AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 different but bestfriends. | ft john&zoe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liam E.Warren


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/08/1987
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ▌AVENTURES VÉCUES : 231
▌ARRIVÉ(E) LE : 31/08/2017
▌CRÉDITS : sweet disaster&tumblr.
Ton âge : 26ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Lieutenant de police.
humeur : Amusé.

MessageSujet: different but bestfriends. | ft john&zoe. Jeu 24 Mai 2018 - 14:31


John & Liam

different but bestfriends.


Ce fut une nouvelle journée radieuse. Un ciel d'un bleu magnifique sans aucun nuage pour abimer sa jolie couleur. Un soleil brillant de milles feu, une source de réconfort pour toutes ses personnes trop souvent plongés dans le noir. Un soleil brûlant qui faisait transpirer les corps de toutes ses personnes courageuses qui travaillaient avec acharnement. Ce fût le cas de Liam Warren, ce jeune lieutenant de police qui avait passé sa matinée entière enfermé à son bureau devant un mont de paperasse. Il pensait ne jamais arriver à s'en sortir, et désespérait en voyant de nouveaux dossiers lui tomber sur les épaules. A cette allure, il était bon pour les heures supplémentaires et les veillées nocturnes au poste. A cette allure, il n'était pas prêt à retrouver sa fille. Sa petite fille chérie, celle qui était aussi vite partie de sa vie qu'elle n'était entrée. Cette petite fille qui devait être la seule aujourd'hui à l'aimer tel qu'il était.

A l'époque, il avait été con. Très con. Il refusait qu'une gamine ne nuise à ses projets. Il refusait de faire honte à ses parents qui lui ont toujours inculqués une éducation sévère et stricte. Imaginer que leur fils unique ait mit enceinte une femme du monde de la nuit ne ferait que nuire à leur réputation, celle des Warren, d'une famille respectueuse, respectable. Aujourd'hui, il a honte de ne pas avoir assisté à la naissance de sa petite fille et d'avoir même raté les sept premières années de sa vie. Il aurait voulu être la pour elle, qu'elle tourne les yeux, qu'elle le voit, qu'elle se blottit dans ses bras musclés, chauds, réconfortants.Il aurait voulu l'apaiser, embrasser son front, la bercer doucement, lui dire qu'il serait toujours la pour elle. Mais aujourd'hui, ce n'était pas le cas. Eve-Leen était partie, elle s'était enfuie sans même se retourner, certainement le cœur encore plus brisé que celui de son père. Evie, il était prêt à la retrouver, à remuer ciel et terre pour pouvoir entendre à nouveau sa douce voix, l'entendre rire, c'est tout ce qui l'importe désormais.

Durant quelques secondes, il sort de ses pensées quand un nom l'interpelle. Il lui semblait avoir déjà entendu ce nom quelque part. Un criminel, un bon à rien, une raclure. Cet homme avait déjà été condamné une première fois pour vol, coups et violence. Cet homme, il ne méritait même pas d'être sorti d'après Liam, et pourtant, aujourd'hui, il était dehors, sous surveillance. Sa tête était mise à prix, et bien du monde le recherchait pour régler des comptes. Parmi eux, il y avait John. John connaissait cet homme autant que Liam le connaissait. Cet homme était dangereux, et il était primordiale pour l'inspecteur de tenir au courant son meilleur ami de ses moindres faits et gestes. Liam ne pouvant pas le surveiller vu le mont de travail qui l'attendait, John pourrait certainement le faire à sa place. C'est donc naturellement que le policier prit la route jusqu'au domicile du justicier sous couverture, son dossier calé entre l'aisselle gauche.

Après plusieurs minutes de route, le véhicule s'arrêta au pied du dit domicile, délaissant son passager l'histoire d'une voir de deux petites heures. Le dossier toujours en main, le père de famille s'avança, frappa à deux reprises sur la porte en attendant que l'homme derrière daigne bien lui ouvrir cette dernière.Il se doutait bien que la surprise serait grande, car John ne l'attendait pas spécialement, mais il fallait qu'ils parlent tout les deux, et il ne serait sûrement pas contre l'idée de partager un petit verre avec son plus fidèle allié de cette ville.

AVENGEDINCHAINS

_________________
 
Tant pis, un jour ou l'autre, faudra bien sortir du lot.Tant pis, j'ai sur le dos le poids du regard des autres.Tant pis, j'assume mon rôle, certains disent que j'en fais trop.Tant pis, je ferai des fautes, ça prouvera qu'je n'suis qu'un homme.


Dernière édition par Liam E.Warren le Mer 6 Juin 2018 - 10:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Shepard


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/11/1983
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ▌AVENTURES VÉCUES : 186
▌ARRIVÉ(E) LE : 18/01/2018
▌CRÉDITS : Iorbix - Tumblr - Google

MessageSujet: Re: different but bestfriends. | ft john&zoe. Jeu 24 Mai 2018 - 23:38



Different but bestfriends Liam E. Warren & John Sheppard


On pouvait dire que le mercenaire était de bonne humeur. Mais vraiment de bonne humeur. Sa sortie récente avec Zoé lui avait fait beaucoup de bien. Les effets positifs d’avoir revu son visage duraient encore, même plusieurs jours après, et il ne s’était pas privé pour lui envoyer quelques messages, histoire de s’assurer que tout allait pour le mieux. Cela le motivait, lui redonnait des ailes. En effet, John aimait jouer un peu le « super-héros » en étant un mercenaire défendant la veuve et l’orphelin. Mais à la longue, il avait de plus en plus de mal à voir le positif qui ressortait de ses actions, immerger dans un monde de violence et de corruption. Parfois, il avait l’impression de menacer de sombrer, sans même s’en rendre compte. Mais grâce à Zoé, il avait la preuve que c’était faux, qu’il était sur la bonne voie et qu’il n’avait rejoint le côté obscur. La fille Baker était devenue finalement, un phare dans sa vie.

Aujourd’hui ne travaillant pas, John s’était prévu un fameux plateau télé. Il préparait un modeste sandwich bien garnit pour sa soirée. Mais en regardant dans ses placards, il se rendait bien compte qu’il devra faire quelques courses, et pour cela, qu’il devrait gagner un peu plus d’argent. Son bar était un gros investissement et ne remportait pas toujours autant qu’un bon contrat où il fallait ramener la tête d’un repris de justice. Toutefois, son intention fut détournée quand il entendit frapper à la porte. Un peu étonner, il n’alla voir qu’au deuxième coup porter contre la surface en bois. Jouant sur le verrou, il eut la surprise de découvrir sur le paillasson, un policier qu’il ne connaissait que trop bien.

"Tiens, qu’est-ce que j’ai encore fait m’sieur l’agent." Disait-il de façon bien moqueuse.

Mais trêve de plaisanterie, John attrapa Liam dans ses bras pour le tapoter dans le dos, avant de le tirer dans son antre, fermant la porte derrière lui. Le barman avait laissé exploser sa joie de le revoir. Il eut l’impression que cela faisait une éternité qu’il ne l’avait pas revu. Liam Warren… Étrange qu’un homme aux actions discutables, pouvant l’envoyer au trou, puisse tant apprécier un représentant de l’ordre. Pourtant, Liam faisait partie des rares dont Shepard pouvait désigner comme ami. Deux hommes d’action œuvrant pour le bien commun, ils ne pouvaient que s’aimaient. Le mercenaire se permit une dernière embrassade avant de le relâcher pour de bons, ne voulant pas faire déjà repartir son vieux pote.

"Comment tu vas vieux renard ? Une bière ?"

Joignant l’acte à la parole, John se dirigea vers son réfrigérateur pour sortir de bouteille en verre, contenant le précieux liquide. Attrapant un décapsuleur dans l’un des tiroirs, il les ouvrit avant de tendre une des bouteilles à son ami. Shepard était la plupart du temps, entourer de racaille, de tueur, voleur, et même pire. Pas facile pour quelqu’un voulant rester droit. Donc, des fréquentations comme Liam ou Zoé lui faisait le plus grand bien, ils l’aidaient à garder les pieds sur terre. Et puis, il pouvait arriver que de temps en temps, Shepard tuyautait la police sur les actions de ses clients. Mais il préférait toujours le faire avec Liam, car ce dernier saurait éviter les fuites et ainsi, empêcher toutes représailles contre le barman.

Mais aussi forte soit cette relation entre les deux-hommes, Shepard n’a jamais mentionné son passé dans ce jeu-vidéo. D’ailleurs, le croirait-il seulement ? Sans doute que non, et le mercenaire avait tant besoin de liens sociales dans ce nouveau monde. De toute manière, son passé ne risquait plus d’infecter son avenir, le barman pouvait pleinement se concentrer sur les prochains jours, sans ressasser son histoire chez les spectres. S’installant sur l’accoudoir du canapé, il but une première gorgée de sa bière, attendant les nouvelles de Warren. Il aurait bien aimé que ce dernier, passait juste pour rendre visite et prendre du bon temps, bière à la main et idiotie dans leur bouche. Ceci amuserait bien Shepard. Malheureusement, il comprit que la visite était tout autre en voyant le dossier sous le bras de Liam.

Le travail sans doute. Mais bien qu’un peu déçus, il lui était presque impossible de refuser de prêter main forte à son vieux camarade. Lui faisant pleinement confiance, il se sentait prêt à l’aider pour n’importe quoi.


©️ Justayne

_________________
Nos choix, ont bien plus d'importance qu'on le croit.




Dernière édition par John Shepard le Mer 6 Juin 2018 - 11:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam E.Warren


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/08/1987
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ▌AVENTURES VÉCUES : 231
▌ARRIVÉ(E) LE : 31/08/2017
▌CRÉDITS : sweet disaster&tumblr.
Ton âge : 26ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Lieutenant de police.
humeur : Amusé.

MessageSujet: Re: different but bestfriends. | ft john&zoe. Lun 28 Mai 2018 - 11:18


John & Liam

different but bestfriends.


Rapidement un visage connu lui fit face et rapidement il eut son éternel sourire amusé sur les lèvres. Cet homme face à lui, il ne le connaissait que trop bien, presque par cœur désormais. Il était devenu en l'espace de quelques semaines, ce que bien des hommes jusqu'à présent n'ont jamais été pour le lieutenant de police; Un ami. Un meilleur ami. Rapidement, il fût attiré jusqu'à lui pour une accolade virile, un truc de mec que pas mal de femmes ont du mal à comprendre. Un signe distinctif qui montrait la relation qu'entretenaient deux hommes entre eux et la en l'occurrence une relation d'amis proches, comme deux frères issus de la même fratrie.  «Rassure toi, c'est pas toi que j'viens coffrer. A moins que tu ne me caches des activités douteuses et compromettantes qui me porterait réflexion. » Il conserva son éternel sourire malin avant de pénétrer dans la tanière du loup solitaire qu'il protégeait depuis peu. Liam était au courant des activités de son ami en dehors du fait qu'il était l'heureux propriétaire du Normandy. John était un peu comme une sortes de super héros des temps modernes, ceux qui aident les pauvres flics dans la panade sauf que ce genre de contexte en général, c'est dans les bandes dessinées qu'ont les trouves, pas dans la vie réelle. Dans la vie réelle tout super-héros se fait arrêter puis mis en cellule et à la limite, passe un séjour en hôpital psychiatrique pour un contrôle sévère. Que John se rassure, il pourrait toujours compter sur le silence de son fidèle acolyte de toujours, à eux deux, ils formaient un sacré duo. Un duo de choc qui jusqu'à présent restait solide comme un roc.

Le dossier sous le bras, le lieutenant pût voir l'explosion de joie de son ami à sa simple vue. Il est vrai que cela faisait un petit moment qu'ils ne s'étaient pas vus, de part leur profession respective mais aussi peut-être, pour une toute autre raison, que John ne lui avait pas encore avoué. D'une démarche lente, le policier s'avançait dans la maison, suivit son ami en l'écoutant attentivement. «C'est plutôt à moi de demander si ça va. On ne peut pas dire que j'ai eus beaucoup de tes nouvelles ses derniers temps. Une demoiselle en détresse se cacherait-il derrière tout ça superman? » Lui lança t-il avec ironie avant d'attraper d'une poigne de fer la fameuse bière tendue par le justicier. Il en apporta aussitôt le goulot à ses lèvres pour se délecter du contenu de la bouteille. Rien de tel qu'une bonne bière fraiche pour se remettre les idées en place après une journée fastidieuse. Il n'avait pas oublié son dossier sous le bras, mais l'heure n'était pas aux révélations sur les bandits et criminels, mais plutôt aux réjouissances et aux retrouvailles entre deux bons copains. Liam ne voulait pas gâcher le plaisir de son ami, car le sourire qui étirait ses lèvres jusqu'à présent risquait fortement de disparaître en apprenant ce qu'il lui révélerait. «Sinon, les nouvelles ne sont ni réjouissantes, ni malheureuses, je survis ici avec un travail monstre qui a fini même par me faire oublier la couleur de mon bureau. » Il se permit d'en rire même si au final ça n'avait rien de marrant puis il reprit semblant de rien.«Je songe sérieusement à m'prendre des vacances, quelques semaines au soleil, en compagnie de mon bon vieux pote, à observer les jolies sirènes en bord de mer. A moins que tu ne sois plus disponible et que sous tes sourires débiles et cons se cachent une future Madame Shepard. En tout cas, si c'est le cas, tu la caches bien.» Il reprit une gorgée de sa bière en jetant un œil complice au justicier Shepard face à lui, prêt à entendre ce qu'il s'apprêterait à lui dire. Qu'il avoue et tout, son meilleur ami de toujours était prêt à l'écouter, lui et ses histoires, aussi mielleuses soient-elles. John et Liam, ils étaient comme ça, naturellement, à se taquiner, à se lancer quelques piques, tout était naturel chez eux et aucun des deux ne s'offusquait d'une remarque de l'autre, pourquoi le feraient-ils? La vie était bien trop courte pour la prendre au sérieux et pour se laisser aller dans des disputes pittoresques qui n'auraient ni queue ni tête et qui viendraient jusqu'à briser une précieuse amitié. C'était ça d'ailleurs qui plaisait le plus à Liam, le sens de l'humour particulier de John, sa présence et sa prestance similaire à la sienne. Oui, même si pas mal de choses les différenciaient l'un de l'autre, John et Liam se ressemblaient bien plus qu'ils ne le pensaient, d'où le fait que leur précieuse amitié dure maintenant à travers le temps et qui durera certainement encore très longtemps.

AVENGEDINCHAINS

_________________
 
Tant pis, un jour ou l'autre, faudra bien sortir du lot.Tant pis, j'ai sur le dos le poids du regard des autres.Tant pis, j'assume mon rôle, certains disent que j'en fais trop.Tant pis, je ferai des fautes, ça prouvera qu'je n'suis qu'un homme.


Dernière édition par Liam E. Warren le Jeu 31 Mai 2018 - 10:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Shepard


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/11/1983
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ▌AVENTURES VÉCUES : 186
▌ARRIVÉ(E) LE : 18/01/2018
▌CRÉDITS : Iorbix - Tumblr - Google

MessageSujet: Re: different but bestfriends. | ft john&zoe. Mar 29 Mai 2018 - 10:20



Different but bestfriends Liam E. Warren & John Sheppard

"Pas plus que d’habitude." Déclara t’il pour répondre à la première plaisanterie de son ami.

Rien que le fait de voir son vieux pote, réjouissait le cœur du mercenaire. Comme dit avant, Liam faisait partie des rares personnes qu’il pouvait appeler « ami » dans cette ville, voir dans ce monde. Il avait appris rapidement à lui faire confiance et serait prêt à donner sa vie pour ce dernier. Grâce au policier, John ressentait revenir en lui, l’âme du héros qu’il était autre fois, cette volonté de vouloir protéger autrui,, tout comme ce fut avec Zoé. Sans ces deux personnes, le barman aurait sans doute sombré dans les abîmes noirs de l’âme humaine, devant presque fou. Et cela changeait un peu de discuter avec quelqu’un, dont il était sûr qu’il ne finira pas par le jeter dehors, le tirant par la peau du cou et lui planter son pied pour le faire déguerpir.

Tous deux bien installé et boisson servit, ils pouvaient continuer à discuter entre eux, comme dans le bon vieux temps. Ils pouvaient plaisanter de tout et de rien, parler de n’importe quel sujet, sans craindre de blesser l’autre, car chacun avait une grande confiance en son compagnon et un respect qui poussait à ne chercher le mal chez l’autre. Tout cela rappelait à Shepard, ces moments de détentes avec ses hommes, Ashley, Liara, Kaidan, Garus, Tali… Tous ses anciens compagnons aujourd’hui disparus. Ils lui manquaient terriblement. Mais grâce à Liam, il retrouvait le plaisir de passer un bon moment avec autrui. Toutefois, il eut la mine qui s’assombrissait tout de même à l’évocation du long moment qui les séparait de leur dernière retrouvaille.

"Ouais… Je suis désolé. Avec le boulot et tout ça, je suis pas mal occupé ces temps-si."

Entre sa vie de barman et celui de mercenaire justicier, John trouvait à peine du temps pour lui. Pourtant, il aimerait beaucoup sortir plus souvent, retrouver Zoé ou Liam et passait encore plus de temps avec eux. Il voudrait bien faire une balade, ou se rendre quelque part pour faire les quatre cents coups, comme s’il n’était qu’un gosse. Avec toutes ces aventures, il avait bien besoin de se changer les idées. Et qui de mieux que Liam Warren qui remit de suite de la bonne ambiance. Voilà qui était bien avec eux, si l’un d’eux n’allait pas bien, il pouvait compter sur l’autre pour lui remonter le moral. Comme deux partenaires dans l’armée, on pouvait compter sur son coéquipier. Une valeur qui était fort utile dans la vie civile aussi.

"J’imagine que c’est comme ça pour tout le monde. On survit et on fait la fête le soir pour avoir tenu le coup la journée."

À l’évocation d’une « possible madame Sheppard », John se mit à sourire. La première personne qui lui vint à l’esprit fut bien entendu, Zoé. Mais pouvait-il la nommait ainsi ? Il l’aimait beaucoup certes, ayant du mal à donner un nom à ses sentiments. Mais il ne pensait pas la désignait comme l’élue de son cœur, du moins pas encore. Encore juste avant, c’était Daniella Belli qu’il cherchait à séduire et dont le résultat restait encore flou pour lui. Alors, malgré son attachement pour la fille Baker, John se considérait encore célibataire. Mais il ne comptait pas l’annoncer ainsi à Liam, voulant rester dans le ton de l’humour.

"Je ne préféré rien dire. Comprend moi, si j’arrive à avoir une Madame Shepard, j’aimerais la garder, et non que tu me la pique." Petite vanne amicale.

Mais il fallait l’avouer, Liam Warren était pas mal du tout dans son genre. John lui-même l’admettait, et il pouvait constater l’effet que son ami avait sur la gente féminine, en plus de savoir rendre leur affection. À la manière d’un Apollon, toutes les filles aimaient le regarder, leurs yeux brillaient. Et Shepard, aimait le taquiner un peu sur le sujet. Mais le mercenaire savait, que si un jour, il arrivait à trouver quelqu’un dans sa vie, Warren respecterait cette union, et même les féliciterait. Ce n’était pas une mauvaise personne, bien au contraire. Il avait du respect pour autrui, un point qu’aimait le barman.

"Mais je ne suis pas contre une petite sortie en bord de mer. Je suis bien tenté. Avec une si belle compagnie… Ah et avec toi aussi haha ! Enfin, si c’est toi qui paye."

Ils étaient bien lancés, à tel point que le mercenaire en oubliait presque le dossier qu’avait apporter l’officier de police. Un peu plus, et il continuerait ainsi toute la journée. Et puis, il y avait une telle alchimie entre eux. John aurait bien voulu croire qu’à la fin, ils étaient du même sang. Une idée qui lui plairait bien, qui effaçait progressivement les différences entre eux. Mais parfois, il fallait tout de même revenir à la dure réalité. John n’y était pas pressé.

"Mais bon, pour organiser ça, il faut arriver déjà à se libérer. Sinon, je connais quelques personnes pouvant nous aider à trouver une bonne agence de voyage."

Shepard avait tout un réseau autour de lui, des « amis d’un ami d’un ami… » Fort heureusement, ils n’étaient pas tous dans le milieu criminel, donc il pouvait leur accorder un peu plus de crédit, ce qui l’aidait à en économiser justement. Même en jouant aussi de son charme naturel. Toutefois, il se permit de dévier un peu de leur sujet.

"Je suis vraiment heureux de te retrouver vieux renard. Voir ta tête me rassure pas mal, surtout en ces temps-si."


©️ Justayne

_________________
Nos choix, ont bien plus d'importance qu'on le croit.




Dernière édition par John Shepard le Mer 6 Juin 2018 - 11:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam E.Warren


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/08/1987
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ▌AVENTURES VÉCUES : 231
▌ARRIVÉ(E) LE : 31/08/2017
▌CRÉDITS : sweet disaster&tumblr.
Ton âge : 26ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Lieutenant de police.
humeur : Amusé.

MessageSujet: Re: different but bestfriends. | ft john&zoe. Jeu 31 Mai 2018 - 10:44


John & Liam

different but bestfriends.


Ce bon vieux John. Il faisait parti de ses rares amis sur lesquels le lieutenant pouvait compter à l'heure actuelle et il espérait que ce fût le cas du côté du justicier.Avec lui, il pouvait parler de tout et de rien, rire de tout et de rien aussi et ça faisait un bien fou.Ils n'étaient pas du genre à se prendre la tête pour des broutilles, s'amusant, se charriant même mutuellement à en rire jusqu'à en avoir des crampes d'estomac. Oui, une belle amitié s'était formée à Game City, une amitié solide comme un roc que rien ni personne ne pouvait atteindre, de cela, Liam en était persuadé.Cela faisait pourtant un bon petit moment que les deux hommes ne s'étaient pas entretenus, ni retrouvés autour d'une bonne bière et de quelques amuse-bouche et il faut dire que cela lui avait terriblement manqué. Le soleil était de nouveau de sorti après ce long et froid hiver et le lieutenant se sentait prêt à refaire les quatre cent coups avec son ami le plus proche si bien entendu ce dernier était disponible et au vu de ce qu'il lui confiait, on ne peut pas dire que ça soit bien le cas.«Le boulot hein.» Au fond, Liam restait persuadé que derrière ce "boulot" se cachait quelque chose, ou quelqu'un. Il se demandait même si cette fameuse personne ne serait pas une demoiselle, une jolie femme qui s'amuserait à faire battre son cœur de grand guerrier avec hargne.

Il conservait son éternel sourire carnassier, un brin taquin pour l'ami à ses côtés, et il espérait au fond qu'il se livre à lui comme il avait eu l'habitude de le faire auparavant. John, il sous entendait les choses, et cela fit lever les yeux au ciel à l'aîné des Warren tandis qu'un bref rire sortit de sa bouche. Ce mec était incorrigible ma parole.«Merde mec t'as oublié nôtre code d'honneur ou quoi?» Quand l'un d'eux avait une fille dans le collimateur, l'autre ne devait surtout pas la toucher, c'était bien plus qu'un simple code d'honneur en soit, mais du respect en bien et dû en forme. Liam avait été par le passé un grand séducteur et aimait forcément plaire à la gente féminine, quel homme s'insupporterait de voir de sublimes créatures lui rôder autour mais si il y a bien une chose à ses yeux plus précieux qu'une paire de jambes élancées, c'était bien l'amitié. Le policier l'écoutait par la suite parler d'une éventuelle sortie à deux si ce dernier parvenait à se libérer avec la travail monstre qu'il avait, durant cet échange, Liam s'était contenté d'observer la tanière du vieux loup, touchant quelques cadres par ci par la avant de lancer dans le plus grand des calme une énième petite joute affective à son ami.«Tu comptes me la présenter quand?» De nouveau il fit face au barman, tout sourire, un sourire de con aux lèvres même.«Je paierais rien tant que tu m'auras pas au moins dis son nom Shepard. Et à moins qu'elle ne soit enfermée dans ton placard et doit manquer cruellement de souffle à l'heure actuelle, je me demande bien ou se trouve celle qui te rends comme ça.» Ceci dit, lui aussi était content de revoir son ami au passage, après ses quelques semaines d'absence. Ce bon vieux John avec sa complexité, sa fureur, son tempérament et son caractère. Ce bon vieux John, un ami comme ont en fait pas deux à l'heure actuelle. Liam en avait des amis auparavant, un en particulier ressortait du lot, et aujourd'hui, à Game City, il y avait John, un frère pour qui il risquerait sa vie si c'est pour sauver la sienne. Un frère sur lequel il pouvait compter, et encore une fois, il allait devoir compter sur lui pour le fameux dossier qu'il tenait entre ses mains.« Crois moi que j'aurais pourtant aimé te revoir dans d'autres circonstances pourtant.. Tu sais c'qu'ont dit, les réjouissances sont souvent de courte durée et tu dois le deviner que je suis pas la par hasard.» Son sourire disparaissait doucement mais sûrement de ses lèvres pour le laisser avoir cette expression plus sérieuse, ses traits se resserrant alors que sa main libre extirpa le fameux dossier de sous son aisselle  pour le balancer sur la table basse du salon du mercenaire.

Il se doutait bien que la curiosité maladive du mercenaire le poussera à jeter un œil aux quelques feuilles qui composait le dossier, et ce n'est alors qu'à ce moment la qu'il lui expliquera la situation sur cet homme, sur ce fou à lier. Liam en avait arrêté des caïds à Game City, mais celui la dépassait vraiment tout ce qu'il avait pût déjà côtoyé comme bandit par le passé. Des photos illustraient chacun de ses crimes, des crimes sanglants ou la plupart du temps les victimes étaient des femmes, et cette fois ci, il s'en prendrait encore une fois à une d'elle. Pourquoi? Liam n'en avait aucune idée et c'est bien pour ça qu'il avait besoin de son ami aujourd'hui, pour élucider ce mystère et l'arrêter avant qu'il ne commet un nouveau crime.

AVENGEDINCHAINS

_________________
 
Tant pis, un jour ou l'autre, faudra bien sortir du lot.Tant pis, j'ai sur le dos le poids du regard des autres.Tant pis, j'assume mon rôle, certains disent que j'en fais trop.Tant pis, je ferai des fautes, ça prouvera qu'je n'suis qu'un homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Shepard


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/11/1983
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ▌AVENTURES VÉCUES : 186
▌ARRIVÉ(E) LE : 18/01/2018
▌CRÉDITS : Iorbix - Tumblr - Google

MessageSujet: Re: different but bestfriends. | ft john&zoe. Ven 1 Juin 2018 - 19:39



Different but bestfriends Liam E. Warren & John Sheppard

Décidément, Liam ne lâchait pas l’affaire. Il était persuadé qu’une belle se cachait dans la vie de John, et ce dernier ne pouvait pas vraiment le contre dire. Non, le seul problème, était de savoir, qu’elle était la place de Zoé dans sa vie justement. On avait compris qu’il s’agissait d’une amie, voir plus. Mais plus comment ? Cette question torturait Shepard depuis un petit moment déjà, et alors qu’il pensait agir au mieux pour aider Zoé, il se demanda s’il ne tombait pas finalement dans un piège des relations. Il a dû s’embarquer dans une histoire qu’il n’avait pas prévue et maintenant, il devait foncer droit vers un trou noir. N’ayez aucune crainte sur cette façon de penser, juste que le mercenaire avait peur, peur de ce que l’avenir lui réservait, et peur de faire du mal à la belle Zoé. S’il se trompait sur eux deux, ils souffriraient chacun atrocement, donc il préféra rester dans le vague avec Liam, même s’il connaissait la sincérité de son cœur.

"Je te présenterais mes relations, si tu es sage." Répondit-il face à l’insistance de son ami.

Un jour ou l’autre, Warren découvrirait la vérité. Cependant, ce ne serait pas avant que le barman n’est éclaircit les choses. Malgré tout, il trouva un salut quand Liam changea de ton, devenant plus sérieux, le visage tirer, perdant le rire complice pour se concentrer sur le dossier qu’il avait sous le bras et de lui parler d’une affaire. Là, Shepard se mit à lâcher un rire triomphal, montrant du doigt avec la main qui tenait encore la bouteille, le torse de son frère de cœur.

"Ha ! Je le savais ! Je m’en doutais !"

Lui aussi, aurait bien voulu que leur retrouvaille se fasse sous de meilleurs auspices, que Liam vienne chez lui pour lui dire « Hey John ça va ? Tu viens, on va boire un coup. » Mais ce n’était pas grave, car quand son ami avait des ennuis, Shepard était le premier à répondre présent et venir pour lui prêter un coup de main. Le lieutenant de police avait son petit caractère, un comportement disons discutable, néanmoins, Shepard ne le laisserait jamais tomber, il ne supportait pas qu’on fasse du tort à ses proches. Liam était pour lui, une très bonne personne, un homme en or dont il ne méritait d’être traité plus bas que terre. Alors oui, quelle que soit l’affaire, le mercenaire se portera volontaire.

"Et tu as je présume besoin de mon aide pour faire tout le sale boulot." Disait-il sur le ton de la plaisanterie en attrapant le dossier.

Il put avoir accès à un grand nombre de documents, photos, témoignages, notes de pistes… Bref, la totale. Et d’après ce qu’il pouvait consulter, il s’agissait d’un tueur en série se faisant appeler « Le boucher. » Quand on était mercenaire, on portait en réalité plusieurs casquettes, comme celle de chasseur de primes ou d’assassin. Des monstres comme ce boucher, John en avait traqué plusieurs, et renvoyer dans le grand vide à coup de balle ou de couteau. Il était très doué pour ça, grâce à sa formation de soldat de l’espace, il était un vrai chasseur, un prédateur qui ferait jalouser le monstre éponyme. Et plus il parcourait ce qu’il voyait, plus le barman avait une envie de tuer cette ordure. Il n’était plus sous l’autorité de l’Alliance ou du Conseil, il ne rendait de compte à personne. Et il était convaincu que Liam ne lui poserait aucun problème dessus.

Soudain, il fut comme prit de stupeur. Quelque chose lui sauta aux yeux, bien avant d’avoir la confirmation en el voyant écrit en gros sur un bout de papier. Cela eut l’effet d’une bombe, c’était comme si on venait subitement qu’on venait de louper un rendez-vous important et qu’il était trop tard pour rattraper. Il s’empressa donc de questionner son vieux frère.

"Tous ces crimes sont frappé au même endroit ?"

En effet, Shepard connaissait bien la zone de chasse de ce monstre. Cela aurait put être n’importe où, mais non, c’était là, et nulle part ailleurs. A croire que le destin se jouait de lui, voilà que l’ancien commandant devra déjà réveiller l’ange gardien qu’il était devenu, le quartier de Zoé était au cœur de la zone de chasse. Rien bien sûr n’indiquait que la belle serait la prochaine victime, mais le risque était bien trop grand. Et le mercenaire, notaient des détails troublants entre les victimes, des points communs physiques faisant penser à la fille Baker. Le visage devenant sombre, John questionna à nouveau Liam sur un ton grondant.

"Tous ces crimes sont frappé au même endroit ?"


©️ Justayne

_________________
Nos choix, ont bien plus d'importance qu'on le croit.




Dernière édition par John Shepard le Mer 6 Juin 2018 - 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam E.Warren


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/08/1987
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ▌AVENTURES VÉCUES : 231
▌ARRIVÉ(E) LE : 31/08/2017
▌CRÉDITS : sweet disaster&tumblr.
Ton âge : 26ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Lieutenant de police.
humeur : Amusé.

MessageSujet: Re: different but bestfriends. | ft john&zoe. Lun 4 Juin 2018 - 10:25


John & Liam

different but bestfriends.


Ils échangeaient quelques banalités, quelques plaisanteries qu'elles soient de bons ou de mauvais goût, dans tout les cas, les deux meilleurs amis n'en tiendraient pas rigueur et si il y avait bien une Madame Shepard qui hantait les pensées de son ami, alors Liam serait patient et attendrait le bon moment pour que ce dernier se livre à lui et ne lui dises enfin un prénom, peut-être des explications aussi, bien qu'un simple prénom suffisait. John était une personne méritante, qui avait le droit au bonheur, pour le simple fait qu'il l'apportait déjà autour de lui ce bonheur en détruisant des infâmes crapules qui n'ont pas leur place dans ce monde. John était un super-héros, sans cape, sans collants un peu trop serrés, mais un super héros quand même, charismatique dont peu de monde connaissait l'identité, et ce n'était pas plus mal. Seul Liam restait dans l'ombre, à surveiller les arrières de son ami, prêt à agir si il le fallait. Ce genre de cliché est visible en général uniquement dans les films. Le super héros couvert par les autorités locales sauf que tout ça était bien réel et qu'il n'y avait ni caméras, ni micro' pour enregistrer une scène. Tout cela était réel, comme le dossier qu'il finit par balancer sur sa table basse pour que ce dernier en jette un œil.

La réaction de Shepard se fit aussitôt entendre. Il riait, le pointait du doigt, et il faut dire que cela fit sourire le lieutenant de police. Un sourire nerveux mais bien présent sur son visage. Il fallait bien oui que son devoir de justicier rapplique à la charge quand les deux meilleurs amis se retrouvaient l'un à côté de l'autre, ainsi était faîtes leur destinée. Le jeune homme demeura silencieux, scrutant la moindre réaction du propriétaire du Normandy lorsque ses yeux se posaient finalement sur le contenu du dossier qu'il lui avait apporté. A l'intérieur se trouvait plusieurs photos, des photos de crime bien entendu qui choqueraient n'importe qui, mis à part John qui en avait l'habitude désormais. Sur ses photos se trouvaient des cadavres, la plupart féminins, abattus de différentes façons. Sous les photos, plusieurs rapports, plusieurs témoignages et même un tracé. Un tracé suivant la position de ce fameux tueur en série qui semblait prendre un malin plaisir à s'en prendre aux habitants d'un même quartier résidentiel. Pire encore, les femmes étaient quasiment toutes voisines dans ce quartier.«Je sais déjà ce que tu vas me dire. Si ce "boucher" intervient toujours dans la même zone, alors pourquoi ont ne l'a pas déjà coffré? Tout simplement parce qu'il est plus mâlin qu'ont ne le penses. Cet homme la, il a des connaissances, et qui sait, peut-être tout un réseau on en sait rien. Qui nous dis qu'il agit seul, ils sont peut être regroupés, même si la plupart du voisinage dit avoir aperçu qu'une seule et même silhouette à chaque fois.» Le lieutenant de police déposa sa bouteille de bière sur la table basse pour se rapprocher lui aussi du dossier, surprit d'entendre à deux reprises une question qui n'avait strictement rien à voir avec le tueur lui même mais bien sur le lieu de ses crimes.

Les traits de visage de son ami se resserraient, et l'inquiétude prit rapidement place à la plaisanterie. John semblait préoccupé par ce fameux lieu ou "le boucher" œuvrait. Il aurait presque même perçu de la colère dans la voix du fils Shepard.«Oui. Il s'en prend la plupart du temps à des femmes, pour dire qu'il ne s'en prend qu'à elles en réalité et ce dans ce même quartier résidentiel. Je ne serais pas étonné qu'il s'en prend à la personne se trouvant dans cette maison la ce soir.» Le lieutenant de police pointa précisément la dîtes maison sur le plan du quartier résidentiel. Une maison simple ou la propriétaire vivait seule. Cette maison, c'était la sienne mais Liam ne pouvait pas le savoir. C'était la sienne à elle, à cette fille; Zoé Baker. Pour le moment, il était bien trop tôt pour penser à quoi que ce soit et le lieutenant de police ne se voyait pas aller rendre visite à la jeune femme de cette maison pour lui demander de bien s'enfermer chez elle à double tour, cela risquait non seulement d'inquiéter la personne en question mais inciter le boucher aussi à s'y rendre justement. «Honnêtement? J'ai aucune idée de comment ont pourraient procéder pour arrêter enfin ce type et qui me dis qu'il est pas déjà entrer en action? Ce mec nous fait vraiment tourner en bourrique au commissariat en ce moment.» Une main sur la hanche, l'autre sur le front, Liam soufflait, profondément, las de cette affaire, impatient aussi de la résoudre et de mettre ce malade entre les verrous, à moins que John ne se charge de son cas et ne décide à le tuer, dans ses cas la, il faudra ruser pour éviter que l'homme ne soit entendu par ses collègues policiers, Liam ne laisserait pas John séjourner en prison, il en était hors de question, quitte à risquer sa place pour ça, son ami sera hors de danger et cette malheureuse affaire, réglée.

AVENGEDINCHAINS

_________________
 
Tant pis, un jour ou l'autre, faudra bien sortir du lot.Tant pis, j'ai sur le dos le poids du regard des autres.Tant pis, j'assume mon rôle, certains disent que j'en fais trop.Tant pis, je ferai des fautes, ça prouvera qu'je n'suis qu'un homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Shepard


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/11/1983
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ▌AVENTURES VÉCUES : 186
▌ARRIVÉ(E) LE : 18/01/2018
▌CRÉDITS : Iorbix - Tumblr - Google

MessageSujet: Re: different but bestfriends. | ft john&zoe. Mer 6 Juin 2018 - 8:01



Different but bestfriends Liam E. Warren & John Sheppard

Si ce n’était que pour une simple affaire, John serait parti l'arme à la main accompagnée d’une autre bière, tout en continuant à plaisanter avec son vieux frère. Mais malheureusement, il n’y aura plus de rigolade, surtout quand Liam désignait la maison Baker. Pourquoi elle ? Qu’est-ce qui lui permettait d’être sûr que Zoé serait la prochaine victime ? Les arguments de Liam semblaient juste, et même si c’était un excellent inspecteur, ses supérieurs ne pouvaient pas se basé sur ses suspicions. Cela-dit, le propriétaire du Normandy ne pouvait pas rester là, les bras croisés. Il croyait son frère de cœur sur parole. On menaçait sa protégée, John comptait bien le faire regretter. Il tenait à cœur son rôle de protecteur et fera payer à tout impudent l’audace d’en douter. Il était donc l’heure de voir la face sombre du grand héros de la Galaxie.

Se levant de sa place, il laissa sa bouteille et se dirigea vers l’arrière. Malgré sa démarche militaire, on pouvait ressentir la colère qui grondait en lui, qu’il pouvait à l’instant découper quelqu’un en morceaux. Décochant un cadre photo du mur, il découvrit un boîtier électronique tactile. S’amusant à composer un code, une armoire sur un mur glissa et dévoila une nouvelle petite pièce bien remplit. À l’intérieur était caché tout un arsenal, de quoi mener une guerre. Liam était déjà au courant de la caverne d’Alibaba de Shepard. Entrant à l’intérieur, le mercenaire se chercha ce dont il avait besoin. Il prit un Beretta et vérifia s’il était chargé, avant de récupérer un couteau de chasse par la suite.

"J’imagine que tu veux qu’on le capture vivant pour interrogatoire etc. Je peux essayer de te le neutraliser, mais je ne garantis rien. Il y aura de forte chance que ce soit lui ou nous."

Disait-il en préparant un fusil de précision dernière génération. Encore, ils n’avaient pas parlé de prix, étant tout de même un mercenaire, John facturait ses services, cependant, comme ce métier de mercenariat servait surtout de porte pour sa voie de « super héros », Shepard facturait rarement les contrats fait, surtout quand cela concernait ce qui lui semblait juste. Il ne faisait pas cela pour l’argent, ce n’était pas son objectif premier. Mais là, il y avait une petite différence. S’il passait un accord, on lui demanderait de ne pas tuer voire blesser le suspect. Une promesse qui lui sera difficile de tenir, surtout si s’était sa meilleure amie qui était la cible de ce fou.

"Ecoute, je ferais cela proprement comme à chaque fois. Mais je m’assurerais que tu n’es pas trop d’ennuis par la suite, tu as ma parole frérot."

John pouvait effacer ses traces, c’était un chasseur incroyable, pouvant cacher son passage après avoir suivit celles de sa proie. Cependant, il n’oubliait pas que Warren était par contre, soumit à des règles, des lois qui à son goût, servaient plus à barrer la route des gens honnêtes et des protecteurs de la paix, favorisant les vrais criminels. Ca il le savait, combien de fois il entendait ses clients se vantait que grâce à un bon avocat, ou d’une loi, ils s’en sortaient, passant entre les mailles du filet. C’est pour cela que John les traquait et les mener devant la justice. Son bar ressemblait un peu à un bar rouge. Toutefois, Shepard savait qu’il pouvait compter sur le soutient de son ami, comme ce dernier pouvait faire, pour preuve, du fait que ce dernier ce soit adresser à lui pour l’aider.

En tout cas, le mercenaire savait faire du travail propre. Poster en hauteur, attendant tranquillement, il pouvait abattre une cible à une centaine de mètre voir plus, et disparaitre dans la seconde. Néanmoins, il comprendrait que son frère voudrait avoir cette pourriture vivante, histoire de l’interroger et respecter une certaine procédure. Mais, n’avait-il pas rompus avec cette dernière au moment où il avait appelé John à l’aide ? Toutefois, le mercenaire pouvait bien faire l’effort d’éviter d’arriver à une solution extrême. Mais… Ce n’était pas garanti. Il pourrait bien juste le blesser, le neutraliser. Mas si ce dernier se révélait bien plus dangereux que prévu, il devra agir. L’autre crainte que Shepard pouvait éprouver, était de savoir comment Zoé pourrait réagir. Sera-t-elle témoin de l’altercation ? Il aimerait lui éviter d’assister à la scène d’un homme se faisant abattre, cette jeune femme avait suffisamment souffert, et n’avait besoin d’un nouveau traumatisme. Shepard, frappa le mur avec son poing, en y songeant.


©️ Justayne

_________________
Nos choix, ont bien plus d'importance qu'on le croit.




Dernière édition par John Shepard le Mer 6 Juin 2018 - 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoe Baker


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:


*
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 01/11/1985
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ▌AVENTURES VÉCUES : 298
▌ARRIVÉ(E) LE : 02/10/2017
▌CRÉDITS : ©cassiopeia
Ton âge : 26ans.
localisation : Certainement à la pharmacie.
emploi : Pharmacienne et heureuse propriétaire de la Pharmacie du Mideel.
humeur : Hésitante.

MessageSujet: Re: different but bestfriends. | ft john&zoe. Mer 6 Juin 2018 - 10:57


John & Liam & Zoé

different but bestfriends.


Un cœur palpitant. Une grimace au visage. Un sursaut. Une agitation. Quelques sueurs froides. Les yeux clos, noyés dans la pénombre, l'obscurité. Perdue dans le monde des songes, elle s'y voyait, en train de marcher, lentement , sur ce sol poisseux taché de sang. Des cadavres jonchés le sol, mais elle n'avait pas peur Zoé, elle continuait d'avancer, le regard rivé à l'horizon, elle suivait ses rires, des rires enfantins. Eveline. Plus elle se rapprochait et plus elle avait peur. Plus elle s'enfonçait dans cette vaste demeure et plus elle appréhendait ce qu'elle y trouverait au bout du couloir. Dans les ténèbres, une lumière apparut soudainement, projetée par un vieux téléviseur. Face à lui, un canapé, ou deux silhouettes y étaient sagement installées. Ses silhouettes immobiles et silencieuses, dos à elle, elle les reconnaissaient entre milles. C'était celles de ses deux parents, Jack et Marguerite Baker. Papa.Maman. Son cœur ratait un battement alors qu'elle continuait sa longue traversée, sa marche jusqu'à eux, hésitante pourtant à entrer dans ce petit salon éclairé tout juste par le téléviseur et la faible lueur d'une bougie. Rapidement, des larmes lui grimpèrent aux yeux alors que d'une voix fébrile et fragile elle continuait de les appeler en espérant une réponse de leur part. Papa.Maman.Rien. Son corps finit par s'immobiliser près du téléviseur, une fois que ses yeux auraient enfin aperçus les visages tuméfiés de ses deux géniteurs. Ils se trouvaient la, gisant dans leur propre sang. Ils se trouvaient la, inertes, morts. Les deux mains de la fille baker se levaient jusqu'à ses lèvres et ses yeux ronds comme deux billes laissèrent échapper un torrent de larmes chaudes avant qu'un cri strident ne vient briser le silence pesant au sein de cette maison. Un cauchemars, encore un cauchemars. Durant plusieurs secondes elle s'était mise à pleurer, les yeux clos, priant de tout son être que ce songe s'arrête, mais il n'était pas prêt de s'arrêter et encore moins quand ses yeux s'étaient ouverts à nouveau. Ses mains s'étaient retrouvées ensanglantées, comme ci c'était elle qui les avaient tout les deux tués. Tout est de ta faute Zoé. Siffla une voix aigu et enfantine par dessus son épaule. Elle se retournait, rapidement, mais n'eut pas le temps de faire un geste de plus qu'elle s'était retrouvée la gorge encerclée par les mains de celle qu'elle craignait le plus au monde: Eveline. Les traits de son visage s'étaient étirés pour lui donner une apparence encore plus sadique et perverse qu'autrefois.Elle lui aurait bien rit au visage, mais préférait savourer le fait que sa proie était en train de suffoquer sous ses doigts habiles. Bloquée contre ce mur moisi par les termites, l'enfant Baker tentait de s'en défaire, tenter d'inspirer de l'air, même nauséabond en ouvrant les lèvres.Ils sont morts par ta faute Zoé. Et maintenant, c'est ton tour. La voix de l'enfant mutait, comme la créature qu'elle était réellement, et dans un rire cinglant, elle permit à la jolie pharmacienne de se réveiller en sursaut de cet infâme cauchemars.

Ses deux beaux yeux s'ouvraient, rapidement tandis que son corps se redressait. Elle n'était pas allongée dans son lit Zoé, juste au canapé et l'environnement dans lequel elle se trouvait n'avait rien à voir avec la vieille maison de ses rêves. Une main sur le cœur, elle tenta par ce simple geste de l'apaiser, de calmer ses pulsations fougueuses. Tout cela n'était qu'un rêve, un rêve parmi tant d'autres. Sa deuxième main libre vint éponger son front transpirant alors qu'elle laissa échapper un soupire las de ses lèvres. Toujours dans son mutisme, elle se relevait, se mit en marche jusqu'à la porte d'entrée qu'elle fixa sans attention particulière avant de se rendre jusqu'à la salle de bain ou elle se passerait un peu d'eau sur le visage pour se remettre de cette sieste cauchemardesque qu'elle venait de faire. Ses deux mains emprisonnèrent l'eau qui tentait de fuir rapidement avant de se retrouver étalée sur le visage désormais humide de l'enfant Baker. La fraicheur de cette dernière lui fit un bien fou. Le regard rivé sur le miroir face à elle, elle observa longuement son pâle reflet, restant ainsi plusieurs secondes à se demander quand est-ce que tout cessera enfin, quand est-ce qu'elle aurait enfin droit au bonheur elle aussi? Certainement jamais. Elle était condamnée Zoé. Foutue malédiction. A l'aide d'une serviette elle vint s'essuyer le visage, repartant d'une démarche lente jusqu'au salon.

Ses pas cette fois s'arrêtaient non loin de la porte d'entrée, qui contrairement à plus tôt, se trouvait grande ouverte. Elle était persuadée de l'avoir fermée, serait-ce une nouvelle hallucination? Et le voilà reparti, ce foutu cœur, qui accéléra sa cadence, tambourinant en elle à folle allure. L'angoisse aux tripes, elle eut tout de même le courage de faire quelques pas, les accélérant au fil des secondes pour aller fermer cette porte d'entrée qu'elle avait juré avoir vu fermée quelques minutes plus tôt. Une erreur monumentale de sa part. Quelqu'un se précipitait sur elle, cette fois ce n'était pas un cauchemars, sa poigne était bien trop forte pour que ça en est un. Au vu de la poigne virile, elle se doutait bien que son agresseur était un homme, un homme bien plus robuste et grand qu'elle mais un homme dont elle parvint à se défaire après plusieurs secondes de lutte. Son premier réflexe fut de se précipiter jusqu'à l'escalier, avec l'idée bien en tête de se rendre à l'étage, dans sa chambre ou une arme à feu était sagement en train de dormir dans l'un des tiroirs de sa table de chevet mais encore une fois, elle n'en aurait pas l'occasion.

Trois quatre marches furent montées avant que l'homme ne vient encercler sa cheville pour la tirer en arrière, la faisant ainsi chuter et redescendre à ses pieds, lui décrochant au passage un cri de douleur. Cela ne l'empêcha pas de se débattre, de lui donner des coups de pieds, des coups de poings même avec acharnement et une certaine hargne. Son poing s'échouait maladroitement sur la joue de l'agresseur, lui faisant perdre patience. Avec force il finit par la maîtriser, avant de sortir un mouchoir en tissu pour l'appliquer violemment sur son visage dans le but de l'étouffer ou du moins, de lui faire perdre connaissance. Ce genre de scène n'est visible en général que dans les films, ou presque. Quand on s'appelle Zoé Baker, ont est malheureusement pas sans risque qu'une telle chose arrive, sauf que pour une fois, elle ignorait tout de l'identité de cet homme masqué, ni même son but principal si ce n'est lui nuire voir peut-être en finir avec elle. Son inconscience dura quelques temps, avant qu'elle ne daigne enfin ouvrir à nouveau les yeux. Son corps se trouvait au sol à ce moment la, ses pieds et poings liés par une épaisse corde. Sa tête lui semblait douloureuse, et sa vue encore floue par l'inhalation de ce produit de malheur qui avait pour but de la sonner. Dans un élan d'espoir, elle tentait de bouger la tête pour apercevoir quelqu'un, quelqu'un qui lui veut du bien. John? Elle aurait voulu l'appeler et espérer qu'il soit la, auprès d'elle pour la rassurer et lui dire que tout cela n'était qu'un nouveau cauchemars, mais elle ne pouvait pas Zoé. Un bâillon l'en empêcherait. Elle s'était mise à paniquer, une nouvelle fois, et ce d'avantage quand elle sentit son corps se faire traîner dieu ne sait ou. C'était lui, son bourreau, son tortionnaire qui avait attrapé une de ses jambes pour la tirer de pièces en pièces, jusqu'à la porte de la cave. Il se foutait de l'entendre gémir, de voir les larmes sur ses joues, elle aurait même pût le supplier qu'il n'en ferait rien, qu'il continuerait son avancer, qu'il la malmènerait encore et encore, jusqu'à dans cette cave poisseuse ou elle finirait enfermée avec lui.Zoe.Zoe Baker. Il connaissait son nom. C'était complètement flippant et la tétanisait encore plus. Putain.j'te trouves enfin.Tu imagines pas tout ce que j'ai du faire pour te retrouver. J'ai passé mon temps à te chercher, pour au final quoi? Etre accueilli comme tu l'as fais? Petite garce. Il s'accroupissait à ses côtés, attrapant sa crinière d'une certaine force pour lui faire relever la tête, venant de son autre main faire glisser la lame de son couteau de chasse contre sa gorge fine. Oh non pleure pas. Non Zoé, parce que tout ça sera bientôt fini. Ne t'inquiète pas, bientôt tu ne souffriras plus, tu seras enfin tranquille et moi, j'pourrais enfin avoir le pognon que je mérites d'avoir depuis plusieurs semaines. Sauf que Zoé, elle ne comprenait rien de tout ça et pour une fois depuis son arrivée à Game City, elle avait peur, terriblement peur même. Cette fois ce n'était pas Eveline qui viendrait à bout d'elle mais cet homme qu'elle ne connaissait ni d'Adam ni d'Eve, cet homme effrayant qui semblait décidemment bien prêt à mettre un terme à son existence à moins qu'il n'en ait pas le temps, à moins qu'une âme bienveillante l'en dissuade, ou l'en empêche.



AVENGEDINCHAINS

_________________
† And every night she would change herself, stay up late and grow deeper in love.She wanted to love it all,everything and everyone. And how ironic was it, She wanted to save the world, the same world who couldn't even remember her name. before the thunder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam E.Warren


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/08/1987
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ▌AVENTURES VÉCUES : 231
▌ARRIVÉ(E) LE : 31/08/2017
▌CRÉDITS : sweet disaster&tumblr.
Ton âge : 26ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Lieutenant de police.
humeur : Amusé.

MessageSujet: Re: different but bestfriends. | ft john&zoe. Mer 6 Juin 2018 - 11:23


John & Liam

different but bestfriends.


Des obligations. Un devoir non pas de simple citoyen mais bien de lieutenant de police. C'est ce qu'il se devait de faire aujourd'hui en venant en aide à cette jeune femme, potentielle future victime du fameux "bouche" qu'il traquait depuis un petit moment maintenant. Liam avait des obligations mais surtout des ordres et se devait avant tout de respecter la loi et les règles civiles obligatoires et importantes pour que ce foutu monde continue de tourner bien rond. John en revanche, n'aurait pas les mêmes obligations que les siennes, même si il se devait de respecter cet ensemble de règles et de lois, John n'était pas obligé de les suivre et les respecter à la lettre, son travail de justicier c'était un peu comme être un hors la loi, même si la police en général ne cherche pas spécialement à l'arrêter, ayant des choses bien plus importantes à faire que de se perdre dans un dossier ou un cas en particulier. Comme un bon officier des forces de l'ordre, il lui expliqua le cas présent, preuves et dossier à l'appui. Cet homme dont parlait les rapports était un homme dangereux qui semblait apprécier le fait de s'en prendre uniquement à des dames, la gente féminine qu'il pouvait soumettre comme bon lui semble. Des dames qui vivaient toutes dans le même quartier résidentiel, et dont la dernière victime serait une de leur voisine.

Liam ne s'attardait pas sur la réaction exagérée de son meilleur ami quand ce dernier semblait troublé et perturbé de savoir que le fameux "boucher" s'en prenait à des personnes du même quartier, pire encore, qu'il s'apprêtait à viser cette fois une maison bien particulière. Ce qui l'inquiéta plus en revanche fût de constater que John comptait bel et bien agir et ce dès maintenant. Comme un brave justicier il se levait, venant dévoiler l'armurerie qu'il dissimulait à travers les murs. La curiosité poussa Liam à le suivre jusque la bas pour y découvrir tout un arsenal de guerre que ses collègues apprécieraient fouiller certainement. Le lieutenant connaissait l'existence même de cette planque mais n'avait jamais osé spécialement demander à son meilleur ami de la découvrir. Cette fois et pour une fois il voyait toutes ses armes, qui avaient une meilleure dégaine et allure que le petit pistolet contenu dans son holster rattaché à sa ceinture.«Tu sais bien ce que je penses de tout ça. Et tu sais bien que mes obligations me force à le garder vivant si je venais à le chopper. Après, l'homme que je suis l'aurais certainement abattu sans regrets ni remords, mais à Game City comme dans le monde entier il y a des lois à respecter. C'est comme ça mec, j'y peux rien.» Il aurait aimé donner l'ordre à Shepard de l'abattre froidement, sans une seconde de pitié, mais il ne pouvait pas, car il était un des membres des forces de l'ordre, un lieutenant même qui se devait de donner une seconde chance même à la pire raclure que ce monde a jamais créé.

Les bras croisés contre son torse, son regard se fit plus dur, sérieux, bordel ce qu'il aimait pas ce regard. Il aurait préféré détendre ses traits, paraître plus plaisantin, attraper John par le bras pour l'emmener dans un bar ou ils auraient pût s'enivrer jusqu'à pas d'heure en se racontant les pires conneries possibles. Il aurait aimé rire de tout cela, et dire que ce dossier n'était qu'une pure invention sienne pour faire chier le mercenaire face à lui, mais il pouvait pas, la vie d'une personne en dépendait, et comme à chaque fois qu'il gère un dossier, Liam serait sérieux, autant que John le serait, lui qui lui avait promit de faire un travail propre voir impeccable pour ne pas lui causer d'ennuis. Il appréciait ce geste et ses propos, venant de John,ça ne l'étonnait que peu en réalité. «J'te fais confiance frérot.»Il soulignait le mot "frérot" qui résumait parfaitement bien leur relation à tout les deux comme John l'avait souligné plus tôt. A défaut de partager le même sang, les deux hommes se complétaient mutuellement, comme deux frères indispensables dans la vie de l'autre. Des frères comme John, il en avait très peu Liam, et aujourd'hui encore, il était particulièrement fier et heureux de pouvoir compter sur ce meilleur ami pour l'aider à accomplir les sales besognes que le commissariat pouvait lui laisser. Il accompagnait ses mots d'une tape sur l'épaule du justicier, se doutant bien que l'heure fatidique du départ approchait.«Alors superman? On y va dans cette maison ou j'te laisse d'abord enfiler tes jolis collants et ta cape de super héros?» Il s'était permit un peu d'humour pour détendre l'atmosphère même si il savait la situation particulièrement dangereuse et qu'ils pouvaient autant l'un que l'autre y laisser des plumes comme un peu dans chaque cas que Liam pouvait gérer. Des meurtriers, des bandits il en avait déjà arrêté pas mal, et heureusement pour lui sans une balafre ou une blessure grave, mais cette fois, les choses seraient un peu plus compliquées pour eux, bien qu'ils resteraient soudés comme les deux doigts de la main.

AVENGEDINCHAINS

_________________
 
Tant pis, un jour ou l'autre, faudra bien sortir du lot.Tant pis, j'ai sur le dos le poids du regard des autres.Tant pis, j'assume mon rôle, certains disent que j'en fais trop.Tant pis, je ferai des fautes, ça prouvera qu'je n'suis qu'un homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Shepard


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/11/1983
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ▌AVENTURES VÉCUES : 186
▌ARRIVÉ(E) LE : 18/01/2018
▌CRÉDITS : Iorbix - Tumblr - Google

MessageSujet: Re: different but bestfriends. | ft john&zoe. Mer 6 Juin 2018 - 12:09



Different but bestfriends Liam E. Warren & John Sheppard

Shepard comprenait parfaitement les enjeux de son frère. Et il n’était pas inconscient, il se doutait bien que ses actions, auront des répercussions sur son ami, et il aimerait éviter les pires. S’il pouvait éviter de tuer pour pas que Liam se retrouver avec quelques soucis, il le fera, voir son frangin en mauvaise posture était hors de question. C’était un bon flic, un homme honnête qui avait du cœur, il ne méritait pas ça. En gros, Warren était un peu aussi le protégé du mercenaire, comme ce dernier l’était du policier. Finissant de charger son fusil d’assaut, son favoris, il attrapa ce dernier par l’épaule en signe de compassion, une façon de dire « Que tout se passera bien, qu’il n’avait aucune raison d’avoir peur, ils l’auront et aucun d’eux n’aura de souci. » Mais le temps pressait, la vie de Zoé était en jeu.

Liam avait par contre un pouvoir magique, celui de vous remonter le moral, de faire passer la pire crise pour de la rigolade avec son humour bien à lui. John en sourit et tapota l’épaule de son ami pour aller chercher « The costume ». Non, pas de collant ni de cape, mais une belle tenue de combat. Un mélange d’armures légères de soldat et de survivant d’un monde poste apocalyptique. Un plastron de cuir noir, renforcer sur les parties centrales par des plaques, bras et jambes protèges par des brassards et jambières en plaques aussi, un vrai chevalier futuriste, qui possédait plusieurs poches pour ranger ce dont il avait besoin. Et bien entendu, le casque, avec vision thermique et micro intégré. Il était fin prêt pour rejoindre le prochain Star Wars. Armant son arme, il se tenait devant Liam, le sourire au visage.

"Allons trouver cette enflure amigo."

John aurait voulu cueillir la cible dès qu’elle aurait mis un pied dans le quartier, positionner sur un toit et tirer avec son fusil de précision dans la jambe. Malheureusement, les choses ne se passèrent pas ainsi. Quand le mercenaire arriva chez son amie, la porte était déjà ouverte. Mince ! Il se mit à injurier dans sa tête, se disant que c’était peut-être déjà trop tard. Non, il devait juste arriver aussi. Il entra donc dans la demeure, fusil d’assaut braquer devant lui, progressant dans la maison comme on lui avait appris durant son service militaire. Il faisait noir, alors il avait son casque sur la tête, ayant allumé la vision nocturne.

Rien, absolument rien. La maison était vide de toute présence. Ce qui n’était pas bon signe. Il vit que quelqu’un avait passé la nuit dans le canapé, mais qu’il fut déplacé. Cela ne pouvait être que Zoé. Au moins, il n’y avait pas de sang, si elle fut attrapée par le boucher, ce dernier n’eut encore le temps d’accomplir sa triste œuvre. C’est alors qu’il entendit du bruit, il y avait du mouvement plus loin. Braquant son arme en direction du bruit, il avança doucement pour finir par se plaquer contre un mur afin de rester dissimuler. Son sang circulait si rapidement, son cœur battait si fort, il avait peur, Zoé devait être encore saine et sauve, mais pour combien de temps ? Il n’avait droit à l’erreur. Respirant un bon coup, cherchant la force et le courage pour parvenir à la sauver, il visa droit dans le passage où il vit à travers sa lunette, une pauvre jeune femme attaché et trainer par un homme masque.

Prenant un minimum son temps, pour éviter toute bavure et maximiser ses chances d’un tir parfait, il pressa la détente. Une détonation résonna partout dans la maison et sans doute dans la rue. Un flash apparu au bout du canon, et le projectile finit frapper sa cible en plein visage. L’agresseur fut toucher, son masque tomba par terre. Il n’était pas mort, mais hurla de douleur, le visage en sang et voulu prendre la fuite. John ne voulait pas le tuer, pour Liam. Il comptait bien le rattraper et le neutraliser, mais avant, il alla rejoindre Zoé et essaya de la calmer.

"Zoé ! Zoé c’est moi ! C’est John ! Tu n’as plus rien à craindre !" Disait-il en retirant son casque.

Il lui arracha le ruban sur sa bouche et avec son couteau, il trancha ses liens, lui rendant maîtresse de ses mouvements. Mais il devait rester prudent, le monstre était encore dans le coin. Une fois libérée, il l’attrapa dans ses bras pour la réconforter et l’aider à tenir le coup, jusqu’à ce que la mission soit remplit de A à Z.

"Ca va allez, tu ne risques plus rien ! Ecoutes, tu dois rester là d’accord ? Je reviens, je vais en finir ! Tiens, garde ça ok ?"

Il laissa à la fille Baker son Beretha, pensant qu’elle en aurait besoin. Il aurait voulu continuer à la sentir près de lui, se rassurer, l’embrasser, sentir son parfum et sa chaleur pour se rassurer aussi de son bien-être. Cependant il n’eut le temps, cette brève embrassade devait s’arrêter, car le mercenaire, devait retrouver l’ordure avant qu’il ne disparaisse.


©️ Justayne

_________________
Nos choix, ont bien plus d'importance qu'on le croit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoe Baker


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:


*
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 01/11/1985
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ▌AVENTURES VÉCUES : 298
▌ARRIVÉ(E) LE : 02/10/2017
▌CRÉDITS : ©cassiopeia
Ton âge : 26ans.
localisation : Certainement à la pharmacie.
emploi : Pharmacienne et heureuse propriétaire de la Pharmacie du Mideel.
humeur : Hésitante.

MessageSujet: Re: different but bestfriends. | ft john&zoe. Mer 6 Juin 2018 - 15:10


John & Liam & Zoé

different but bestfriends.


T'as une belle gueule Zoé. Tellement que la plupart du monde veut te l'arracher. T'es pas comme les autres Zoé, tu l'as jamais été. T'es différente. Tu crois que t'arriveras un jour à te fondre dans la masse, à rentrer dans le même moule que les autres, sauf que tu y arriveras pas, ce moule t'es pas destinée. Ce monde non plus d'ailleurs. Au départ, je pensais qu'il était fou, celui qui m'as demandé de te buter. Je pensais qu'il délirait quand il me parlait de toi, parce que ça tombe sous le sens, t'as pas la gueule d'une héroïne, toi t'es plutôt la victime qu'ont a envie de buter. Tu t'es laissée prendre Zoé, mais alors qu'est-ce qui t'arrives, pourquoi tout semble si facile quand on m'a décrit une femme capable de me foutre un canon sur la tempe et de cacher un couteau dans le dos? T'es faible Zoé et tu sais quoi? Tu vas crever, et ça malheureusement, tu pourras rien faire contre. Tu passeras le bonjour à papa et maman, c'est pas moi qui le dis, c'est l'autre con. Ah et d'ailleurs, il t'embrasses. Ce mec la, il parlait un peu de trop. Ce mec la il se rendait même pas compte que quelque chose se tramait derrière lui, que sous ses longs discours, cette longue tirade, un homme s'apprêterait à lui arracher la peau à coup de fusil.  Alors qu'elle de son côté pensait que l'espoir avait disparu, un coup de feu vint retentir, et très vite il fût suivi par un hurlement accompagné de jolies insultes en tout genre. Il la relâchait, prenait aussitôt la fuite, lâchement en se tenant le visage ensanglanté. Il pensait qu'il pourrait fuir, s'enfuir loin. Il pensait certainement pouvoir retrouver son employeur et lui dire que sa mission était achevée, mais il n'en aurait pas l'occasion. Pour ça, il fallait qu'il s'en sortes, vivant.

Elle gémissait de plus belle, couinait même en continuant de pleurer, ses larmes roulantes de plus belle sur son visage, l'inondant, l'abimant au passage et puis rapidement, l'espoir revint. Quelqu'un s'approchait, elle aurait voulu fuir, à toute enjambée si seulement elle n'était pas attachée, mais cette personne, cette voix chassa toutes ses mauvaises pensées de sa tête. De nouveau elle explosa en un sanglot étouffé par le bâillon sur ses lèvres, morceau ingrat qui finirait rapidement au sol comme les liens qui l'empêchait de bouger jusqu'à présent. Sans attendre, sans réfléchir même, elle s'était précipité dans les bras de son sauveur, la respiration haletante, brève, explosant une dernière fois en laissant cette fois toutes les larmes contenues dans ses iris s'échapper dans un torrent. «John! C'est bien toi John!» Sa voix tremblait, et ses cris de soulagement lui arrachait les cordes vocales. Son corps entier était prit de tremblements d'effroi, la peur dominait, maîtresse de son être tout entier. Et pourtant, elle était si heureuse Zoé de le retrouver, si contente de le sentir tout près d'elle, contre elle, à sentir leurs deux palpitants s'affoler, heureux à la fois de se retrouver et ce malgré la situation. Elle perdait pieds Zoé, elle perdait notion de la réalité , elle s'en foutait de la logique, elle s'en foutait de ce qui était bon ce qui était mauvais, bordel elle était bel et bien vivante et c'est ça le plus important. Elle s'en foutait des barrières et de tout ce qu'elle s'était juré de ne pas faire ou de ne plus faire. John lui avait encore sauvée la vie. John avait été la pour elle, et jouait son rôle de fidèle protecteur dignement. Il ne manquait pas à sa parole et il ne le ferait jamais, elle en était persuadée désormais.

Un ordre lui fût communiqué lors de ses réjouissantes retrouvailles. Il fallait qu'elle reste la, seule, avec pour seule compagnie une arme. Une vraie, qui fonctionne, qui tire des balles à grande vitesse, qui peut tuer quelqu'un. Merde alors tout ça c'était réel finalement. La peur la tétanisait de plus belle mais il fallait qu'elle soit forte, ce n'était pas comme ci cette fois elle irait tuer un sujet en pleine mutation, cette fois aucun virus ni aucune Eveline ne viendrait l'emmerder, juste ce mec, ce psychopathe qui avait cherché à lui nuire. Rapidement, elle acquiesça de plusieurs signes de tête, se montrant plus coopérative et obéissante que les autres fois en venant attraper l'arme entre ses deux mains tremblantes. Il fallait qu'elle soit forte Zoé, juste le temps que les choses se tassent, cela ne prendrait pas tant de temps que ça, et maintenant que John était la, les choses iraient de nouveau bien? Elle espérait, même si une partie d'elle ne pouvait s'empêcher de croire que son bourreau viendrait à bout de cet homme qui avait une place bien particulière dans sa vie. Imaginer que ce couteau de chasse ne se plante dans sa chair, ou même dans son cœur lui était impossible, surtout avec l'artillerie lourde que porter le garçon sur le corps. D'ailleurs, elle n'aurait pas le temps de le questionner la dessus, mais qu'elle artillerie.. Un détail qui reviendrait certainement sur le tapis quand les choses se seront calmées, en attendant, l'échelle de l'inquiétude continuait de grimper, et ce n'est qu'en sentant l'enfant Shepard prêt à prendre la poudre d'escampette pour rattraper son ravisseur qu'elle songea à le retenir.«J'ten supplie. Fais attention. Ce mec est complètement taré.» le supplia t-elle en venant déposer ses deux mains de chaque côté de son visage pour y déposer un baiser non pas sur ses lèvres mais au coin de ses dernières, reculant par la suite d'à peine quelques millimètres sa tête pour croiser à nouveau son regard. «On a des choses à s'dire toi et moi. Alors, s'il te plais. Reviens moi.. Et ne t'inquiète pas pour moi. Je serais prudente.» souffla t-elle sur son visage, les yeux plein de larmes, embrumés par ce surplus d'émotions nouvelles qui la submergeait. Pauvre petite Zoé, il était temps que ce cauchemars s'arrête une bonne fois pour toutes, et qu'une nouvelle vie beaucoup plus agréable et douce ne s'offre à elle. Un petit coin de paradis impénétrable ou elle serait reine et pourrait convier n'importe qui qui serait parvenu à l'apprivoiser, à avoir sa confiance.

AVENGEDINCHAINS

_________________
† And every night she would change herself, stay up late and grow deeper in love.She wanted to love it all,everything and everyone. And how ironic was it, She wanted to save the world, the same world who couldn't even remember her name. before the thunder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam E.Warren


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/08/1987
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ▌AVENTURES VÉCUES : 231
▌ARRIVÉ(E) LE : 31/08/2017
▌CRÉDITS : sweet disaster&tumblr.
Ton âge : 26ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Lieutenant de police.
humeur : Amusé.

MessageSujet: Re: different but bestfriends. | ft john&zoe. Mer 6 Juin 2018 - 15:52


John & Liam

different but bestfriends.


John&Liam c'est un peu comme Laurel&hardy, ou les Men in black. Des super agents, des super héros toujours prêt à sauver le monde, complémentaires l'un de l'autre sans oublier la petite touche d'humour qui va avec, mine de rien c'est très important de l'avoir dans des situations complètement barges comme laquelle ils venaient tout deux de se fourrer. Ce soir, ils arrêteraient un homme portant comme surnom "Le boucher". Un homme qui s'en prenait exclusivement à des femmes et qui bientôt n'aurait que ses yeux pour pleurer en cellule, enfin, du moins, c'est ce que le fils Warren espérait au fond de lui. Il se doutait que John n'hésiterait pas à faire usage de ses armes à feu et de son artillerie de super guerrier pour venir à bout de leur homme, mais il fallait être prudent et intelligent dans cette situation ci. Récupérer le bourreau vivant et l'interroger sur son réseau, sur ses motivations et les raisons pour lesquelles il faisait cela. Il fallait être minutieux, silencieux même pour ne pas effrayer l'homme, mais, inutile de le rappeler à Shepard qui n'était plus un amateur depuis bien longtemps.

Alors, maintenant que leurs choix étaient faits, il ne manquait plus qu'une chose, que le justicier enfile son costume pour pouvoir prendre la route. Non mais sérieusement, il a réellement un costume?«Mec.. bordel t'es sérieux en plus? » Sauf que son accoutrement n'avait rien à voir avec les slips ringards et les collants dix fois trop serrés pour un homme aux parties délicates. La c'était une armure carrément. Le genre d'armure qu'ont trouves en général que dans les BD ou les jeux vidéo. Une main sur le front, Liam en vint à penser que dans l'affaire, ce n'était pas lui le policier mais bien son ami, lui qui n'était armé que d'un simple pistolet et d'une paire de menottes toujours attaché à sa ceinture. Enfin, le boucher n'était pas un commandant d'armée mais bien un individu lambda qu'il pourrait neutraliser avec son maigre flingue, enfin qui sait, peut-être que ce dernier, en voyant l'accoutrement de John serait tenté de faire un combat au sabre laser. Tout était à prévoir en réalité, même une situation humoristique. En y repensant, Liam se dit que c'était la première fois qu'il irait arrêter un type avec son meilleur ami, en général ils ne travaillaient pas ensemble sur le même terrain, tout n'était que collaboration et rien d'autre, sauf que cette fois, ils se retrouveraient devant le même type, tout les deux.

Les voilà d'ailleurs partis, filant à toute allure jusqu'au domicile de cette pauvre victime ou la porte semblait déjà ouverte. Mauvais signe. Le lieutenant s'empressa de retirer de son holster son pistolet, le pointant sur un point précis à l'horizon. Le visage sérieux et inquiet, l'homme suivit dans un premier lieu son fidèle acolyte, espérant ne pas retrouver à nouveau une femme éventrée ou pire encore. Heureusement, aucune trace de sang à l'horizon, juste des souffles, des mots, quelqu'un. La présence d'un individu alerta les deux hommes qui se rapprochèrent dangereusement du lieu ou leur proie se trouvait. Cette proie n'était pas seule, il y avait quelqu'un avec elle, et quelque chose disait à Liam qu'il s'agissait d'une victime. Sans avoir le temps de réfléchir à un plan d'attaque, John dégaina son arme, tirant une balle unique qui vint décrocher un hurlement à sa cible. Un homme. Le boucher. Ce même homme qui s'était enfuit alors que John s'assurerait que la victime n'était pas blessée. Le lieutenant l'avait vu fuir, une main sur le visage, et s'était aussitôt élancé à sa poursuite sans prendre le temps de brandir son insigne. «Police! Arrête toi!» hurla le jeune en finissant bien rapidement par rattraper le fuyard qui n'aurait pas put fuir longtemps au vu de sa blessure au visage. A défaut de l'attraper par le bras pour l'attirer à lui, le policier se contenta de lui bondir dessus pour l'immobiliser au sol, le plaquer avec violence sans émettre ni regrets ni remords. L'homme s'était retrouvé couché sur le ventre, avec le poids de l'aîné Warren sur les fesses quand ce dernier s'était assit sur lui pour attraper ses deux poignets et les tirer en arrière.«Fils de pute.. T'es en état d'arrestation, et j'te conseille de pas trop l'ouvrir sinon j'te met mon poing sur la gueule.» grogna le lieutenant en venant lier les deux poignets de son prisonnier à l'aide de ses menottes. Il l'entendait gémir à son tour, et ça avait quelque chose de plaisant de l'entendre faire, tellement que le lieutenant ne pouvait s'empêcher de mettre un peu plus de poids sur lui. Finalement, il se relevait, attrapait l'homme pour le plaquer au premier mur sur les côtés, histoire de se débarrasser de potentielles armes dont il serait capable de faire usage pour se défaire, voir de tuer ceux qui venaient de nuire à ses petits projets. «J'supposes que te souffler le blabla' comme quoi tu dois garder le silence et te trouver un avocat est inutile? Non? Bon et bien. T'es en état d'arrestation pour meurtres. T'as le droit de garder le silence et vaut mieux pour toi d'ailleurs..Tout ce que tu diras sera retourné contre toi, tu as le droit à un avocat mais si t'as pas les moyens de t'en payer un, un avocat d'office te seras accordé par la cour. Capish'?» Honnêtement, l'avocat lui servirait à rien dans cette situation, toutes les preuves se retournaient contre lui et il irait simplement faire un long séjour en prison pendant que toutes les familles de ses victime et la victime ici présente sera ravie d'apprendre son enfermement. D'ailleurs, en parlant de ça, comment se portait le victime? Liam ne tarderait pas à le savoir, il se doutait bien que John finirait par le rejoindre, en attendant, il attrapait le malotru par les épaules pour le pousser brutalement jusqu'à une chaise présente dans la salle à manger, le temps qu'il puisse appeler ses collègues pour venir chercher l'imbécile mais avant, il voulait s'assurer que John ne risque rien et qu'il ne soit pas présent sur les lieux quand ses collègues arriveraient, à moins qu'il ait le temps de se changer, de cacher ses armes et de faire semblant qu'il n'était que l'ami intime ou un simple voisin de la victime, présent pour elle dans cette situation plus ou moins délicate.

AVENGEDINCHAINS

_________________
 
Tant pis, un jour ou l'autre, faudra bien sortir du lot.Tant pis, j'ai sur le dos le poids du regard des autres.Tant pis, j'assume mon rôle, certains disent que j'en fais trop.Tant pis, je ferai des fautes, ça prouvera qu'je n'suis qu'un homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Shepard


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/11/1983
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ▌AVENTURES VÉCUES : 186
▌ARRIVÉ(E) LE : 18/01/2018
▌CRÉDITS : Iorbix - Tumblr - Google

MessageSujet: Re: different but bestfriends. | ft john&zoe. Sam 9 Juin 2018 - 7:45



Different but bestfriends Liam E. Warren & John Sheppard

Ce fut avec la rage au ventre, que John Shepard partit à la poursuite de l’agresseur de Zoé. Si on lui accordait un instant seul, sans personne pour surveiller, le mercenaire se sentait capable de le massacrer à main nue. Baker n’avait rien eut, elle était saine et sauve, pourtant, elle était terrorisée, apeurée… Et ceci suffisait à pousser le barman dans sa partie la plus sombre, la plus violente. Son sang bouillait, son souffle s’accélérer rapidement, son cœur cognait si fort qu’il risquait d’exploser. Il se devait pourtant de tenir promesse à son vieux frère, mais c’était difficile à tenir, il voulait vraiment l’exterminer. Toucher à un de ses protégés, c’était faire abattre la foudre de Zeus sur soi et pour mille ans.

Fort heureusement, il avait toujours des personnes sur qui compter. Arrivant vers l’arrière de la maison, il tomba sur Liam qui venait de neutraliser le « Boucher. » Il avait un angle de tir, sans même avoir besoin de demander au jeune inspecteur de se pousser, il pourrait abattre le tueur d’un seul coup et ainsi, mettre fin à une longue série de meurtre et venger l’affront fait à Zoé. Mais… Il s’y refusa, laissant la colère retombait. S’il faisait ça, ce serait au tour de Warren d’avoir des ennuis. Le plus important était que ce monstre fut arrêté et il savait que Liam ne le laisserait pas s’échapper aussi facilement.

"J’espère que tu aimes mon cadeau mon pote. J’ai même redécorer sa jolie petite face de rat."

La plaisanterie ne fut que de courte durée que déjà, Shepard se précipitait à l’intérieur de la maison pour rejoindre Zoé. Il retrouva la jeune femme et cette fois-ci, son cœur retrouva la paix totale. Tout était fini, sa belle était saine et sauve, son âme se réjouissait de cette victoire. Sa relation était très mouvementée avec Zoé, avec des hauts et des bas qui la rendait compliquée. Mais cela ne changea en rien sa considération, il tenait à elle et l’aimait d’un amour dépassant celle de la fratrie. Lui reprenant son arme avec délicatesse, il l’attrapa dans ses bras, la serrant fort dans les siens, et l’embrassant tendrement au niveau du coup. Il lâcha même une petite larme ou deux.

Sentir son corps près de lui, sa chaleur et son cœur se cognant contre sa propre poitrine lui procurait un bien fou. C’était la preuve qu’elle était encore en vie. Il aimait tant la presser contre lui, de sentir ce corps fin à la fois délicat et fort contre lui, vouloir même qu’ils restent unis à jamais, une bonne façon de s’assurer qu’elle ne risquerait plus rien et qu’il pourrait mieux la protégée de cette manière. Malheureusement, c’était impossible. Il devait se détacher de sa peau, car le temps lui pressait. S’écartant un peu, il attrapa son visage entre ses mains et plongea son regard dans le siens, s’ouvrant l’un à l’autre grâce à ces fenêtres dévoilant l’âme. Il voudrait rester, mais c’était impossible.

"Je suis désolé, mais je dois déjà partir, je ne dois pas rester là. Le flic dans ton jardin, l’inspecteur Liam Warren tu peux lui faire confiance. Mais, tu ne devras dire à personne que je suis passé cette nuit d’accord ?"

La police laissait en général Shepard tranquille, n’ayant rien d’officiel contre lui. De plus, Liam faisait de son mieux pour le couvrir. Cependant, le mercenaire ne voulait trop lui en imposer. Il savait que si des flics le trouvait sur une scène de crime, il irait directement en prison, même s’il avait accompli un acte héroïque. Et dans pareil cas, il trainerait avec lui son frère, qui serait vue sans doute comme un complice. C’était donc trop dangereux de rester plus longtemps chez Zoé cette nuit. Néanmoins, il ne comptait pas partir comme un voleur et l’abandonner là, à la fin de ce cauchemar.

"Mais je te promet de revenir très vite vers toi. Tu entends ? Je te le promet."

Shepard tenait toujours sa parole. Il comptait bien la revoir, sans doute dans la soirée. Il fallait juste qu’il sorte par la porte de secours, qu’il se change et revienne après le passage de la police et des ambulanciers. Accordant un dernier baisé sur le front de la jeune femme, John s’en alla nettoyer toute trace de son passage. Si on en trouvait une, on penserait de suite à Liam étant venue à temps pour sauver Zoé, ou bien cette dernière s’étant défendu. Mais normalement, on ne devrait plus en trouver. Puis, John disparue dans la nuit noir, laissant la fille Baker entre de bonnes mains et se dépêchant de se préparer pour la retrouver un peu plus tard, même si cela le tardait.


©️ Justayne

_________________
Nos choix, ont bien plus d'importance qu'on le croit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoe Baker


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:


*
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 01/11/1985
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ▌AVENTURES VÉCUES : 298
▌ARRIVÉ(E) LE : 02/10/2017
▌CRÉDITS : ©cassiopeia
Ton âge : 26ans.
localisation : Certainement à la pharmacie.
emploi : Pharmacienne et heureuse propriétaire de la Pharmacie du Mideel.
humeur : Hésitante.

MessageSujet: Re: different but bestfriends. | ft john&zoe. Sam 9 Juin 2018 - 15:47


John & Liam & Zoé

different but bestfriends.


Et le cauchemars prit vie. Ce cauchemars était effroyable, terriblement effrayant et pour la première fois depuis son arrivée à Game City, elle s'était demandée, Zoé, si elle s'en sortirait indemne. Le cauchemars recommençait, et ce dès l'instant ou cet homme, ce parfait inconnu posait ses mains sales et poisseuses sur son corps. Elle se rappelait de ce jour ou elle avait été retenue captive de Lucas Baker, son propre frère. Ce jour la, elle n'était pas seule, il y avait Mia Winters avec elle. C'était le bon moyen qu'il avait choisi pour attirer Ethan Winters, le mari de la demoiselle en détresse, dans ses filets et il y était parvenu. Des souvenirs de cette ancienne vie lui revint en masse, et de nouveaux les rires cinglants de ses deux parents ayant perdus toute raison se mirent à résonner dans sa petite tête. Son souffle lui fût ôté, elle sentit son cœur vaciller, et l'envie de vomir la prendre. Sa tête était douloureuse, terriblement douloureuse et pourtant, elle tenait bon, pour lui.

Son super héros. il avait surgit de l'ombre, héroïquement pour la blottir fermement dans ses bras viriles. Elle s'était accroché à lui aussi fort que possible, elle aurait aimé le garder auprès d'elle, se rassurer, obtenir tout le réconfort du monde face à cette épreuve qu'elle venait de vivre, mais elle ne pouvait pas, elle n'en aurait pas l'occasion. John lui confia une arme à feu, puis des instructions avant de disparaître aussi vite de son champ de vision pour accomplir une dernière et sale besogne qui était d'empêcher ce meurtrier de nuire d'avantage à autrui. Doucement, elle se releva, gardant l'arme au plus près d'elle, prête à presser la gâchette si ce fou à lier revenait à elle. Bordel.Bordel.Bordel. La peur la tétanisait. Elle aurait voulu sortir d'ici mais désobéir à John n'était pas dans ses projets, malgré tout, un bruit vint la pousser à sortir de sa planque pour regagner l'intérieur de la maison et plus particulièrement le salon et salle à manger. Une chaise manquait à l'appel mais de ce détail, elle n'en fit pas attention. Au bout de quelques minutes, John lui revint enfin. Son petit cœur se souleva à nouveau, battant à tout rompre en le sachant bien vivant, contre elle.

L'arme lui fût ôtée de ses mains, et ce fût de nouveau un grand soulagement pour elle de ne pas avoir à l'utiliser pour tuer quiconque.«Tu n'as rien? Dis moi que tu n'es pas blessé...» souffla t-elle d'une voix brisée par l'émotion en sentant ce corps viril contre le sien. Non John était en parfaite forme, et sentir son palpitant contre le sien ne fit que le lui prouver. Face à ce cauchemars, elle ne pût finalement s'empêcher de pleurer. Pourtant, elle avait toujours lutté contre cela, ne jamais montrer ses émotions c'est ce qu'elle voulait, pour ne pas paraître faible aux yeux du monde. Elle voulait que le monde entier la perçoit comme cette femme forte qu'elle a toujours été et ce même face à Eveline. Elle voulait que John la voit comme ça, qu'il ne la fuit pas en voyant ses faiblesses, mais la douleur aujourd'hui était bien trop forte, lancinante pour qu'elle ne sache la dissimuler d'avantage. Ses deux mains se posaient sur le dos robuste du garçon alors qu'elle déposait sa tête contre son épaule après qu'il ait prit soin de déposer un baiser sur son cou pour s'assurer qu'elle était sauve désormais. C'était si bon de le sentir contre elle, de pouvoir respirer son parfum, d'entendre son souffle, de le savoir vivant. Elle aurait aimé pouvoir rester ainsi durant des heures entières, si John n'aurait pas eu à partir.

Elle lâcha un petit hoquet de surprise quand il vint poser ses deux mains de chaque côté de son visage pour s'adresser à elle, mais encore une fois elle l'écouterait, attentivement, docilement presque. Il lui parlait d'un officier de police, d'un lieutenant même, un certain Liam Warren qui se trouvait dehors, dans son jardin. Il lui disait qu'il devait s'en aller. Déjà? Et qu'en plus de cela, elle ne devait parler à personne de sa présence en ses lieux ce soir. Bêtement elle acquiesçait sans avoir véritablement le temps de lui poser toutes ses questions qui lui venait en tête. John partit en lui promettant de revenir. Il reviendrait, elle en était persuadée. Il reviendrait, n'est-ce pas? Il n'aurait pas l'occasion d'en dire d'avantage que les sirènes des voitures de police l'en empêcha. John partit, comme un voleur, dans l'ombre couvert par celle qui l'aimait, et ce fameux lieutenant de police se trouvant à l'extérieur. Silencieusement, la brune avança jusqu'à la fenêtre menant à l'extérieur, elle y poussa lentement les rideaux pour apercevoir la scène qui s'y tramait. Les lumières émises par les voitures lui donnaient mal au crâne. Dos à elle son agresseur fut emporté, malmené à l'arrière d'un de ses véhicules. Il était parti et se trouvait désormais entre les mains de la justice. Un grand soulagement qui pourtant lui fit craindre l'avenir. Et si cet homme n'était pas seul? Et si quelque chose de plus grave se tramait derrière tout ça? qui était cet homme et pour qui oeuvrait-il, si pour quelqu'un il oeuvrait? Confuse, la brune se dirigea cette fois jusqu'à la porte d'entrée quand le fameux Liam Warren vint frapper à deux coups pour lui faire face.

Cet homme la, l'invita à la suivre, non pas pour être emmenée au commissariat mais bien jusqu'à l'hôpital pour y subir quelques examens obligatoires afin de s'assurer qu'elle n'ait rien. C'était une mesure, quelque chose qu'elle ne pouvait refuser malgré sa phobie pour ce genre d'endroit qui lui rappelait de trop mauvais souvenirs. Malgré tout, elle irait, parce que c'est ce que John voudrait pour elle, il voudrait qu'elle soit en sécurité, quelque part ou des gens pourraient prendre soin d'elle. C'est dans un certain mutisme qu'elle fut conduite jusqu'à l'hôpital, puis jusqu'à une chambre, aux murs blancs, le genre de blanc qui vous arrache la rétine. Vêtue comme la plupart des patients présents au sein même de l'établissement, elle resta longtemps assise sur ce lit, à attendre qu'un médecin puisse venir la voir pour lui assurer que tout allait bien pour elle et qu'elle était libre désormais. A l'extérieur, il y avait le lieutenant Warren, un ami de John parait-il, un bon gars qui s'occuperait de prévenir le justicier de l'arrivée de sa protégée au sein de l'établissement.

AVENGEDINCHAINS

_________________
† And every night she would change herself, stay up late and grow deeper in love.She wanted to love it all,everything and everyone. And how ironic was it, She wanted to save the world, the same world who couldn't even remember her name. before the thunder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Shepard


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/11/1983
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ▌AVENTURES VÉCUES : 186
▌ARRIVÉ(E) LE : 18/01/2018
▌CRÉDITS : Iorbix - Tumblr - Google

MessageSujet: Re: different but bestfriends. | ft john&zoe. Dim 10 Juin 2018 - 17:00



Different but bestfriends Liam E. Warren & John Sheppard

Aussi rapide que l’éclair, John était retourné chez lui, pour y abandonner son armure de combat et la remplacer par quelque chose de plus passe-partout. Une veste en cuir, un vieux jean et un haut un peu froissé. Il n’avait plus rien du guerrier qu’il était il y a quelques secondes, on pouvait juste le prendre pour un badboy ou un gars qui allait boire un coup entre potes. Mais aller dans un bar n’était pas dans ses projets. Fermant derrière lui, il fonça dans une boutique particulière, avant de rejoindre l’hôpital. Malgré que le grand méchant soit à présent derrière les barreaux, Shepard n’était pas plus tranquille. Il avait peur des conséquences sur Zoé. Allait-elle devenir pour de bon folle ? Ou vivrait avec un traumatisme physique et mental à vie ? Il l’ignorait pour le moment et espérait qu’il n’en était rien.

Traversant les longs couloirs blancs de l’institut, il trouva la chambre de son amie. Respirant un bon coup, il se préparait à la revoir. Tout pouvait arriver, voir une Zoé dans le coma, ou bien hystérique, amnésique, blessé, en pleure, en colère… Ne voulant peut-être même plus le revoir… Il envisageait tous les scénarios, et cela le bloqua un instant à aller la voir. Mais il avait si peur pour elle, que le mercenaire affronta sa peur anticipée en tocante et franchissant le seuil de la porte. Le barman ne put s’empêcher de sourire en voyant la pharmacienne allongeait dans son lit blanc, visiblement en bonne santé.

"Coucou, comment tu te sens ?"

Prenant le risque, John s’approcha du lit de Zoé, refermant la porte derrière lui. A mi-chemin, il s’arrêta et dévoila ce qu’il était aller chercher à la boutique plus loin. Un bouquet de fleur fut montré, comportant plusieurs fleurs différentes, tant que ce soit la couleur ou la variété, c’était un curieux petit jardin florale tenant dans une seule poignée. Il chercha un endroit où le poser, mais ne trouva qu’un pot n’ayant lus beaucoup d’eau pour l’arranger.

"Je… Je ne connaissais pas ta fleure préférée, même si tu en as une. Alors j’ai pioché un peu partout, désolé."

Une fois le cadeau bien installé à côté du lit, il vint s’assoir dessus, une jambe poser sur l’autre, plongeant son regard dans celui de la fille Baker. Il était réellement rassuré de voir sa protégée saine et sauve. S’il était arrivé ne serait-ce que dix secondes plus tard, ce ne serait pas dans un lit d’hôpital qu’elle serait, mais dans un de la morgue. Rien que de l’envisageait, Shepard eut des frissons tout le corps. Il en devait une à Liam, son ami avait bien fait d’être passer le voir, car sinon, il ne serait même pas venu chez le belle Zoé pour la sauver. Le destin était de leur côté. Avec sa main, il caressa le visage de sa meilleure amie, le regard remplir de tendresse.

"Pardonne moi, de ne pas être venue plutôt."

John ne pouvait pas s’empêcher de s’en vouloir. Même si Liam l’avait prévenue assez vite, il avait l’impression de ne pas être assez dépêcher. Il avait pourtant couru, prix son moyen de locomotion le plus rapide. Et pourtant, il se répétait qu’il aurait pus gagner quelques secondes de plus, quelques minutes même, s’il avait fait ceci, ou pas fait cela. Et même s’il avait blessé et mit hors d’état de nuire l’agresseur, et sauver la vie de Zoé, il se voyait nul comme protecteur. On avait touché à la fille Baker, elle était sous le choc, pour lui, cela sonnait presque comme un échec.

Encore, quand c’était avec des compagnons de combat, on pouvait se dire que c’était le prix de la guerre, tant qu’ils restaient en vie, c’était le principal. Mais là, il s’agissait d’une civile, une fille innocente prise au jeu d’un sadique pervers. Un être qui n’avait à rencontrer l’horreur, ni de la guerre, ni de la folie humaine. Et pourtant, pourtant, même si Zoé en avait fait l’expérience avec cette histoire de virus dans sa famille, Shepard s’était promit que plus jamais, elle n’aurait à revivre ça, que la peur lui deviendrait étrangère, qu’aucun mal ne lui tomberait dessus.

Un échec critique… Car sinon, Zoé ne se trouverait pas là, devant lui. Dans un lit d’hôpital ayant une nouvelle inspiration pour ses cauchemars.


©️ Justayne

_________________
Nos choix, ont bien plus d'importance qu'on le croit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoe Baker


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:


*
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 01/11/1985
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ▌AVENTURES VÉCUES : 298
▌ARRIVÉ(E) LE : 02/10/2017
▌CRÉDITS : ©cassiopeia
Ton âge : 26ans.
localisation : Certainement à la pharmacie.
emploi : Pharmacienne et heureuse propriétaire de la Pharmacie du Mideel.
humeur : Hésitante.

MessageSujet: Re: different but bestfriends. | ft john&zoe. Mer 13 Juin 2018 - 15:00


John & Liam & Zoé

different but bestfriends.


Les aiguilles défilaient sur l'horloge sans qu'aucun médecin ne daigne franchir la porte de sa chambre d'hôpital pour la rassurer sur son état de santé. En soit, elle savait bien que mis à part des séquelles psychologiques, rien ni personne n'avait sût l'atteindre physiquement, pas même cet homme, ce psychopathe qui avait cherché à lui nuire et ce n'est pas le lieutenant Warren qui l'aurait éclairé à ce sujet. Il avait préféré conserver le silence, un mutisme pesant, le temps que lui même fasse la lumière sur ce dossier tragique. C'est avec professionnalisme qu'il escorta la brunette jusqu'à l'hôpital, et pour ça, elle lui serait éternellement reconnaissante, même si ce genre d'endroit ne lui plaisait pas, c'était une mesure, une obligation. C'est en soupirant qu'elle vint s'allonger sur son lit avant que quelqu'un ne vient frapper à sa porte avant d'entrer à l'intérieur de la pièce.

Automatiquement, son regard se levait sur la personne qui serait sur son champ de vision et qu'elle agréable surprise elle eut lorsqu'elle le vit lui, son supér héros. Un sourire faiblard sur les lèvres elle se redressa, histoire de lui faire un peu de place à lui et ce magnifique bouquet de fleurs qu'il avait prit soin d'emporter avec lui. Un bouquet de fleurs? Sérieusement? Jamais aucun homme ne lui en avait offert jusqu'à présent, pas même Leon d'ailleurs et même si ce dernier était composé de tout et n'importe quoi, elle restait touchée par l'attention. Ce bouquet était unique, composé par cet homme qui faisait battre son cœur avec fureur et rien d'autre n'avait autant de valeur à ses yeux que ça. «Tu n'étais pas obligé mais je dois avouer que ce bouquet est très beau, Merci.» Préféra t-elle souffler plutôt que de répondre sur son état de santé. Est-ce qu'elle allait bien? Pas spécialement, disons qu'elle avait connu de meilleurs jours que celui ci.

John s'installait, à ses côtés, il levait sa main sur son visage pour le caresser d'une extrême lenteur, douceur même, le regard triste, déçu de lui même, mais il n'avait pas à l'être. Cet homme venait de lui sauver la vie et peu importe ce qu'elle avait pût vivre juste avant, le principal étant qu'elle se trouvait à ses côtés aujourd'hui, saine et sauve, en vie. Ses iris se plongeaient dans les siennes, cherchant à le rassurer au maximum afin qu'il laisse ce voile de tristesse s'échapper pour laisser la quiétude prendre possession de son être tout entier. «Arrête de t'excuser John s'il te plais. Tu es venu, tu m'as sauvé et c'est le principal. Sans toi, je ne sais pas ou je serais à l'heure actuelle, cela devrais te conforter non?» Souffla t-elle en gardant son regard figé dans le sien, lui qui commençait à s'embrumer, à s'humidifier sous l'émotion. Elle n'avait pas encore eu le temps de réaliser ce qui s'était passé, ni celui de craquer, de laisser toute cette angoisse, cette peur s'évacuer d'elle. Elle avait besoin que quelqu'un lui dises que tout allait bien désormais et qu'elle ne courrait aucun danger. Non. Elle était encore en danger, quelqu'un lui voulait du mal, quelqu'un dans cette foutue ville cherchait à l'atteindre, pour qui sait peut-être la tuer, sans qu'elle ne sache qui. Le cauchemars continuait, de la Louisianne jusqu'à Game City, le cauchemars n'a jamais cessé d'exister, il attendait juste le moment propice pour ressurgir de l'ombre et lui foutre cette bonne claque au visage.Non Zoé, tu ne seras jamais tranquille, jamais. «C'est moi qui devrais m'excuser, parce que depuis qu'ont s'est rencontrés, je n'ais fais que t'apporter des ennuis.» Sa voix tremblait sous l'émotion, sur cette réalité dure à encaisser, dure à supporter. Elle avait mal au fond de sa poitrine, à l'idée que John ait pût mettre sa vie en danger pour elle, et si la il avait sût survivre, serait-ce le cas à l'avenir? «Je refuse qu'il t'arrives quoi que ce soit John.. Pas à toi.» Avoua t-elle ouvertement en sentant cette émotion la submerger sans qu'aucune larme ne daigne en ressortir. A travers ses mots, elle lui avait fait comprendre la valeur qu'il avait à ses yeux. John était bien plus précieux que n'importe qui à Game City, un ami, un meilleur ami, un frère, un tout. Le genre d'être qui nous marque à tout jamais et que pour rien au monde nous souhaiterions perdre. Cet homme lui était précieux, et même si leur situation était plus ou moins complexe voir houleuse, elle l'aimait, terriblement, et serait prête à tout pour le préserver, à tout.

AVENGEDINCHAINS

_________________
† And every night she would change herself, stay up late and grow deeper in love.She wanted to love it all,everything and everyone. And how ironic was it, She wanted to save the world, the same world who couldn't even remember her name. before the thunder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Shepard


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/11/1983
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ▌AVENTURES VÉCUES : 186
▌ARRIVÉ(E) LE : 18/01/2018
▌CRÉDITS : Iorbix - Tumblr - Google

MessageSujet: Re: different but bestfriends. | ft john&zoe. Jeu 14 Juin 2018 - 9:13



Different but bestfriends Liam E. Warren & Zoé Baker

Voilà de quoi rassurer le mercenaire, la fille Baker aimait tout de même ce bouquet chimérique. John pouvait être un homme charmant, romantique etc. Mais des fois il se prenait vraiment comme un manche. Mais n’est-ce pas cela qui faisait son charme ? Le côté à la fois enjôleur et innocent qui faisait fondre le cœur de ses dames ? Trêve de plaisanterie, Shepard n’était pas là pour dragueur une belle minette avec son vieux frère Liam, il était là pour s’occuper de Zoé. Il n’y avait plus qu’elle qui comptait, c’était sérieux. La pharmacienne avait manqué de peu de se faire tuer, et porterait ce traumatisme à vie. Donc Shepard comptait bien la soutenir jusqu’au bout, contre vent et marais, se promettant que la prochaine fois, il agirait plus vite, même s’il espérait qu’il n’y aurait pas de prochaine fois.

Et à ce propos, même les dires réconfortant de la belle Zoé, ne purent apporter le réconfort escompté. Il se sentait quand même coupable, et même s’il ne connaissait pas l’agresseur de ce soir, John ne se rendait compte que maintenant, qu’en prenant sous son aile la fille Baker, il l’exposait à un monde de danger. Bien que John avait la cote auprès de pas mal de monde, notamment auprès de truand, sa liste d’ennemis était aussi longue que son bras. Des gars voulant vengeance, des vrais rancuniers à mort, qui n’hésiteraient pas à tuer leur propre famille pour arriver à leur fin. Et s’ils venaient à apprendre l’existence de Zoé, ils ne se retiendraient certainement pas, à s’en prendre à elle pour l’atteindre. De quoi finir paranoïaque, voir violent et sombre, ce que se refusait le barman.

"Que dois-je dire. Je ne suis pas un sain. J’ai des casseroles salles derrière moi, un vrai bazar. Et j’ai peur que tu en paye le prix aussi."

Il serait finalement plus juste et logique, de prendre ses distances. Enfin peut-être. Si la vie de John Shepard était aussi dangereuse, il serait donc inconscient de mener cette pauvre jeune femme dans ce monde de violence et de vices. Si le mercenaire voulait la protégée, ne désirant que son bien, ce serait un choix judicieux. Cependant, John ne le voulait pas. Ses relations positives, se comptaient sur les doigts de la main, une main amputer de plusieurs doigts. Il lui arrivait parfois de croire qu’il allait sombrer, devenir le monstre qu’il redoutait. Il n’agissait que pour le bien de tous, pourtant, il sentait que la corruption en lui, gagnait peu à peu du terrain. S’il n’y avait pas Liam depuis tout ce temps, Shepard aurait succomber depuis longtemps. Et maintenant, il y avait Zoé. Un phare, une lumière vive qui chassait ses ténèbres. Sa présence lui faisait le plus grand bien, le rassurer, l’aider à continuer à se battre. Il ne pouvait donc, lui demander de s’en aller, même pour son bien. Il le refusait.

C’est alors que la fille Baker prononça ces mots «Je refuse qu'il t'arrives quoi que ce soit John.. Pas à toi.» Des paroles fortes, qui le transpercèrent au niveau du cœur. Presque personne ne lui avait dit quelque chose de la sorte. Liam oui, bien entendu, mais rare étaient ceux, se souciant de lui. Jon n’était qu’une paire de gros bras, un bagarreur, celui qui risquait sa vie tous les jours. Alors, entendre qu’on tenait à lui, était plaisant. Il savait que Zoé était sérieuse, qu’elle pesait chacun de ses mots. Son visage commença même à devenir rouge, marrant sur le mercenaire.

"Je ne veux pas non plus, qu’il t’arrive quelque chose. Si cela arrivait je… Je ne me pardonnerais jamais."

Et là, touchant légèrement son visage, il vint lui déposer un léger baiser sur la commissure de ses lèvres, avant de l’attraper dans ses bras. Zoé n’était pas qu’une simple amie, ni même sa meilleure amie. Une sœur ? Plus que ça. Mais même ignorant ce qu’il ressentait, l’ancien soldat de l’espace, se laissa dévorer par ce sentiment, continuant à serrer fort la jeune femme dans ses bras virils, ne voulant plus la relâcher. Sa présence le rassurait, sa chaleur et son parfum également. Il aimait tout chez-elle et pouvait s’enivrait tous les jours comme une drogue.

Oui, si Zoé venait à disparaitre, John ne le supporterait pas. Il ignorait ce qui allait lui arriver, mais il était prêt à parier que ce ne sera pas jolie. Qu’il deviendrait une chose horrible, tellement effroyable que même Warren ne pourrait rien faire pour le sauver…


©️ Justayne

_________________
Nos choix, ont bien plus d'importance qu'on le croit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoe Baker


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:


*
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 01/11/1985
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ▌AVENTURES VÉCUES : 298
▌ARRIVÉ(E) LE : 02/10/2017
▌CRÉDITS : ©cassiopeia
Ton âge : 26ans.
localisation : Certainement à la pharmacie.
emploi : Pharmacienne et heureuse propriétaire de la Pharmacie du Mideel.
humeur : Hésitante.

MessageSujet: Re: different but bestfriends. | ft john&zoe. Lun 18 Juin 2018 - 14:24


John & Liam & Zoé

different but bestfriends.


Les choses ont prit un bien drôle de tournant dans sa vie. Les hallucinations et les mirages d'Eveline ont laissées place à la dure réalité de la vie. Elle n'est pas toujours belle ni toujours rose cette vie, et pour Zoe Baker, ça n'a jamais été le cas. Le ciel d'un bleu éclatant, le soleil chaud et réconfortant n'existe pas dans son monde, ils ont laissés place aux nuages gris et à la pluie constante. Un ciel noir, ténébreux, chaotique et pourtant, elle en rêve de ce ciel bleu, de voir cette jolie lumière chaleureuse qui la préserverait de tout, qui la mettrait à l'abri. Les abominations biochimiques n'existaient plus et heureusement d'ailleurs, bien que pourtant d'autres créatures plus effroyables que ses dernières cherchaient à tout prit à l'atteindre, pour qui sait, s'emparer de son âme impunément, la violer sauvagement, la détruire complètement. Dans cette chute vertigineuse, l'enfant baker refusait d'y emmener John avec elle, il ne méritait pas cela, et le fait qu'il avait manqué de perdre la vie aujourd'hui en la sauvant ne faisait que lui rappeler qu'elle n'était pas une si bonne fréquentation que ça. Elle n'a pas le droit au bonheur Zoé, c'est comme ça. Le petit quotidien et la petite vie bien rangée ce n'est pas pour elle, et malheureusement aujourd'hui, bien des hommes ne cherchent que cela. Il suffit que vous êtes différentes des autres pour être prise pour une folle, mais John, lui, ne semblait pas non plus blanc comme neige. Lui aussi avait certainement un passé bien houleux, lui aussi avait ses problèmes. «Je penses que ça doit pas être pire que ce que tu as vécu de ma faute il y a quelques heures.» Et pourtant, qui sait. Peut-être que cet agresseur était un homme qui connaissait bien John Shepard, qui avait apprit à l'étudier, à obtenir des pistes dont l'une d'elle l'avait mené à Zoé. Mais non.. Il y a cette phrase que son agresseur lui avait dit qui restait en elle. Il avait parlé de son frère, Lucas? Lucas Baker? Il était vivant? C'est un mystère qu'elle tentera d'élucider un peu plus tard. En attendant, elle avait besoin de repos, et la présence de John à ses côtés sembla sérieusement l'apaiser.

Cet homme qu'elle aimait tant, qui parvenait tant à l'émouvoir, elle qui suppliait le ciel que rien ne lui arrive de sa faute. Son regard planté dans le sien, elle s'attendait à ce qu'il prenne la fuite, pensant au final que l'unique solution à leurs malheurs serait de ne plus se fréquenter, mais ce n'était pas le cas. John restait la, à ses côtés. Il posait furtivement sa bouche sur le coin de ses lèvres et ce simple contact presque anodin la fit frémir. C'était un pas de plus dans leur relation, un contact qu'elle n'avait pas été forcée d'aller chercher par elle même, cela venait de John et c'était encore plus appréciable. Ses maigres bras entouraient sa taille, et ses deux mains, elles, se posèrent sur son dos musclé pour le serrer aussi fort que possible. De nouveau ce parfum vint envahir ses sens, les perturber, les chambouler du tout au tout. L'odeur de John avait cet effet la sur elle, elle était délicieuse, délicate, enivrante. «Est-ce que je peux dormir chez toi cette nuit?» Souffla t-elle d'une voix éreintée, presque triste alors que son visage et plus particulièrement son oreille droite se concentrait elle sur les battements de cœur fougueux du barman. Pour éviter les malentendus ou quoi que ce soit d'autre, elle prit soin de relever la tête pour croiser son regard, son visage à quelques millimètres du sien. «Le canapé, la baignoire, même la niche d'un chien serait un havre de paix pour moi ce soir.» C'était une manière pour elle de lui dire que si il craignait qu'elle dort avec lui dans le lit, elle pouvait très bien se contenter d'autre chose, c'est qu'elle ne voudrait pas mettre le garçon mal à l'aise, bien au contraire, son but était tout autre, bien qu'au fond d'elle, une infime partie d'elle rêvait de s'endormir à ses côtés une fois que le médecin lui aurait accordée sa sortie.

Durant plusieurs longues secondes elle l'observait, gardant son délicieux regard dans le sien alors qu'elle attendait une réponse. Plus elle le regardait et plus elle s'était sentie de nouveau attirée par lui, et principalement par ses lèvres, mais elle n'oserait faire quoi que ce soit de regrettable et se retint de ne pas laisser son impulsivité ou le fait d'avoir été chamboulée par cette attaque de ce soir nuire à sa relation avec John. L'homme était drôlement complexe et Zoé avait apprit à faire attention avec lui histoire de ne pas trop le brusquer ou de commettre l'irréparable, la encore, elle restait immobile, sage, un peu trop d'ailleurs.

AVENGEDINCHAINS

_________________
† And every night she would change herself, stay up late and grow deeper in love.She wanted to love it all,everything and everyone. And how ironic was it, She wanted to save the world, the same world who couldn't even remember her name. before the thunder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Shepard


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/11/1983
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ▌AVENTURES VÉCUES : 186
▌ARRIVÉ(E) LE : 18/01/2018
▌CRÉDITS : Iorbix - Tumblr - Google

MessageSujet: Re: different but bestfriends. | ft john&zoe. Lun 18 Juin 2018 - 16:52



Different but bestfriends Liam E. Warren & Zoé Baker

Si seulement Zoé savait. D’ailleurs, John lui avait mentionné, il lui semblait son passé militaire. De quoi transformer un homme, sans oublier ses origines orphelines. Et que dire de sa nouvelle vie de mercenaire. Le danger était un ami loyal envers John, bien plus qu’avec Liam. Fréquenter le barman, c’était fréquenter cet ami sadique, qui prenait plaisir à torturer, voir à tuer. Combien d’ennemis encore actif, Shepard en comptait ? Trop pour s’en souvenir, des visages qui venaient et partaient, aussi vite que leur nom. Celui qui avait agresser Zoé lui était par contre inconnu. Toutefois, il faisait dès à présent partie de sa liste noire, Shepard en fit une affaire personnelle. Ils ne se connaissaient pas, mais le mercenaire comptait bien le lui faire payer. Comme à tous ceux ayant dû subir le courroux du justicier hors-la-loi.

Mais pour l’heure, John ne pensait pas à la chasse et à la vengeance. Il tenait contre lui ce corps délicat et fin, sentant bien sa chaleur contre son torse, sa chevelure qui caressait son menton, son souffle qui fit frémir les poils sur son corps. Les embrassades de Zoé Baker devenaient comme une drogue pour lui, il en avait besoin. C’était la preuve qu’elle était en vie. Son ancre dans ce monde noir et corrompu. Shepard avait peur de perdre pied ici, et même s’il ignorait encore que Zoé venait d’ailleurs, elle demeurait son repère, celle qui le protégeait de la folie. Alors, la belle lui souffla son désir de dormir chez lui, chez celui qui était son protecteur et ami, chez qui, elle pouvait se sentir en sécurité. John contempla alors son visage, lui souriant, et effleurant son front de ses lèvres.

"Tu ne serais pas mieux dans un lit ?"

Hors de question du canapé ou de la baignoire. Après tout ce qu’elle venait de vivre, la pharmacienne méritait un meilleur confort pour surmonter ce traumatisme. Shepard comptait bien être au petit soin pour elle. Le chevalier servant, lui apportant tout sur un plateau d’argent. Et aussi, il voulait la savoir près de lui, le barman ne supportait plus l’idée de la savoir loin et en danger, elle devait donc demeurer sous sa surveillance. Peut-être devenait-il un tantinet paranoïaque, mais il voulait bâtir un fort au tour d’elle, et la servir comme une princesse. Chaque seconde qui passait, son ressentit envers elle grandissait, au point où il ne savait plus où donner de la tête. Cette soirée les avait tous deux transformés.

Il chercha encore les mots pour la réconforter, la rassurer. Elle avait peur de lui apporter du danger, alors que cet homme, ne représentait rien comparer à ses ennemis. Pourtant, il voulut se taire. Pourquoi ? Car il ne désirait pas lui dire qui, il était. Un homme sortant d’un jeu vidéo, qui gagner sa vie en tuant et maltraitant des gens. Un héros devenu mercenaire. Que penserait-elle de lui alors ? Aurait-elle peur de cette brute épaisse de John Shepard ? Cet homme avait les mains couvertes de sang. On pourrait dire que c’étaient des pourritures de la pire espèce, néanmoins, c’était tout de même des meurtres. Alors, il préféra rester léger dans ses propos.

"Zoé… Je serais toujours là pour te protéger. Le danger, ça ne me fait pas peur, je suis né avec. Crois moi, quoi qu’il puisse se passer, je l’affronterais avec toi."

Shepard avait affronté des esclavagistes, des Geths, des savants fous, des zombis, des rebelles, des assassins, Cerberus, et des Moissonneurs. Il avait l’impression d’avoir tout vue, tout affronter. Donc, si quelqu’un en voulait à la fille Baker, John serait qui. Comme dans Taken, « Je vous chercherai, je vous trouverai et je vous tuerai. » Voilà ce que risquait ceux osant toucher à un de ses protégés. Aucune exception, le sang coulera. Il fallait juste que Zoé n’assite pas à la scène, au risque qu’elle soit marquée à vie, et qu’au final, John l’est enfoncer dans les ténèbres. Et Liam… Si son vieux frère le voyait faire aussi, il n’aurait aucun moyen pour le couvrir ou sauver son âme. Si John devait s’en occuper, il devrait être seul, ou avec quelqu’un qui ne lui poserait pas de problème.

Alors, son regard devint plus grave, aussi sombre que la nuit. Il comptait bien commencer maintenant, à présent qu’il était sûr que Zoé était saine et sauve.

"Dis-moi tout ce que tu sais. Tu le connais ? Tu sais pourquoi il t’en voulait ? Et sinon, sais-tu s’il est seul ?"

Un peu brusque comme demande, mais John ne voulait que son bien. Et si Zoé serait dans l’incapacité de lui répondre, ce n’était pas grave. John la réconfortera une fois de plus, avant d’aller faire un petit tour au commissariat.


©️ Justayne

_________________
Nos choix, ont bien plus d'importance qu'on le croit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: different but bestfriends. | ft john&zoe.

Revenir en haut Aller en bas
 

different but bestfriends. | ft john&zoe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Is Starvation Contagious? By John Maxwell
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» John Cena
» John Lewis accuse Mc Cain d'attiser la haine contre Obama

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game City :: Game City :: Azuria Avenue :: Hôpital-