bar s'en ailles pour se présenter. Nom. Prénom. Profession. Après tout, il lui devait bien ça. Sa main au centre de la table fut saisit, c'était déjà une bonne chose, en revanche, la belle semblait à nouveau récalcitrante à lui offrir si ce n'est même son prénom. C'est qu'elle est drôlement têtue la sauvage. Il n'eut rien de sa part, alors qu'elle s'était permise de lui lancer le défi de retrouver son identité, ce n'est pas avec les maigres informations qu'il a à son sujet qu'il arriverait à trouver son identité, il lui faudrait au moins une emprunte, une trace de rouge à lèvre ou qui sait, sa profession. A moins qu'il ne s'amuse à la stalker comme un bon vieux pervers au volant de sa voiture. C'est une solution. A voir. «Madame se la joue mystérieuse, très bien Gloria, je trouverais soyez sans crainte la dessus.» Il était hors de question pour lui que d'en dire l'inverse et de s'avouer vaincu. Elle voulait jouer, alors très bien, ils joueront tout les deux mais pas sûr qu'elle en sortes vainqueur de cette affaire. Le serveur revint finalement à leur table avec les deux verres, laissant le temps à la demoiselle de trouver une question décente à poser au lieutenant. Le serveur repartit, elle la lui posa et cela le surprit quelque peu. Jamais personne ne lui avait demandé une telle chose. Pourquoi la police? Il y avait plusieurs raisons. Son père était lui aussi membre des forces de l'ordre, et les Warren, une famille respectable d'Angleterre ont toujours été au service des autres. C'est une manière pour eux de ne pas perdre foi en l'humanité et une façon pour Liam de suivre les traces de son père. Lorsqu'elle parlait de danger, il s'était permit d'esquisser un sourire en levant quelques secondes les yeux au ciel, replantant rapidement pourtant son délicieux regard enjôleur dans le sien.«Disons que c'est un rêve de gosse.. Et une façon pour moi de suivre l'exemple de mon père. Pour ce qui est du danger, je penses que ça doit jouer aussi pas mal, la preuve étant que je n'ais pas eu peur de confronter la lionne sauvage que vous êtes Gloria, alors que j'aurais pus fuir à vôtre première sortie de griffes.» Se permit-il de plaisanter en venant saisir son verre pour l'apporter à ses lèvres et en boire quelques gorgées. D'un signe de tête, il vint la désigner par la suite, comme pour lui retourner la question. Elle pouvait au moins répondre à cela.«Et vous, Gloria, puis-je au moins savoir qu'elle profession occupe vos journées? Ne me dîtes pas catcheuse professionnelle ou dompteuse de fauves ou je m'en vais aussitôt.» De nouveau il plaisantait, mais au vu du tempérament de la blonde il espérait sincèrement que ça ne soit pas un métier de ce genre la. Oh pitié non.

AVENGEDINCHAINS

_________________
 
Tant pis, un jour ou l'autre, faudra bien sortir du lot.Tant pis, j'ai sur le dos le poids du regard des autres.Tant pis, j'assume mon rôle, certains disent que j'en fais trop.Tant pis, je ferai des fautes, ça prouvera qu'je n'suis qu'un homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: bludfire. | (trish)

Revenir en haut Aller en bas
 

bludfire. | (trish)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Trish Stratus Vs Michelle McCool
» Maryse Vs Kelly Vs Ashley Vs Trish Vs Taylor
» Trish Stratus vs Maryse
» Segment Trish Stratus
» Wrestlemania interview Trish Stratus ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game City :: Game City :: Mideel Square :: Bar-