AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 Mauvaise graine | Feat. Rion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yuuri Kozukata


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 17/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ▌AVENTURES VÉCUES : 6532
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/01/2015
▌CRÉDITS : avatar by (c)Schizophrenic / gif (c)petrova-gifs/ sign by (c)LIZZOU.
Ton âge : 28 ans
localisation : en ville ou là .... si tu cherches un peu, tu me trouveras sur ton chemin.
emploi : Journaliste ... Sa spécialité : la presse à scandale ! Elle use également de ses compétences de photographe pour exercer la fonction de détective privé pour le journal local.
humeur : imprévisible ★

MessageSujet: Mauvaise graine | Feat. Rion Mar 24 Oct - 15:17

Something just like this
you & me
••••

La journée n'était pas encore terminée pour la demoiselle qui avait encore fort à faire avant de regagner ce qui lui servait de "maison". À peine sortie du journal, elle avait déjà son téléphone dans les mains afin de consulter ses messages, et par la même occasion répondre à certains d'entre eux. Cependant, elle prit de soin d'envoyer un énième message à une connaissance afin de l'avertir qu'elle avait ce qu'il fallait, mais quel ne garderait pas cela très longtemps. La journaliste rejoignait le bar qui se trouvait à quelques mètres de son lieu de travail afin de lui éviter un grand détour. Lorsqu'elle arriva dans l'établissement, elle s'installa à une table au fond du bar afin d'être à l'abri des regards indiscrets. Yuuri avait commandé une tequila sunrise en attendant son invité. Après avoir attendu plus d'un quart d'heure elle s'empressa d'envoyer un énième message, mais elle ne trouva aucune réponse. Intérieurement, elle lui laissa encore dix minutes sinon elle quitterait le bar tout en jetant la marchandise.

Heureusement, son invité était là, elle lança sur la table un petit sachet contenant diverses capsules de différentes couleurs puis un échantillon de D-Felon. Elle n'était guère enjouée à l'idée d'utiliser ses relations pour ce genre de marchandise, mais elle ajouta d'une voir légèrement ennuyé : " Inutile de me remercier, je pourrais me procurer d'autres capsules dans quelque temps donc ne les gaspille pas." Yuuri reprit son souffle, mais afficha clairement une mine assez irrité, elle était journaliste et pas dealeuse. La jeune femme resta silencieuse tout en sirotant sa boisson et en gardant un œil sur son téléphone. Observant entre deux son ami, elle fouilla d'une main son sac pour sortir une brochure d'un centre de desintox qu'elle glissa sous le nez de son interlocuteur en affirmant avec un large sourire : " Je peux faire la réservation si tu veux." La jeune femme savait qu'elle entrait peu à peu sur un terrain miné, mais il était inutile de tourner autour du pot, elle était franche et directe.

Elle savait qu'elle était les effets de la drogue, elle-même avait plongé là dedans afin de pouvoir faire son travail et combler un certain vide. Elle avait testé plusieurs choses, mais rien n'était efficace sauf ce centre ou elle s'est radicalement remise. Cependant, à sa sortie, elle eut une autre addiction moins grave, mais très perturbante pour son ami. En effet pendant qu'il se shooter aux drogues fortes, la demoiselle ne pouvait pas restait les bras croisé à assisté à la destruction d'un de ses rares amis sur qui elle pouvait encore compter, surtout s'il était clean.

••••

by Wiise

_________________


'Enjoy eternity alone
"LE PASSÉ EST UNE CHOSE DIFFICILE, PARFOIS IL EST GRAVÉ DANS LA PIERRE ET D’AUTRE FOIS, IL EST RENVOYÉ À DES SOUVENIRS FLOUS. MAIS SI TU TE MÊLES TROP LONGTEMPS DE CHOSES PROFONDES ET SOMBRES. QUI SAIT QUELS MONSTRES TU VAS RÉVEILLER ?  ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rion Steiner


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/04/1991
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ▌AVENTURES VÉCUES : 27
▌ARRIVÉ(E) LE : 14/10/2017
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 27 ans

MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion Sam 28 Oct - 23:38


Son stock avait diminué drastiquement... il ne restait plus grand-chose, juste quelques cachets et c'était loin d'être assez fort. Alors, il avait pris l'habitude d'en prendre plus à la fois, pour être bien plus shooté, dans un état qui lui permet d'être libre, libéré de ce passé tortueux dont il ignore tout et qui le hante. Même la partie dont il se souvient ça le rend fou. Tout ce qu'on lui a fait, tout ce qu'il a vécu. Certes, il a fait ça pour sauver le monde, mais il n'a jamais demandé à avoir le programme de démarrage du virus pouvant anéantir Dorothy. C'était la décision de son père et de celui de Lilia. Une décision prise sans même demander l'avis de son fils. Le genre de choses qu'on fait pour essayer de se dire que malgré une erreur, il reste quelque chose pour tout réparer. Soit le pauvre petit Rion. Mais peut-il clairement dire qu'il est Rion Steiner ? Le garçon en question est mort à l'hôpital. Finalement, il est comme les autres, un Galérians, une création de cette super I.A. Avant aujourd'hui, il n'avait pas eu le temps de se questionner sur qui il était et puis il était mort juste après de toute manière...

C'est dans ce genre de moment totalement psychotique, où il commence à perdre la tête, en ne sachant plus qui il est qu'il pète un câble. Là, il n'est plus question de court-circuit, mais juste de prendre de la drogue, beaucoup de drogue. C'est ce qu'il avait fait, en prenant deux cachets d'un coup et en ajoutant un troisième trente minutes plus tard. Avec ça, il se sentait planer, ayant l'impression que tout ça était loin, très loin. Mais prendre autant de drogue en même temps ça à aussi un côté très négatif. Il sentait mal et finit par s'effondrer sur le sol. Ce n'est que plusieurs heures plus tard qu'il se réveilla, toujours allongé par terre, baignant dans son propre vomi. Ouais, peut-être qu'il y avait été un peu fort. L'heure affichée sur sa montre lui rappela qu'il avait rendez-vous avec Yuuri, mais il ne pouvait décemment pas sortir dans cet état. Tant pis pour le retard, il passa par la case douche histoire de se nettoyer rapidement et de retirer le vomi de son visage et de ses cheveux. Lui-même se dégoûtait, mais il était comme ça, un point c'est tout. A quoi bon lutter contre sa nature ?

Une fois prêt, il quitta l'appartement. Son téléphone avait déjà plusieurs messages de Yuuri qui commençait sérieusement à s'impatienter. Au pire, elle lui gueulera dessus, ça ne sera pas la première fois. C'est avec plus de vingt voir même trente minutes de retard qu'il entra dans le bar. Les yeux cernés, les cheveux encore à moitié mouillé, habillé à la va vite d'un vieux jean troué et d'un simple t-shirt avec une veste de survêtement par dessus. On pouvait clairement voir qu'il n'était pas dans un bon jour. Sans problème, il aperçu son amie assise au fond du bar, le genre d'endroit discret où logiquement personne ne vient voir ce qu'il s'y passe. En prenant place, il retira la casquette qui était visée sur sa tête par politesse et aussi pour libérer sa tignasse mouillée. Sans attendre, elle lui donna son petit lot de drogue. C'était vraiment peu, ça n'allait pas durer très longtemps. "C'est tout ? T'as pas réussi a en avoir plus ?" demande-t-il en commençant à bouger les jambes sans vraiment s'en apercevoir. Il était toujours dans un sale état et c'est son corps qui parlait pour lui. Il lui donna une petite enveloppe avec la somme prévue pour la payer. "C'est bien trop, comparé à ce que tu me donnes..." rouspète-t-il. Vu son état, son humeur n'est pas au beau fixe et il risque de parler sans forcément faire attention à ce qu'il dit, quitte à être blessant.

Son regard se posa ensuite sur le flyer qu'elle agitait sous son nez. Il lui prit des mains, tel un enfant sauvage pour observer ce que c'était. Une cure de désintoxe ! Sérieusement ! Ceci lui arracha un petit rire nerveux avant de lui renvoyer le papier presque à la figure. "Ça m'intéresse pas, je te l'ai déjà dit ! Alors, fout moi la paix avec ça !" grogne-t-il en regardant autour de lui d'un air stressé. Une phase psychotique était sur le point de refaire surface. D'un coup, il avait l'impression qu'il risquait de voir débarquer un galerians inconnu ayant pour mission de le tuer. Ash, ce prénom raisonnait dans sa tête et pourtant il n'a aucune souvenir, mais il s'en méfie.

_________________

Bang Bang Bang

I have wondered about you, Where will you be when this is through, If all goes as planned, Will you redeem my life again ? My life again. Fire the fields the weed is sown, Water down your empty soul, Wake the sea of silent hope, Water down your empty soul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuri Kozukata


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 17/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ▌AVENTURES VÉCUES : 6532
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/01/2015
▌CRÉDITS : avatar by (c)Schizophrenic / gif (c)petrova-gifs/ sign by (c)LIZZOU.
Ton âge : 28 ans
localisation : en ville ou là .... si tu cherches un peu, tu me trouveras sur ton chemin.
emploi : Journaliste ... Sa spécialité : la presse à scandale ! Elle use également de ses compétences de photographe pour exercer la fonction de détective privé pour le journal local.
humeur : imprévisible ★

MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion Ven 3 Nov - 21:54

Something just like this
you & me
••••

La demoiselle connaissait le tempérament volcanique de son invité, pour la sécurité des autres personnes dans le bar, Yuuri lui répondit calmement d'un simple sourire. Un sourire qui avait aussi pour but de cacher son mal-être en contribuant à sa destruction, d'habitude, elle serait ravie de voir quelqu'un se détruire, mais pas de cette façon.

Elle resta silencieuse un petit moment, tout en tentant de chercher une solution plus ou moins radical, mais en observant le spécimen de recherche, il valait mieux abandonné, c'était comme une cause perdue, surtout en ce moment. Après un long soupir pour exprimer son agacement, la demoiselle rétorqua aussi gentiment : " T'as vu l'endroit ? Tu voulais que je vienne avec le colis. Tu n'es vraiment pas futé. Et le fait que tu puisses douter de ma bonne foi me blesse profondément." Elle n'était pas étonnée de sa réaction, ce genre de personne en demander toujours plus tout en se souciant uniquement de leur bien-être. Heureusement pour elle que cela en valait la peine, elle prit l’enveloppe et la mis directement dans son sac tout en lui répondant au tac-o-tac : " Et c'est bien peu, pour les risques que je prends. " Le plus important pour elle n'était pas son humeur massacrante, mais plutôt le fait d'être bien payé, cela pouvait contribuer à sa reconversion.

Le fait de lui agiter sous le nez la brochure d'un centre de desintox ne semblait pas une excellente idée, au vu du résultat. Néanmoins, elle avait essayé. La jeune femme savait que cela ne serait pas une bonne idée, mais autant qu'elle essaye de lui montrer cela directement au lieu de lui envoyer par le facteur. Après avoir vu le résultat, elle reprit calmement avec un air un peu plus sérieux : " Écoutes, tu sais que si tu continues comme ça, tu vas te foutre en l'air ? Personnellement, ce n'est pas mon problème, mais il faut avouer que terminer sa vie comme ça, c'est vraiment faible. Je dirais même que cela relève du niveau médiocre. " Pour Yuuri, il fallait aborder le sujet Rion et rapidement. Elle s'était renseigné sur les drogues qu'il prenait et cela était complètement des drogues qu'elle prenait il y a quelque temps.

Pourtant, en l'observant, elle remarqua que son état se dégrader à vu d'œil. Devait-elle paniquer en portant son regard inquiet sur Rion ? Les conséquences de son addiction faisaient peu à peu leur apparition. Cela annoncé rien de bon, elle tenta de le rassurer afin de capter son attention, elle ne pouvait toutefois pas lui donner une dose dans le bar à la vue de tous : " Tu es sûr que ça va ? Tu veux qu'on aille en parler dehors ? ". Elle n'avait pas envie de voir son camarade perdre la tête dans le bar, cela ne lui serait pas bénéfique, car s'il se faisait prendre avec la drogue sur lui, il serait bon pour la garde à vue et au vu de son état psychologique, il pourrait partir en cure, et cela aggraverait son état actuel.

••••

by Wiise

_________________


'Enjoy eternity alone
"LE PASSÉ EST UNE CHOSE DIFFICILE, PARFOIS IL EST GRAVÉ DANS LA PIERRE ET D’AUTRE FOIS, IL EST RENVOYÉ À DES SOUVENIRS FLOUS. MAIS SI TU TE MÊLES TROP LONGTEMPS DE CHOSES PROFONDES ET SOMBRES. QUI SAIT QUELS MONSTRES TU VAS RÉVEILLER ?  ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rion Steiner


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/04/1991
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ▌AVENTURES VÉCUES : 27
▌ARRIVÉ(E) LE : 14/10/2017
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 27 ans

MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion Ven 10 Nov - 23:36


Le jeune homme avait parfaitement le droit d'afficher son mécontentement. Il l'a payé pour être livré en drogue, alors n'avoir qu'une petite quantité, ça à tendance à l'agacer. Avec ça, il ne va pas tenir longtemps. Comment est-c qu'il va tenir ? Ça lui fera même pas le semaine. Putain... ça lui donne presque l'impression que c'est une incapable, même si au fond elle fait du mieux qu'elle peut. Sauf qu'un drogué aura rarement de la reconnaissance pour son dealer, tout ce qui compte c'est sa dose. Sa réflexion l'atteint à peine, il se fout de comment elle doit faire, du moment qu'il obtient ce qu'il veut. "Oé ben, je m'attendais franchement à mieux.
Pour ce que je te paye, tu pourrais faire des efforts !"
lui renvoie t-il à la figure sans prendre de pincettes. En plus, elle se pense mal payée... c'est presque l’hôpital qui se fout de la charité à ce niveau là. Inutile de discuter sur ce point là, ça ne servira à rien et ni lui, ni elle ne trouverait un terrain d'entente.

En prime, elle osa lui montrer cette foutue brochure pour le centre de désintoxication. Combien de fois lui à t-il dit que ça ne l'intéresse pas ? Il n'a pas envie de se retrouver au milieu de ces gens. Et puis, en quoi ça pourrait lui être utile ? Qu'est-ce que ça peut lui faire ? Elle devrait être contente, elle est payée pour chaque commande qu'il fait. Elle veut se retrouver au chômage, c'est ça ? Yuuri commence à être moralisatrice en disant qu'il va foutre sa vie en l'air. Mais qu'est-ce qu'elle ne sait ? La vie de Rion est déjà chaotique, alors un peu plus où un peu moins, ça ne changera pas grand-chose. Le pire c'est qu'elle avoue que ça ne la regarde pas, mais qu'elle trouve ça vraiment nulle de finir sa vie de la sorte. Ceci vint lui arracher un petit rire. C'est quoi son truc ? Elle cherche à le faire réagir ? Elle veut l'obliger à avoir bonne conscience, à lui prouver qu'il risque de mourir. "Tu l'as dit toi même, ça ne te regarde pas. C'est ma vie, pas la tienne. Alors, si j'ai envie de la foutre en l'air, c'est mon choix. Tu te prends pour qui ? Pour ma mère ?" En parlant de "mère" il se bloque. Son passé lui revint à la figure comme un retour violent de frisbee. Sa mère... il n'en as pas. Ce n'est qu'un clone, un Galerians. Sa soit disant mère c'est Dorothy, cet ordinateur malfaisant. Les souvenirs de cette femme qu'il a, cette gentille maman qui lui comptait des histoires et prenaient soins de lui... c'est pas vraiment sa mère. C'est celle du vrai Rion Steiner, pas du clone. Ses mains vinrent se poser de chaque côté de sa tête, un peu au dessus de ses tempes, il voudrait faire sortir tout ça, oublier ou être tout simplement quelqu'un d'autre. Ça n'allait vraiment pas, il ne se sentait pas bien, la paranoïa commençant à s'emparer de lui. Il crut entendre la voix de Yuuri, elle semblait s'inquiéter. Vraiment ! Mais c'était tellement lointain sa voix. D'un coup, il se leva et se précipita vers les toilettes. Il lui fallait quelque chose, oublier tout ça, sortir de cette crise qui commençait à le submerger. De sa poche, il sortit tout ce qu'elle lui avait donné et prit le premier truc venu. Il en prit un, puis deux et trois cachets qu'il avala via l'eau du robinet. Mais l'effet n'allait pas être immédiat. Dommage qu'il ne soit pas chez lui pour pouvoir s'injecter tout ça directement via une seringue, comme le font les drogués avec la cocaïne. S'observant dans le miroir, il frappa ce dernier à l'aide de son poing. Le miroir se brisa et du sang resta sur ce dernier. Sa main, il l'avait entaillée, mais il s'en foutait, il ne sentait même pas la douleur entre ce qu'il avait pris en début de journée et maintenant.

_________________

Bang Bang Bang

I have wondered about you, Where will you be when this is through, If all goes as planned, Will you redeem my life again ? My life again. Fire the fields the weed is sown, Water down your empty soul, Wake the sea of silent hope, Water down your empty soul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuri Kozukata


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 17/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ▌AVENTURES VÉCUES : 6532
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/01/2015
▌CRÉDITS : avatar by (c)Schizophrenic / gif (c)petrova-gifs/ sign by (c)LIZZOU.
Ton âge : 28 ans
localisation : en ville ou là .... si tu cherches un peu, tu me trouveras sur ton chemin.
emploi : Journaliste ... Sa spécialité : la presse à scandale ! Elle use également de ses compétences de photographe pour exercer la fonction de détective privé pour le journal local.
humeur : imprévisible ★

MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion Lun 20 Nov - 1:10

Something just like this
you & me
••••

Alors qu'il était en train de cracher son venin, Yuuri se contenta de regarder son portable, il y avait sans doute plus de choses à lire qu'à écouter la mauvaise humeur d'un drogué jamais satisfaite. Bien qu'elle était en mode " cause toujours , tu m'intéresses..." Elle ne se donna pas la peine de lui prêter une quelconque attention, elle se contenta de soupirer profondément. De son côté, elle avait fait sa part du travail, après que le client soit mécontent s'était son souci, pas le sien. Elle attendit quelques secondes, puis elle porta son regard sur Rion pour lui répondre d'un air peu expressif " Moi aussi, je pensais que tu pourrais faire des efforts." Elle n'insista pas plus que cela, après tout cela était peine perdue. Connaissant leur tempérament, ils auraient sans doute attiré plus le regard indiscret avec leur débat qu'autre chose, une chose qui pouvait l'insupporter, donc elle le laissa parler, si cela lui plaisait d'exprimer son mépris pour la demoiselle tant mieux pour lui, cela ne pouvait pas atteindre la jeune femme qui avait l'habitude de ce genre de propos et de comportement envers sa petite personne.

C'est à cause de ce genre d'individus que la journaliste avait tendance à agir comme une chipie. Elle avait beau essayé d'être gentille, faire preuve d'humanité, mais cela ne pouvait pas plaisir à tout le monde. D'un côté, elle s'en fichait royalement de ce qui pouvait lui arriver, mais sa raison l'interpella en lui faisant rappeler qu'elle avait contribué à sa destruction et donc s'il venait à lui arriver quoique ce soit, elle en serait en partie responsable. Contribué à la destruction de quelqu'un n'était pas une gêne pour la demoiselle, du moins quand elle ne connaissait pas la personne. Pourtant, le manque de respect était flagrant, elle n'avait rien dit jusque-là par politesse, mais le fait qu'il puisse être aussi désagréable lui était insupportable. Yuuri ne voulait pas entrer dans son jeu, elle ne commenta que de manière simple et respectueuse : " C'est peut-être ta vie, et ton choix comme tu le dis si bien, et puis après tout si ta vie est aussi merdique, c'est peut-être parce que tu as fait les mauvais choix. Et j'en suis la preuve vivante, tu es tellement désespéré que tu viens en pleurnichant à ma porte parce que tu n'es pas capable de trouver ce qu'il te faut comme un grand. C'est si pathétique, j'en connais des abrutis dans cette ville, mais toi, tu remportes la palme d'or de la mauvaise foi et de l'ingratitude. " Elle venait à son tour de cracher son venin, cela dit, s'était un point en main, mais lorsqu'il lui demanda de manière acerbe pour qui elle se prenait, elle lui répondit de la même façon : " Si j'étais ta mère, crois-moi que tu ne prendrais pas ce genre de connerie, ou alors tu serais dans un centre de desintox ou dans un autre cas, je te pourrirais bien ton existence de nombreuses autre façon. J'allais oublier, pour cela, je n'ai pas besoin d'être ta mère puisque je le fais déjà parfaitement." Elle aurait continué avec plaisir ce genre de discussion, mais elle n'était pas du genre à remuer le couteau dans la plaie sans raison. La demoiselle n'eut pas le temps de reprendre qu'elle avait remarqué le changement de comportement de jeune homme, elle avait tenté de la raison, mais sans succès apparent.
Bien qu'il s'était réfugié rapidement dans les toilettes du bar, Yuuri resta quelques minutes à l'attendre, pensant dans un premier temps que c'était une ruse pour mettre fin à la discussion, pourtant son état n'était pas au top.

Elle se leva pour attendre à la porte des toilettes du bar, bien qu'elle se pensait responsable de son état la jeune femme ne pouvait pas l'abandonner. Et de plus, elle était inquiète. Elle frappa à plusieurs reprises à la porte sans avoir de réponse. Puis lorsqu'elle entendit le bruit de verre, elle entra instinctivement. Yuuri savait que Rion avait une santé mentale fragile, même s'il ne voulait pas le reconnaître, il avait besoin d 'aide. Lorsqu'elle le vit avec le poing en sang, elle s'exprima avec une légère une frayeur : " Rion, tu es vraiment stupide ! " Elle tenta d'examiner son poing, mais connaissant son caractère trempé, il ne se laissa pas faire, elle appliqua un bandage comme elle le pouvait afin de contenir le saignement, tout en plaisantant : " La mutilation s'est mon truc pas le tient, donc la prochaine fois prendre ta dose ça t'éviteras de faire de ce genre de conneries. " Parfois, elle avait l'impression d'agir comme une sœur, après tout, c'est comme ça qu'elle le considérer malgré son sale caractère et son goût prononcer pour toutes les substances illicite.

••••

by Wiise

_________________


'Enjoy eternity alone
"LE PASSÉ EST UNE CHOSE DIFFICILE, PARFOIS IL EST GRAVÉ DANS LA PIERRE ET D’AUTRE FOIS, IL EST RENVOYÉ À DES SOUVENIRS FLOUS. MAIS SI TU TE MÊLES TROP LONGTEMPS DE CHOSES PROFONDES ET SOMBRES. QUI SAIT QUELS MONSTRES TU VAS RÉVEILLER ?  ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rion Steiner


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/04/1991
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ▌AVENTURES VÉCUES : 27
▌ARRIVÉ(E) LE : 14/10/2017
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 27 ans

MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion Dim 26 Nov - 1:03


C'était mérité que Yuuri lui balance ses quatre vérités en plein dans la figure ? Des paroles qui auraient dû normalement l'atteindre, lui faire du mal, lui faire prendre raisons de son comportement. Mais ceci glissa sur lui comme de l'eau. Il s'en fichait de ce qu'elle pouvait penser en fait. Si ça lui chante de le trouver pathétique et bien que ce soit ainsi. Elle peut le traiter d'absolument tout ce qu'elle veut, même dire qu'elle a pitié de son comportement. Ça ne changera rien, ce n'est pas pour autant qu'il va changer. Elle n'a peut être pas compri qu'il n'a rien d'un simple drogué. La drogue, c'est pas vraiment un truc qu'il prend pour le plaisir. C'est pas ce qu'il y a de plus kiffant de se retrouver dans un état où il ne contrôle plus rien. C'est juste qu'il a besoin de ça. Perdre le contrôle, se retrouver hors de sa vie, ne plus penser à rien et oublier, oui, tout simplement oublier. Sans cesse, il a cette sorte de paranoïa qui le hante. Il craint tout un tas de choses, il redoute le retour de Dorothy où les Galerians. En fait, c'est tout un mic mac qu'il ne comprend pas vraiment. Sans oublier cette partie de sa vie qu'il a oubliée. Pourquoi il a l'impression que malgré sa mort, il lui manque une partie de l'histoire, une partie de la vérité ? C'est déjà assez terrible de savoir qu'il est un clone, qu'il n'est pas le vrai Rion. Alors, cette zone noire dans sa vie, ça lui fait peur. Quel genre d'épreuve ou d'ennemi il ignore ? C'est frustrant et effrayant. On pourrait l'attaquer sans qu'il ne se méfie.

Sans rien dire, il avait fuit vers les toilettes, il se sentait mal, il avait l'impression que quelque chose allait lui tomber sur le coin de la gueule et l'attaquer. Sûrement de la paranoïa, comme toujours. C'est pour ça qu'il avait besoin de prendre quelque chose tout de suite. Dans les toilettes, il était tranquille et seul, il prit plusieurs cachets dans l'espoir que la drogue agisse plus vite. Puis, il frappa ce fichu miroir, détestant observer son propre reflet. C'est là que la jeune femme fit son apparition, dans les toilettes des hommes, sans pression, sans complexe. Il l'observa surpris avec ses yeux cernés et fatigués. A présent, elle voulait jouer les amies exemplaires, c'est ça ? Elle soigna sa main, à quoi bon ? Elle croit que ça va changer quelque chose à sa vie de stopper le sang qui coule sur sa peau ? Il n'a même pas mal tellement il est shooté, constamment sous l'effet des drogues. "C'est toi qui est stupide de m'aider !" rétorque t-il. Il sait très bien qu'il est une sorte de cas désespéré, le genre sans espoir. Lui-même, il ne sait pas comment s'en sortir. C'est perdu d'avance ! Elle commence à supposer qu'il n'a pas pris de medoc et ça le fait rire. Elle se trompe, elle ne voit donc pas ses yeux qui commencent à être injecté de sang. Bien sûr qu'il s'est drogué, il en a même pris trop. "Tu te trompes sur un point Yuuri, j'ai pris plus que ma dose. Mais je devais faire disparaître ce visage qui m'observait..." Le miroir était brisé en plein de petits morceaux, craquelés et reflétant de drôle d'images d'eux déformés. Rion ne supporte plus son propre regard sur lui-même. Il est totalement conscient de sa propre destruction, que ce qu'il fait est mal. Sauf que tout ça est plus fort que lui. Pour survivre, pour ne pas craquer, il a besoin de ça, c'est ce qui l'aide à tenir, en même temps que ça le tue à petit feu. "Tu veux bien m'emmener hors d'ici ? Je risque de partir en bad d'ici peu. J'ai pris une trop grosse dose." informe-t-il. La jeune femme peu tout aussi bien décidé de l'abandonner ici. Après tout, c'est son problème à lui. Il imagine qu'elle pourrait le ramener devant chez lui ou chez elle. Quoi qu'il ne pense pas qu'elle soit assez généreuse pour l'accueillir à son domicile.

_________________

Bang Bang Bang

I have wondered about you, Where will you be when this is through, If all goes as planned, Will you redeem my life again ? My life again. Fire the fields the weed is sown, Water down your empty soul, Wake the sea of silent hope, Water down your empty soul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuri Kozukata


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 17/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ▌AVENTURES VÉCUES : 6532
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/01/2015
▌CRÉDITS : avatar by (c)Schizophrenic / gif (c)petrova-gifs/ sign by (c)LIZZOU.
Ton âge : 28 ans
localisation : en ville ou là .... si tu cherches un peu, tu me trouveras sur ton chemin.
emploi : Journaliste ... Sa spécialité : la presse à scandale ! Elle use également de ses compétences de photographe pour exercer la fonction de détective privé pour le journal local.
humeur : imprévisible ★

MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion Sam 2 Déc - 0:32

Something just like this
you & me
••••

Ses paroles n'avaient pas d'effet. Cela ne l'étonnait pas vraiment, puisque ce n'était pas son genre d'écouter les gens. Il ne l'avait jamais écouté, alors pourquoi cela changerait aujourd'hui ? Elle ne tenait pas rentrer dans sa tête, ni même à le questionner là dessus, cela n'était ni le lieu ni même le bon moment. Yuuri connaissait les ravages de la drogue que se soit sur le plan psychologique comme sur le plan physique. Dans le cas ou Yuuri en prenait s'était juste pour tenir le coup et parfois elle pensait que cela lui serait bénéfique, mais elle s'était trompé, et elle ne voulait pas voir son ami dans cet état-là. Comment pouvait-elle le rassurer si elle-même ne connaissait pas vraiment les réponses. Bien sûr il n'y avait qu'une seule façon d'obtenir les réponses avec les personnes comme Rion, il fallait le pousser dans ses retranchements jusqu'à ce qu'il se sent piéger, mais le problème étant qu'il ne s'avouerait pas vaincue aussi facilement. C'est peut-être pour cela que Yuuri n'insista pas davantage avec ses réflexions et sa morale. Cependant, elle fit face aux dégâts et aux conséquences de ses agissements ou ouvrant la porte. Il était désespérer, et pourtant ça la première chose qui lui passa par la tête était de disparaître, une solution facile pour Yuuri qui n'avait jamais réussi à aller jusqu'au bout parce qu'elle valait mieux que ça, tout comme lui. Bizarrement, elle se sentait coupable d'avoir provoqué ce geste désespéré.

La demoiselle ne fit pas attention à ses critiques, la journaliste était bien plus préoccuper par son état que par les paroles d'un drogué. Si elle n'était pas le peu d'humanité qui lui restait, elle serait tenté par le laisser se vider de son sang, et même à son propre sort, de toute manière elle n'avait à gagner à l'idée. Pourtant, tout en prenant soin de lui faire un bandage de première nécessiter, elle lui rétorqua avec son large sourire " Tu sais à quel point j'adore les choses brisées. Et pour te répondre, ce n'est pas de la stupidité, mais de la pitié que j'éprouve." Avec le temps, elle avait appris à être franche, même si cela pouvait blesser les gens, elle se devait agir ainsi, après tout elle avait une réputation à tenir. Si elle ignorait ce qui s'était passé quelques minutes elle pouvait supposer beaucoup de scénario surtout avec une personne instable comme Rion, il était capable du pire ... Comme du extra-pire ! La situation était, comme elle le disait si bien, desastrophique pour faire appel à une personne externe, elle devait se débrouiller seule. Le fait qu'il avoue son geste lui retirait une épine du pied, mais cela ne serait pas sans conséquence, elle reprit son souffle et ajouta " Et ce n'est pas avec la surdose que tu vas faire disparaître ce visage, il y a plein de manière possible si tu veux disparaître, genre : va jouer sur l'autoroute." Il y avait de la colère sans ses paroles, la vue du sang ne l'insupportait pas, ce qui l' agacer de plus était le fait d'assister à sa propre destruction. Elle trouvait que l'humain était faible et il venait de lui prouver par son geste totalement irréfléchi. Yuuri ignorait ce qui venait de lui passer par là tête, mais ce n'était pas le moment de discuter. Après ses paroles, elle accepta de l'aider à sortir du bar sans rien dire. Elle tenta de garder son calme afin de ne pas empirer la situation, si la jeune femme avait accepté de l'aider, c'est parce qu'elle pensait qu'il méritait mieux, mais quelque part elle se sentait responsable de son geste. Si elle ne l'avait pas embêté avec sa cure ou même lui donner ses drogues rien de tout cela ne serait arrivé. Elle l'aida à monter dans sa voiture qui était garer sur le parking, elle ne pouvait pas le ramener chez lui et le laissait sans surveillance. Bien que dans un premier temps, elle pensait l'emmener aux urgences ou même elle, Yuuri n'eut pas d'autres chose que de se résoudre à l'emmener autre part.

La jeune femme resta silencieuse durant le trajet, à vrai dire, elle cherchait encore les réponses qui l'avait pousser à agir de la sorte. Était-elle envahie par le remords ? Non, mais par la culpabilité. Elle n'attendait pas des excuses de la part de son ami, cela n'était pas dans ses habitudes ou cela sonnerait faux. Après une demi-heure en voiture, ils arrivèrent à destination. Depuis peu, afin d profiter du calme et d'être loin de toutes les tentations de la ville, la journaliste avait louer un chalet qui l'avait déjà accueillir durant sa cure. Le seul point positif s'était que son côté no mans land plairait à Rion. Il n'y avait aucune technologie, il fallait tout faire à l'ancienne. Elle aida Rion à sortir de la voiture afin de le guider vers l'entrée, elle ouvrir rapidement la porte puis elle le déposa sur le fauteuil. Yuuri s'empressa de retourner à la voiture afin de faire quelques vérifications, puis elle revint au chalet, elle ouvrit la le chevet afin de voir un peu plus clair tout en avouant : " C'est pas un hôtel, ni même un centre de desintox, mais ça fera l'affaire pour cette nuit." Elle se dirigea vers Rion afin de lui prendre le restant de ses drogues, Yuuri savait que cela ne lui plairait pas, mais elle préféra les avoir sur elle : " Je suis désolée, mais quand tu veux éradiquer le mal, il faut chercher la racine. " La jeune femme savait à quel point les premières heures étaient insupportable, mais cela était nécessaire pour lui éviter l'overdose et définitivement le centre de desintox. Elle s'installa dans le fauteuil face à lui, elle comptait bien le surveiller jusqu'à ce que les effets de la drogue se dissipent.

••••

by Wiise

_________________


'Enjoy eternity alone
"LE PASSÉ EST UNE CHOSE DIFFICILE, PARFOIS IL EST GRAVÉ DANS LA PIERRE ET D’AUTRE FOIS, IL EST RENVOYÉ À DES SOUVENIRS FLOUS. MAIS SI TU TE MÊLES TROP LONGTEMPS DE CHOSES PROFONDES ET SOMBRES. QUI SAIT QUELS MONSTRES TU VAS RÉVEILLER ?  ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rion Steiner


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/04/1991
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 26 ▌AVENTURES VÉCUES : 27
▌ARRIVÉ(E) LE : 14/10/2017
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 27 ans

MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion Mer 13 Déc - 3:35


C'était totalement inconscient de prendre de trop grande dose de drogue, ça il le sait. Mais quand ça ne va pas et que c'est la seule chose qui peut en quelque chose le sauver, il n'hésite pas. C'est un délire psychotique, il est le seul à avoir l'impression d'entendre des voix, de voir des ombres et avoir cette impression de présence qui l'observe. Alors, pour passer outre ça, il ne ce drogue, il se met dans des états pas possible pour oublier et les faire disparaître. Tant que ça marche, c'est tout ce qui compte au final. Alors, il continue même si ça doit détruire sa vie et sa santé petit à petit. Pour le moment, les effets n'étaient pas encore là, il était conscient, mais la simple idée d'avoir prit tout ça le soulage et fait disparaître petit à petit ses craintes. Tant pis pour sa main, tant pis pour la blessure, à force, il commence à avoir l'habitude de se faire mal. Avec tout ce qu'il prend, c'est à peine sur ses récepteurs nerveux sont encore capables de ressentir la douleur. Là par exemple, il ne sent rien, il sait juste qu'il s'est fait mal parce que le sang coule de sa main, sinon, il ne verrait pas la moindre différence.

Yuuri était tout de même là pour l'aider, elle avait dû entendre le bruit du miroir brisé et entrer pour voir. A quoi bon s'évertuer à le sauver ? Est-ce qu'il en vaut seulement le coup ? Il se le demande. Chaque jour, il se demande déjà s'il a le droit d'être là, de se faire appeler Rion Steiner, lui qui n'est qu'un vulgaire clone. Souvent, il se demande s'il a le même caractère que l'original ? Certes, il a sa mémoire, une partie de ses souvenirs, mais est-ce que ça suffit pour ce forger une personnalité et dire qu'il est lui ? A croire que la question du clonage est quelque chose de compliquer. Et ce n'est pas ici à Game City qu'on pourra lui répondre. "J'ai pas besoin de ta pitié !" lui lance-t-il. C'est une chose qu'il n'aime pas ça, la pitié. Ça lui donne l'impression d'être encore plus minable et en prime d'être totalement faible. A sa réflexion, il préféra se taire, elle ne peut pas comprendre ce qu'il vit et ce qu'il ressent. Et il ne cherche pas vraiment à se tuer. En fait, il ne sait pas ce qu'il fait, il cherche simplement le calme et la sérénité, mais c'est loin d'être facile à obtenir.

Enfin, ils sortirent de cet endroit, sans rien dire à propos du miroir qui était à présent en mille morceau. C'est qu'il n'a pas l'intention de payer l'addition le petit. Du coup, prendre la fuite ça l'arrange largement. Une fois dans le véhicule de la jeune femme, il savait très bien qu'il ne serait pas poursuivi par le patron qui de toute manière n'a encore rien vu. Ceci sera la surprise pour la fin de son service. Le jeune homme se laissa conduire sans rien dire. Il n'avait pas la moindre idée de là où ils vont. Ça pouvait être chez lui, chez elle ou n'importe où ailleurs. Du moment qu'il n'est pas en compagnie d'autre personne s'il pète un câble, c'est tout ce qui compte. La ville commença à s'éloigner, restant derrière eux, dans leur dos, prenant de petites routes et s'enfonçant dans la forêt. De ce qu'il sait, Yuuri ne vit pas en ermite au beau milieu des bois. Il aurait bien demandé la destination, mais il n'en avait pas la force et la drogue commençait à agir. Le simple fait de penser à des choses le faisaient rire aux éclats. C'est mieux ça que de le voir agir de manière brutal, par exemple. Le véhicule se gara devant une sorte de chalet ou de grande cabane. En fait, il se fichait pas mal du nom à donner à ce truc. La jeune femme l'aida à sortir et il la suivi à l'intérieur, continua de rire, mais marchant avec un peu plus de difficultés. Le monde ne semblait plus très stable, il était déformé sous son regard aux emprises des drogues à présent. Se laissant tomber dans un siège, il resta là, le temps que la jeune femme s'en alla il ne sait où.

La voix de la jeune femme s'approcha de ses oreilles, mais il n'était pas assez concentré pour comprendre, du coup, il ignora totalement ce qui avait été dit. Par contre, quand elle vint pour s'emparer de ce qu'il avait comme drogue, il voulu les attraper. Hors de question qu'elle lui vole son bien. D'un bond, il se leva en protestant. "Rends moi ça !" dit-il durement. D'un coup, l'euphorie s'était évaporé. Son visage plus dur et menaçant. "C'est à moi, t'as pas le droit de me les prendre !" insiste-t-il. Pour le moment, il se contrôle, mais sous l'effet de la drogue, ça pourrait très vite dégénérer, surtout avec son caractère psychotique. "T'es avec eux c'est ça, hein ? Tu cherches à m'éliminer ! T'as peur que je détruise Dorothy ?" lance t-il à présent totalement perdu.

_________________

Bang Bang Bang

I have wondered about you, Where will you be when this is through, If all goes as planned, Will you redeem my life again ? My life again. Fire the fields the weed is sown, Water down your empty soul, Wake the sea of silent hope, Water down your empty soul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuri Kozukata


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 17/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ▌AVENTURES VÉCUES : 6532
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/01/2015
▌CRÉDITS : avatar by (c)Schizophrenic / gif (c)petrova-gifs/ sign by (c)LIZZOU.
Ton âge : 28 ans
localisation : en ville ou là .... si tu cherches un peu, tu me trouveras sur ton chemin.
emploi : Journaliste ... Sa spécialité : la presse à scandale ! Elle use également de ses compétences de photographe pour exercer la fonction de détective privé pour le journal local.
humeur : imprévisible ★

MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion Dim 14 Jan - 3:07

Something just like this
you & me
••••

Yuuri fut pris de court, l'emmener chez elle s'était l'exposait à un tas d'objets connecté, et elle savait qu cela serait néfaste pour sa santé et ensuite l ramener chez lui et le laissait sans surveillance serait un appel aux meurtres. Dans un cas comme celui-ci, elle n pouvait compter que sur elle-même. Elle n'eut pas le temps de réfléchir à la destination, son but étant de trouver un lieu neutre, ce qui l'avait amener à ce qu'elle appeler son refuge. Lorsqu'elle avait besoin de se déconnecter du monde et retrouver un semblait de calme s'est ici qu'elle venait, peu de personnes connaissaient l'existence de ce chalet, et cela était mieux. Bien qu'il fut le théâtre de sinistres évènements, elle se sentait toujours en sécurité ici donc elle en avait déduit qu'il pouvait accueillir pendant la nuit son hôte qui était encore sous l'effet de la drogue. En fait, ce qu'elle avait vu quelques instants plus tôt ressemblait bien plus à un appel à l'aide, qu'à une tentative de suicide complètement raté et de mauvais goût. Elle connaissait Rion depuis quelque temps, elle le qualifia de "simple connaissance", ils n'avaient aucun point communs mise à part les drogues, sauf que la demoiselle avait réussi à s'en défaire au bon moment, pourtant même s'il avait un caractère complètement opposé au sien elle ne pouvait pas le laisser là et assister à sa destruction, bien que si cela aurait une autre personne la demoiselle aurait tout fait pour accentuer cela, mais avec Rion s'était différent. Yuuri se sentait en partie responsable de sa crise, puisqu'elle s'était démenée pour avoir les dogues et elle nota qu'elle devrait rendre visite à son contact afin de lui faire payer ce petit incident, car elle ne pouvait pas blâmer une victime.

Était-elle un peu trop clémente ? Peut-être que sa bienveillance pouvait cacher autre chose. Elle repensa aux paroles de Rion. Était-elle devenue aussi faible que lui en lui évoquant le sentiment de pitié ? Cette question lui tarauda l'esprits quelques minutes, la jeune femme avait toujours était fort, quitte à parfois dépasser les limites, mais cela était naturel chez elle. Yuuri ne voulait pas paraître "gentille", cela ne lui ressemblait pas, mais elle ne pouvait pas non plus le laisser comme ça. C'était sans doute cela ce que les gens normaux appelaient "la compassion", elle qui avait toujours trouver ce genre de chose nulle et niaise, elle se retrouva indirectement victime de ce fléau qui était un dériver de la gentillesse. Un sentiment qui pouvait lui donner la nausée. Sans doute, devrait-elle le remercier d'avoir éveillé une infirme once d'humanité ? Ce n'était pas son genre, et cela lui écorcherait sans doute les cordes vocales juste de dire ce petit mot sans importance et inventé pour les personnes lamentables. Son jugement avait été obscurci par le fait qu'elle se sentait responsable et que la culpabilité l'aurait sans doute rongé, bien qu'en temps normal elle n'aurait éprouvé aucun remords surtout pour une histoire comme celle-ci. Tout ce qu'elle pouvait pour le moment était d'attendre et d'avoir la patience de supporter sa mauvaise foi et son caractère trempé sans compter les excès que pouvaient avoir la drogue puisqu'elle ignorait la dose qu'il avait prise. Son jugement avait été obscurci par le fait qu'elle se sentait responsable et que la culpabilité l'aurait sans doute rongé, bien qu'en temps normal elle n'aurait éprouvé aucun remords surtout pour une histoire comme celle-ci. Combien de temps mettrait-elle afin de ne pas s'emporter face à son caractère ? Selon elle, pas plus d'une demi-heure.

En l'observant, elle s'était rendu compte que peut-être, il était trop tard pour qu'il soit sevré, mais vu son cas désespéré, il fallait au moins alléger son fardeau. Yuuri ne comptait pas y aller gentiment, vu le caractère têtu de Rion, elle devrait se montrer ferme quitte à se montrer un peu plus ferme que d'habitude. Lors de sa première contestation, elle lui répliqua d'un air naturel, tout en gardant le sachet de drogue dans ses mains, " c'est ça crève." Elle n'était pas effrayée par son comportement, il n'y avait qu'un seule chose qui pouvait l'effrayer et heureusement pour elle cette chose n'était pas réelle donc la demoiselle ne craignait absolument rien, de son point de vue. Tout en reprenant sa place confortablement dans la causeuse la demoiselle profita de ce petit moment pour le narguait avec le sachet dans ses mains, il avait beau insister, mais la demoiselle avait réponse à tout et elle lui répliqua avec un large sourire : " Sinon quoi ? Tu vas porter plainte ? Ça ne serait pas une mauvaise idée, je pourrais même faire la réservation pour la cellule de dégrisement. " Elle était calme et posée, mais elle resta sur ses gardes sachant le tempérament de feu de sa connaissance, elle ne comptait pas relever ses remarques après tout pour elle cela signifiait absolument rien du tout, pourtant, il avait réussi à lui piquer sa curiosité et connaissant son caractère la demoiselle comptait jour un peu afin de passer le temps, après tout cela était dans ses habitudes : " Je suis désolée, mais je préfère travailler seule, et si par tu entends les personnes qui comptent te torturer l'esprits jusqu'à ce que tu arrêtes tes conneries je dirais que oui. " Puis elle posa le sachet sur la commode et se leva pour lui faire face, elle affichait un mine un peu plus sérieuse, il était difficile de savoir le fond de sa pensée, mais elle continua sur sa lancée : " Si je voulais t'éliminer, crois-moi que cela serait déjà fait. Cela ne serait pas un oeuvre d'art, mais cela aurait agréable à mettre en scène, surtout avec un personne instable comme toi. Et j'ignore qui est Dorothy, donc comme je ne l'as connait pas je me fiche un peu de son existence enfin si elle existe vraiment, car j'ai l'impression que tu délires. . . . " La jeune femme avait remarqué le fait qu'il soit égaré et c'est à ce moment qu'elle resta sur ses gardes, car sous l'effet delà drogue ce sentiment reste imprévisible, n'ayant aucun repère la situation pourrait dégénéré à tout moment.

••••

by Wiise

_________________


'Enjoy eternity alone
"LE PASSÉ EST UNE CHOSE DIFFICILE, PARFOIS IL EST GRAVÉ DANS LA PIERRE ET D’AUTRE FOIS, IL EST RENVOYÉ À DES SOUVENIRS FLOUS. MAIS SI TU TE MÊLES TROP LONGTEMPS DE CHOSES PROFONDES ET SOMBRES. QUI SAIT QUELS MONSTRES TU VAS RÉVEILLER ?  ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion

Revenir en haut Aller en bas
 

Mauvaise graine | Feat. Rion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je ne suis pas une mauvaise graine (Hugo Strange) ~
» Sidney est une mauvaise fréquentation.
» Mauvaise journée... [PV Dorian!]
» Lalwende Súrion
» [abandonné]En bien mauvaise posture [PV : Ezekiel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game City :: Game City :: Mideel Square :: Bar-