AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 Mauvaise graine | Feat. Rion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yuuri Kozukata


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 17/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ▌AVENTURES VÉCUES : 6591
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/01/2015
▌CRÉDITS : avatar by (c)tyrell / gif (c)petrova-gifs/ sign by by anaëlle.
Ton âge : 28 ans
localisation : Dans sa paisible maison, ou son bureau au journal locale qui est un peu comme sa seconde maison. Si elle ne se trouve pas dans ces lieux, elle se trouvera sûrement quelque part en ville en train de s'attirer des ennuis
emploi : Journaliste ... Sa spécialité : la presse à scandale ! Elle use également de ses compétences de photographe pour exercer la fonction de détective privé pour le journal local. Malgré les apparences, la demoiselle possède de nombreux atouts pour atteindre ses objectifs..
humeur : imprévisible ★

MessageSujet: Mauvaise graine | Feat. Rion Mar 24 Oct 2017 - 15:17

Something just like this
you & me
••••

La journée n'était pas encore terminée pour la demoiselle qui avait encore fort à faire avant de regagner ce qui lui servait de "maison". À peine sortie du journal, elle avait déjà son téléphone dans les mains afin de consulter ses messages, et par la même occasion répondre à certains d'entre eux. Cependant, elle prit de soin d'envoyer un énième message à une connaissance afin de l'avertir qu'elle avait ce qu'il fallait, mais quel ne garderait pas cela très longtemps. La journaliste rejoignait le bar qui se trouvait à quelques mètres de son lieu de travail afin de lui éviter un grand détour. Lorsqu'elle arriva dans l'établissement, elle s'installa à une table au fond du bar afin d'être à l'abri des regards indiscrets. Yuuri avait commandé une tequila sunrise en attendant son invité. Après avoir attendu plus d'un quart d'heure elle s'empressa d'envoyer un énième message, mais elle ne trouva aucune réponse. Intérieurement, elle lui laissa encore dix minutes sinon elle quitterait le bar tout en jetant la marchandise.

Heureusement, son invité était là, elle lança sur la table un petit sachet contenant diverses capsules de différentes couleurs puis un échantillon de D-Felon. Elle n'était guère enjouée à l'idée d'utiliser ses relations pour ce genre de marchandise, mais elle ajouta d'une voir légèrement ennuyé : " Inutile de me remercier, je pourrais me procurer d'autres capsules dans quelque temps donc ne les gaspille pas." Yuuri reprit son souffle, mais afficha clairement une mine assez irrité, elle était journaliste et pas dealeuse. La jeune femme resta silencieuse tout en sirotant sa boisson et en gardant un œil sur son téléphone. Observant entre deux son ami, elle fouilla d'une main son sac pour sortir une brochure d'un centre de desintox qu'elle glissa sous le nez de son interlocuteur en affirmant avec un large sourire : " Je peux faire la réservation si tu veux." La jeune femme savait qu'elle entrait peu à peu sur un terrain miné, mais il était inutile de tourner autour du pot, elle était franche et directe.

Elle savait qu'elle était les effets de la drogue, elle-même avait plongé là dedans afin de pouvoir faire son travail et combler un certain vide. Elle avait testé plusieurs choses, mais rien n'était efficace sauf ce centre ou elle s'est radicalement remise. Cependant, à sa sortie, elle eut une autre addiction moins grave, mais très perturbante pour son ami. En effet pendant qu'il se shooter aux drogues fortes, la demoiselle ne pouvait pas restait les bras croisé à assisté à la destruction d'un de ses rares amis sur qui elle pouvait encore compter, surtout s'il était clean.

••••

by Wiise

_________________
Did I mention I’m poison?
My crimes and sins are beyond counting. I promised you an eternity of misery, so I’m just keeping my word.. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rion Steiner


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/04/1991
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ▌AVENTURES VÉCUES : 40
▌ARRIVÉ(E) LE : 14/10/2017
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 27 ans

MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion Sam 28 Oct 2017 - 23:38


Son stock avait diminué drastiquement... il ne restait plus grand-chose, juste quelques cachets et c'était loin d'être assez fort. Alors, il avait pris l'habitude d'en prendre plus à la fois, pour être bien plus shooté, dans un état qui lui permet d'être libre, libéré de ce passé tortueux dont il ignore tout et qui le hante. Même la partie dont il se souvient ça le rend fou. Tout ce qu'on lui a fait, tout ce qu'il a vécu. Certes, il a fait ça pour sauver le monde, mais il n'a jamais demandé à avoir le programme de démarrage du virus pouvant anéantir Dorothy. C'était la décision de son père et de celui de Lilia. Une décision prise sans même demander l'avis de son fils. Le genre de choses qu'on fait pour essayer de se dire que malgré une erreur, il reste quelque chose pour tout réparer. Soit le pauvre petit Rion. Mais peut-il clairement dire qu'il est Rion Steiner ? Le garçon en question est mort à l'hôpital. Finalement, il est comme les autres, un Galérians, une création de cette super I.A. Avant aujourd'hui, il n'avait pas eu le temps de se questionner sur qui il était et puis il était mort juste après de toute manière...

C'est dans ce genre de moment totalement psychotique, où il commence à perdre la tête, en ne sachant plus qui il est qu'il pète un câble. Là, il n'est plus question de court-circuit, mais juste de prendre de la drogue, beaucoup de drogue. C'est ce qu'il avait fait, en prenant deux cachets d'un coup et en ajoutant un troisième trente minutes plus tard. Avec ça, il se sentait planer, ayant l'impression que tout ça était loin, très loin. Mais prendre autant de drogue en même temps ça à aussi un côté très négatif. Il sentait mal et finit par s'effondrer sur le sol. Ce n'est que plusieurs heures plus tard qu'il se réveilla, toujours allongé par terre, baignant dans son propre vomi. Ouais, peut-être qu'il y avait été un peu fort. L'heure affichée sur sa montre lui rappela qu'il avait rendez-vous avec Yuuri, mais il ne pouvait décemment pas sortir dans cet état. Tant pis pour le retard, il passa par la case douche histoire de se nettoyer rapidement et de retirer le vomi de son visage et de ses cheveux. Lui-même se dégoûtait, mais il était comme ça, un point c'est tout. A quoi bon lutter contre sa nature ?

Une fois prêt, il quitta l'appartement. Son téléphone avait déjà plusieurs messages de Yuuri qui commençait sérieusement à s'impatienter. Au pire, elle lui gueulera dessus, ça ne sera pas la première fois. C'est avec plus de vingt voir même trente minutes de retard qu'il entra dans le bar. Les yeux cernés, les cheveux encore à moitié mouillé, habillé à la va vite d'un vieux jean troué et d'un simple t-shirt avec une veste de survêtement par dessus. On pouvait clairement voir qu'il n'était pas dans un bon jour. Sans problème, il aperçu son amie assise au fond du bar, le genre d'endroit discret où logiquement personne ne vient voir ce qu'il s'y passe. En prenant place, il retira la casquette qui était visée sur sa tête par politesse et aussi pour libérer sa tignasse mouillée. Sans attendre, elle lui donna son petit lot de drogue. C'était vraiment peu, ça n'allait pas durer très longtemps. "C'est tout ? T'as pas réussi a en avoir plus ?" demande-t-il en commençant à bouger les jambes sans vraiment s'en apercevoir. Il était toujours dans un sale état et c'est son corps qui parlait pour lui. Il lui donna une petite enveloppe avec la somme prévue pour la payer. "C'est bien trop, comparé à ce que tu me donnes..." rouspète-t-il. Vu son état, son humeur n'est pas au beau fixe et il risque de parler sans forcément faire attention à ce qu'il dit, quitte à être blessant.

Son regard se posa ensuite sur le flyer qu'elle agitait sous son nez. Il lui prit des mains, tel un enfant sauvage pour observer ce que c'était. Une cure de désintoxe ! Sérieusement ! Ceci lui arracha un petit rire nerveux avant de lui renvoyer le papier presque à la figure. "Ça m'intéresse pas, je te l'ai déjà dit ! Alors, fout moi la paix avec ça !" grogne-t-il en regardant autour de lui d'un air stressé. Une phase psychotique était sur le point de refaire surface. D'un coup, il avait l'impression qu'il risquait de voir débarquer un galerians inconnu ayant pour mission de le tuer. Ash, ce prénom raisonnait dans sa tête et pourtant il n'a aucune souvenir, mais il s'en méfie.

_________________

Bang Bang Bang

I have wondered about you, Where will you be when this is through, If all goes as planned, Will you redeem my life again ? My life again. Fire the fields the weed is sown, Water down your empty soul, Wake the sea of silent hope, Water down your empty soul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuri Kozukata


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 17/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ▌AVENTURES VÉCUES : 6591
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/01/2015
▌CRÉDITS : avatar by (c)tyrell / gif (c)petrova-gifs/ sign by by anaëlle.
Ton âge : 28 ans
localisation : Dans sa paisible maison, ou son bureau au journal locale qui est un peu comme sa seconde maison. Si elle ne se trouve pas dans ces lieux, elle se trouvera sûrement quelque part en ville en train de s'attirer des ennuis
emploi : Journaliste ... Sa spécialité : la presse à scandale ! Elle use également de ses compétences de photographe pour exercer la fonction de détective privé pour le journal local. Malgré les apparences, la demoiselle possède de nombreux atouts pour atteindre ses objectifs..
humeur : imprévisible ★

MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion Ven 3 Nov 2017 - 21:54

Something just like this
you & me
••••

La demoiselle connaissait le tempérament volcanique de son invité, pour la sécurité des autres personnes dans le bar, Yuuri lui répondit calmement d'un simple sourire. Un sourire qui avait aussi pour but de cacher son mal-être en contribuant à sa destruction, d'habitude, elle serait ravie de voir quelqu'un se détruire, mais pas de cette façon.

Elle resta silencieuse un petit moment, tout en tentant de chercher une solution plus ou moins radical, mais en observant le spécimen de recherche, il valait mieux abandonné, c'était comme une cause perdue, surtout en ce moment. Après un long soupir pour exprimer son agacement, la demoiselle rétorqua aussi gentiment : " T'as vu l'endroit ? Tu voulais que je vienne avec le colis. Tu n'es vraiment pas futé. Et le fait que tu puisses douter de ma bonne foi me blesse profondément." Elle n'était pas étonnée de sa réaction, ce genre de personne en demander toujours plus tout en se souciant uniquement de leur bien-être. Heureusement pour elle que cela en valait la peine, elle prit l’enveloppe et la mis directement dans son sac tout en lui répondant au tac-o-tac : " Et c'est bien peu, pour les risques que je prends. " Le plus important pour elle n'était pas son humeur massacrante, mais plutôt le fait d'être bien payé, cela pouvait contribuer à sa reconversion.

Le fait de lui agiter sous le nez la brochure d'un centre de desintox ne semblait pas une excellente idée, au vu du résultat. Néanmoins, elle avait essayé. La jeune femme savait que cela ne serait pas une bonne idée, mais autant qu'elle essaye de lui montrer cela directement au lieu de lui envoyer par le facteur. Après avoir vu le résultat, elle reprit calmement avec un air un peu plus sérieux : " Écoutes, tu sais que si tu continues comme ça, tu vas te foutre en l'air ? Personnellement, ce n'est pas mon problème, mais il faut avouer que terminer sa vie comme ça, c'est vraiment faible. Je dirais même que cela relève du niveau médiocre. " Pour Yuuri, il fallait aborder le sujet Rion et rapidement. Elle s'était renseigné sur les drogues qu'il prenait et cela était complètement des drogues qu'elle prenait il y a quelque temps.

Pourtant, en l'observant, elle remarqua que son état se dégrader à vu d'œil. Devait-elle paniquer en portant son regard inquiet sur Rion ? Les conséquences de son addiction faisaient peu à peu leur apparition. Cela annoncé rien de bon, elle tenta de le rassurer afin de capter son attention, elle ne pouvait toutefois pas lui donner une dose dans le bar à la vue de tous : " Tu es sûr que ça va ? Tu veux qu'on aille en parler dehors ? ". Elle n'avait pas envie de voir son camarade perdre la tête dans le bar, cela ne lui serait pas bénéfique, car s'il se faisait prendre avec la drogue sur lui, il serait bon pour la garde à vue et au vu de son état psychologique, il pourrait partir en cure, et cela aggraverait son état actuel.

••••

by Wiise

_________________
Did I mention I’m poison?
My crimes and sins are beyond counting. I promised you an eternity of misery, so I’m just keeping my word.. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rion Steiner


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/04/1991
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ▌AVENTURES VÉCUES : 40
▌ARRIVÉ(E) LE : 14/10/2017
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 27 ans

MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion Ven 10 Nov 2017 - 23:36


Le jeune homme avait parfaitement le droit d'afficher son mécontentement. Il l'a payé pour être livré en drogue, alors n'avoir qu'une petite quantité, ça à tendance à l'agacer. Avec ça, il ne va pas tenir longtemps. Comment est-c qu'il va tenir ? Ça lui fera même pas le semaine. Putain... ça lui donne presque l'impression que c'est une incapable, même si au fond elle fait du mieux qu'elle peut. Sauf qu'un drogué aura rarement de la reconnaissance pour son dealer, tout ce qui compte c'est sa dose. Sa réflexion l'atteint à peine, il se fout de comment elle doit faire, du moment qu'il obtient ce qu'il veut. "Oé ben, je m'attendais franchement à mieux.
Pour ce que je te paye, tu pourrais faire des efforts !"
lui renvoie t-il à la figure sans prendre de pincettes. En plus, elle se pense mal payée... c'est presque l’hôpital qui se fout de la charité à ce niveau là. Inutile de discuter sur ce point là, ça ne servira à rien et ni lui, ni elle ne trouverait un terrain d'entente.

En prime, elle osa lui montrer cette foutue brochure pour le centre de désintoxication. Combien de fois lui à t-il dit que ça ne l'intéresse pas ? Il n'a pas envie de se retrouver au milieu de ces gens. Et puis, en quoi ça pourrait lui être utile ? Qu'est-ce que ça peut lui faire ? Elle devrait être contente, elle est payée pour chaque commande qu'il fait. Elle veut se retrouver au chômage, c'est ça ? Yuuri commence à être moralisatrice en disant qu'il va foutre sa vie en l'air. Mais qu'est-ce qu'elle ne sait ? La vie de Rion est déjà chaotique, alors un peu plus où un peu moins, ça ne changera pas grand-chose. Le pire c'est qu'elle avoue que ça ne la regarde pas, mais qu'elle trouve ça vraiment nulle de finir sa vie de la sorte. Ceci vint lui arracher un petit rire. C'est quoi son truc ? Elle cherche à le faire réagir ? Elle veut l'obliger à avoir bonne conscience, à lui prouver qu'il risque de mourir. "Tu l'as dit toi même, ça ne te regarde pas. C'est ma vie, pas la tienne. Alors, si j'ai envie de la foutre en l'air, c'est mon choix. Tu te prends pour qui ? Pour ma mère ?" En parlant de "mère" il se bloque. Son passé lui revint à la figure comme un retour violent de frisbee. Sa mère... il n'en as pas. Ce n'est qu'un clone, un Galerians. Sa soit disant mère c'est Dorothy, cet ordinateur malfaisant. Les souvenirs de cette femme qu'il a, cette gentille maman qui lui comptait des histoires et prenaient soins de lui... c'est pas vraiment sa mère. C'est celle du vrai Rion Steiner, pas du clone. Ses mains vinrent se poser de chaque côté de sa tête, un peu au dessus de ses tempes, il voudrait faire sortir tout ça, oublier ou être tout simplement quelqu'un d'autre. Ça n'allait vraiment pas, il ne se sentait pas bien, la paranoïa commençant à s'emparer de lui. Il crut entendre la voix de Yuuri, elle semblait s'inquiéter. Vraiment ! Mais c'était tellement lointain sa voix. D'un coup, il se leva et se précipita vers les toilettes. Il lui fallait quelque chose, oublier tout ça, sortir de cette crise qui commençait à le submerger. De sa poche, il sortit tout ce qu'elle lui avait donné et prit le premier truc venu. Il en prit un, puis deux et trois cachets qu'il avala via l'eau du robinet. Mais l'effet n'allait pas être immédiat. Dommage qu'il ne soit pas chez lui pour pouvoir s'injecter tout ça directement via une seringue, comme le font les drogués avec la cocaïne. S'observant dans le miroir, il frappa ce dernier à l'aide de son poing. Le miroir se brisa et du sang resta sur ce dernier. Sa main, il l'avait entaillée, mais il s'en foutait, il ne sentait même pas la douleur entre ce qu'il avait pris en début de journée et maintenant.

_________________

Bang Bang Bang

I have wondered about you, Where will you be when this is through, If all goes as planned, Will you redeem my life again ? My life again. Fire the fields the weed is sown, Water down your empty soul, Wake the sea of silent hope, Water down your empty soul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuri Kozukata


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 17/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ▌AVENTURES VÉCUES : 6591
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/01/2015
▌CRÉDITS : avatar by (c)tyrell / gif (c)petrova-gifs/ sign by by anaëlle.
Ton âge : 28 ans
localisation : Dans sa paisible maison, ou son bureau au journal locale qui est un peu comme sa seconde maison. Si elle ne se trouve pas dans ces lieux, elle se trouvera sûrement quelque part en ville en train de s'attirer des ennuis
emploi : Journaliste ... Sa spécialité : la presse à scandale ! Elle use également de ses compétences de photographe pour exercer la fonction de détective privé pour le journal local. Malgré les apparences, la demoiselle possède de nombreux atouts pour atteindre ses objectifs..
humeur : imprévisible ★

MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion Lun 20 Nov 2017 - 1:10

Something just like this
you & me
••••

Alors qu'il était en train de cracher son venin, Yuuri se contenta de regarder son portable, il y avait sans doute plus de choses à lire qu'à écouter la mauvaise humeur d'un drogué jamais satisfaite. Bien qu'elle était en mode " cause toujours , tu m'intéresses..." Elle ne se donna pas la peine de lui prêter une quelconque attention, elle se contenta de soupirer profondément. De son côté, elle avait fait sa part du travail, après que le client soit mécontent s'était son souci, pas le sien. Elle attendit quelques secondes, puis elle porta son regard sur Rion pour lui répondre d'un air peu expressif " Moi aussi, je pensais que tu pourrais faire des efforts." Elle n'insista pas plus que cela, après tout cela était peine perdue. Connaissant leur tempérament, ils auraient sans doute attiré plus le regard indiscret avec leur débat qu'autre chose, une chose qui pouvait l'insupporter, donc elle le laissa parler, si cela lui plaisait d'exprimer son mépris pour la demoiselle tant mieux pour lui, cela ne pouvait pas atteindre la jeune femme qui avait l'habitude de ce genre de propos et de comportement envers sa petite personne.

C'est à cause de ce genre d'individus que la journaliste avait tendance à agir comme une chipie. Elle avait beau essayé d'être gentille, faire preuve d'humanité, mais cela ne pouvait pas plaisir à tout le monde. D'un côté, elle s'en fichait royalement de ce qui pouvait lui arriver, mais sa raison l'interpella en lui faisant rappeler qu'elle avait contribué à sa destruction et donc s'il venait à lui arriver quoique ce soit, elle en serait en partie responsable. Contribué à la destruction de quelqu'un n'était pas une gêne pour la demoiselle, du moins quand elle ne connaissait pas la personne. Pourtant, le manque de respect était flagrant, elle n'avait rien dit jusque-là par politesse, mais le fait qu'il puisse être aussi désagréable lui était insupportable. Yuuri ne voulait pas entrer dans son jeu, elle ne commenta que de manière simple et respectueuse : " C'est peut-être ta vie, et ton choix comme tu le dis si bien, et puis après tout si ta vie est aussi merdique, c'est peut-être parce que tu as fait les mauvais choix. Et j'en suis la preuve vivante, tu es tellement désespéré que tu viens en pleurnichant à ma porte parce que tu n'es pas capable de trouver ce qu'il te faut comme un grand. C'est si pathétique, j'en connais des abrutis dans cette ville, mais toi, tu remportes la palme d'or de la mauvaise foi et de l'ingratitude. " Elle venait à son tour de cracher son venin, cela dit, s'était un point en main, mais lorsqu'il lui demanda de manière acerbe pour qui elle se prenait, elle lui répondit de la même façon : " Si j'étais ta mère, crois-moi que tu ne prendrais pas ce genre de connerie, ou alors tu serais dans un centre de desintox ou dans un autre cas, je te pourrirais bien ton existence de nombreuses autre façon. J'allais oublier, pour cela, je n'ai pas besoin d'être ta mère puisque je le fais déjà parfaitement." Elle aurait continué avec plaisir ce genre de discussion, mais elle n'était pas du genre à remuer le couteau dans la plaie sans raison. La demoiselle n'eut pas le temps de reprendre qu'elle avait remarqué le changement de comportement de jeune homme, elle avait tenté de la raison, mais sans succès apparent.
Bien qu'il s'était réfugié rapidement dans les toilettes du bar, Yuuri resta quelques minutes à l'attendre, pensant dans un premier temps que c'était une ruse pour mettre fin à la discussion, pourtant son état n'était pas au top.

Elle se leva pour attendre à la porte des toilettes du bar, bien qu'elle se pensait responsable de son état la jeune femme ne pouvait pas l'abandonner. Et de plus, elle était inquiète. Elle frappa à plusieurs reprises à la porte sans avoir de réponse. Puis lorsqu'elle entendit le bruit de verre, elle entra instinctivement. Yuuri savait que Rion avait une santé mentale fragile, même s'il ne voulait pas le reconnaître, il avait besoin d 'aide. Lorsqu'elle le vit avec le poing en sang, elle s'exprima avec une légère une frayeur : " Rion, tu es vraiment stupide ! " Elle tenta d'examiner son poing, mais connaissant son caractère trempé, il ne se laissa pas faire, elle appliqua un bandage comme elle le pouvait afin de contenir le saignement, tout en plaisantant : " La mutilation s'est mon truc pas le tient, donc la prochaine fois prendre ta dose ça t'éviteras de faire de ce genre de conneries. " Parfois, elle avait l'impression d'agir comme une sœur, après tout, c'est comme ça qu'elle le considérer malgré son sale caractère et son goût prononcer pour toutes les substances illicite.

••••

by Wiise

_________________
Did I mention I’m poison?
My crimes and sins are beyond counting. I promised you an eternity of misery, so I’m just keeping my word.. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rion Steiner


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/04/1991
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ▌AVENTURES VÉCUES : 40
▌ARRIVÉ(E) LE : 14/10/2017
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 27 ans

MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion Dim 26 Nov 2017 - 1:03


C'était mérité que Yuuri lui balance ses quatre vérités en plein dans la figure ? Des paroles qui auraient dû normalement l'atteindre, lui faire du mal, lui faire prendre raisons de son comportement. Mais ceci glissa sur lui comme de l'eau. Il s'en fichait de ce qu'elle pouvait penser en fait. Si ça lui chante de le trouver pathétique et bien que ce soit ainsi. Elle peut le traiter d'absolument tout ce qu'elle veut, même dire qu'elle a pitié de son comportement. Ça ne changera rien, ce n'est pas pour autant qu'il va changer. Elle n'a peut être pas compri qu'il n'a rien d'un simple drogué. La drogue, c'est pas vraiment un truc qu'il prend pour le plaisir. C'est pas ce qu'il y a de plus kiffant de se retrouver dans un état où il ne contrôle plus rien. C'est juste qu'il a besoin de ça. Perdre le contrôle, se retrouver hors de sa vie, ne plus penser à rien et oublier, oui, tout simplement oublier. Sans cesse, il a cette sorte de paranoïa qui le hante. Il craint tout un tas de choses, il redoute le retour de Dorothy où les Galerians. En fait, c'est tout un mic mac qu'il ne comprend pas vraiment. Sans oublier cette partie de sa vie qu'il a oubliée. Pourquoi il a l'impression que malgré sa mort, il lui manque une partie de l'histoire, une partie de la vérité ? C'est déjà assez terrible de savoir qu'il est un clone, qu'il n'est pas le vrai Rion. Alors, cette zone noire dans sa vie, ça lui fait peur. Quel genre d'épreuve ou d'ennemi il ignore ? C'est frustrant et effrayant. On pourrait l'attaquer sans qu'il ne se méfie.

Sans rien dire, il avait fuit vers les toilettes, il se sentait mal, il avait l'impression que quelque chose allait lui tomber sur le coin de la gueule et l'attaquer. Sûrement de la paranoïa, comme toujours. C'est pour ça qu'il avait besoin de prendre quelque chose tout de suite. Dans les toilettes, il était tranquille et seul, il prit plusieurs cachets dans l'espoir que la drogue agisse plus vite. Puis, il frappa ce fichu miroir, détestant observer son propre reflet. C'est là que la jeune femme fit son apparition, dans les toilettes des hommes, sans pression, sans complexe. Il l'observa surpris avec ses yeux cernés et fatigués. A présent, elle voulait jouer les amies exemplaires, c'est ça ? Elle soigna sa main, à quoi bon ? Elle croit que ça va changer quelque chose à sa vie de stopper le sang qui coule sur sa peau ? Il n'a même pas mal tellement il est shooté, constamment sous l'effet des drogues. "C'est toi qui est stupide de m'aider !" rétorque t-il. Il sait très bien qu'il est une sorte de cas désespéré, le genre sans espoir. Lui-même, il ne sait pas comment s'en sortir. C'est perdu d'avance ! Elle commence à supposer qu'il n'a pas pris de medoc et ça le fait rire. Elle se trompe, elle ne voit donc pas ses yeux qui commencent à être injecté de sang. Bien sûr qu'il s'est drogué, il en a même pris trop. "Tu te trompes sur un point Yuuri, j'ai pris plus que ma dose. Mais je devais faire disparaître ce visage qui m'observait..." Le miroir était brisé en plein de petits morceaux, craquelés et reflétant de drôle d'images d'eux déformés. Rion ne supporte plus son propre regard sur lui-même. Il est totalement conscient de sa propre destruction, que ce qu'il fait est mal. Sauf que tout ça est plus fort que lui. Pour survivre, pour ne pas craquer, il a besoin de ça, c'est ce qui l'aide à tenir, en même temps que ça le tue à petit feu. "Tu veux bien m'emmener hors d'ici ? Je risque de partir en bad d'ici peu. J'ai pris une trop grosse dose." informe-t-il. La jeune femme peu tout aussi bien décidé de l'abandonner ici. Après tout, c'est son problème à lui. Il imagine qu'elle pourrait le ramener devant chez lui ou chez elle. Quoi qu'il ne pense pas qu'elle soit assez généreuse pour l'accueillir à son domicile.

_________________

Bang Bang Bang

I have wondered about you, Where will you be when this is through, If all goes as planned, Will you redeem my life again ? My life again. Fire the fields the weed is sown, Water down your empty soul, Wake the sea of silent hope, Water down your empty soul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuri Kozukata


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 17/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ▌AVENTURES VÉCUES : 6591
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/01/2015
▌CRÉDITS : avatar by (c)tyrell / gif (c)petrova-gifs/ sign by by anaëlle.
Ton âge : 28 ans
localisation : Dans sa paisible maison, ou son bureau au journal locale qui est un peu comme sa seconde maison. Si elle ne se trouve pas dans ces lieux, elle se trouvera sûrement quelque part en ville en train de s'attirer des ennuis
emploi : Journaliste ... Sa spécialité : la presse à scandale ! Elle use également de ses compétences de photographe pour exercer la fonction de détective privé pour le journal local. Malgré les apparences, la demoiselle possède de nombreux atouts pour atteindre ses objectifs..
humeur : imprévisible ★

MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion Sam 2 Déc 2017 - 0:32

Something just like this
you & me
••••

Ses paroles n'avaient pas d'effet. Cela ne l'étonnait pas vraiment, puisque ce n'était pas son genre d'écouter les gens. Il ne l'avait jamais écouté, alors pourquoi cela changerait aujourd'hui ? Elle ne tenait pas rentrer dans sa tête, ni même à le questionner là dessus, cela n'était ni le lieu ni même le bon moment. Yuuri connaissait les ravages de la drogue que se soit sur le plan psychologique comme sur le plan physique. Dans le cas ou Yuuri en prenait s'était juste pour tenir le coup et parfois elle pensait que cela lui serait bénéfique, mais elle s'était trompé, et elle ne voulait pas voir son ami dans cet état-là. Comment pouvait-elle le rassurer si elle-même ne connaissait pas vraiment les réponses. Bien sûr il n'y avait qu'une seule façon d'obtenir les réponses avec les personnes comme Rion, il fallait le pousser dans ses retranchements jusqu'à ce qu'il se sent piéger, mais le problème étant qu'il ne s'avouerait pas vaincue aussi facilement. C'est peut-être pour cela que Yuuri n'insista pas davantage avec ses réflexions et sa morale. Cependant, elle fit face aux dégâts et aux conséquences de ses agissements ou ouvrant la porte. Il était désespérer, et pourtant ça la première chose qui lui passa par la tête était de disparaître, une solution facile pour Yuuri qui n'avait jamais réussi à aller jusqu'au bout parce qu'elle valait mieux que ça, tout comme lui. Bizarrement, elle se sentait coupable d'avoir provoqué ce geste désespéré.

La demoiselle ne fit pas attention à ses critiques, la journaliste était bien plus préoccuper par son état que par les paroles d'un drogué. Si elle n'était pas le peu d'humanité qui lui restait, elle serait tenté par le laisser se vider de son sang, et même à son propre sort, de toute manière elle n'avait à gagner à l'idée. Pourtant, tout en prenant soin de lui faire un bandage de première nécessiter, elle lui rétorqua avec son large sourire " Tu sais à quel point j'adore les choses brisées. Et pour te répondre, ce n'est pas de la stupidité, mais de la pitié que j'éprouve." Avec le temps, elle avait appris à être franche, même si cela pouvait blesser les gens, elle se devait agir ainsi, après tout elle avait une réputation à tenir. Si elle ignorait ce qui s'était passé quelques minutes elle pouvait supposer beaucoup de scénario surtout avec une personne instable comme Rion, il était capable du pire ... Comme du extra-pire ! La situation était, comme elle le disait si bien, desastrophique pour faire appel à une personne externe, elle devait se débrouiller seule. Le fait qu'il avoue son geste lui retirait une épine du pied, mais cela ne serait pas sans conséquence, elle reprit son souffle et ajouta " Et ce n'est pas avec la surdose que tu vas faire disparaître ce visage, il y a plein de manière possible si tu veux disparaître, genre : va jouer sur l'autoroute." Il y avait de la colère sans ses paroles, la vue du sang ne l'insupportait pas, ce qui l' agacer de plus était le fait d'assister à sa propre destruction. Elle trouvait que l'humain était faible et il venait de lui prouver par son geste totalement irréfléchi. Yuuri ignorait ce qui venait de lui passer par là tête, mais ce n'était pas le moment de discuter. Après ses paroles, elle accepta de l'aider à sortir du bar sans rien dire. Elle tenta de garder son calme afin de ne pas empirer la situation, si la jeune femme avait accepté de l'aider, c'est parce qu'elle pensait qu'il méritait mieux, mais quelque part elle se sentait responsable de son geste. Si elle ne l'avait pas embêté avec sa cure ou même lui donner ses drogues rien de tout cela ne serait arrivé. Elle l'aida à monter dans sa voiture qui était garer sur le parking, elle ne pouvait pas le ramener chez lui et le laissait sans surveillance. Bien que dans un premier temps, elle pensait l'emmener aux urgences ou même elle, Yuuri n'eut pas d'autres chose que de se résoudre à l'emmener autre part.

La jeune femme resta silencieuse durant le trajet, à vrai dire, elle cherchait encore les réponses qui l'avait pousser à agir de la sorte. Était-elle envahie par le remords ? Non, mais par la culpabilité. Elle n'attendait pas des excuses de la part de son ami, cela n'était pas dans ses habitudes ou cela sonnerait faux. Après une demi-heure en voiture, ils arrivèrent à destination. Depuis peu, afin d profiter du calme et d'être loin de toutes les tentations de la ville, la journaliste avait louer un chalet qui l'avait déjà accueillir durant sa cure. Le seul point positif s'était que son côté no mans land plairait à Rion. Il n'y avait aucune technologie, il fallait tout faire à l'ancienne. Elle aida Rion à sortir de la voiture afin de le guider vers l'entrée, elle ouvrir rapidement la porte puis elle le déposa sur le fauteuil. Yuuri s'empressa de retourner à la voiture afin de faire quelques vérifications, puis elle revint au chalet, elle ouvrit la le chevet afin de voir un peu plus clair tout en avouant : " C'est pas un hôtel, ni même un centre de desintox, mais ça fera l'affaire pour cette nuit." Elle se dirigea vers Rion afin de lui prendre le restant de ses drogues, Yuuri savait que cela ne lui plairait pas, mais elle préféra les avoir sur elle : " Je suis désolée, mais quand tu veux éradiquer le mal, il faut chercher la racine. " La jeune femme savait à quel point les premières heures étaient insupportable, mais cela était nécessaire pour lui éviter l'overdose et définitivement le centre de desintox. Elle s'installa dans le fauteuil face à lui, elle comptait bien le surveiller jusqu'à ce que les effets de la drogue se dissipent.

••••

by Wiise

_________________
Did I mention I’m poison?
My crimes and sins are beyond counting. I promised you an eternity of misery, so I’m just keeping my word.. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rion Steiner


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/04/1991
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ▌AVENTURES VÉCUES : 40
▌ARRIVÉ(E) LE : 14/10/2017
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 27 ans

MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion Mer 13 Déc 2017 - 3:35


C'était totalement inconscient de prendre de trop grande dose de drogue, ça il le sait. Mais quand ça ne va pas et que c'est la seule chose qui peut en quelque chose le sauver, il n'hésite pas. C'est un délire psychotique, il est le seul à avoir l'impression d'entendre des voix, de voir des ombres et avoir cette impression de présence qui l'observe. Alors, pour passer outre ça, il ne ce drogue, il se met dans des états pas possible pour oublier et les faire disparaître. Tant que ça marche, c'est tout ce qui compte au final. Alors, il continue même si ça doit détruire sa vie et sa santé petit à petit. Pour le moment, les effets n'étaient pas encore là, il était conscient, mais la simple idée d'avoir prit tout ça le soulage et fait disparaître petit à petit ses craintes. Tant pis pour sa main, tant pis pour la blessure, à force, il commence à avoir l'habitude de se faire mal. Avec tout ce qu'il prend, c'est à peine sur ses récepteurs nerveux sont encore capables de ressentir la douleur. Là par exemple, il ne sent rien, il sait juste qu'il s'est fait mal parce que le sang coule de sa main, sinon, il ne verrait pas la moindre différence.

Yuuri était tout de même là pour l'aider, elle avait dû entendre le bruit du miroir brisé et entrer pour voir. A quoi bon s'évertuer à le sauver ? Est-ce qu'il en vaut seulement le coup ? Il se le demande. Chaque jour, il se demande déjà s'il a le droit d'être là, de se faire appeler Rion Steiner, lui qui n'est qu'un vulgaire clone. Souvent, il se demande s'il a le même caractère que l'original ? Certes, il a sa mémoire, une partie de ses souvenirs, mais est-ce que ça suffit pour ce forger une personnalité et dire qu'il est lui ? A croire que la question du clonage est quelque chose de compliquer. Et ce n'est pas ici à Game City qu'on pourra lui répondre. "J'ai pas besoin de ta pitié !" lui lance-t-il. C'est une chose qu'il n'aime pas ça, la pitié. Ça lui donne l'impression d'être encore plus minable et en prime d'être totalement faible. A sa réflexion, il préféra se taire, elle ne peut pas comprendre ce qu'il vit et ce qu'il ressent. Et il ne cherche pas vraiment à se tuer. En fait, il ne sait pas ce qu'il fait, il cherche simplement le calme et la sérénité, mais c'est loin d'être facile à obtenir.

Enfin, ils sortirent de cet endroit, sans rien dire à propos du miroir qui était à présent en mille morceau. C'est qu'il n'a pas l'intention de payer l'addition le petit. Du coup, prendre la fuite ça l'arrange largement. Une fois dans le véhicule de la jeune femme, il savait très bien qu'il ne serait pas poursuivi par le patron qui de toute manière n'a encore rien vu. Ceci sera la surprise pour la fin de son service. Le jeune homme se laissa conduire sans rien dire. Il n'avait pas la moindre idée de là où ils vont. Ça pouvait être chez lui, chez elle ou n'importe où ailleurs. Du moment qu'il n'est pas en compagnie d'autre personne s'il pète un câble, c'est tout ce qui compte. La ville commença à s'éloigner, restant derrière eux, dans leur dos, prenant de petites routes et s'enfonçant dans la forêt. De ce qu'il sait, Yuuri ne vit pas en ermite au beau milieu des bois. Il aurait bien demandé la destination, mais il n'en avait pas la force et la drogue commençait à agir. Le simple fait de penser à des choses le faisaient rire aux éclats. C'est mieux ça que de le voir agir de manière brutal, par exemple. Le véhicule se gara devant une sorte de chalet ou de grande cabane. En fait, il se fichait pas mal du nom à donner à ce truc. La jeune femme l'aida à sortir et il la suivi à l'intérieur, continua de rire, mais marchant avec un peu plus de difficultés. Le monde ne semblait plus très stable, il était déformé sous son regard aux emprises des drogues à présent. Se laissant tomber dans un siège, il resta là, le temps que la jeune femme s'en alla il ne sait où.

La voix de la jeune femme s'approcha de ses oreilles, mais il n'était pas assez concentré pour comprendre, du coup, il ignora totalement ce qui avait été dit. Par contre, quand elle vint pour s'emparer de ce qu'il avait comme drogue, il voulu les attraper. Hors de question qu'elle lui vole son bien. D'un bond, il se leva en protestant. "Rends moi ça !" dit-il durement. D'un coup, l'euphorie s'était évaporé. Son visage plus dur et menaçant. "C'est à moi, t'as pas le droit de me les prendre !" insiste-t-il. Pour le moment, il se contrôle, mais sous l'effet de la drogue, ça pourrait très vite dégénérer, surtout avec son caractère psychotique. "T'es avec eux c'est ça, hein ? Tu cherches à m'éliminer ! T'as peur que je détruise Dorothy ?" lance t-il à présent totalement perdu.

_________________

Bang Bang Bang

I have wondered about you, Where will you be when this is through, If all goes as planned, Will you redeem my life again ? My life again. Fire the fields the weed is sown, Water down your empty soul, Wake the sea of silent hope, Water down your empty soul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuri Kozukata


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 17/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ▌AVENTURES VÉCUES : 6591
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/01/2015
▌CRÉDITS : avatar by (c)tyrell / gif (c)petrova-gifs/ sign by by anaëlle.
Ton âge : 28 ans
localisation : Dans sa paisible maison, ou son bureau au journal locale qui est un peu comme sa seconde maison. Si elle ne se trouve pas dans ces lieux, elle se trouvera sûrement quelque part en ville en train de s'attirer des ennuis
emploi : Journaliste ... Sa spécialité : la presse à scandale ! Elle use également de ses compétences de photographe pour exercer la fonction de détective privé pour le journal local. Malgré les apparences, la demoiselle possède de nombreux atouts pour atteindre ses objectifs..
humeur : imprévisible ★

MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion Dim 14 Jan 2018 - 3:07

Something just like this
you & me
••••

Yuuri fut pris de court, l'emmener chez elle s'était l'exposait à un tas d'objets connecté, et elle savait qu cela serait néfaste pour sa santé et ensuite l ramener chez lui et le laissait sans surveillance serait un appel aux meurtres. Dans un cas comme celui-ci, elle n pouvait compter que sur elle-même. Elle n'eut pas le temps de réfléchir à la destination, son but étant de trouver un lieu neutre, ce qui l'avait amener à ce qu'elle appeler son refuge. Lorsqu'elle avait besoin de se déconnecter du monde et retrouver un semblait de calme s'est ici qu'elle venait, peu de personnes connaissaient l'existence de ce chalet, et cela était mieux. Bien qu'il fut le théâtre de sinistres évènements, elle se sentait toujours en sécurité ici donc elle en avait déduit qu'il pouvait accueillir pendant la nuit son hôte qui était encore sous l'effet de la drogue. En fait, ce qu'elle avait vu quelques instants plus tôt ressemblait bien plus à un appel à l'aide, qu'à une tentative de suicide complètement raté et de mauvais goût. Elle connaissait Rion depuis quelque temps, elle le qualifia de "simple connaissance", ils n'avaient aucun point communs mise à part les drogues, sauf que la demoiselle avait réussi à s'en défaire au bon moment, pourtant même s'il avait un caractère complètement opposé au sien elle ne pouvait pas le laisser là et assister à sa destruction, bien que si cela aurait une autre personne la demoiselle aurait tout fait pour accentuer cela, mais avec Rion s'était différent. Yuuri se sentait en partie responsable de sa crise, puisqu'elle s'était démenée pour avoir les dogues et elle nota qu'elle devrait rendre visite à son contact afin de lui faire payer ce petit incident, car elle ne pouvait pas blâmer une victime.

Était-elle un peu trop clémente ? Peut-être que sa bienveillance pouvait cacher autre chose. Elle repensa aux paroles de Rion. Était-elle devenue aussi faible que lui en lui évoquant le sentiment de pitié ? Cette question lui tarauda l'esprits quelques minutes, la jeune femme avait toujours était fort, quitte à parfois dépasser les limites, mais cela était naturel chez elle. Yuuri ne voulait pas paraître "gentille", cela ne lui ressemblait pas, mais elle ne pouvait pas non plus le laisser comme ça. C'était sans doute cela ce que les gens normaux appelaient "la compassion", elle qui avait toujours trouver ce genre de chose nulle et niaise, elle se retrouva indirectement victime de ce fléau qui était un dériver de la gentillesse. Un sentiment qui pouvait lui donner la nausée. Sans doute, devrait-elle le remercier d'avoir éveillé une infirme once d'humanité ? Ce n'était pas son genre, et cela lui écorcherait sans doute les cordes vocales juste de dire ce petit mot sans importance et inventé pour les personnes lamentables. Son jugement avait été obscurci par le fait qu'elle se sentait responsable et que la culpabilité l'aurait sans doute rongé, bien qu'en temps normal elle n'aurait éprouvé aucun remords surtout pour une histoire comme celle-ci. Tout ce qu'elle pouvait pour le moment était d'attendre et d'avoir la patience de supporter sa mauvaise foi et son caractère trempé sans compter les excès que pouvaient avoir la drogue puisqu'elle ignorait la dose qu'il avait prise. Son jugement avait été obscurci par le fait qu'elle se sentait responsable et que la culpabilité l'aurait sans doute rongé, bien qu'en temps normal elle n'aurait éprouvé aucun remords surtout pour une histoire comme celle-ci. Combien de temps mettrait-elle afin de ne pas s'emporter face à son caractère ? Selon elle, pas plus d'une demi-heure.

En l'observant, elle s'était rendu compte que peut-être, il était trop tard pour qu'il soit sevré, mais vu son cas désespéré, il fallait au moins alléger son fardeau. Yuuri ne comptait pas y aller gentiment, vu le caractère têtu de Rion, elle devrait se montrer ferme quitte à se montrer un peu plus ferme que d'habitude. Lors de sa première contestation, elle lui répliqua d'un air naturel, tout en gardant le sachet de drogue dans ses mains, " c'est ça crève." Elle n'était pas effrayée par son comportement, il n'y avait qu'un seule chose qui pouvait l'effrayer et heureusement pour elle cette chose n'était pas réelle donc la demoiselle ne craignait absolument rien, de son point de vue. Tout en reprenant sa place confortablement dans la causeuse la demoiselle profita de ce petit moment pour le narguait avec le sachet dans ses mains, il avait beau insister, mais la demoiselle avait réponse à tout et elle lui répliqua avec un large sourire : " Sinon quoi ? Tu vas porter plainte ? Ça ne serait pas une mauvaise idée, je pourrais même faire la réservation pour la cellule de dégrisement. " Elle était calme et posée, mais elle resta sur ses gardes sachant le tempérament de feu de sa connaissance, elle ne comptait pas relever ses remarques après tout pour elle cela signifiait absolument rien du tout, pourtant, il avait réussi à lui piquer sa curiosité et connaissant son caractère la demoiselle comptait jour un peu afin de passer le temps, après tout cela était dans ses habitudes : " Je suis désolée, mais je préfère travailler seule, et si par tu entends les personnes qui comptent te torturer l'esprits jusqu'à ce que tu arrêtes tes conneries je dirais que oui. " Puis elle posa le sachet sur la commode et se leva pour lui faire face, elle affichait un mine un peu plus sérieuse, il était difficile de savoir le fond de sa pensée, mais elle continua sur sa lancée : " Si je voulais t'éliminer, crois-moi que cela serait déjà fait. Cela ne serait pas un oeuvre d'art, mais cela aurait agréable à mettre en scène, surtout avec un personne instable comme toi. Et j'ignore qui est Dorothy, donc comme je ne l'as connait pas je me fiche un peu de son existence enfin si elle existe vraiment, car j'ai l'impression que tu délires. . . . " La jeune femme avait remarqué le fait qu'il soit égaré et c'est à ce moment qu'elle resta sur ses gardes, car sous l'effet delà drogue ce sentiment reste imprévisible, n'ayant aucun repère la situation pourrait dégénéré à tout moment.

••••

by Wiise

_________________
Did I mention I’m poison?
My crimes and sins are beyond counting. I promised you an eternity of misery, so I’m just keeping my word.. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rion Steiner


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/04/1991
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ▌AVENTURES VÉCUES : 40
▌ARRIVÉ(E) LE : 14/10/2017
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 27 ans

MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion Jeu 25 Jan 2018 - 18:02


C'était certainement pas une bonne idée d'être embarqué il ne sait où par Yuuri. Il n'avait aucun contrôle sur la destination. Tout ce qu'il pouvait faire, c'est subir, aller droit quelque part, dans un endroit qu'il ne peut nommer que "inconnu". Quoi qu'il en soit, c'était hors de la ville, loin du brouhaha et de l'activité des gens. Est-ce que c'est censé être rassurant de l'emmener si loin ? A présent, il n'y a plus que des champs ou des arbres à perte de vue. La forêt... super... c'est quoi son truc, un camping ? Rion ne sait pas s'il aime ça. En fait, il a toujours vécu dans une sorte de mégalopole ultra moderne contrôlé par Dorothy, ce super ordinateur crée à la base par le père du vrai Rion et de Lillia. Tu parles d'une idée... C'était une I.A bien trop intelligente, qui se développait seule et pouvait même réfléchir. A un tel point qu'elle a finit par se prendre pour dieu et voir les humains comme des êtres dangereux qui méritaient d'être détruit. Enfin... détruit uniquement, car ils se détruisent eux-même. Finalement, il n'a pas envie de penser à ça. Au moins, il est loin des infrastructures humaines en étant perdue ici, au milieu de nulle part. Cette cabane... c'était quoi ça ? Yuuri aime se la jouer Robinson Crusoé ? Elle compte faire quoi de Rion ? Le transformer en Vendredi ? Ben sans lui !

En fait, elle voulait le forcer à ne plus toucher à la drogue. Sincèrement, elle pense que c'est une petite virée dans la cabane au fond du jardin qui va le faire changer ? Il est bien trop accroc et il en a bien trop besoin pour vouloir raccrocher. Est-ce qu'elle comprend ça ? La drogue, c'est un peu sa porte de sortie, quand il commence à vriller, quand son cerveau déconne et lui fait entendre des voix. C'est l'unique moyen pour lui d'être sauvé et de ne pas sombre dans le chaos. Mais si elle ne comprend pas ça, qu'est-ce qu'il peut faire ? C'est vital, il en a besoin. La fourbe venait de lui voler sa drogue, elle pense faire quoi là ? Du coup, elle répliqua, qu'est-ce qu'il peut faire ? Effectivement, il ne peut pas prévenir la police, ni porter plainte. La drogue c'est prohibé, un produit illicite qui pourrait le conduire en prison ou juste lui faire payer une belle amende. Du coup, il se renfrogna et grogna en la regardant. C'est fou, il ne c'est pas quoi penser de Yuuri. Amie ? Ennemie ? Emmerdeuse ? C'est difficile à dire. "Va te faire foutre !" c'est tout ce qu'il trouva à répliquer à ce qu'elle lui avait dit.

Entre temps, son délire psychotique s'aggrava. Le jeune homme commença à croire que Yuuri était avec Dorothy et les Galerians, elle est de mèche c'est pour ça qu'elle l'a emmené ici, pour mieux le piéger. La fourbe, si elle pense pouvoir l'avoir aussi facilement, elle se trompe lourdement, hors de question qu'il se laisse faire. Elle répondit qu'elle travaillait seule, mais est-ce qu'il peut la croire ? Et puis, c'est à peine s'il écoute ce qu'elle dit. Elle parlait, mais ses oreilles n'écoutaient plus. Son regard observait le coin à la recherche de quoi se défendre. Non, ils ne l'auront pas ! Dorothy ne mettra pas la main sur lui, c'est hors de question ! Il se leva, espérant que ce mouvement ne soit pas trop suspect, il avait remarqué un vase vide qui traînait sur un meuble. Il s'en approcha, le prit et le jeta sur la jeune femme espérant que ça l'assomme ou lui fasse bien assez de mal pour la ralentir. "Tu m'auras pas ! Tu me livreras jamais à Dorothy !" Puis sur ses paroles à moitié crié, il sortit dehors. C'était le moment de fuir rapidement. Hélas, les drogues commençaient à le rendre moins agile. Ce n'était pas rare qu'il tangue et qu'il se rattrape au premier tronc d'arbre qui venait. Flancher n'était pas permis, il devait fuir et vite.

_________________

Bang Bang Bang

I have wondered about you, Where will you be when this is through, If all goes as planned, Will you redeem my life again ? My life again. Fire the fields the weed is sown, Water down your empty soul, Wake the sea of silent hope, Water down your empty soul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuri Kozukata


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 17/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ▌AVENTURES VÉCUES : 6591
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/01/2015
▌CRÉDITS : avatar by (c)tyrell / gif (c)petrova-gifs/ sign by by anaëlle.
Ton âge : 28 ans
localisation : Dans sa paisible maison, ou son bureau au journal locale qui est un peu comme sa seconde maison. Si elle ne se trouve pas dans ces lieux, elle se trouvera sûrement quelque part en ville en train de s'attirer des ennuis
emploi : Journaliste ... Sa spécialité : la presse à scandale ! Elle use également de ses compétences de photographe pour exercer la fonction de détective privé pour le journal local. Malgré les apparences, la demoiselle possède de nombreux atouts pour atteindre ses objectifs..
humeur : imprévisible ★

MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion Dim 4 Fév 2018 - 20:22

Something just like this
you & me
••••

Yuuri improvisait comme à chaque fois, elle se disait qu'elle devait essayait de l'aider, ne pas essayer était pire que l'échec. Mais en observant bien le cas de Rion cela relevait à un miracle. Si lui était de mauvaises fois, la demoiselle ne partageait pas son point de vue, chaque pauvre âme méritait d'être sauvé ou du moins les dégâts pouvaient se limiter. Bien qu'elle était consciente qu'ell ne pourrait pas le sevré de cette manière, Elle voulait lui proposer sur un terrain neutre le fait de modérer sa consommation, peut-être que par la suite il deviendrait plus lucide et peut-être pourrait-il comprendre ce qui avait amener la demoiselle à agir de la sorte. Elle ne connaissait que les grandes lignes de son dossier, elle s'était tout de même donné la peine de se renseigner sur le jeune homme avant d'accepter de "travailler" pour lui. Certes, la paye était généreuse, mais elle ne comblé pas tout les risques .. Notamment celui de se faire rabaisser en permanence. De ce point de vue là leur relation était bien plus que compliqué, d'un côté elle voulait son bien tandis qu'une petite voix intérieure lui disait de le laisser crever, son âme ne méritait pas de vivre et abréger ses souffrances serait encore gentil. Pourtant, elle se comportait comme une grande sœur en tentant de prendre soin de sa santé, bien que Yuuri était connue pour être une personne qui n'était pas digne de confiance, surtout lorsqu'elle n'avait rien en retour. Cela dit, elle lui avait dérobé sa drogue et elle continua de le narguer en agitant le paquet devant ses yeux avant de le jeter dans la corbeille, en écoutant ce qu'il avait à dire, elle répliqua avec un sourire victorieux, puis elle ajouta sur une intonation joyeuse " Ta répartie me laisse totalement sans voix. Cela relève du niveau .. Médiocre, mais je ne vais pas t'en demander plus, ton cerveau risque la surchauffe." La demoiselle rangeait gentiment sa langue de serpent avant de regretter d'éventuelles paroles. Elle aussi était angoissée à l'idée de le voir dans cet état déplorable.

Une fois de plus, elle ne pensait pas à elle, mais à ce qui pourrait arriver à Rion si elle avait décidé de le ramener chez lui, sans surveillance. Peu à peu, elle se sentait rongeait par la culpabilité, il y avait trop de chose dans sa tête qui se bousculait, mais elle ne pouvait pas réfléchir correctement ne sachant pas quoi faire. La jeune femme préféra faire la sourde oreille auprès de son hôte qui commençait à délirer, sans doute à cause des drogues. La jeune femme se demanda aussitôt s'il n'était pas trop tard pour lui administrer un sédatif afin de le calmer rapidement afin de pouvoir mieux l'aider à son réveil. Elle détourna son attention en parlant des choses peu futiles, histoire de meubler la conversation et profiter de ce moment pour lui cacher le sédatif dans un verre d'eau. Elle n'avait jamais été douée pour le mensonge, car selon elle, le mensonge est la ressource digne des imbéciles, hors elle valait mieux que ça. Elle n'avait pas remarqué le fait qu'il se tenait sur ses deux jambes, si elle la demoiselle avait remarqué ce geste , elle se serait montrer un peu plus méfiante, mais elle resta concentré sur le mélange lui tournant ainsi le dos. La jeune femme n'eut pas le temps de réagir qu'elle fut violemment frappé dans le dos, cela faisait moins mal qu'une trahison, mais elle fut sonnée quelques minutes.

Bien qu'elle s'effondra sur le sol à cause du coup, elle se releva tant bien que mal. Yuuri avait entendu ses paroles au loin, elle n'eut pu s'empêcher de l'affubler de nombreux noms d'oiseaux, et si elle lui mettait la main dessus, il passerait un sale quart d'heure. Elle avait la bonté de lui venir en aide et voilà comment il a remercié, une raison de plus pour la journaliste de se mettre à le pister afin de lui regretter son extrait de naissance. Un nouveau jeu de piste s'offrait à elle, Yuuri aimait traquer les petites choses insignifiantes, mais dans ce cas particulier, cela était vraiment trop facile, elle n'avait pas besoin de courir puisque connaissant son état physique, il ne pouvait pas aller bien loin, de plus elle avait un avantage, la forêt était devenue son terrain de jeu favori. Elle se mis donc en chemin le sourire aux lèvres tout en haussant la voix " Tu devrais rentrer, sinon tu risques de le regretter " . . . La forêt était bien trop silencieuse, elle savait qu'il devrait l'entendre, et c'est pourquoi elle continua son petit chemin en fredonnant une petite berceuse, cela pouvait accentuer le côté bien plus glauque qui raviver cette vigueur chez la demoiselle. Un petit jeu s'installa, un jeu qu'elle commençait à apprécier, malheureusement l'état mental de Rion la préoccupa de plus en plus : " Tu es toujours conscient où je vais être obligé de te traîner jusqu'au chalet." Bien qu'elle avait toujours un léger mal de crâne suite au coup qui avait faillit l'assommer, elle se posa quelques minutes contre un arbre le temps de reprendre clairement ses esprits. S'il ne daignait pas rentrer pour parler sans énerver, elle n'avait pas d'autre choix d'engager le dialogue afin de mieux le comprendre : " Si tu veux, j'ai un jeu pour toi qui devrait te plaire, si tu ne veux pas revenir parler de ton délire avec Dorothy, autant le faire ici pendant que tu cherches à fuir, de toute manière, tu te diriges sans doute dans la mauvaise direction, mais cela nous laissera le temps de faire connaissance. " Étais-ce une bonne chose afin d'éviter à le trainer jusqu'au chalet, le provoquer afin qu'il rentre comme un gentil garçon après avoir fait une bêtise.

••••

by Wiise

_________________
Did I mention I’m poison?
My crimes and sins are beyond counting. I promised you an eternity of misery, so I’m just keeping my word.. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rion Steiner


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/04/1991
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ▌AVENTURES VÉCUES : 40
▌ARRIVÉ(E) LE : 14/10/2017
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 27 ans

MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion Jeu 8 Fév 2018 - 17:30


Fuir ! Il devait fuir rapidement cette baraque à la con et s'en aller avant d'être le prisonnier de cette fichu Dorothy. Yuuri ne pouvait que travailler pour l'IA, c'était obligé ? Sinon pourquoi profiter de son moment de faiblesse pour l'emmener si loin de la ville ? C'est tellement facile de le retenir prisonnier ici et de le garder captif jusqu'à ce qu'un Galerian, un fichu sbire de cette maudite machine n'arrive pour le mener à elle. Alors, le mieux était encore de protéger sa vie, de prendre ses jambes à son coups et de ne pas croire en la jeune femme. Qui croire de toute manière ? N'importe qui en ce monde pourrait être utilisé par son ennemi ! Non ! Il y a une personne qu'il sait sincère, Navi. C'est bien là, l'une des rares personnes qui ne lui fait pas peur et en qui il a confiance. Peut-être qu'il voit Lilia en elle. Quoi qu'il arrive, elle n'est pas là et elle ne pourra pas l'aider. Le jeune homme ne lui a pas parlé des problèmes qu'il a, c'est mieux ainsi. Il ne veut pas lui faire peur et l'inquiéter.

Après avoir assommé Yuuri, il avait fuit dehors, dans cette forêt aux arbres immenses et cachant la moindre parcelle de lumière que pouvait fournir la lune. C'était obscure comme endroit, tellement sombre... C'est à peine s'il pouvait voir les racines et les sentiers. Pour se diriger, il devait le faire à l'instinct et encore... vu son état son instinct n'était pas vraiment très utile. Son corps se contentait de divaguer à droite à gauche, son équilibre se perdant pas moment pour se rattraper à un tronc d'arbre dont le lichen est humide avant de se pousser contre ce dernier pour repartir plus loin. C'était difficile, sa tête n'était pas au mieux de sa forme, le sol lui semblait bouger sous ses pas. Et pire encore, par dessus tout, entendre la voix de Yuuri au loin était stressant. Qu'est-ce qu'elle lui veut ? Qu'est-ce qu'elle fait ? Elle veut parler, mais lui ne veut pas, il veut qu'elle lui fiche la paix. Si elle pense pouvoir obtenir une réponse de sa part, elle se trompe. Il sait ce qu'elle cherche à faire, à le manipuler, à le faire répondre afin de trouver sa localisation. Eh bien non, il n'entrera pas dans son jeu.

Marcher était de plus en plus difficile, sa vision était de plus en plus troublé, elle semblait se dédoubler. Bon sang, il avait vraiment abusé de la drogue, son corps était en train d'en subir les conséquences. Son allure avait grandement ralentit. Les ombres lui semblaient à présent effrayante, semblable à des monstres tapis derrière un buisson, prêt à l'attaquer à la première occasion. Sa tournait... oui tout tournait autour de lui, lui donnant envie de vomir. C'était pas le moment de flancher, vraiment ! Au loin, il pouvait entendre un bruit, certainement la voix de Yuuri qui ressemblait à une sinistre chanson. Non ! Non ! Il ne veut pas devenir le pion de Dorothy, il ne veut pas retourner dans un laboratoire et subir des expériences horribles. Son existence est déjà bien assez difficile comme ça. Ce n'est pas suffisant d'avoir volé sa vraie vie ? D'avoir fait de lui un vulgaire clone sans importance ? De lui avoir implanté les souvenirs d'un autre. Qui est-il au final ? Le vrai Rion ? Une copie ? Ou quelqu'un d'autre ? Pourquoi ses questions le hantent tout à coup ? Ses mains vinrent se poser sur sa tête, tout à un tas d'idées fusées dans sa tête lui donnant un mal de crâne énorme. C'est horrible, il n'en peut plus, il ne peut plus supporter ça, c'est douloureux, il ne peut plus, il n'en peut plus. Alors, il s'approcha d'un tronc d'arbre et cogna son crâne contre ce dernier. Une fois, deux fois, trois fois. La douleur était intense, le faisant hurler, mais il devait le faire. Au final, sa force finit par le quitter et ce fut le trou noir. Plus rien, juste le néant, le vide... Oui un vide paisible qui lui donnait enfin l'impression d'avoir du repos. Là, étant du sur le sol de feuilles mortes de cette forêt, il venait de s’effondrer.

_________________

Bang Bang Bang

I have wondered about you, Where will you be when this is through, If all goes as planned, Will you redeem my life again ? My life again. Fire the fields the weed is sown, Water down your empty soul, Wake the sea of silent hope, Water down your empty soul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuri Kozukata


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 17/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ▌AVENTURES VÉCUES : 6591
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/01/2015
▌CRÉDITS : avatar by (c)tyrell / gif (c)petrova-gifs/ sign by by anaëlle.
Ton âge : 28 ans
localisation : Dans sa paisible maison, ou son bureau au journal locale qui est un peu comme sa seconde maison. Si elle ne se trouve pas dans ces lieux, elle se trouvera sûrement quelque part en ville en train de s'attirer des ennuis
emploi : Journaliste ... Sa spécialité : la presse à scandale ! Elle use également de ses compétences de photographe pour exercer la fonction de détective privé pour le journal local. Malgré les apparences, la demoiselle possède de nombreux atouts pour atteindre ses objectifs..
humeur : imprévisible ★

MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion Lun 5 Mar 2018 - 0:29

Something just like this
you & me
••••

Patienter, voilà ce que faisait la demoiselle. Bien que selon un proverbe " Un instant de patience est déjà une victoire", que devrait être la victoire de la journaliste ? Attendre des heures dans le froid ? Sans doute, bien qu'elle n'eût pas de peine à suite à la trace le jeune homme, elle ne pouvait pas s'empêcher de se poser elle-même des questions. Elle avait toujours agi avec bienveillance à son égard et voilà que maintenant, il s'empresse de la considérer comme une ennemie. Sans pour autant le voir comme un "ami", Yuuri lui faisait plus ou moins confiance jusqu'à ce qu'il lui fracasse amicalement un vase afin de pouvoir filer au beau milieu de la nuit. Savait-il où il mettait les pieds ? La ville se trouver à quelques kilomètres de là, pendant quelques instants, elle se demandait réellement si cette pauvre âme pouvait être sauvée. La nuit portait conseil, tant que celle-ci lui apporter surtout un tas d'ennuis. Afin de ne pas culpabiliser sur les actions de Rion, elle se dédouanait avec le sourire en essayant de se convaincre que tout était de sa faute et que s'il n'avait pas abusé des drogues, il ne serait pas perdu en plein milieu de la nuit à essayer de retrouver un semblant de chemin.

Bien qu'elle le suivait à distance tout en prenant ses précautions, elle n'intervenait pour l'aider. Voir les conséquences de ses actes était une excellente distraction pour la demoiselle qui attendait sagement dans son coin. Cependant, cette distraction pris fin lorsqu'elle constata que Rion commençait réellement à dérailler. Cela ne faisait aucun doute possible, son fardeau avait eu raison de lui, le seul point positif dans tout cela, c'est qu'elle pourrait le trainer et panser ses blessures sans risque de se faire assommer par un vase. Néanmoins, elle devait se montrer prudente, même assommé qui pouvait deviner ce qui pourrait encore se passer, même s'il semblait assommer, elle ne pouvait pas le déplacer comme une chose sans valeur à travers la forêt. Une fois de plus, elle devait se creuser la tête de trouver un moyen pour le transporter sans complication. Bien qu'elle l'examina rapidement, elle remarqua que sa vie n'était pas réellement en danger, ce qui la préoccuper avant tout, c'est le choc et les effets de la drogues qu'il avait ingéré peu avant leur arrivée au chalet. Malgré quelques tentatives pour lui faire reprendre connaissance, il ne réagissait pas, soit il est parti pour somnoler quelques heures ou bien pire, mais ne préférant pas penser à la seconde solution, elle décida de le transporter comme elle le pouvait vers le chalet afin de lui donner les soins nécessaires pendant qu'il dormait.

Bien que pendant qu'elle le traînait, la demoiselle l'affubla de nombreux surnoms qui n'était pas réellement à son avantage. S'en prendre à quelqu'un d'inconscient était signe de lâcheté, mais elle comptait se venger un jour ou l'autre. La vengeance était peut-être un plat qui se manger froid, mais chez la demoiselle il n'avait pas de date de péremption. Yuuri ne mit pas très longtemps à regarder le chalet, heureusement qu'elle n'avait pas à traverser toute la forêt, sinon elle ne se serait même pas donner la peine de le suivre. Néanmoins, elle profita que son "invité" soit assommé pour lui donner les premiers soins, selon elle la blessure n'était si grave que cela, mais sa plaie devait être soigné correctement, à la fin il aura juste un jolie bobo et tout en espérant qu'il n'y aurait pas de conséquence mentale, ce qui n'étonnerait pas la journaliste. Bien qu'elle était prudente dans ses premiers gestes, elle n'hésite pas à profiter de l'était de Rion pour nettoyer et panser la plaie correctement, du moins avec ce qu'elle avait sous la main. Elle passa près d'une demi-heure à soigné ses éventuelles blessures que ce soit la plaie au niveau de sa tête, aux égratignures de ses poignets. Une fois les soins terminés, elle le laissa se reposer dans le fauteuil tout en le recouvrant d'un plaid qui se trouver dans le cottage. Tandis que la journaliste s'installer dans la causeuse avec son carnet de notes, elle gribouilla des notes, et s'amusa faire des dessins tout en passant le temps. Elle-même se souvenir que son dernier séjour dans la maisonnette était un véritable enfer, elle ne comptait que sur elle-même. Pourtant, face à la détresse de Rion, elle ne pouvait pas l'ignorer, elle voulait l'aider, mais ce dernier semblait refuser toute aide venant de l'extérieur. . .

••••

by Wiise

_________________
Did I mention I’m poison?
My crimes and sins are beyond counting. I promised you an eternity of misery, so I’m just keeping my word.. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rion Steiner


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/04/1991
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ▌AVENTURES VÉCUES : 40
▌ARRIVÉ(E) LE : 14/10/2017
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 27 ans

MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion Lun 19 Mar 2018 - 16:40


Le néant venait de prendre place. Le jeune homme avait sombré, poussé par la folie, par la peur qui avait grandit au creux de son ventre. Impossible de rester là à continuer de fuir dans la forêt. Il avait l'impression que Dorothy allait sortir de derrière n'importe qu'elle arbre et il ne voulait surtout pas que ça arrive. Cet Enfer, il l'avait bien assez vécu. Il en avait marre, c'était trop pour lui. Fuir c'est tout ce qui lui reste. La seule solution qu'il trouva c'était de se faire mal pour lui échapper. Et ceci marcha du moins sûrement. Car le pauvre Rion finit par tomber dans les pommes.

La suite, c'est l'inconnu. Qui sait ce qui peut se passer dans la tête de l'inconscient qui se trouve étalé sur le sol ? Tout et rien. Lui-même l'ignore. Tout ce qu'il peut dire, c'est que quand ces yeux ont fini par s'ouvrir de nouveau, il n'était pas dehors au pied de cet arbre étendu dans les feuilles mortes. Nan, il était dans le fauteuil, une couverture sur lui de nouveau dans le cabanon. Ceci le fit sursauté, il chercha à se lever, mais n'en trouva pas la force, une envie de vomir venant d'un coup l'envahir pour le clouer sur ce siège. On dirait bien que bouger semble impossible. Sa vision était trouble sans oublier le mal de crâne atroce qui le martelait en ce moment. Lentement, il porta sa main sur son front, comme si frotter ce dernier allait l'apaiser. Il massa doucement ses tempes, mais ça ne l'aide pas pour autant. Doucement, sa vision s’éclaircit et il voit plus loin, Yuuri assise et en train de lire. Que c'est-il passé ? Il n'en sait rien, c'est tellement étrange. Quoi qu'il en soit, il n'est pas du tout en état pour bouger, c'est certain.

Voulant parler, il se mit à grogner, le seul son réussissant à sortir de sa bouche. Super ! Il n'arrive pas non plus à parler. Sûrement les effets de la drogue et de la douleur volontaire qu'il s'est infligé. D'ailleurs, il a oublié qu'il c'est volontairement mutilé pour échapper à sa peur viscérale. Au moins, actuellement Dorothy n'est pas dans ses pensées. Sa main retomba brutalement sur lui, il était tellement fatigué, vidé. Est-ce qu'un jour, cette nouvelle vie lui sera favorable ? Son regard observait Yuuri, ne parvenant pas à sortir d'autres sons que des grognements incompréhensible, il ne pouvait pas l'interpeller.


_________________

Bang Bang Bang

I have wondered about you, Where will you be when this is through, If all goes as planned, Will you redeem my life again ? My life again. Fire the fields the weed is sown, Water down your empty soul, Wake the sea of silent hope, Water down your empty soul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuri Kozukata


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 17/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ▌AVENTURES VÉCUES : 6591
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/01/2015
▌CRÉDITS : avatar by (c)tyrell / gif (c)petrova-gifs/ sign by by anaëlle.
Ton âge : 28 ans
localisation : Dans sa paisible maison, ou son bureau au journal locale qui est un peu comme sa seconde maison. Si elle ne se trouve pas dans ces lieux, elle se trouvera sûrement quelque part en ville en train de s'attirer des ennuis
emploi : Journaliste ... Sa spécialité : la presse à scandale ! Elle use également de ses compétences de photographe pour exercer la fonction de détective privé pour le journal local. Malgré les apparences, la demoiselle possède de nombreux atouts pour atteindre ses objectifs..
humeur : imprévisible ★

MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion Mar 3 Avr 2018 - 3:13

Something just like this
you & me
••••

Combien de temps s'était écoulé depuis que Yuuri avait ramenait Rion au châlet ? Tout en lui prodiguant les premiers soins nécessaires afin d'apaiser ces blessures, la demoiselle savait pertinemment que les blessures étaient à l'intérieur et que les égratignures extérieures n'étaient qu'un appel à l'aide. Vu l'intensité des coups, elle en avait déduit que ce mal-être était profond et qu'il prenait de plus en plus de place. Un souvenir de déjà vu. Dans un premier temps, elle resta à son chevet, elle s'inquiétait réellement et cela était vraiment rare chez une personne qui admettait haut et fort le fait qu'elle détestait l'humanité, qu'elle trouvait les humains de ce monde faible et insignifiant. Quelque part, elle enviait Rion, car il ne cachait pas ses émotions, contrairement à elle qui portait un masque tout les jours afin de minimiser les minimiser dans plans machiavéliques au lieu d'agir directement sans penser aux conséquences que cela pouvaient engendrer.

C'est donc assise avec son livre dans les mains qu'elle commença à réfléchir tout en essayant de se concentrer sur son livre du moment. Si elle avait su plus tôt qu'elle devrait jouer les baby-sitters, Yuuri aurait pensait à emmener le nécessaire pour ne pas mourir d'ennui. Le plan de base était pourtant si simple, livré la drogue et repartir, malheureusement sa curiosité avait une fois de plus pris le dessus. Elle était stupide et naïve, cela prouvait qu'elle ressemblait à ces humains qu'elle haïssaient temps. De temps en temps, son regard se porta sur Rion qui se reposait paisiblement dans le sofa, au moins dans ce chalet, il y avait une personne qui ne se souciait pas de son existence, si misérable soit-elle. Elle regarda sa montre pour enfin porter son intention sur son livre qui devait sans doute être aussi passionnant qu'un grand classique de la littérature. Cependant, cela suffisait afin de la maintenir éveiller dans cette nuit qui s'annonçait très longue et passionnante.

Profitant de calme pour entamer un chapitre passionnant. . . Aussi passionnant que même un stagiaire pourrait écrire un meilleur fait divers que ce ce ramassis de connerie. Elle soupira profondément. Même si son regard était rivé sur le livre, elle jeta un œil sur Rion. Et elle ne fut pas surprise quant au fait qu'il reprit conscience. Yuuri resta quelques minutes assise dans sa causeuse, elle referma son livre et le posa sur la table. Vu son attitude silencieuse, elle en déduit rapidement que la drogue était encore présente au point de ne pas lui redonner la parole pour le moment. Une aubaine pour la demoiselle qui s'en réjouissait, pourtant, elle lui lança simplement d'un désintéresse : " Tu es enfin réveillé . " Elle se leva pour voir sa triste mine de plus près, la demoiselle l'examina rapidement et fut soulagée de voir que ses blessures avaient arrêté de saigner, elle se dirigea dans la cuisine afin de lui donner un verre d'eau, peut-être qu cela lui fera du bien. Les effets de la drogue ne tarderaient pas à se dissiper s'il restait calme.

••••

by Wiise

_________________
Did I mention I’m poison?
My crimes and sins are beyond counting. I promised you an eternity of misery, so I’m just keeping my word.. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rion Steiner


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/04/1991
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ▌AVENTURES VÉCUES : 40
▌ARRIVÉ(E) LE : 14/10/2017
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 27 ans

MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion Mar 10 Avr 2018 - 16:42


Sa tête lui faisait mal. Il avait l'impression qu'un marteau piqueur était en train d'y faire des travaux. Ça raisonnait encore et encore, sans jamais finir. Il ne se rappelait pas vraiment ce qu'il s'était passé, tout se trouvait confus et flou, un peu comme un lendemain de cuite. Sauf qu'il n'avait pas bu, il avait juste fait un bad trip en prenant un peu trop de drogue. Grave ? On peut dire que oui. Un jour, il va finir par ce tuer en continuant comme ça. Mais il s'en fiche, au final la mort sera le repos et surtout ça mettra fin à son cauchemar.

Pour l'heure, il ne savait pas vraiment quoi faire, en faite, c'est à peine s'il pouvait bouger et dire quoi que ce soit. Il ne savait pas du tout combien de temps ça allait durer. C'est qu'il est drôlement sonné. Avec ses bêtises, il aurait sûrement pu aller à l’hôpital, c'est peut être grave ? Mais, il n'était pas dans ce genre d'endroit. D'un côté, c'était rassurant. Car quand il s'est réveillé la première fois, il était dans une sorte d’hôpital, un labo ou il avait été en quelque sorte le sujet d'une expérience. Les hôpitaux, ça peux l'angoisser. Au moins, là, il est dans un endroit qui semble dénué de technologie, un chalet à l'aspect ancien et très précaire, mais pas sans confort. Au final, il s'en fout pas mal. Au loin, il aperçu Yuuri qui revenait vers lui avec un verre d'eau. Il hésita un instant, puis finit par prendre le verre pour en boire le contenue. Il avait soif, ça gorge était sèche et son corps en manque d'hydratation. "J...Je peux savoir ce qu'il s'est passé ? Pourquoi j'ai autant mal à la tête ?" demande t-il après avoir bu une gorgée et s'étouffant à moitié avec l'eau qu'il recrache un peu. Ça va pas fort ! Pas fort du tout, mais ça devrait aller avec les soins que la jeune femme lui a fait, non ?Encore une fois, il tenta de bouger, mais ce n'était pas possible et ceci ne faisait que empirer sa douleur à la tête.

_________________

Bang Bang Bang

I have wondered about you, Where will you be when this is through, If all goes as planned, Will you redeem my life again ? My life again. Fire the fields the weed is sown, Water down your empty soul, Wake the sea of silent hope, Water down your empty soul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuri Kozukata


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 17/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ▌AVENTURES VÉCUES : 6591
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/01/2015
▌CRÉDITS : avatar by (c)tyrell / gif (c)petrova-gifs/ sign by by anaëlle.
Ton âge : 28 ans
localisation : Dans sa paisible maison, ou son bureau au journal locale qui est un peu comme sa seconde maison. Si elle ne se trouve pas dans ces lieux, elle se trouvera sûrement quelque part en ville en train de s'attirer des ennuis
emploi : Journaliste ... Sa spécialité : la presse à scandale ! Elle use également de ses compétences de photographe pour exercer la fonction de détective privé pour le journal local. Malgré les apparences, la demoiselle possède de nombreux atouts pour atteindre ses objectifs..
humeur : imprévisible ★

MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion Sam 5 Mai 2018 - 0:49

Something just like this
you & me
••••

Dans un premier temps, Yuuri semblait rassurer de voir son "ami" se remettre doucement de ses blessures. Quand elle  y repensait, elle ne pouvait pas comprendre son niveau de violence. Peut-être que la douleur physique était une façon de faire sonner la clochette d'alarme. Cela rester un mystère à élucider parmi tant d'autres, mais pour le moment elle avait mieux à faire que de se pencher sur les raisons du pourquoi et du comment, cela ferait sans doute beaucoup trop de chose d'assimiler, et vu l'heure tardive elle n'était pas d'humeur à se creuser la tête pour un sujet sur lequel elle n'aurait pas de réponse.

Le principal selon la demoiselle était qu'il n'était pas seul, contrairement à lui, elle n'avait personne vers qui se tourner. Sans doute, avait-elle la conscience tranquille du fait de savoir que ses blessures ne serait que superficiel, et qu'il faudrait tout de même quelques jours afin de se rétablir. Yuuri n'était pas infirmière, mais elle savait appliquer les premiers soins, si elle avait jugé que son état était inquiétant elle aurait appeler les secours, mais elle était préoccupée par le fait de comment expliquer qu'il avait une forte dose de drogue. De plus qu'elle ne savait pas vraiment mentir. Elle savait que se brouillon avec Rion maintenant ne servirait à rien, donc elle tenta de rabaisser son ego légèrement surdimensionné. Elle lui amena le verre d'eau afin de le ré-hydrater, elle semblait apaiser et lui affirma avec un air bienveillant " Vas y doucement." Il tenta de lui demander ce qu'il s'était passé avant qu'il ne perde connaissance, apparemment le choc à la tête lui avait fait perdre quelques souvenirs.

Elle s'installa dans la causeuse face à lui et lui avoua sans prendre de gant avec son élégance naturelle : " Disons que tu t'es embrouillé avec un arbre et que ce dernier t'as mis KO. Plus sérieusement, tu as eu une crise psychotique. Tu as tenté de m'assommer, puis tu t'es enfui dans les bois, je t'ai suivis tout en essayant de te faire changer d'avis, mais il va de soit que tu es plus têtu que moi et quand je t'ai rattrapé tu était à moitié sonné. Je t'ai ramené ici, j'ai fait les premiers soins et j'attendais patiemment ton réveil. " Elle n'insista pas plus, elle ne mentionna pas le fait qu'il pensait qu'elle était de mèche avec Dorothy cela l'aurait sans doute pousser à se fermer. Pourtant, elle répliqua après quelques minutes : " De quoi te souviens-tu ? Je veux dire, tu te souviens de ce qui passer depuis le début de la soirée ? " Yuuri ne voulait en aucun cas le brusquer, mais elle voulait évaluer en quelques sortes son état général, bien que physiquement, il devait se reposer.

••••

by Wiise

_________________
Did I mention I’m poison?
My crimes and sins are beyond counting. I promised you an eternity of misery, so I’m just keeping my word.. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rion Steiner


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/04/1991
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ▌AVENTURES VÉCUES : 40
▌ARRIVÉ(E) LE : 14/10/2017
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 27 ans

MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion Lun 21 Mai 2018 - 15:37


Dans sa tête c'était le flou total. Le genre de sensation que les gens doivent probablement avoir le lendemain d'une cuite sévère. La seule chose qui était sûre pour lui, c'est la douleur à sa tête et son mal de crâne lui donnant l'impression savoir un marteau piqueur qui faisait des travaux dans son cerveau. En soit... génial comme réveil ! Il demanda à Yuuri ce qu'il s'était passé, si une personne était capable de lui répondre, il imaginait que ça pouvait être elle. Vaguement, elle lui expliqua qu'il avait eu des problèmes avec un arbre. Ceci le fit arquer un sourcil interrogateur, mais il arrêta rapidement, regrettant cette erreur vu la douleur que ceci lui infligea. Même les explications de la jeune femme lui semblait confuse. Tout était dû à une crise, comme il a l'habitude d'en faire. Ce n'était pas étonnant, il force toujours trop sur la drogue et un rien peut le faire sombrer dans un délire paranoïaque. Un soupire s'extirpa de ses lèvres. Sa propre attitude commence à l’attrister, mais que faire contre ça ? Un rien peut le faire partir en délire et perdre tout contrôle. C'était déjà le cas avant, surtout à cause des produits qu'il prenait pour utiliser ses pouvoirs. Quand il perdait le contrôle, tout ce qui se trouvait autour de lui mourraient. Certes, quand c'était des ennemis c'était bien pratique, mais s'il ne trouvait pas un médicament pour se soigner, il pouvait en mourir. "J'imagine que j'ai de la chance que ceci soit arrivé ici, au moins, j'ai tué personne !" dit-il en pensant à la gravité des choses. "Je suis désolé, je ne me souviens vraiment de rien ! J'ai dû abuser de la drogue." admet-il en sachant très bien que c'est la seule raison qui peut le mettre dans cet état là. "Si je t'ai fait du mal, ou dit des trucs méchants, je suis désolé !" C'était la vérité, ne se souvenant de rien, il craignait d'avoir été plus qu'infecte avec elle. Sa tête vint se caler contre le fond du fauteuil, il préférait ne pas trop la bouger, ça lui évitait d'avoir plus mal que nécessaire. "Je te remercie de m'avoir aidé ! Qui sait ce qui aurait pu m'arriver !" C'était tellement vrai, sans elle il serait peut être mort, ou perdu au beau milieu des bois. "Je crois que je t'en dois une !"

_________________

Bang Bang Bang

I have wondered about you, Where will you be when this is through, If all goes as planned, Will you redeem my life again ? My life again. Fire the fields the weed is sown, Water down your empty soul, Wake the sea of silent hope, Water down your empty soul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuri Kozukata


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 17/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 30 ▌AVENTURES VÉCUES : 6591
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/01/2015
▌CRÉDITS : avatar by (c)tyrell / gif (c)petrova-gifs/ sign by by anaëlle.
Ton âge : 28 ans
localisation : Dans sa paisible maison, ou son bureau au journal locale qui est un peu comme sa seconde maison. Si elle ne se trouve pas dans ces lieux, elle se trouvera sûrement quelque part en ville en train de s'attirer des ennuis
emploi : Journaliste ... Sa spécialité : la presse à scandale ! Elle use également de ses compétences de photographe pour exercer la fonction de détective privé pour le journal local. Malgré les apparences, la demoiselle possède de nombreux atouts pour atteindre ses objectifs..
humeur : imprévisible ★

MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion Dim 3 Juin 2018 - 1:28

Something just like this
you & me
••••

L'attitude de la jeune femme était sereine, due au fait de savoir que son cas n'était pas aussi grave qu'elle ne pouvait le penser. Néanmoins, sa présence avait tendance, en général, soit à gêner soit à taper sur le système, le résultat était le même et c'est pour ça qu'elle continuait d'entretenir ce genre de réputation et de comportement. Être une emmerdeuse ça prend du temps et cela demande beaucoup d'effort pour une personne qui était gentille et adorable dans le passé. Bien qu'elle pensait que sa propre attitude était pathétique, qu'en était-elle de celle de Rion, elle pouvait le qualifier de tragique ou de mépris. Dans les deux cas, elle semblait avoir une once d'humanité et éprouvant de la compassion pour ce genre de personne. Au final, ils n'étaient pas si différents, sauf qu'elle n'avait pas eu besoin d'aide pour surmonter cette épreuve si ce n'est l'aide de sa pauvre humanité qu'elle tentait tant de faire disparaître afin de pouvoir toujours aller de l'avant sans se soucier des autres.

La demoiselle écouta son point de vue sur la situation, puis elle ajouta avec une pointe d'ironie : " Tu n'as tué personne, mais l'envie de me tuer t'as sûrement frôler l'esprit. " Bien qu'elle éprouva encore une migraine, elle ne disait rien, elle avait déjà pris des cachets pour calmer la douleur qui persistait, mais elle fit comme si rien n'était, la douleur finirait par s'estomper au fil des heures.  Bien qu'elle le voyait se torturer afin de se trouver des excuses elle affirma d'un revers de la main : " Je dirais que c'est ma présence qui t'as tapé sur les nerfs et tu as craqué. Ne t'inquiète pas, j'ai l'habitude. Néanmoins, je peux te confirmer que tu as bien abusé de la drogue et c'est pour cela que je t'ai repris le sachet". Elle hésita même à lui rendre ou le garder en cas de besoin, mais elle préféra garder le silence quant au funeste destin qu'elle réserver à ce sachet qui lui avait coûter pas mal de sacrifice... Sa remarque vis-à-vis des méchancetés qu'il aurait sans dit la fit sourire, il y avait bien longtemps que les mots ne l'affectaient plus, elle haussa les épaules et lui rétorqua : "On ne t'as jamais dit que s'était les enfants qui s'excusaient et les adultes devaient assumer ? Néanmoins, tu n'as pas à t'excuser, car il y a bien longtemps que les mots ne m'atteignent plus". Elle n'avait pas de souvenir qu'il avait réellement insulté, après tout, elle s'en fichait de savoir s'il avait des remords ou non. Yuuri resta silencieuse dans son fauteuil avec son livre dans les mains. La demoiselle avait déjà eu à faire à des cas beaucoup plus récalcitrant que le cas de Rion, pour elle ce n'était qu'une promenade de santé. Elle ne cherchait pas à le faire culpabiliser, bien qu'elle pourrait profiter de la situation pour en savoir plus, elle opta pour une approche à distance, comme ci rien n'était ne s'était passé : "De rien, je n'ai fait que mon devoir de bon citoyen. Au pire tu serais mort, on aurait découvert ton corps dans quelques semaines, il n'y a pas de schéma plus simple". Elle ne tenait pas spécialement à être remercié, car dans ce cas, Rion n'aurait plus besoin d'elle alors qu'elle savait pertinemment que c'était tout le contraire. Il réussit à lui arracher un petit sourire en coin quand il stipula le fait qu'il lui en devait une, pourtant elle rétorqua simplement : " Tu me dois absolument rien du tout. De toute manière, qu'aurais-tu à m'apporter ?".

••••

by Wiise

_________________
Did I mention I’m poison?
My crimes and sins are beyond counting. I promised you an eternity of misery, so I’m just keeping my word.. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rion Steiner


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/04/1991
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ▌AVENTURES VÉCUES : 40
▌ARRIVÉ(E) LE : 14/10/2017
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 27 ans

MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion Mer 13 Juin 2018 - 16:47


Il était toujours en vie, c'est presque étonnant non. Surtout qu'il se souvient à moitié de ce qu'il s'est passé. Le fait qu'il se soit réveillé avec la tête douloureuse veut clairement dire qu'il c'est passé quelque chose qui n'était surement pas super. Hélas, il ne s'en souvient pas. A moins que ce soit une bonne chose. Ne ps se souvenir des choses débiles qu'on peut faire, c'est peut être un cadeau finalement. Tout ce qu'il espérait, c'est de ne pas avoir fait de mal à la jeune femme. Car, quand il part ses délires, tous peut arriver, absolument tous ! Il ne peut donc qu'espérer qu'il ne se soit pas montré violent ou grossier. Les mots, ça sort si facilement quand on est en colère. Mais visiblement, il n'avait rien fait de ça, ou du moins ça n'avait pas affecté Yuuri. Il était soulagé, car franchement, il n'avait pas envie de se mettre la jeune femme à dos. On ne peut pas dire que ce soit son amie, mais ce n'est pas non plus son ennemie. une bonne connaissance pourrait être le bon mot pour qualifier leur relation ?

"Je suis rassuré si je ne t'ai rien fait de mal ou pas offensé. Je ne sais pas ce qu'il m'a prit. Je pense que je devrais rentrer chez moi. Je t'ai assez embêter comme ça pour aujourd'hui." Ce n'est pas qu'il n'aime pas cette endroit, mais vu ce qu'il s'est passé, il ne sent pas vraiment à l'aise, du moins pas à cent pour cent. Retrouver un endroit familier l'aiderait surement à se sentir mieux. C'est pour ça qu'il voudrait retourner à Game City, pour retrouver son appartement et surement s'effondrer sur son lit pour y dormir pendant plusieurs longues heures.


[je propose qu'on cloture le RP soit sur ma réponse (je peux l'éditer s'il faut) ou sur la tienne ?]

_________________

Bang Bang Bang

I have wondered about you, Where will you be when this is through, If all goes as planned, Will you redeem my life again ? My life again. Fire the fields the weed is sown, Water down your empty soul, Wake the sea of silent hope, Water down your empty soul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Mauvaise graine | Feat. Rion

Revenir en haut Aller en bas
 

Mauvaise graine | Feat. Rion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sidney est une mauvaise fréquentation.
» Mauvaise journée... [PV Dorian!]
» Lalwende Súrion
» [abandonné]En bien mauvaise posture [PV : Ezekiel]
» Une très mauvaise journée...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game City :: Game City :: Mideel Square :: Bar-