AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 (natara) + "family" where life begins and love never ends.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
E.Thara Fallonne


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 10/04/1987
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ▌AVENTURES VÉCUES : 761
▌ARRIVÉ(E) LE : 09/05/2017
▌CRÉDITS : shiya & Tumblr.
Ton âge : Vingt six ans.
localisation : chez elle certainement, à s'occuper de sa petite poupée tout juste née.
emploi : Bibliothécaire passionnée et maman d'une petite princesse qui vient tout juste de naître.
humeur : Comblée.

MessageSujet: (natara) + "family" where life begins and love never ends. Ven 27 Avr 2018 - 21:49

Respire. Respire. Sa respiration s'affole, en même temps que son rythme cardiaque. Immobile, les deux mains sur son ventre rond, la bibliothécaire se sent partir, défaillir. La douleur est intense, forte et l'empêcherait presque de respirer. Ses poumons sont comprimés, l'air finit par lui manquer et pourtant, elle lutte. La bouche entre ouverte, elle tente vainement de parler, de crier même pour que quelqu'un l'entendes, pour qu'il l'entends mais elle n'arrive pas. Elle a mal, terriblement mal et tente de se tenir à la rampe d'escalier. Son regard se porte sur ses marches, qu'elle aimerait pouvoir descendre une par une en évitant de les dévaler et de se retrouver à l'entrée, inanimée. La peur la tétanise, la peur de tout perdre au terme de cette grossesse qu'elle avait menée jusqu'à présent plutôt bien.

En effet. Ce bébé avait sût trouver le cocon idéal pour s'épanouir et grandir sereinement. La belle indienne avait prit toutes les précautions nécessaires durant cette grossesse. Pas d'aliments pouvant nuire à la santé du bébé, pas d'efforts inutiles pouvant déclencher l'accouchement plus tôt que prévu, pas d'alcool ni quoi que ce soit d'autre, uniquement des aliments saints, beaucoup de légumes et de fruits, et de l'eau en abondance. Elle avait apprit avec beaucoup d'émotion et de joie qu'elle portait une petite fille en elle. Une petite princesse qui ferait son bonheur à elle, et au merveilleux Nathan Drake avec qui elle s'était intimement rapproché pour le bien de leur futur nouveau né. C'est à six mois de grossesse que la jeune femme avait mit au courant sa mère et grand mère qu'un nouveau membre viendrait bientôt agrandir leur famille et autant dire que les deux femmes n'avaient pas spécialement bien prit la nouvelle. Dans sa culture, ce sont des choses qui ne se font pas et sa mère, bienveillante, a toujours souhaité le meilleur pour sa fille. Qu'elle épouse un homme capable de la préserver du malheur, un homme riche qui saura la mettre à l'abri du besoin même et qui lui apportera tout l'amour du monde.Le parfait prince charmant qui pour Thara portait le nom de Nathan.

Nathan Drake qu'elle avait défendu aux yeux des siens, corps et âme. Cet homme dont elle s'était éprise follement et avec lequel, aujourd'hui, elle aurait un enfant. Les jours qui suivirent ses révélations furent difficiles pour la bibliothécaire qui n'eut plus aucune nouvelles des siens. Son cœur s'était brisé à l'idée que sa seule famille souhaite couper les ponts avec elle, mais au fond, à choisir, elle n'hésiterait certainement pas à privilégier son bonheur et celui de cet enfant, mais aussi celui de Nate, qui était important dans sa vie. C'est d'ailleurs avec beaucoup d'amour qu'elle avait préparé l'arrivée de ce bébé. Une chambre aux couleurs pastel et gourmande, des meubles montés avec amour par le futur père de l'enfant, une garde robe soignée avec de multiples petites robes de toute saisons et un sac, celui qu'elle se devait d'emporter avec elle à la maternité. En haut des escaliers, elle finit par trouver le courage d'inspirer, puis un son s'échappa enfin de ses lèvres. Un gémissement, un cri, un appel à l'aide. «N-ate !» Un appel rapidement suivi d'un cri douloureux. Ses mains se resserraient sur ce ventre dur. Le travail semblait avoir commencé et au vu des douleurs et des contractions, la petite ne tarderait pas à pointer le bout de son nez. Voyant qu'elle eut pour seul réponse le silence, l'indienne entreprit de lancer un nouvel appel à l'aide, en annonçant cette fois la raison de ce même appel. «Nate ! Je crois qu'elle arrive!» Hurla de nouveau la jeune femme en fermant les yeux pour tenter de se concentrer sur sa respiration. C'est ce que les sages femmes conseillent en général aux futures mères. Tenter de contrôler ses contractions et de les rendre moins douloureuses grâce à ce fameux exercice de respiration sauf que les douleurs étaient bien trop intenses pour cela. Tout ce dont elle souhaitait, c'était de voir cet enfant sortir, il était temps. Les neufs mois s'étant écoulés à vitesse grand V.

_________________


ठर​ Léonie Drake Fallonne est née le 27 Avril 2018 : Personne d'autre ne connaîtra la force de mon amour pour toi, tu es la seule à savoir comment bat mon cœur à l'intérieur. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Drake


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 27/07/1976
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 41 ▌AVENTURES VÉCUES : 17601
▌ARRIVÉ(E) LE : 03/07/2014
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 27 ans

MessageSujet: Re: (natara) + "family" where life begins and love never ends. Sam 5 Mai 2018 - 16:30

Drake était enfermé dans son bureau, il était penché sur un carte et un vieux manuscrit, très ancien écrit dans une langue morte depuis déjà des siècles. Mais ceci ne le dérangeait pas, avec ses connaissances il était capable de déchiffrer petit à petit ce qui était écrit. Bien sûr, ne parlant pas couramment cette langue, il a dû bouquiner plusieurs livres pour s'aider, mais rien d'impossible. Ce n'est pas rare qu'il fasse des semaines de recherche, ça fait parti de son travail. Le but serait de trouver un vieux tombeau, celui d'un ancien roi oublié d'une province Indienne. C'est quelque chose qui lui tient à cœur car il sait que sa tendre moitié tient ses belles origines de l'Inde. Alors, c'est en toute logique qu'il veut trouver quelque chose là bas. C'est comme un honneur, un hommage, un cadeau. Thara elle-même n'est pas au courant des recherches du jeune homme. C'est une surprise, il a hâte de voir son visage quand il lui dira qu'il a trouvé l'emplacement de ce tombeau et qu'ils pourraient être les premiers à le découvrir. Bon, l'arrivée du bébé va compliqué les choses, mais il est certain qu'ils pourraient faire ça ensemble d'une manière ou d'une autre.

Depuis plusieurs mois, le petit couple avait emménagé ensemble, se trouvant une petite maison ou ils pourront fonder leur famille. Pour ça, il leur fallait au minimum deux chambres et de l'espace pour que le petit bout puisse circuler, s'amuser et grandir en toute sécurité. Nathan avait d'ailleurs fait pas mal de travaux pour que la maison soit à leur goût, de même il avait préparé la chambre du bébé sous les consignes exigeantes de la future maman. Pendant des jours, il avait monté les différents meubles qui composeraient la chambre pour ranger les affaires de l'enfant. C'était un endroit vraiment confortable, on peut dire que Thara a beaucoup de goût.

Aujourd'hui, il ne pensait même plus à la date d'accouchement de la demoiselle. Il savait que c'était proche, mais il ne pouvait pas se douter que sa vie allait basculer aujourd'hui. La première fois qu'elle l’appela, il n'entendit pas, il avait bien cru entendre quelque chose mais pas assez distinctement pour s’arrêter. Ce n'est que la deuxième qu'il entendit parfaitement et leva sa tête de sa carte, se stoppant, l'air surprit et perdu. Elle arrive ? Quoi ? Maintenant ? Aujourd'hui ? Là, tout de suite ! Qu'est-ce qu'il doit faire ? Il fallut bien plusieurs secondes pour que le cerveau de Nate assimile l'information et qu'il se lève enfin en trombe de sa chaise, renversant la moitié de son bureau pour courir hors de son bureau et retrouver la future maman qui était dans l'escalier. Elle avait l'air de souffrir et il n'aimait pas ça. Le si jolie visage de la jeune femme était tordue par la douleur. Sa main vint prendre l'une des siennes pour la soutenir. "Je suis là ! Je suis là ! Attends, tu peux pas descendre l'escalier comme ça. Assit toi laisse la contraction passer et on descendra après. Ton sac est dans la chambre ?" Il ne veut pas risquer qu'elle tombe dans l'escalier, alors il préfère qu'elle prenne son temps. De toute manière se précipiter ne servira à rien. "Je vais chercher ton sac, bouge pas !" Après ses paroles, il gravit le reste des marches pour aller chercher le sac qu'elle avait préparé depuis déjà de nombreuses semaines en prévision du jour J. Puis, il la retrouva, le sac dans son dos, prêt à l'aider à descendre. "J'ai tout ! On peut y aller. Tu te sens prête à descendre et aller jusqu'à la voiture ?" demande t-il avant qu'ils partent en direction de l’hôpital.

_________________

♠️ Nathan Drake ♠️
Tous les hommes rêvent mais différemment. Ceux qui rêvent de nuit, dans les replis poussiéreux de leur esprit, s'éveillent le jour et font face à leur vanité. Mais ceux qui rêvent de jour sont plus dangereux, car ils peuvent mettre en oeuvre leur rêve, et le réaliser. Je suis... l'un d'eux.
Codage Nono | Gif tumblr ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E.Thara Fallonne


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 10/04/1987
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ▌AVENTURES VÉCUES : 761
▌ARRIVÉ(E) LE : 09/05/2017
▌CRÉDITS : shiya & Tumblr.
Ton âge : Vingt six ans.
localisation : chez elle certainement, à s'occuper de sa petite poupée tout juste née.
emploi : Bibliothécaire passionnée et maman d'une petite princesse qui vient tout juste de naître.
humeur : Comblée.

MessageSujet: Re: (natara) + "family" where life begins and love never ends. Lun 14 Mai 2018 - 9:32

Les contractions étaient douloureuses et rapprochées. Il était enfin temps pour cette jolie princesse de pointer le bout de son nez ce qui signifiait aussi que dans quelques heures, elle serait maman. Elle avait tellement eut de mal à se faire à cette évidence elle qui passait son temps à courir à droite à gauche, elle qui avait l'habitude de plonger le nez dans ses bouquins d'aventures, à déchiffrer des langages codés, à chercher la signification de langues anciennes, elle qui n'avait jamais eu autant l'âme aventurière depuis qu'elle avait eut la chance de trouver sa douce moitié. Nathan Drake. Cet homme l'avait attiré dès l'instant ou elle avait posé les yeux sur lui. Pourtant, Thara n'était pas le genre de femme à croire aux fameux coups de foudre, mais avec Nathan, ça avait été différent. Les choses s'étaient déroulés sans qu'aucun des deux ne réfléchissent réellement des conséquences de leurs actes. Comme deux aimants, ils s'attiraient, se charmaient, et c'était bien la première fois qu'elle s'était sentie aussi désirée dans les yeux d'un homme. Nathan, il est celui à qui elle s'est donnée sans même le connaître depuis toujours, il est celui qui lui a fait une petite fille en bonne santé jusqu'à présent. Il est aussi celui que les siens craignent mais surtout, il est devenu au fil des mois son âme sœur, le seul et unique.

La main sur l'abdomen, l'indienne l'appelait fébrilement. La douleur était si intense, si forte qu'elle manqua de défaillir d'un moment à un autre. Jamais elle n'avait éprouvé si forte douleur, les joies de mettre au monde un enfant.  Heureusement, Nathan sembla avoir finalement entendu son appel, s'empressant de la rejoindre jusqu'à l'escalier qu'elle s'apprêtait à descendre. C'était comme ci sa seule main dans la sienne parvenait à l'aider à surmonter ses souffrances, son visage tenta de s'adoucir, de s'apaiser devant le sien, et c'est presque docilement qu'elle vint s'asseoir sur le rebord des marches pour laisser passer cette douloureuse contraction comme Nathan le lui avait si bien conseillé. «O-oui.. Tout est prêt dans la chambre.» Un de ses mots manqua de faire mourir de rire la jeune maman. "Ne bouge pas", est-ce qu'elle a l'air capable de faire un marathon et de s'enfuir en courant de la maison? Certainement pas. «Oh ! T'inquiète pas pour ça, je ne compte pas bouger!» Hurla t-elle en soufflant profondément avant de se concentrer sur sa fameuse contraction et de souffler quelques mots doux à cette petite fille prête à voir le jour. Ca va aller. Calme toi. C'est tout. Le temps que Nathan revienne avec le sac pour l'hôpital et la contraction semblait déjà passée, laissant l'immense privilège à la jeune mère de souffler un bon coup le temps qu'une autre contraction arrive tout aussi brutalement que la dernière.

Cet instant de répit lui permit également de se relever avec la plus grande des précautions pour s'appuyer contre la rambarde de l'escalier afin de descendre une par une les marches de l'escalier et ainsi rejoindre le véhicule de l'explorateur. Après tout, il avait avec lui une véritable guerrière, alors ce n'est pas un petit trajet en voiture qui la découragerait. Difficilement elle s'installait côté passager, les yeux clos, elle se mit à penser à tout un tas de choses à la fois, les deux mains toujours lourdement posées sur son ventre rond et dur, au bord de l'explosion. L'impatience l'a gagnait en même temps que la souffrance la faisait gémir de douleur, les yeux toujours fermés, elle vint cependant les ouvrir à mi chemin de l'hôpital quand, entre ses jambes, elle sentit un liquide qui ne tarda pas à couler le long de ses dernières. «NATHAN GROUILLE TOI!» hurla la brune, complètement paniquée. Les gens appellent ça "La poche des eaux", c'est une poche censée protéger l'enfant de toutes les menaces extérieures, une fois cette dernière éclatée, la naissance du bébé est souvent imminente et au vue des nombreuses contractions et douleurs de la demoiselle, cela voulait surtout dire que leur petite fille était sur le point de sortir.

Pour la première fois de sa vie, l'indienne avait accepté les excès de vitesse et les dépassements de feu tricolores souvent au rouge. C'est que son accouchement était une priorité primordiale et elle s'en foutait même de savoir qu'un camion remplis de policiers chercheraient à les arrêter, tant qu'elle pouvait mettre au monde son bébé. Une fois arrivée à l'hôpital, elle ouvrait la portière en soutenant son gros ventre, de nouveau l'impatience la gagnait. Telle une guerrière, elle fit un pas, puis un deuxième jusqu'à l'intérieur de l'hôpital, avant que ses pas ne s'arrêtent à l'entrée. La douleur était terriblement plus forte que les dernières contractions et l'empêchait même de bougeait si ce n'est un seul de ses muscles. «Nathan.. appelle une infirmière ou quelqu'un, je crois vraiment qu'elle arrive la.» Et ça la faisait complètement paniquée au point que quelques larmes vinrent couler sur ses deux joues chaudes. Elle sentait cette tête pousser vers le bas, cette envie pressante pour leur petite fille d'arriver. Leur petite princesse ne tarderait pas à être dans leurs bras et c'était ça le plus important bien qu'il fallait également s'assurer que la maman et l'enfant ne risque rien.

_________________


ठर​ Léonie Drake Fallonne est née le 27 Avril 2018 : Personne d'autre ne connaîtra la force de mon amour pour toi, tu es la seule à savoir comment bat mon cœur à l'intérieur. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Drake


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 27/07/1976
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 41 ▌AVENTURES VÉCUES : 17601
▌ARRIVÉ(E) LE : 03/07/2014
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 27 ans

MessageSujet: Re: (natara) + "family" where life begins and love never ends. Mar 29 Mai 2018 - 17:51


Est-ce que les parents peuvent être réellement préparé à ce grand jour qui doit changer leur vie à jamais ? Sûrement pas quand il s'agit du premier enfant. Ils ont beaux fait tout un tas de séance qui leur parlaient de l'arrivée de l'enfant, de l'accouchement... Mais Nathan n'était définitivement pas prêt à entendre Thara crier à l'aide car elle sentait les contractions qui indiquaient clairement l'arrivée du nouveau né. C'est quelque peu paniqué qu'il la retrouva sur l'escalier, pas vraiment en grande forme, secoué par les fortes contractions que provoquait le petit démon dans son ventre. Avant de partir en direction de l’hôpital, Nathan allant rapidement chercher la valise de sa tendre moitié pour qu'elle ait de quoi se changer plus tard, sans oublier les premiers petits vêtements pour le bébé.

Quand il revint, la contraction avait l'air d'être passé, ceci devrait leur laisser assez de temps pour aller jusqu'à la voiture avant qu'une nouvelle ne vienne ralentir la future maman. Le couple se retrouva bien vite dans le véhicule et l'aventurier ne tarda pas à démarrer. Il allait plus vite que la normale, sans que ce soit non plus trop dangereux. Il sait qu'elle doit aller à l’hôpital, mais ce n'est pas une raison pour avoir un accident. Il grilla quelques feux orange alors que généralement il se serait arrêté. Mais c'est un jour exceptionnel et si un policier vient l'arrêter, il n'aura qu'à lui montrer le gros ventre de celle-ci et les grimaces de douleurs qui viennent tirer les traits de son visage à chaque contraction.

Les contractions étaient de plus en plus rapproché et voir souffrir la jeune femme lui faisait de la peine. Mon dieu, c'est si douloureux d'avoir un enfant ? Sur le coup, il s'imagine qu'il a grandement de la chance d'être uniquement un homme. D'un autre côté, il serait curieux de connaître la sensation de sentir un petit être grandir à l'intérieur de soi.

Arrivé à l’hôpital, il sortit de la voiture en trombe pour aller ouvrir la porte à Thara qui fut secoué d'une nouvelle contraction et pire encore, elle avait l'air de dire que le bébé était en train d'arriver. Nate tenta d'interpeller de l'aide, mais il n'y avait personne dehors et il ne voulait pas laisser la jeune femme seule sur le parking. Alors, il la prit dans ses bras, la soulevant pour la porter jusqu'à l'intérieur. Sur le coup, il avait l'air d'un prince charmant venant sauver sa belle. C'est le genre de scène qu'on pourrait voir uniquement dans un film et pourtant c'était la réalité. Dès qu'il entra, il demanda de l'aide et un infirmier apporta immédiatement un fauteuil roulant où il put installer la jeune femme.

Direction la partie maternité de l’hôpital, il suivit le petit groupe d'infirmière jusqu'à l'étage ou on les mit en attente quelques minutes dans une chambre le temps qu'un docteur vienne voir. Le temps semblait long, vraiment très long, à croire que ce fichu docteur ne viendra jamais. "Bon sang, mais qu'est-ce qu'ils font !" C'est qu'il était impatient et qu'il s'inquiétait notre pauvre Nathan.

_________________

♠️ Nathan Drake ♠️
Tous les hommes rêvent mais différemment. Ceux qui rêvent de nuit, dans les replis poussiéreux de leur esprit, s'éveillent le jour et font face à leur vanité. Mais ceux qui rêvent de jour sont plus dangereux, car ils peuvent mettre en oeuvre leur rêve, et le réaliser. Je suis... l'un d'eux.
Codage Nono | Gif tumblr ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
E.Thara Fallonne


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 10/04/1987
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ▌AVENTURES VÉCUES : 761
▌ARRIVÉ(E) LE : 09/05/2017
▌CRÉDITS : shiya & Tumblr.
Ton âge : Vingt six ans.
localisation : chez elle certainement, à s'occuper de sa petite poupée tout juste née.
emploi : Bibliothécaire passionnée et maman d'une petite princesse qui vient tout juste de naître.
humeur : Comblée.

MessageSujet: Re: (natara) + "family" where life begins and love never ends. Jeu 31 Mai 2018 - 13:42

Mettre au monde un enfant. Personne ne lui a apprit à faire cela, que ça soit sa mère, ou n'importe qu'elle femme de sa famille. Cette dernière d'ailleurs avait refusé de donner signe de vie dès l'instant ou sa fille lui avait révélée son idylle avec le beau Nathan Drake et pire encore, qu'elle était sur le point de donner naissance à ce même bébé. C'est seule, ou presque, que la pauvre bibliothécaire allait devoir donner naissance à son premier enfant. Nathan était la pour elle, il le serait éternellement, il le lui avait promit et ne manquerait pas à ses engagements. A ses côtés, les douleurs semblaient moins fortes, présentes mais moins fortes. Elle avait entendu des choses sur les accouchements, des témoignages même. En réalité, elle avait passé la plupart de ses mois de grossesse devant des reportages sur la naissance et sur ses femmes qui devenaient maman pour la première fois. Elle avait entendu leurs paroles, elle avait tenté de les comprendre sans jamais savoir réellement ce que ses contractions et la mise au monde du dit bébé pouvait faire. Aujourd'hui, elle comprenait. Elle comprenait que c'était terriblement douloureux, bien pire que de s'être fracturé n'importe quel os. Une douleur puissance mille qui était censé faire avancer le travail et permettre à sa petite puce de voir bientôt le jour et de faire enfin la connaissance de ses deux parents aimants.

Après plusieurs minutes de trajet, ils arrivèrent enfin à l'hôpital ou la belle pourrait être prise en charge après que son chevalier servant ne la porte jusqu'à l'intérieur du bâtiment. Nathan était aussi courageux qu'elle pour le coup, et l'avoir auprès d'elle était une bénédiction à ses yeux. Fermement, elle s'était maintenue à sa nuque, le gardant au plus proche d'elle pour espérer être bercé et que sa petite fille cesse de la torturer de la sortes. Un infirmier se présenta à eux, rapporta avec hâte un fauteuil roulant pour transporter la future maman jusqu'à la partie maternité ou elle sera réellement prise en charge. On l'installait dans une chambre en attendant qu'un docteur ne daigne l'ausculter. Les contractions se rapprochaient, ses traits de visage se tordaient sous la douleur et l'envie de fondre en larmes la submergea mais elle se retint, comme une brave guerrière. De nouveau elle sentit une forte douleur dans le bas de son ventre, pire encore entre ses jambes comme ci quelque chose poussait jusqu'à ses entrailles en dehors de son être. «MERDE!» hurla la brune sous la douleur en serrant le matelas sous son corps. Elle voulait quelque chose pour aller mieux, elle voulait ses perfusions, ses remèdes miracles qui anesthésie ses souffrances, pensent ses blessures.

Finalement, un médecin se présenta à eux accompagné par une sage femme ou infirmière peu importe son titre tant qu'elle soit la pour la rassurer et l'aider à aller mieux. L'homme se plaça face à elle, prit le temps d'enfiler une paire de gants propres et releva le drap silencieusement. Ses sourcils se relevaient le temps d'une maigre seconde avant qu'il ne jette un œil à sa collègue. Un coup d'œil qui voulait tout dire, mais pas pour Thara, complétement paniquée. On a pas le temps de vous poser la péridurale. Elle est la. Il va falloir pousser. Non. Elle veut pas pousser Thara, pas maintenant, elle est pas prête. Son visage se décompose alors que son corps tout entier est prit de tremblements incontrôlés. C'était bien la première fois que son esprit la suppliait de ne pas avoir peur de ne pas trembler mais que le corps ne répondait pas.«Non. Non! Nathan dit leur que je suis pas prête.» Et pourtant, elle n'avait pas le choix. Une nouvelle contraction vint à nouveau lui arracher un cri de douleur, accompagné de la voix du médecin qui l'incitait à pousser. Jamais elle n'avait fait cela, une vraie novice. Elle avait sérieusement l'impression que tout cela ne servait à rien, qu'elle était nulle et que son bébé ne sortirait jamais de son ventre et pourtant, les médecins eux, semblaient plutôt content de son travail. Continuer comme ça allez-y. La tête est presque sortie. Les yeux de l'indienne se fermait, elle pensait principalement à cette petite fille, cette princesse qui viendrait bientôt au monde, elle voulait l'aider à sortir, elle voulait lui prouver que maman serait la, peu importe les obstacles de la vie, peu importe les difficultés. Alors elle se concentrait, encore et encore, en faisant son maximum pour pousser correctement quand ça serait nécessaire.

Entre deux, le médecin demanda au futur père de se rapprocher si l'envie le prenait, de voir ce qui se passait, de voir sa petite fille sortir doucement mais sûrement. Elle ne blâmerait Nathan de ne pas aller voir ce qui se passe entre ses cuisses, après tout, elle même ne voulait pas voir ce qui s'y tramait, préférant répondre à son corps, à ses instants ou elle se devait de pousser encore et encore en suppliant le ciel que tout se passe bien et que sa petite vie puisse sortir convenablement dans les meilleures conditions. Elle poussa une fois. Deux fois. Trois fois. Quatre fois et plus elle poussait et plus elle se sentait épuisée, fatiguée et inutile.«J'y arriverais pas.» Ses yeux laissèrent deux trois larmes perler sur son visage, des larmes désespérées jusqu'à ce que finalement, la délivrance soit la et que le corps minuscule de sa petite fille ne se retrouve dans les bras du médecin.Elle est la. Une belle petite fille. Oui. Elle était la et ses hurlements stridents ne faisaient que le confirmer. Sa belle petite fille était la. Enfin. «Elle est toute petite. Nathan elle est minuscule.» L'explorateur eut à nouveau le choix de couper le cordon qui reliait l'enfant à sa mère, avant que cette dernière ne soit calée contre la peau de l'indienne et que la couverture recouvre leur deux corps. Elle hurlait, criait, elle aussi ne comprenait pas ce qu'il lui arrivait, elle qui était il y a encore quelques minutes dans le ventre chaud de sa mère. Elle découvrait un monde, un nouveau monde. «Coucou toi..» Souffla une Thara fatiguée, le cœur palpitant à plus de cent à l'heure, un sourire faible aux lèvres. Elle était merveilleuse, la plus belle d'entre toutes. Une magnifique petite poupée qui illuminerait désormais les jours de Thara Fallonne et Nathan Drake devenus désormais parents.

_________________


ठर​ Léonie Drake Fallonne est née le 27 Avril 2018 : Personne d'autre ne connaîtra la force de mon amour pour toi, tu es la seule à savoir comment bat mon cœur à l'intérieur. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Drake


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 27/07/1976
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 41 ▌AVENTURES VÉCUES : 17601
▌ARRIVÉ(E) LE : 03/07/2014
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 27 ans

MessageSujet: Re: (natara) + "family" where life begins and love never ends. Mer 13 Juin 2018 - 16:39


Être à l’hôpital ne voulait pas pour autant dire que tout était terminé, car il fallait que quelqu'un vienne les aider. Il portait la jeune femme dans ses bras, demandant, voir même implorant de l'aide le plus rapidement possible. Ce fut sûrement rapide, mais le temps qu'on vienne vers eux avec un fauteuil roulant lui paru extrêmement long. C'est comme si le temps s'était arrêté, que tout était en suspend, les gens aux ralenties alors que lui et sa belle était à la vitesse normale. Ce n'était qu'une impression, le genre de chose que peut provoquer le stress voir même la peur. Le plus important, c'est qu'une infirmière finit par accourir vers eux avec ce qu'il faut et qu'il pu y déposer la future maman. Par la suite, il suivit infirmières et docteurs dans le bon endroit de l’hôpital pour qu'elle puisse donner naissance à la petite chose qui avait grandi pendant des mois dans son ventre.

Enfin isolé dans une chambre, quelque chose de plus intime, mais tout de même rempli de divers membre de l’hôpital pour surveiller la jeune femme. Elle souffrait, il pouvait le voir. Son visage se tordait de douleur et son regard était envahi par la peur. C'était sûrement normal, c'est la première fois qu'elle va donner la vie, elle crains de ne pas y arriver. Voici un sentiment qui est sûrement normal pour toute personne qui donne la vie pour la première fois. Elle doit se demander quoi faire, est-ce qu'elle va y arriver ? Et surtout peut être y arriver avec la douleur ? Nathan aimerait pouvoir prendre sa douleur, pouvoir la soulager d'une manière ou d'une autre, mais il n'y a aucune manière d'y arriver, c'est simplement impossible. Il ne peut que la soutenir et observer tout en disant des paroles rassurantes pour qu'elle soit rassurée. Sa main tenait la sienne, il résistait en silence à la douleur qu'elle lui infligeait en la serrant si fort. A coté de ce qu'elle devait subir, c'était sûrement pas grand chose.

Le docteur annonça que le bébé arrivait et qu'elle allait devoir pousser. Thara semblait être certaine qu'elle n'y arriverait pas, elle doutait, elle avait peur. "Regarde moi Thara ! Regarde moi ! Tu peux le faire ! Ça sera pas facile, mais je suis là pour te soutenir ! Je vais pas partir et te laisser. Alors serre ma main le plus fort possible, prend une grande inspiration et souffle !" C'est sûrement son rôle de faire ça, de rassurer sa femme pour qu'elle n'est pas peur. Alors, il respirait en même temps qu'elle pour lui donner l'exemple et faire en sorte qu'elle se focalise sur lui et non sur la douleur. Petit à petit, elle reprenait confiance et continua le travail. Ceci ne dura pas longtemps, on peut dire qu'elle a de la chance. Certaines femmes mettent des heures et des heures pour mettre au monde leur enfant.

Finalement, le petit être finit par voir le jour, sortant une bonne fois pour toute du ventre si chaud de sa mère pour se retrouver dans ce monde qu'il va lui falloir affronter. Pendant que le personnel s'occupait de nettoyer le bébé, Nate resta auprès de la jeune femme pour la soutenir et la féliciter pour son travail. Elle avait réussi, les voilà tout les deux parents. Ses lèvre se posèrent sur le front de la maman et quelques instant après on vint leur ramener leur enfant, entouré d'un drap. C'était une magnifique petite fille, qui pleurait, bougeait comme n'importe quel petit être qui vient de voir le jour. "Tu as réussi ! Notre petite fille est là !" dit-il en prenant délicatement la petite main du bébé entre ses doigts. Le jeune homme n'est pas du tout habitué à ça, il va lui falloir du temps avant d'être rassuré et de ne pas avoir peur de faire du mal à l'enfant. "Tu vas avoir besoin d'un peu de repos, tu l'as bien mérité, Thara !"

_________________

♠️ Nathan Drake ♠️
Tous les hommes rêvent mais différemment. Ceux qui rêvent de nuit, dans les replis poussiéreux de leur esprit, s'éveillent le jour et font face à leur vanité. Mais ceux qui rêvent de jour sont plus dangereux, car ils peuvent mettre en oeuvre leur rêve, et le réaliser. Je suis... l'un d'eux.
Codage Nono | Gif tumblr ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: (natara) + "family" where life begins and love never ends.

Revenir en haut Aller en bas
 

(natara) + "family" where life begins and love never ends.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (mmk) family, where life begins and love never ends.
» where life begins - rj hemingway
» The way to know life is to love many things _ London Fawkes
» Phoebe ▶ Friendship and family are worth more than love
» and love never ends (Cassian)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game City :: Game City :: Azuria Avenue :: Hôpital-