AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 (joe') + Laisse-moi devenir ton super-héros.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zoe Baker


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:


*
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 01/11/1985
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ▌AVENTURES VÉCUES : 277
▌ARRIVÉ(E) LE : 02/10/2017
▌CRÉDITS : ©cassiopeia
Ton âge : 26ans.
localisation : Certainement à la pharmacie.
emploi : Pharmacienne et heureuse propriétaire de la Pharmacie du Mideel.
humeur : Hésitante.

MessageSujet: (joe') + Laisse-moi devenir ton super-héros. Mar 1 Mai - 14:47



Laisse moi devenir ton super héros.
“Cette femme-là je n'arrive pas à l'oublier et pourtant j'en ai connu plein d'autres, de toutes origines, que des canons sciés mais celle-là, elle m'a ensorcelé. On m'avait pourtant dit de me méfier,c'est la seule avec qui faut pas jouer.”


Il était l'heure.  Ce soir, elle ne serait pas seule Zoe. Ce soir, elle irait dîner en charmante compagnie et cela faisait bien longtemps que ça n'avait plus été le cas. Elle avait déjà pût sortir au restaurant, une fois ou deux avec Léon mais aucune de ses soirées ne seraient comme ce soir. Ce soir, elle était avec John Shepard, le propriétaire du Normandy, qui aurait crû qu'elle lui aurait pardonné après ce qu'il lui avait fait subir. Cet homme, elle avait un mal fou à le cerner, tantôt enjôleur et confiant, tantôt peureux et distant. Pour elle, il demeurait une énigme qu'elle était impatiente de résoudre, et peut-être même qu'elle y parviendrait ce soir. La jolie pharmacienne n'avait pas fermé, elle avait préféré être raisonnable malgré le fait qu'elle mourrait d'envie de passer sa journée entière auprès du séduisant John. Elle était restée à son poste, à servir sa petite clientèle en rêvant de ce dîner qu'elle passerait avec le garçon. Les heures lui parurent être éternelles, et ce n'est qu'au moment ou les sept heures du soir tapantes vinrent sonner qu'elle pût enfin fermer boutique. John devait passer à la pharmacie pour la récupérer, alors il fallait qu'elle s'active et rapidement pour tout ranger et nettoyer pour le lendemain. Silencieusement, elle s'occupa de tout remettre en ordre, passant même un petit coup de balais pour que ce soit parfait. Elle partit dans l'arrière boutique pour faire ses inventaires et prévoir l'arrivée de nouveaux médicaments prochainement. Son travail était à chaque fois minutieusement fait, pour qu'aucun petit détail ne lui échappe. Madame est quelque peu perfectionniste et ne supporte pas oublier des éléments importants au bon déroulement de sa pharmacie. Elle passa entre deux à son bureau pour faire un tour sur sa boite mail, histoire de voir si quelques demoiselles ou hommes auraient répondus à son offre d'emploi sur Game City, mais rien, aucune candidatures. A cette allure, elle allait devoir travailler doublement et s'épuiser doublement par la même occasion pour continuer à faire marcher son commerce.

Une partie d'elle ne pouvait pas s'empêcher de croire que les gens ne voulaient pas travailler pour elle suite à son lourd passé inscrit à la presse à scandale. Une patronne anciennement alcoolique et qui avait manqué de tuer quelqu'un au passage n'est jamais très valorisant en soit, mais qui sait, peut-être qu'un jour, tout cela sera enterrée bien sous terre en même temps que certains sombres dossiers de Game City. A l'époque, elle aurait tout fait pour que cet article ne soit jamais affiché, mais elle ne pouvait malheureusement rien faire contre la paparazzade et tout ce que cela pouvait provoquer au sein de sa petite vie. Elle n'était pas célèbre Zoé,mais un rien suffisait à lui rendre cette notoriété malaisante qui ferait presque d'elle une meurtrière à l'heure actuelle. Enfin. Ce n'était pas le moment de s’apitoyer sur son sort, il lui crût presque entendre un bruit de klaxon à l'extérieur de la bâtisse. Serait-ce John? Elle s'en assurerait par elle même en relevant doucement son store pour tenter d'apercevoir sa silhouette. En voyant ce véhicule stationné, elle pensa instinctivement à lui et se pressa d'enlever sa blouse blanche pour la suspendre à son casier, avant de fermer le tout, d'éteindre les lumières et d'enclencher l'alarme à sa sortie. Sac en main et veste sur les épaules, elle s'avança avec prudence du véhicule, voyant bien rapidement qu'au volant de ce dernier se trouvait John à qui elle ne pût s'empêcher de sourire. «Vous cherchez quelqu'un monsieur Shepard?» demanda t-elle avec une pointe d'humour dans la voix avant de tirer la portière passagère vers elle afin d'entrer dans la voiture pour y boucler sa ceinture et adresser un regard presque tendre au garçon à ses côtés. «Je suis contente de passer cette soirée avec toi John.» avoua t-elle avec toute la franchise du monde. Curieusement, ça n'aurait pas été le cas en début de matinée ou elle l'avait vu pénétrer dans sa pharmacie avec un certain regard dédaigneux à son égard. John avait sût trouver les mots pour apaiser l'enfant sauvage Baker, et au fond, c'était peut-être parce qu'elle éprouvait pour lui bien plus qu'une simple amitié.

Cet homme, depuis le jour ou elle avait posé les yeux sur elle, l'avait ensorcelé, c'était à peine croyable. En plus d'être irrésistiblement beau, il avait ce mental d'acier qui lui manquait. un mental capable de supporter bien des choses, même les plus dures, et alors qu'elle lui révélait avoir manquer de tuer quelqu'un avec son véhicule, elle s'était attendue à ce qu'il fuit, voir même en l'insultant de folle, mais ce ne fût pas le cas. John était resté, John l'avait enlacé pour la préserver à ses côtés, pour, lui aussi, humer son odeur, s'en imprégner et ça l'avait tellement touché qu'il ne songe pas à l'abandonner qu'elle s'était laissé une nouvelle fois attendrir par ce dernier. «Alors, ou allons nous manger? n'importe quel restaurant me convient tant qu'il me sert les meilleurs desserts du monde. Elle riait doucement en portant son regard sur le pare brise. A vrai dire, elle se fichait de l'endroit ou elle mangerait avec lui, tant qu'elle restait auprès de lui, tant qu'elle pouvait le regarder, apprécier sa compagnie, s'éprendre un peu plus de lui, de sa présence et de tout ce qui faisait de lui cet être humain complexe mais délicieusement attirant.
black pumpkin

_________________
† And every night she would change herself, stay up late and grow deeper in love.She wanted to love it all,everything and everyone. And how ironic was it, She wanted to save the world, the same world who couldn't even remember her name. before the thunder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Shepard


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/11/1983
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ▌AVENTURES VÉCUES : 164
▌ARRIVÉ(E) LE : 18/01/2018
▌CRÉDITS : Iorbix - Tumblr - Google

MessageSujet: Re: (joe') + Laisse-moi devenir ton super-héros. Sam 12 Mai - 18:18



Laisse-moi devenir ton super hérosZoé Baker & John Shepard

Voilà que l’heure H venait enfin de sonner. Un moment précis écrit dans l’agenda du barman, dont ce dernier, avait prêté serment de respecter, ayant réorganisé son emploi du temps pour. Pourquoi tant d’emballement ? Ce n’était pas un rancard après tout, juste une sortie entre amis. Juste entre amis ? En réalité, John n’arrivait toujours pas à trouver le terme exact qui désignait le lien entre la pharmacienne et le mercenaire. Il s’était pourtant torturé l’esprit pour savoir, sans succès. Donc, au final, il préférait voir cela comme une forme d’amitié, mais dont il se sentait prêt de voir, où cela le mènera. D’ailleurs, il ne pensa pas à un rencard ou une quelconque romance, quand il ferma derrière lui et prit ses clefs et sa veste en cuir. Ce n’était qu’une simple sortie où lui et Zoé, allaient bien s’amuser.

Il aurait bien aimé venir la chercher à moto, comme il l’avait fait avec Daniella Belli quand il l’avait invité. Toutefois, une petite voix lui conseilla une approche plus « classique ». Donc il prit le pick-up. Toutefois, Shepard prit le plus grand soin d’y sortir son matériel de « mercenaire justicier », sinon, que dirait Baker ? Déjà traumatiser, John ne voulait pas tout gâcher en lui parlant de sa double vie, et encore moins, lui montrer toutes ces armes et gadget. Encore, juste une, il pouvait prétexter au droit de port d’armes en Amérique. Donc, son véhicule une fois nettoyé, il se dépêcha de retrouver Zoé sur son lieu de travail. Se garant juste en face, il klaxonna pour signaler son arrivée.

La belle pharmacienne apparue sur le seuil de la porte, prête également pour leur petite escapade. La voyant approcher, le barman ne put s’empêcher de sourire d’un brin léger. Après des débuts difficiles lors de leur rencontre, Shepard voyait en elle une jeune femme un peu torturer, mais dont il aimait beaucoup. En peu de temps, elle était devenue une de ses plus proches amies dans cette ville. Et même si elle avait son petit caractère, John l’appréciait beaucoup, et trouva du plaisir à la voir, et être en sa compagnie.

"Oui, une belle jeune fille qui ne devrait pas tarder." Disait-il en plaisantant.

Leur échange était spontané, John ne se rendit même pas compte des mots employés. Comment Zoé allait-elle prendre la désignation de belle ? Est-ce que le mercenaire se donnait à un jeu de flirt ou alors était-ce innocent ? Il était clair qu’il n’en savait rien, et de toute manière, la soirée se poursuivait comme si de rien n’était.

"Pareille pour moi, j’espère que tu t’amuseras bien avec moi."

Si on devait parler des sorties habituelles du barman, et bien disons que ce serait pour certains, plus ou moins clichés. D’un côté, il pouvait aller boire un coup quelque part, et se retrouvait en compagnie d’une ou deux personnes à la réputation discutable. Sinon, en solo il pouvait aimer se balader quelque part, ou bien jouer le justicier avec son fusil. En y repensant, John était convaincu qu’il s’agissait d’activités qui ne conviendraient pas à la fille Baker. Trop dangereux pour elle, selon lui. Fort, heureusement, il ne la conduisit pas dans un endroit paumé où de la racaille se cachait, mais dans un lieu plus attrayant. Après quelques minutes à conduire, le duo arriva devant un petit restaurant familial. Des tables se trouvaient sur une terrasse, mais l’intérieur pouvait accueillir bien plus de monde. On y trouvait aussi des couples, que des gens seuls, ou bien accompagnés d’enfants.

"C’est assez populaire, mais conviviale. Si tu préfères autre chose..."

Trop habitué à une vie spartiate, l’ancien commandant avait parfois un peu de mal à trouver la chose juste pour plaire aux autres. Néanmoins, il faisait de gros efforts. Et comme il voulait éviter les lieux malfamés, et trop romantique, ce restaurant, propre, décoré avec des plantes grimpantes et des lanternes, semblait faire l’affaire. De plus, une fois les portes vitrées franchis, on arrivait dans une belle petite salle aux tables parfaitement alignés, décoré de fleure ou de figurine féerique. Il croisa donc les doigts pour que Zoé ne soit pas dégoutée.

©️ Justayne

_________________
Nos choix, ont bien plus d'importance qu'on le croit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoe Baker


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:


*
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 01/11/1985
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 32 ▌AVENTURES VÉCUES : 277
▌ARRIVÉ(E) LE : 02/10/2017
▌CRÉDITS : ©cassiopeia
Ton âge : 26ans.
localisation : Certainement à la pharmacie.
emploi : Pharmacienne et heureuse propriétaire de la Pharmacie du Mideel.
humeur : Hésitante.

MessageSujet: Re: (joe') + Laisse-moi devenir ton super-héros. Lun 14 Mai - 14:19



Laisse moi devenir ton super héros.
“Cette femme-là je n'arrive pas à l'oublier et pourtant j'en ai connu plein d'autres, de toutes origines, que des canons sciés mais celle-là, elle m'a ensorcelé. On m'avait pourtant dit de me méfier,c'est la seule avec qui faut pas jouer.”


Curieusement, elle était impatiente de se retrouver aux côtés de John. Il était le seul à l'heure actuelle à pouvoir la canaliser, la calmer quand ses plus grandes craintes surgissaient de l'ombre pour l'engloutir. John était le seul à faire taire ses démons, à apporter l'espoir qui pourtant paraissait inexistant. Il est celui qui trouve la lumière dans l'obscurité la plus totale. Un vrai super héros qui se trouvait la, devant elle, assis sur son siège conducteur, à attendre que celle avec qui il avait rendez-vous s'installe à ses côtés. John, il l'avait déjà repoussée par le passé, et aujourd'hui, il venait de lui avouer clairement vouloir rester auprès d'elle. Son comportement avait de nouveau séduit la petite fille Baker qui s'était laissé porter par ses curieux sentiments qui l'animait et faisait battre ardemment son cœur. Un petit jeu de séduction commencerait presque à naître entre eux sans même qu'ils ne s'en rendent compte, d'ailleurs elle ne s'était absolument pas attendue à ce qu'il la qualifie de "belle jeune femme" mais il l'avait fait, peut-être maladroitement. Les mots étaient sortis de ses lèvres pour venir s'écraser contre celles de la pharmacienne qui s'étiraient en un sourire charmé. Peu après, elle vint prendre place à l'intérieur du véhicule, histoire de boucler sa ceinture et de se mettre en route jusqu'à ce restaurant ou ils dineraient ensemble mais avant, il fallait qu'elle lui dises.

Il fallait qu'elle lui dises qu'elle appréciait sa compagnie ce soir, qu'elle appréciait sa compagnie tout court en fait. Elle se laissait aller dans de nouvelles confidences, espérant que le court de cette soirée se déroule sans encombres pour tout les deux, et qu'ils puissent, de ce fait, se livrer un peu plus l'un à l'autre. Il espérait qu'elle éprouve du plaisir et qu'elle s'amuse en sa compagnie, mais il n'avait pas besoin d'espérer pour que cela se réalise, car ça avait déjà commencer.  Le simple fait d'être assise la, à ses côtés, suffisait pour la mettre en joie. Le véhicule prit enfin la route, jusqu'à ce lieu qu'elle appréhendait tant. En général, elle n'était pas adepte des lieux trop fréquentés, mais il fallait faire avec et puis ce soir, Zoé n'était pas seule, son "super héros" était la pour la mettre en confiance et à l'aise alors elle serait prête à combattre vent et marée juste pour passer la soirée en sa compagnie. Vaincre sa peur du beau monde, celui de Game City dont certains devaient certainement la connaître comme "l'alcoolique et la folle du volant qui manque de tuer des gens".

Ils arrivèrent au lieu dit, et dès l'instant ou la voiture ralentissait devant, les yeux de l'enfant Baker s'étaient posés sur la façade du restaurant. Un endroit plutôt familial, chaleureux, convivial ou plusieurs catégories de personnes s'y trouvaient. Que cela soit des amis, des familles ou simplement des personnes à la recherche d'un peu de quiétude. Tout public semblait s'y confondre, et la jeune femme était presque persuadée qu'elle arriverait elle aussi à se fondre dans la masse, avec son beau John à ses côtés. «Ça m'a l'air sympa.» dit-elle en quittant finalement le véhicule pour rejoindre l'intérieur des lieux histoire de se faire un meilleur avis à l'intérieur qu'à l'extérieur. Comme elle avait pût l'imaginer, cet endroit était fréquenté par bien du monde, de différents milieux, différentes catégories, aux ambitions différentes elles aussi. Les deux mains jointes devant son corps, la brunette attendit sagement qu'un serveur ne vient à eux pour les guider à une table et c'est une fois conduit jusqu'à cette dernière qu'elle pût retirer sa veste et son sac afin de s'asseoir et jeter un œil rapide à la carte des menus. «Voyons un peu toutes ses bonnes choses.» Elle se tâtait de prendre un apéritif car n'oublions pas que l'alcool et elle, c'est plutôt compliqué, comme une ancienne histoire d'amour laissé au chapitre précédent. Enfin, un verre ça ne la tuerait pas, surtout que ce soir, elle avait mieux à faire que de se concentrer sur sa bouteille. Ce soir, elle avait John en face d'elle et rien n'était plus important que sa présence. «J'aurais bien envie d'une petite margarita à la fraise pour commencer. Et toi?» demanda t-elle naturellement en levant les yeux hors de sa carte pour croiser ceux du barman face à elle. Elle en profita même qu'il soit à son tour plongé dans la carte pour l'observer, lui et ses traits de visage, ce visage qui lui parut presque si parfait mais il fallait être discrète et faire bien attention. Elle ne voudrait pas le faire fuir à nouveau, elle s'en voudrait certainement si cela venait à arriver.
black pumpkin

_________________
† And every night she would change herself, stay up late and grow deeper in love.She wanted to love it all,everything and everyone. And how ironic was it, She wanted to save the world, the same world who couldn't even remember her name. before the thunder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Shepard


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/11/1983
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 34 ▌AVENTURES VÉCUES : 164
▌ARRIVÉ(E) LE : 18/01/2018
▌CRÉDITS : Iorbix - Tumblr - Google

MessageSujet: Re: (joe') + Laisse-moi devenir ton super-héros. Ven 18 Mai - 8:58



Laisse-moi devenir ton super hérosZoé Baker & John Shepard

Les deux amis prirent place à l’une des tables et se mirent à consulter la carte. Bien que le coin attirât du monde et que le restaurant n’avait pas grand-chose de romantique, laissant peu de place à l’intimité avec toutes ces tables occupées autour, John oublia bien vite les autres clients. Il se sentait à l’aise en ce moment, en bonne compagnie. Peu importait si on les épier par curiosité, le barman était bien trop absorbé par la magie du moment pour s’occuper. Et puis, il sortait rarement au restaurant, c’était surtout lui qui servait les autres, et pour une fois, c’était à son tour d’être servi et il comptait bien en profiter. Il lisait donc cette carte, alors que Zoé venait juste de faire son choix.

Margarita ? Voilà qui semblait un bon choix. Cela menait le mercenaire à réfléchir un moment sur son propre choix. Allait-il tenter quelque chose qui l’aiderait à avoir une très bonne image auprès de Zoé en prenant une boisson qui faisait raffiner ? John n’était pas du genre acteur, même s’il pouvait bluffer dans la vie, faire semblant pour impressionner n’était pas son genre. Sauf peut-être pour un plan drague, mais ce n’était que pour de petits détails. Il préférait largement rester naturel, sans trop se soucier de ce qu’on pouvait penser de lui par la suite.

"Un whisky s’il vous plait, et quelque chose de salé pour accompagner."

Restons donc traditionnel. Au moins, ici, il ne risquait pas de trop choquer les gens, légèrement avachit sur sa chaise, les jambes croisées avec le pied suspendu en l’air. De toute façon, on était là pour se détendre. Et encore, même si John Shepard pouvait ressembler au stéréotype du gars macho et viril, ce n’était que superficiel, car contrairement à toute la clique qui lui servait de client, le barman mercenaire était celui qui ressemblait le plus à un gentleman. Courtois, respectueux et soucieux, il n’était pas une brute épaisse qui écrasait tout sur son passage. Voilà un peu, qui était John Shepard, un parfait hybride sur le plan comportemental, mélangeant bien l’homme pragmatique que conciliant. Aucun juste milieu, on pouvait passer d’un état à un autre. Etait-ce un trouble psychologique ? Y’avait-il une explication ? On pourrait dire que oui, après son passé bien sombre, d’orphelin à militaire, il en avait vue des choses perturbants, surtout lors de l’attaque des Moissonneurs. Mais selon sa philosophie, il dirait qu’il ne serait jamais bon de trop rester bon ou mauvais, qu’il fallait savoir s’adapter à chaque situation.

Mais, nous éloignant du sujet initial, revenons au moment présent. Shepard abandonna la carte aux mains du serveur et se tourna vers la fille Baker, tout sourire aux lèvres, croisant ses mains devant lui. Il avait par avant, retirer sa veste pour la poser sur le dossier de son siège, de quoi se sentir plus à l’aise, dévoilant un haut à manche longue moulant de couleur bleu foncé. Regarder Zoé lui procurait une joie indéfinissable. Au lieu que leur relation finissait sur une mauvaise note, chacun s’était donné la peine pour surmonter la première épreuve qui leur était tomber dessus. Après ça, le barman se sentait motivé d’en affronter d’autres. D’ailleurs, Zoé avait dit vouloir de son aide, et John comptait bien le faire, même s’ils devront aussi bien traverser d’autres périodes, sans doute plus sombres, que de bons moments.

"Tu sors souvent au resto ? Perso, c’est rare pour moi."

Si John voulait aussi sortir, il risquait plus souvent d’aller dans un bar. S’il était seul, il piquait une bouteille ou deux dans sa réserve, mais accompagné, il pouvait bien fréquenter un endroit où il devra sortir ses poings. Ensuite, si on voulait parler de ses sorties au restaurant, c’était surtout des fast-foods, ou des petites enseignes où on ne restait pas longtemps. Mais il se disait qu’il devra continuer de changer ses habitudes, maintenait qu’il n’était plus coincé dans son vaisseau, devant manger dans le réfectoire du Normandy et ses quartiers.

"En tout cas, je suis bien content d’être ici avec toi."

Shepard laissa exprimer sa joie. Il disait ceci d’une telle spontanéité que ça ne pouvait être que vrai. Depuis son arrivé en ville, il devait bien sûr changer un peu son mode de vie, se faire de nouveaux amis. Mais jusqu’ici, ce n’était que des meurtriers qu’il rencontrait. Et Zoé était une bouffée d’air frais. Certes elle avait des problèmes, mais qui n’en avait pas ? Ce n’était pas une folle dingue psychopathe, juste une jeune fille attachante qui avait besoin d’aide. Et qui sait, peut-être bien qu’elle aidera le barman aussi, même s’il l’ignorait lui-même.


©️ Justayne

_________________
Nos choix, ont bien plus d'importance qu'on le croit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: (joe') + Laisse-moi devenir ton super-héros.

Revenir en haut Aller en bas
 

(joe') + Laisse-moi devenir ton super-héros.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game City :: Game City :: Mideel Square-