AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 It's time to talk, honey. | Feat Trish.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chris Redfield


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 06/10/1981
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 36 ▌AVENTURES VÉCUES : 201
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/06/2016
▌CRÉDITS : Java Junkie.
Ton âge : 26 ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Ancien capitaine d'équipe et mercenaire devenu à nouveau Pilote de ligne.
humeur : Sur la réserve.

MessageSujet: It's time to talk, honey. | Feat Trish. Jeu 24 Aoû - 16:27


It's time to talk, Honey.
“Si tu laisses les autres décider pour toi et te dicter ta conduite, ne les accuses pas ensuite de te manipuler. Concentre toi plutôt à récupérer ton libre arbitre.”


Une nuit comme parmi tant d'autres. Le temps commençait petit à petit à se rafraîchir, laissant très bientôt et rapidement l'automne prendre la place de l'été. L'ancien mercenaire n'en était que plus heureux, il ne supportait pas spécialement les jours ensoleillés, ni la chaleur du soleil sur sa peau, trop souvent insupportable pour lui. Il n'aimait pas spécialement ses longues journées, lui qui était habitué à l'obscurité, du temps ou il combattait Umbrella et pire encore, son plus grand ennemi et rival: Albert Wesker. La vie à Game City était bien trop différente de ce qu'il avait pût vivre jusqu'à maintenant, trop monotone, presque ennuyeuse. Heureusement, il pouvait compter sur la présence de Claire et de sa nièce Evy pour lui redonner le sourire. Les deux femmes avaient prit une importance colossale dans l'existence de l'ancien capitaine du BSAA et pour rien au monde il ne souhaiterait qu'il leurs arrivent malheur. Il serait capable de tout pour les protéger et les préserver, quitte à éliminer les éventuels gêneurs.

Claire, elle voulait qu'il se confie ouvertement à elle, mais il n'en était pas capable. Il ne se laissait jamais aller à des confidences personnelles qu'il interprétait très souvent comme des faiblesses dont ses pires ennemis pourraient faire usage pour le nuire. Chris demeurait un mystère pour bien des gens, y comprit pour cette femme qu'il avait croisé quelques semaines plus tôt. Cette femme, il avait vu son regard se poser sur le sien, il avait sentie sa présence derrière lui, à chacun de ses pas, et ce soir encore elle le suivait. Cette femme, il l'avait avisé une première fois d'arrêter son petit manège, cette fois était de trop. En général, il n'était pas bien méchant avec les femmes, mis à part celles qui cherchent délibérément à le tuer et encore une fois, il n'irait pas jusqu'à braquer un canon de pistolet sur sa tempe, ce n'était pas dans son genre de faire cela. En revanche, il s'assurerait qu'elle ait cette fois bien compris la leçon.

Si elle voulait discuter avec lui, ils discuteront comme d'honnêtes citoyens, c'est ce qu'il était Chris après tout. Ainsi dont, les mains dans les poches de son jean, le garçon avança calmement, sereinement même, continuant sur son même trottoir avant de tourner jusqu'à une petite ruelle à peine éclairée ou il pourrait se dissimuler dans l'ombre, le temps que la blondinette le suit et qu'elle soit à sa portée. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas joué les espions prêt à en découdre avec des ennemis quelconques. Cette femme ne serait pas son ennemie, il refuserait qu'elle le soit, après tout elle n'était qu'une marionnette dans cette sordide affaire, s'en prendre à elle ne rendrait que ses employeurs heureux. Il voulait voir de la colère et de la rage dans les yeux de leur ennemi, mais ils n'auront rien, Chris ne se laissera pas duper. Ainsi dont, dès que la jeune femme fût à sa portée, il s'empressait d'attraper son poignet fermement pour la tirer avec force jusqu'au mur ou il s'était caché précédemment. Sans douceur, il plaqua son corps contre ce dernier, maintenant d'instinct ses deux bras pour éviter qu'elle ne se défend. « J'vais finir par croire que vous êtes sous mon charme à force de me suivre.» Dit-il simplement avec humour en s'assurant que la jeune femme soit assez maintenue pour ne pas s'enfuir comme elle pourrait le faire. Il alla jusqu'à plaquer son propre corps contre le sien pour l'empêcher de bouger et la maintenir au maximum contre ce mur. « Finit de plaisanter. Qu'est-ce que vous m'voulez réellement? Vous en avez pas marre de jouer les braves marionnettes dociles et obéissantes?» Finit-il lui cracher au visage en tentant de croiser son regard malgré l'obscurité de la ruelle, le maigre sourire qu'il avait eu précédemment s'effaça pour laisser place au sérieux de la situation. Cette fois il était grand temps d'avoir une discussion d'adulte et quoi qu'elle puisse en penser, Chris ne la laissera pas s'échapper sans s'être expliquée et lui avoir donné les bonnes informations sur son compte et sur celui de ses employeurs.
black pumpkin

_________________


I can't keep running away, I have to face the truth - accept responsibility. That's the only way I'll ever remember. The only way I'll get my life back. Chris Redfield. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trish Carpenter


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:


**
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 10/05/1986
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ▌AVENTURES VÉCUES : 226
▌ARRIVÉ(E) LE : 19/07/2014
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 26 ans

MessageSujet: Re: It's time to talk, honey. | Feat Trish. Sam 26 Aoû - 0:07


Trish faisait comme toujours son boulot. Une cliente était venue la voir il y a quelque temps pour enquêter sur un homme, un dénommé Chris Redfield qui lui était totalement inconnu. Ni Dante, ni même Lady n'avait entendu parler de cette personne auparavant. La mission fut donnée à Trish, les deux autres ayant leur quota d'enquête à mener également. C'est ainsi qu'elle entreprit une filature, ça lui semblait mieux pour commencer sans éveiller les soupçons. Le suivre quotidiennement, pour connaitre ses habitudes, ses fréquentations, ce qu'il mange au petit déjeuner... bref la totale. Mais Trish fit mauvaise fortune, cet homme ce n'était pas n'importe qui, il avait réussi à voir qu'il était suivi s'adressant à elle une première fois. Elle joua la fille qui pensait que ce n'était qu'un hasard et qu'elle ne l'avait jamais suivi avant de partir en le snobant. A partir de ce moment-là, elle aurait dû laisser tomber et passer le flambeau à Lady ou à ce bon vieux Dante. Sauf qu'elle ne le fit pas. Gardant cette mission pour elle et continuant. Elle avait envie d'en savoir plus et avouons-le, ce Chris Redfield n'était pas laid du tout. Alors oui, c'était un petit plaisir de suivre ce jeune homme à longueur de journée.

C'est ce qu'elle faisait aujourd'hui, le suivre, en tout discrétion, cherchant à ne pas être vu avec sa crinière blonde si reconnaissable. Trish n'eut pas l'impression qu'il se soit sentit suivi, elle faisait attention et gardait une bonne distance de sécurité au cas où. Quand il tourna au coin d'une ruelle, elle fut forcée d’accélérer le pas pour ne pas le perdre. Elle ne le voyait pas, il aurait déjà traversé la rue ? Comme une idiote, elle tomba dans le piège de l'homme qu'elle devait suivre. Beau et intelligent en plus de ça ! Il s'était caché dans l'obscurité, attendant que sa proie passe pour la capturer. C'est qu'elle n'eut pas le temps de se défendre, se faisant sauvagement plaquer contre le mur, ses deux poignées bloqués contre ce dernier. En plus de ça, il faut ajouter malin ! C'est qu'il lui plait de plus en plus cet homme. Son corps était également plaqué au sien, ce qui aurait presque l'air d'une provocation où plus une agression. Si elle se mettait à crier au viol, personne ne pourra croire l’innocence de ce cher Chris. Sa voix vint lui parler avec humeur, ce qui la fit lever les yeux vers le ciel. Quelle manière ! "Et moi, je vais finir par croire que vous avez envie de moi à coller votre le corps d'une telle manière contre le mien ! Je pourrais vous attaquer pour agression sexuel, vous devriez faire attention !" lui répondit-il d'une manière provocante, car elle est souvent comme ça avec elle, surtout avec Dante, mais lui, il en vaut le coup également. Son visage finit par aborder un sourire charmeur à son tour, histoire de continuer à le narguer.

Le jeune homme continua de manière plus sérieuse, désirant savoir ce qu'elle lui voulait. Là c'est sûr, elle est vraiment grillée, faire la cruche ne l'aidera pas plus. "Une marionnette moi... je suis loin d'être ce genre d'objet... Désolé de vous décevoir vous et votre petit fantasme !" Oui, elle continuait à être un brin charmeuse, mais elle n'en était pas moins redoutable. "Peut-être que je ne fais que mon boulot, Monsieur Redfield. J'ai longtemps hésité... est-ce que je devais vous suivre vous... ou enquêter du côté de votre charmante sœur..." Tant qu'à se faire menacer, autant montrer qu'elle sait des choses aussi, histoire de lui faire un peu peur. "Plus je vous suis, plus vous me semblez louche, Chris Redfield..." A présent, elle voulait le déstabiliser, histoire qu'il relâche sa prise pour qu'elle puisse s'échapper de son emprise et pouvoir se défendre si besoin. Car jouer le rôle de la princesse prisonnière, c'est loin d'être son truc. "Si vous ne voulez pas que ça finisse mal, vous pourriez peut-être me relâcher..." Elle aurait pu ajouter que sinon elle le frapperait, un bon coup de tête ça lui fera aussi mal qu'à elle ou elle pourrait crier au viol.


_________________
Harder, better, faster, stronger
L'amour et un noble coeur ne font qu'un, et quand l'un ose aller sans l'autre, c'est comme quand l'âme abandonne la raison.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Redfield


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 06/10/1981
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 36 ▌AVENTURES VÉCUES : 201
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/06/2016
▌CRÉDITS : Java Junkie.
Ton âge : 26 ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Ancien capitaine d'équipe et mercenaire devenu à nouveau Pilote de ligne.
humeur : Sur la réserve.

MessageSujet: Re: It's time to talk, honey. | Feat Trish. Mer 30 Aoû - 9:07


It's time to talk, Honey.
“Si tu laisses les autres décider pour toi et te dicter ta conduite, ne les accuses pas ensuite de te manipuler. Concentre toi plutôt à récupérer ton libre arbitre.”


Oui. Sa vie était quelque peu monotone, presque d'un ennui profond ses derniers temps. Il passait son temps à veiller sur sa cadette et sa nièce sans penser une seule seconde à son bonheur mais voilà que depuis quelques jours, sa vie avait prit un tout autre tournant. Il se sentait constamment épié, à ses moindres déplacements. Ce n'était pas qu'un simple sentiment, non. Chris Redfield était réellement épié, et ce par une bien jolie blonde qui lui était inconnue au bataillon. Cette femme, elle n'était pas de celles qu'il avait déjà pût connaître dans le passé, son regard ne lui était pas familier. Elle appartenait à Game City, tout comme son histoire loin d'être commune avec la sienne. Cette femme, elle cherchait à tout prit à le connaître, en fouinant dans sa vie sans aucun scrupules. Cette femme la, il finirait tôt ou tard par l'attraper pour lui faire comprendre certaines choses, dont celle d'arrêter de le suivre, quitte à se montrer menaçant.

Il était enfin parvenu à lui mettre le grappin dessus, au détours d'une sombre ruelle. Son corps pressé contre le sien, ses poignets retenant les siens, son but était de l'immobiliser juste pour qu'elle puisse l'entendre sans prendre la fuite ou chercher à se défendre d'une quelconque manière. Ce n'est pas la première fois qu'il se prend des coups par une demoiselle et il avait suffisamment comprit la leçon quand l'une de ses anciennes partenaires s'était retrouvée contrainte d'obéir aux ordres de son pire ennemi et qu'elle s'était ruée sur lui pour lui offrir bon nombres de coups. D'abord d'humeur plaisante et taquine, il imagina que la belle soit l'une de ses fans hystériques prête à le suivre pour bien plus que de simples renseignements, paroles qu'elle accentua à son tour en pensant que cette petite mascarade n'est en fait la que pour le désir qu'il éprouvait vis à vis d'elle. Il aurait pût la vouloir, c'est que cette femme était loin d'être déplaisante en soit mais malheureusement pour elle, ce n'était pas le cas. Il était plus énervé qu'autre chose à vrai dire, et elle allait le savoir très rapidement.

Sa voix était suave, charmeuse, enchanteresse presque. Elle était la, face à lui, à cracher son petit venin comme une vipère perfide, n'hésitant pas à mêler Claire à leur discussion. Le simple fait que sa sœur pourrait être mêlé à cela le fit bouillir. Il resserra sa prise sur les maigres poignets de sa captive en fronçant un peu plus les sourcils. « N'essayez même pas de mêler Claire à cela.» Cracha t-il à son tour sur le visage de l'inconnue en se voulant menaçant et plus colérique que jamais. Que l'ont s'attaque à lui c'était une chose, mais à un seul membre de sa famille, ça en était une autre. Le premier qui avait le malheur de faire cela risquait gros, femme ou homme, Chris ne semblait pas spécialement avoir de pitié pour quiconque et encore moins quand la personne se vanterait presque d'enquêter sur la cadette Redfield. La jeune femme continua sur sa lancée en finissant par demander à son pseudo agresseur de la relâcher pour lui éviter les ennuis.

L'ancien mercenaire se demanda durant quelques instants si cela était une bonne idée. Prendrait-elle la fuite une fois qu'il l'aurait relâché? Certainement, à moins qu'elle soit bien plus intelligente que cela et qu'elle se décide à rester à ses côtés pour lui parler comme le ferait deux adultes d'un âge mûr. « Bien.» Commença t-il en desserrant sa prise sur elle. « Voyez cela comme un début de confiance que je vous offre. Rien à voir avec une marque de soumission mais bien un grand privilège que je vous accordes.» Enchaîna t-il en reculant doucement sans quitter des yeux la jeune femme. Il l'avait pensé plus tôt et il camperait sur ses positions, cette femme n'était pas son ennemie, du moins pas encore, il ne savait rien d'elle et ne pouvait pas se permettre de la menacer d'avantage sans en savoir un minimum sur elle et sur ses ambitions. Une chose est sûre, cette femme lui était étrangement liée et tout deux semblaient avoir quelque chose ou quelqu'un en commun. « Est-ce que maintenant j'aurais le privilège de m'entretenir avec vous calmement?» C'est tout ce qu'il voulait Chris, parler sans avoir forcément à user d'une force quelconque pour pouvoir le faire et si cette jolie blonde était un minimum intelligente elle devait comprendre que fuir ne lui servirait à rien, quoi qu'elle puisse faire désormais il garderait son visage ancré dans un coin de sa tête à tout jamais, et il serait prêt à son tour à mener une enquête sur elle si il le fallait juste pour la faire payer.
black pumpkin

_________________


I can't keep running away, I have to face the truth - accept responsibility. That's the only way I'll ever remember. The only way I'll get my life back. Chris Redfield. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trish Carpenter


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:


**
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 10/05/1986
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ▌AVENTURES VÉCUES : 226
▌ARRIVÉ(E) LE : 19/07/2014
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 26 ans

MessageSujet: Re: It's time to talk, honey. | Feat Trish. Ven 8 Sep - 0:28


La blonde était prisonnière de cette homme sur qui elle enquêtait. Il lui avait tendu un piège assez malin pour qu'elle tombe dedans comme une débutante. Elle aurait dû se douter que cette ruelle sombre n'avait rien de bon. Ce n'est pas le moment pour penser à ses erreurs, elle va devoir faire avec. Se libérer de sa poigne était pour l'heure impossible, c'est qu'il a bien plus de force qu'elle et en tant qu'humaine à présent, elle a perdu sa force démoniaque qui faisait d'elle quelqu'un de vraiment très fort. Autrefois, elle pouvait très bien attraper une moto pour la balancer à bout de bras sur un ennemi. C'est du passé à présent, elle doit faire avec la force d'une femme humaine. Les coups de pieds auraient été possible, si seulement il n'était pas collé à elle de la sorte. Alors, elle choisit l'option de parler. Parce qu'elle ne voulait pas utiliser sa tête comme arme pour le frapper. C'est qu'elle a un joli visage à préserver. Elle tenta de montrer qu'elle en savait bien plus sur lui qu'il n'en savait en parlant de la petite sœur de ce dernier. Visiblement, elle avait fait mouche, sa réaction ne manqua pas de l'amuser un peu. On dirait bien qu'elle tient la corde sensible. "Qui a dit que je comptais la mêler à tout ça... je n'ai fait que me renseigner... Chris !"

La psychologie humaine, ce n'est pas son truc, mais elle a vu dans des films qu'utiliser certains éléments pour déstabiliser l'adversaire peut parfois marcher. Ici, sa sœur était un point important. Elle tenta donc par la suite d'être relâché, surtout qu'il avait été vache en resserrant sa poigne sur elle. A cause de lui, elle risque d'avoir des marques pendant plusieurs jours. Comme n'importe qu'elle homme voulant se montrer supérieur et viril, il fallut qu'il s'explique, avouant que sa libération n'avait rien d'une soumission... Oui... oui, bien sûr ! De toute manière, si elle veut qu'il soit à ses pieds, elle trouvera bien un moyen que ça arrive, mieux vaut ne pas sous-estimer Trish.

Les bras enfin libres, elle massa les parties de sa peau qu'il avait grandement serré, c'était douloureux, mais pas insurmontable. A sa dernière question, elle leva les yeux, lui fit un large sourire avant de le cogner brutalement d'un coup de poing en plein visage. "Maintenant oui, on peut parler calmement. Ne vous attendez pas à des excuses, vous avez ruinés mes poignets ! Voyez ça... comme une mise à niveau des points. A présent, on est à égalité !" Trish n'était même pas en position de combat, mais s'il décide de se battre, elle ripostera sans le moindre souci. Elle fit quelques pas pour s'asseoir dessus une caisse, les gens croisées, elle observa son interlocuteur. "Etant donné que vous voulez parler, je vais vous laisser poser les questions ! J'en sais bien assez sur vous pour ne pas avoir besoin d'en poser !" révèle-t-elle de manière mystérieuse. Elle était en train de jouer avec le feu et ça, elle le savait clairement.

_________________
Harder, better, faster, stronger
L'amour et un noble coeur ne font qu'un, et quand l'un ose aller sans l'autre, c'est comme quand l'âme abandonne la raison.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Redfield


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 06/10/1981
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 36 ▌AVENTURES VÉCUES : 201
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/06/2016
▌CRÉDITS : Java Junkie.
Ton âge : 26 ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Ancien capitaine d'équipe et mercenaire devenu à nouveau Pilote de ligne.
humeur : Sur la réserve.

MessageSujet: Re: It's time to talk, honey. | Feat Trish. Mer 20 Sep - 14:09


It's time to talk, Honey.
“Si tu laisses les autres décider pour toi et te dicter ta conduite, ne les accuses pas ensuite de te manipuler. Concentre toi plutôt à récupérer ton libre arbitre.”


Claire Redfield. Quiconque oserait prononcer ce nom serait capable de s'attirer les foudres de son aîné. Il se battait corps et âme pour que sa cadette ne manque de rien et qu'elle soit heureuse, à défaut de ce qu'elle était chez eux, ou la jeune femme ne passait réellement que son temps à chasser des créatures poisseuses qui voulaient sa mort. Ce n'est certainement pas cette demoiselle qui lui causerait tord, Chris s'engageait sur le champ à lui faire payer si ça serait le cas, mais non, elle ne lui ferait aucun mal, parce qu'elle n'était pas comme ça. Sa cible principale, il la connaissait. C'était lui et personne d'autre, alors pourquoi mêler Claire à tout cela? Certainement pour attiser sa colère et le faire parler. Sous l'impulsivité il fronçait les sourcils avant de se reprendre et de tenter de faire le sourd, du moins sur ses propos ci.

Son but n'était clairement pas de lever les poings sur la jeune femme, bien au contraire. Ce qu'il cherchait, c'était un dialogue ou du moins un semblant de dialogue avec elle, tentait par la même occasion de la détourner de son travail et de ce qu'elle était venue chercher auprès de lui. Des informations dans quel but? Les offrir à quelqu'un de malsain qui en ferait usage contre lui pour lui nuire? C'était certainement ça le véritable but, pas le sien à elle, mais à lui, cet individu ,et Chris cherchait principalement à connaître le fin mot de cette histoire. Par confiance, il relâcha sa prise sur la demoiselle, lui prouvant ainsi qu'il était la dans un but honorable et non pas uniquement pour lui faire du mal. Sa réponse ne se fit pas attendre plus longtemps. Sans qu'il ne s'y attendes, elle vint abattre son poing sur son visage pour le punir d'avoir fait tant souffrir ses pauvres poignets porteurs de la marque de sa poigne. Il aurait pût lui rendre l'appareil mais il ne le fit pas, se contentant de rester immobile quelques secondes à se masser la joue, un sourire presque satisfait aux lèvres. Rares étaient les femmes ayant autant de répondant et pour le coup, cela lui plaisait assez. «Bien. Nous sommes quittes.» Souffla le mercenaire en relâchant sa joue et en dirigeant à nouveau son regard sur la jolie blonde qui prit place au loin sur l'une des caisses présentes.

Elle était enfin apte à l'écouter parler, et ça tombait bien parce qu'il avait pas mal de questions à lui poser, mais certainement pas ici, dans cette ruelle ou n'importe qui pourrait les entendre. «Vous vous méprenez. Je ne suis pas celui que vous pensez. D'ailleurs, il paraîtrait que je suis plutôt gentleman et pour me faire.. "pardonner" d'avoir abîmés vos maigres poignets, je vous proposes de m'accompagner boire un verre non loin, histoire que l'ont puissent discuter, en tête à tête.» Il paierait, cela va de soi. Encore une fois il cherchait à ce qu'elle comprenne qu'elle pouvait avoir confiance en lui, ce n'est pas commun qu'un homme se fasse gifler voir chatouiller le visage par une claque ou un coup de poing et qu'il invite par la suite la demoiselle qui a osé lui faire cela mais Chris n'était pas du genre rancunier, il l'avait surprise, il pouvait comprendre sa colère, d'ou son invitation. Qui puis est, la demoiselle est loin d'être vilaine, se pavaner à ses côtés serait d'une grande fierté pour un homme comme lui. Reste à savoir si elle accepterait malgré tout. «J'ignores tout des informations que vous avez pût recueillir sur mon compte et honnêtement? Je ne veux pas les connaître, c'est la personne à qui vous comptait les vendre qui m'importe en réalité. Je veux que vous me racontez tout, depuis le départ et rien de tel qu'un bon verre et d'une ambiance chaleureuse pour se laisser aller dans des confidences vous ne pensez pas?» A nouveau il lui offrit un sourire, un sourire bien à lui, du genre séducteur ce qui était rare venant de lui. Chris n'était pas le genre d'homme à aborder les femmes dans un but autre que le travail mais cette fois, il comptait bien repartir sur de bonnes bases avec la jeune femme. Demoiselle dont il ne connaissait même pas le nom.
black pumpkin

_________________


I can't keep running away, I have to face the truth - accept responsibility. That's the only way I'll ever remember. The only way I'll get my life back. Chris Redfield. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trish Carpenter


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:


**
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 10/05/1986
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ▌AVENTURES VÉCUES : 226
▌ARRIVÉ(E) LE : 19/07/2014
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 26 ans

MessageSujet: Re: It's time to talk, honey. | Feat Trish. Mer 27 Sep - 1:03


Elle s'était vengée, oui, comme une perfide vipère. Elle avait attendu d'être libre pour abattre son poing sur son visage. En soit, ce n'est qu'un prêté pour un rendu. Il n'avait pas à la saisir comme il l'avait fait. En plus de ça, Trish est une femme de caractère qui n'a pas l'intention de se laisser faire facilement. Maintenant, il est prévenu ! Visiblement, il n'avait pas l'intention de rendre la pareille, alors oui, on peut dire qu'il était quitte.

Chris voulait se faire pardonner en l'invitant à boire un verre tout en pouvant poser ses questions. Elle fit la moue, c'est pas vraiment son habitude de partir boire un verre avec sa cible. Alors, elle se pencha légèrement vers lui pour l'observer. Ce n'est pas ce joli visage et ce physique avantageux qui la fera changer d'avis. "Je vous vois venir... hélas, je ne suis pas du genre à boire avec les personnes sur qui j'enquête. Alors, contentez vous de poser les questions, ici où en marchant si vous préférez. Mais oubliait le bar, c'est trop fréquenté à mon goût !" lui répondit-elle. C'est qu'elle voulait imposer ses conditions. Hors de question qu'il soit le maître dans cette conversation. Trish devait garder le contrôle pour avoir du pouvoir sur lui, du moins, c'est comme ça qu'elle le voyait. Car, c'est lui qui veut en apprendre plus sur ce qu'elle fait à enquêter sur lui. Par contre, c'était vexant qu'il imagine qu'elle vende des infos. Ce n'est pas du tout son métier. "Je ne vends pas des infos ! J'enquête simplement sur la demande de mon client. Si j'étais ce que vous dites, je n'aurais pas encore de client ou je pourrais vendre tout ça à plusieurs personnes. Ce n'est pas le cas,
voyez vous !"
Enfin, elle sauta de l'endroit où elle était perchée pour passer devant et sortir de cette ruelle sombre, autant parler en se baladant, ça sera moins glauque. "Je ne répondrais qu'aux questions que vous posez. Je ne compte pas tout vous raconter comme vous le voulez. Je ne suis pas aussi facilement manipulable, Monsieur Redfield." Un petit sourire sur le visage et elle regarda la route devant elle. "Cependant, je veux bien vous céder une chose, mon identité, de toute manière, vous finirez par le savoir tôt ou tard."C'est là qu'elle fouilla dans sa poche et sortie sa carte de visite, ou son nom et prénom était inscrit, ainsi que le titre "Détective privé" le tout avec un numéro de téléphone portable -le sien- et une adresse correspondant à celle de l'agence. Ceci va surement l'intriguer qu'une détective privée enquête sur lui. A présent, elle attend le flot de question qui va sortir de sa bouche.

_________________
Harder, better, faster, stronger
L'amour et un noble coeur ne font qu'un, et quand l'un ose aller sans l'autre, c'est comme quand l'âme abandonne la raison.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Redfield


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 06/10/1981
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 36 ▌AVENTURES VÉCUES : 201
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/06/2016
▌CRÉDITS : Java Junkie.
Ton âge : 26 ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Ancien capitaine d'équipe et mercenaire devenu à nouveau Pilote de ligne.
humeur : Sur la réserve.

MessageSujet: Re: It's time to talk, honey. | Feat Trish. Mar 10 Oct - 14:23


It's time to talk, Honey.
“Si tu laisses les autres décider pour toi et te dicter ta conduite, ne les accuses pas ensuite de te manipuler. Concentre toi plutôt à récupérer ton libre arbitre.”


Cette femme. Il aurait du mal à se la mettre dans la poche. Elle est différente de toutes celles qu'il a déjà pût rencontrer par le passé. Elle est méfiante, a un certain charisme qui, il faut l'avouer, lui plait assez.Cette femme, elle ne cédera pas facilement à ses avances et encore moins à ses invitations. Elle refusa catégoriquement d'aller boire un verre avec lui, préférant répondre à ses questions dans cette même ruelle, ou simplement en marchant le long du trottoir. Soit. Il n'insisterait pas. Paraître pour le gros "lourd" de service n'était pas dans sa nature, alors pour une fois, ce serait lui qui céderait aux recommandations de cette jolie blonde à ses côtés. Les bras croisés contre son torse, il la toisa de la tête aux pieds, écoutant avec une certaine attention ce qu'elle avait à lui dire.

Il retint notamment le mot "Client" et "Informations". Cette femme récoltait des informations sur son compte pour les vendre à quelqu'un, mais à qui exactement? Il n'en savait strictement rien et c'était bien cela qui l'intriguait. «Je viens de vous le dire,c'est l'identité du client en lui même qui m'intéresses et non pas les informations que vous avez pût récolter à mon sujet.» Répéta t-il pour clairement lui faire comprendre le but de sa démarche. Qu'elle sache combien de fois il se douchait par jour, le nombre de cafés qu'il pouvait boire ou alors le nombre de minutes qu'il passe à faire son jogging, il s'en foutait royalement, lui même ne s'embêtait pas avec de futiles détails. Finalement, la demoiselle finit par bondir pour regagner la terre ferme et commença à marcher. Chris lui emboîta le pas et la suivit, histoire de rester à ses côtés pendant cet entretien qu'ils auraient tout les deux.

Tout deux sortirent de la ruelle, et à nouveau la jeune femme l'avisa sur cette réserve et méfiance qu'elle comptait bel et bien garder. Le fait qu'elle soit autant craintive vis à vis de lui le fit doucement sourire. Craintive, mais pas assez il faut croire car elle ne se gêna pas pour lui offrir un morceau de carton sur lequel était inscrit son nom et prénom, mais aussi celui de la société dans laquelle elle exercée ainsi que sa profession. «Trish Carpenter. Détective privé.» Répéta t-il en lisant ce qui était écrit sur le carton tenu entre ses doigts. Voilà qui éclaircissait la situation. Il était suivi par une ravissante détective privé qui récoltait un maximum d'informations sur lui pour les vendre. «Je me serais bien présenté à mon tour, mais je pense que vous avez déjà toutes les informations pour savoir qui je suis.» Ajouta t-il avec une pointe d'humour dans la voix. La belle connaissait déjà l'aîné Redfield, mais pas la légende. A Game City, il ne se vantait que très peu des prouesses qu'il avait accompli durant cette époque ou il était mercenaire et à la tête de plusieurs équipes. Cet homme a pourtant sauvé le monde il fût un temps, mais cette époque est révolue et les choses ont changées. Chris n'est désormais qu'un pilote de ligne qui ne cherche que la paix et la tranquillité. «Je penses que ça serait trop vous demander de me dire qui est vôtre client. Vous devez certainement tenir secret l'identité de ceux qui vous emploies, même si je serais curieux de savoir qui se cache derrière cette mascarade.»  Wesker? Alfred et Alexia Ashford? Simmons? Des ennemis, Chris s'en était énormément fait auparavant, et si dans cette ville, chaque personne a le droit à une seconde chance, il pouvait bien croire que ses anciens rivaux aient eut l'envie d'enquêter sur lui pour trouver les failles dont ils feraient usage pour l'abattre à tout jamais. Une revanche? Il n'était pas certain que ça n'arriverait pas un jour, au contraire, il se doutait bien que ses plus grands ennemis chercheraient à se venger de sa réussite tôt ou tard, et pourquoi pas maintenant?
black pumpkin

_________________


I can't keep running away, I have to face the truth - accept responsibility. That's the only way I'll ever remember. The only way I'll get my life back. Chris Redfield. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trish Carpenter


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:


**
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 10/05/1986
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ▌AVENTURES VÉCUES : 226
▌ARRIVÉ(E) LE : 19/07/2014
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 26 ans

MessageSujet: Re: It's time to talk, honey. | Feat Trish. Lun 16 Oct - 0:11


Sur ce coup là, c'est Trish qui mène la danse, il est hors de question de laisser le pouvoir à ce monsieur. En général, quand on laisse le pouvoir entre leurs mains, ils se pensent supérieur et là, elle doit lui faire comprendre que ce n'est pas le cas. Alors, pas de petit café dans un petit bar où quoi que ce soit d'autre. La jeune femme savait qu'il ne pourrait pas refuser, surtout s'il voulait des réponses à ses questions. Que c'est bon d'avoir toutes les cartes en main pour fois ! Ce qu'il voulait savoir, c'était l'identité du client, chose qu'elle ne peut pas révéler comme ça, cela va de soi. Son regard le détailla, un peu déçu qu'il ne puisse pas imaginer qu'elle ne peut pas "vendre" son client. "Je sais bien que c'est la réponse principale qui vous intéresse, mais je ne peux rien dire. Mon client ne veut pas que son identité soit révélée, alors celle-ci restera secrète. Vous pouvez me harceler autant que vous voulez, ceci ne changera rien. Même sous la torture je ne parlerais pas !" Une fois qu'elle eut dis ceci, elle afficha un petit sourire, presque narquois puis avança dans la rue quittant la ruelle obscure.

Elle lui céda son identité histoire qu'il puisse savoir qui elle est et qu'il comprenne la situation. Ce n'est pas n'importe quelle fouineuse. Trish est une détective privée qui travaille pour le compte de différentes personnes, la plupart étant des civils. La police ne vient que rarement leur demander leur aide. Ceci se fait uniquement si leur affaire son similaire. A sa réflexion sur le fait que ça ne lui servait à rien de se présenter, elle afficha un petit sourire amusé. C'était bien le cas, c'était inutile de le faire. "Effectivement, j'ai bien assez enquêté sur votre vie pour savoir qui vous êtes, ce que vous faites et aussi certaine chose que vous aimez. Je suis d'ailleurs étonné de voir qu'un homme comme vous rentre dans un appartement totalement seul. Est-ce que ça cache quelque chose ? Seriez vous gay ? A moins que sous ce charmant visage ce cache un monstre sans cœur ?" suppose-t-elle un brin amusé sans l'accuser de quoi que ce soit. C'était simplement pour plaisanter et bien mettre en évidence qu'il pourrait facilement trouver une femme vue son joli minois.

Une fois de plus, il tenta de demander qui était le client. Quel petit rigolo, elle n'avait pas été assez claire. Alors, elle se stoppa et se tourna vers lui pour le regarder plus attentivement. "Seriez vous sourd par hasard...?" questionne-t-elle sans attendre de réponse. C'était une question qui se moquait ouvertement de lui. "Je vous l'ai dit, je ne peux rien vous dire. Qu'est-ce que je gagne moi à vous parler de mon client ? Si je trahie mon engagement, je risque de ne pas être payé. Et voyez vous, même si nous avons plusieurs enquêtes en cours, on est loin d'être riche et nous sommes trois. Donc on doit diviser chaque paiement qu'on reçoit. De plus, si on nous fait de la mauvaise pub, on risque de finir à la rue. Alors, qu'est-ce que j'ai à gagner à vous révéler l'identité de mon commendataire ?" Oui, il fallait bien mettre les points sur les "I" et c'est ce qu'elle faisait. Elle ne peut rien dire pour diverse raison. "Alors, vous comptez faire quoi ? Me harceler toute la soirée en pensant qu'à un moment ou un autre un nom va sortir de ma bouche ?" Elle posa une main sur l'une de ses hanches, son regard toujours rivé sur lui. "Vu les informations demandées, c'est forcément quelqu'un que vous connaissez ou que vous avez rencontré." C'est tout ce qu'elle peut dire. Après il peut toujours engager lui aussi quelqu'un pour faire une sorte de contre enquête ? Est-ce qu'elle peut le dire de vive voix ? Non, ça serait trahir son client. On va voir s'il parvient à avoir une idée de ce genre.

_________________
Harder, better, faster, stronger
L'amour et un noble coeur ne font qu'un, et quand l'un ose aller sans l'autre, c'est comme quand l'âme abandonne la raison.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Redfield


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 06/10/1981
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 36 ▌AVENTURES VÉCUES : 201
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/06/2016
▌CRÉDITS : Java Junkie.
Ton âge : 26 ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Ancien capitaine d'équipe et mercenaire devenu à nouveau Pilote de ligne.
humeur : Sur la réserve.

MessageSujet: Re: It's time to talk, honey. | Feat Trish. Ven 20 Oct - 14:59


It's time to talk, Honey.
“Si tu laisses les autres décider pour toi et te dicter ta conduite, ne les accuses pas ensuite de te manipuler. Concentre toi plutôt à récupérer ton libre arbitre.”


Bon. Quoi qu'il puisse en dire, la jeune femme semblait camper sur ses positions. Elle ne révélerait pas l'identité de son client et donc de la personne qui cherche à tout prix à obtenir des informations sur lui. Elle était maligne et intelligente. Enfin, elle se préservait principalement certainement de peur d'avoir des représailles ou encore même de perdre son travail qui semblait si important pour elle. C'était normal, elle avait entièrement raison la dessus, il aurait certainement fait de même de son côté dans le cas inverse. Enfin, il jugea que cela ne serait pas nécessaire pour lui que de se présenter à cette jolie blonde, elle qui devait avoir les renseignements nécessaires pour savoir qu'il s'appelait "Chris Redfield" et qu'il avait plus de la trentaine. D'ailleurs elle s'était même permise de penser qu'il était homosexuel ou voir juste un monstre sans cœur. Elle faisait référence au fait qu'il vivait seul et cela ne semblait pas le déranger plus que ça. Il pouffa de rire à sa remarque en gardant un sourire amusé sur les lèvres par la suite. Devait-il se justifier sur sa solitude? Pas vraiment. «Disons juste que pour le moment, la solitude me va. Et si vous voulez tout savoir, je n'ais pas encore trouvé la perle rare apte à me supporter.» Avoua t-il. Ce n'était pas la qu'une simple boutade mais bien la vérité. De nos jours, les femmes sont si superficielles, si matérialistes qu'il lui est impossible de trouver celle a qui il pourrait passer la bague au doigt. Les femmes sont toutes les mêmes, elles ne pensent qu'à la musculature et au physique, elles ne s'attardent pas spécialement à la personne en elle même qu'elles ont face à elles et c'est bien dommage. Au final, si Chris devait se confier sur sa vie passée à chacune d'entre elles, il en aurait choqué plus d'une, donc autant dire que l'amour pour lui n'est pas une priorité.

Très vite, l'identité du client de la jolie Trish revint au cœur de la discussion. De nouveau elle se confia sur le fait qu'elle ne serait certainement pas payée si elle venait à révéler son identité, et bien soit, il n'en redemanderait pas plus, il se débrouillerait pour la savoir par lui même, quitte à mener son enquête de son côté et suivre à son tour la jolie blonde pour connaître le visage de ceux avec qui elle aurait rendez-vous et ce peu importe l'endroit. Il finirait bien tôt ou tard par tomber sur un visage qui ne lui soit pas inconnu. Certainement celui de Wesker ou d'un autre ennemi qu'il a pût avoir par le passé bien que d'imaginer que Wesker enquête sur lui n'est pas pour le réjouir, au contraire. Ce fourbe cherche certainement une faille à utiliser pour le faire marcher dans son sens, malheureusement pour lui, il ne trouverait rien qui pourrait l'aider à se débarrasser de l'aîné Redfield aussi solide qu'un roc. Non il n'a pas perdu ses capacités et son courage et bien qu'il a quitté le BSAA aujourd'hui pour rejoindre l'aviation, il n'en a pas pour autant perdu ses capacités de tireur hors pair qui, par le passé, lui a permit de terrasser bien des créatures. «J'ai causé du tord à pas mal de monde par le passé et je me doute bien que l'un d'entre eux cherche à m'éliminer.Vous ne voulez pas me dénoncer ce client fourbe et malfaisant?Très bien, mais il ne s'en sortira pas comme ça. En attendant ce jour ou j'apprends son identité,transmettez lui mes plus sincères amitiés.» C'était ironique bien entendu. Il se doutait bien que la personne derrière cette conspiration le méprisait plus que de raison mais ça ne l'empêchait pas pour autant d'user de son sarcasme et son humour pour chercher à atteindre personnellement sa cible. «Et sinon, pour changer de sujet, vous êtes véritablement sûre de ne pas vouloir boire un verre en ma compagnie.Promis, je ne vous questionnerais plus sur quoi que ce soit qui est en rapport avec vôtre enquête.» Lui demanda t-il finalement en tournant les yeux vers la jolie blonde pour lui offrir un discret sourire franc. Quand Chris Redfield promet quelque chose, il s'y tient et il jure que ça n'est pas un piège pour soudoyer la jeune femme, c'est qu'elle a réellement quelque chose en elle qui l'interpelle, peut-être son tempérament haut en couleur et sa façon de lui répondre qui l'intéresse, elle qui semble si différente des autres femmes qu'il a pût côtoyer par le passé.
black pumpkin

_________________


I can't keep running away, I have to face the truth - accept responsibility. That's the only way I'll ever remember. The only way I'll get my life back. Chris Redfield. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trish Carpenter


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:


**
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 10/05/1986
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ▌AVENTURES VÉCUES : 226
▌ARRIVÉ(E) LE : 19/07/2014
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 26 ans

MessageSujet: Re: It's time to talk, honey. | Feat Trish. Jeu 26 Oct - 0:08


Alors comme ça, monsieur reste dans la solitude. Quel dommage, il est pourtant assez beau pour attirer n'importe quelle femme. Une belle gueule comme ça, soit doit faire tourner un nombre incalculable de tête. Mais elle peut comprendre que ce soit plus simple de ne pas avoir une moitié. Être en couple ça peut être compliqué. "La perle rare ça n'existe pas ! Vous allez sûrement l'attendre pendant longtemps si c'est ce que vous attendez !" Non, elle ne voulait pas le démotiver, mais lui faire comprendre que le monde ne détient pas ce genre de personne.

Chris insista encore un peu, pensant qu'elle finirait peut-être pas céder et lui dire qui a commandité son enquête. Sauf que Trish restera aussi muette qu'une carpe. Son boulot c'est la discrétion, alors elle ne va pas vendre son client. Si elle fait ça, elle est certaine d'avoir Dante et Lady sur le dos en train de la gronder. Comme il le disait, il avait causé du tort par le passé, alors ça peut être n'importe qui, qui exige vengeance ou quelque chose comme ça. Il ne lui reste plus qu'à dresser une longue liste de noms pour savoir qui pourrait être la personne derrière tout ça. "Je devrais peut-être vous faire ouvrir un dictionnaire pour vous faire lire la définition de confidentialité et de secret ! Si vous savez que vous avez fait du tort à des gens, vous pouvez déjà dresser une liste et faire votre propre enquête ou faire appel à un autre détective privée !" Quoi ? Il faut bien faire marcher les affaires, alors il peut très bien missionner Dante ou Lady, ça ne pourra pas être elle vu qu'elle travaille déjà sur son affaire.

De nouveau, il réitéra son invitation à boire un verre. C'est qu'il insiste le fourbe, il est du genre tenace, ça la fait sourire. Mais elle redoute qu'il cherche une fois de plus à vouloir la harceler pour avoir la vérité. Certes, il ajoute qu'il ne parlera plus de cette histoire, mais quand même, méfiance est de mise. "J'espère que vous n'avez pas comme plan de me faire abuser de l'alcool pour que ma langue se délit... ?" demande-t-elle en l'observant. Puis, elle jeta un coup d'œil à sa montre, il était tard, les bars vont soit fermer, soit être bondé. "Vous avez vu l'heure... Vous comptez emmener une brave demoiselle dans un endroit rempli de mec totalement saoul qui voudront certainement me draguer ?" Non, elle n'a pas un plan en tête... peut-être d'accord... "Si mes renseignements sont bons, vous habitez pas loin. Si vous avez de quoi boire, je serais partante... A moins que vous soyez trop méfiant... Sinon, mon appart est un peu plus loin et j'ai une bouteille de Whisky de vingt d'age qui attend d'être ouverte !" annonce-t-elle histoire de lui laisser le choix. Au moins c'est équitable.

_________________
Harder, better, faster, stronger
L'amour et un noble coeur ne font qu'un, et quand l'un ose aller sans l'autre, c'est comme quand l'âme abandonne la raison.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Redfield


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 06/10/1981
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 36 ▌AVENTURES VÉCUES : 201
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/06/2016
▌CRÉDITS : Java Junkie.
Ton âge : 26 ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Ancien capitaine d'équipe et mercenaire devenu à nouveau Pilote de ligne.
humeur : Sur la réserve.

MessageSujet: Re: It's time to talk, honey. | Feat Trish. Ven 3 Nov - 14:22


It's time to talk, Honey.
“Si tu laisses les autres décider pour toi et te dicter ta conduite, ne les accuses pas ensuite de te manipuler. Concentre toi plutôt à récupérer ton libre arbitre.”


La perle rare existe. Quelque part. Ça peut être n'importe qui tant qu'elle supporte le vieux loup qu'était Chris Redfield. Et en même temps, ce n'est pas comme ci Chris la recherche. Il est plutôt le genre d'homme à vivre au jour le jour sans se soucier vraiment du lendemain. Tout ce qui lui importe réellement c'est le bien être de sa famille, et rien d'autre. Quitte à faire passer son bonheur secondaire, Chris n'hésite pas à le faire pour que Claire et sa nièce puissent vivre heureuses et épanouies. La question des femmes lui a déjà pourtant été abordée. Il les aimes, mais il n'est pas prêt à se poser, il sait pertinemment qu'il aurait du mal à apporter à ses prétendantes ce qu'elles pourraient lui demander. Chris n'est pas un cœur d'artichaut, ni un brave homme mielleux prêt à décrocher la lune pour sa promise, il a plutôt tendance à être maladroit mais à tout faire cependant pour garder à ses côtés celle que son cœur aura choisi d'aimer.

En attendant, c'est à cette fille qu'il avait choisi de révéler le véritable lui. Celui qui avait causé du tord à bien du monde par le passé. Celui qui aujourd'hui attisait la jalousie et la curiosité. Celui qui était surveillé par cette jolie blonde sans même savoir quel genre de client aurait pût l'employer. Contre toute attente, elle lui conseilla de faire appel à un détective pour mener l'enquête à sens inverse, mais ce n'était pas dans ses habitudes d'employer d'autres personnes pour le faire. Chris était suffisamment grand pour le faire par lui même et le jour ou il mettra la main sur cette pourriture, il n'hésitera pas une seule seconde à lui faire comprendre le sens de la vie.«Ranger vôtre dictionnaire Mademoiselle Carpenter car je ne compte pas en faire usage, mis à part pour assommer celui qui vous emploi bêtement pour obtenir des informations sur mon compte.» Dit-il le plus sérieusement du monde. Après tout, ils ne vont pas passer leur soirée à tourner autour du pot. Elle n'était pas prête à lui délivrer une quelconque information et lui de son côté ne lâcherait pas l'affaire.Il retrouverait ce fou qui lui veut du mal et lui ferait payer son enquête autrement que part des billets verts.

Il était temps finalement de changer de sujet et de revenir à quelque chose de beaucoup plus sympathique. Comme une invitation. Une invitation qu'elle était libre ou non d'accepter. De nouveau elle utilisa le prétexte "Alcool" pour croire qu'il l'utiliserait afin de la faire parler et cela le fit assez rire. Il tomberait tellement bas à faire une telle chose. Ca ne lui ressemblait pas, Chris n'était pas comme ça.En général, il avait tendance à abuser de l'alcool pour oublier ses soucis et tout ce qu'il avait pût vivre durant sa carrière de mercenaire mais certainement pas pour faire passer aux aveux.«Loin de moi cette idée..» Souffla t-il un sourire amusé sur les lèvres. Au vu de comment elle semblait rétorquer à ses propos et le coup qu'elle lui avait offert plus tôt, il ne doutait nullement de ses capacités à se défendre devant des hommes totalement ivres mais il était préférable en effet de ne pas se rendre dans de tels endroits. Disons qu'il serait peut-être tenté pour jouer les super héros et risquerait certainement de se prendre à son tour quelques mauvais coups sur le visage. Il imaginait déjà la tête de sa soeur lorsqu'elle apprendrait qu'il s'était battu pour une fille dans un bar en ville. Non seulement il se ferait réprimander mais en plus de cela, Claire ne se gênerait pas pour l'harceler de questions au sujet de la dîtes "fille".L'idée d'aller boire un verre ailleurs fût d'avantage plaisante, au moins ils seront en tête à tête et pourraient aisément parler de tout et de rien sans être interrompus par quiconque. «Je pense que vous en savez suffisamment sur moi pour qu'en plus vous venez pénétrer dans mon antre.En revanche, me concernant, je ne connais pas grand chose sur vous, alors je serais d'avantage partant à l'idée de goûter à ce whisky de vingt ans d'âge.» Avoua t-il finalement en tournant les yeux vers la jolie blonde à ses côtés qu'il apprendrait à découvrir ce soir. «Je vous suis?» Demanda t-il finalement un sourire léger sur les lèvres en s'arrêtant sur les jolis traits de son visage. C'était bien la première fois qu'il contemplait une demoiselle avec attention. En général, il n'avait pas le temps pour de telles futilités, lui qui courrait à droite et à gauche pour sauver le monde. Cette fois il aurait bien le temps pour observer ses jolis yeux, son petit nez et cette bouche délicieusement attirante.
black pumpkin

_________________


I can't keep running away, I have to face the truth - accept responsibility. That's the only way I'll ever remember. The only way I'll get my life back. Chris Redfield. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trish Carpenter


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:


**
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 10/05/1986
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ▌AVENTURES VÉCUES : 226
▌ARRIVÉ(E) LE : 19/07/2014
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 26 ans

MessageSujet: Re: It's time to talk, honey. | Feat Trish. Sam 4 Nov - 1:09


Le problème était réglé, le jeune homme ne va plus la harceler avec cette histoire d'enquête qu'elle mène sur lui; Elle lui a dit, elle ne dira rien, c'est un secret professionnel et elle n'a pas du tout envie de griller son boulot. C'est son gagne pain, alors si de mauvaises rumeurs commencent à circuler sur elle, ça n'aidera pas. Et puis, elle doute que Dante et Lady soient très heureux d'apprendre que mademoiselle vend ses clients aux personnes sur qui elle enquête. De plus, elle en sait trop peu pour lui avouer les informations sur son commanditaire. Une fois ceci enregistré, l'ambiance devint moins tendu et plus amicale. Trish n'est pas le genre de femme qu'on peut amadouer facilement. C'est une tenace, une femme forte et ayant pas mal de caractère en plus de ça. Demandez à Dante, il vous en dira des nouvelles.

Ainsi, ce jeune homme voulait tout de même inviter la détective à boire un verre. C'est tout à son honneur, mais elle refusait de mettre les pieds dans un vieux rade crasseux, plein de types déjà fortement alcoolisé, chantant, riant et parlant beaucoup trop fort. Ce genre d'ambiance peut avoir un côté sympathique, mais sincèrement, elle n'a pas envie de rentrer chez elle avec un mal de tête pas possible. Et puis, elle doute que Chris veuille avoir du mal à l'entendre. Autant choisir un endroit plus calme. C'est pour ça que d'elle-même, bien que ça puisse paraître totalement fou, elle proposa soit d'aller chez lui, soit d'aller chez elle. C'est une invitation, proposition assez dangereuse et qui pourrait avoir des sous-entendus... Peut-être que oui, peut-être que non ! Trish est connu pour être malicieuse et il faut l'avoir un minimum séductrice et aguicheuse. Mais c'est simplement sa manière d'être. Personne n'est parfait, n'est-ce pas ! Redfield pensait que la jeune femme en savait déjà bien assez sur lui pour qu'elle vienne s'inviter dans son appartement. Ceci la fit sourire et juste pour jouer le jeu, elle ajouta : "Au moins... j'aurais essayé !" Un petit clin d'œil vint ponctuer sa phrase avec un air amusé. Quoi ? Elle le taquine un peu, ce n'est pas interdit quand même ?

Le choix se portait donc sur l'appartement de Miss Carpenter qui se trouvait plus loin, mais ce n'était pas grave, marcher ne fait pas de mal. "Dans ce cas, c'est parti ! La demoiselle se mit en mouvement, elle n'était pas forcément très bavarde, posant par moment une où deux questions, mais rien de vraiment personnels, juste du blabla pour faire passer le temps jusqu'à ce qu'ils arrivent à son appartement. Une fois devant la porte, elle se tourna vers lui et indiqua : "J'espère que vous n'allez pas en profiter pour... jouer les détective vous aussi !" Enfin, elle ouvrit sa porte et le laissa entrer en premier. Ce n'était pas un palace, mais c'était largement assez grand pour elle seule. Un grand salon, une cuisine à l'américaine, une vaste salle de bain, un dressing ouvert sur sa chambre, bref un petit nid douillé rien que pour elle. La décoration était sympathique, un brin gothique et industriel, un savant mélange assez surprenant au début, mais qui finalement est très joli à voir. "Mettez vous à l'aise ! Je vais chercher des verres et la fameuse bouteille !" C'est la première fois qu'elle invite un parfait inconnu chez elle, en général, elle se contente de ses deux amis de son monde. De retour, elle déposa les verres à Whisky et versa de l'alcool dedans, proposant également un glaçon si jamais le jeune homme en voulait. "Alors, monsieur Redfield... pas trop déçu ? Mon antre correspond t-elle à ce que vous aviez imaginé de moi ?" demande-t-elle simplement.

_________________
Harder, better, faster, stronger
L'amour et un noble coeur ne font qu'un, et quand l'un ose aller sans l'autre, c'est comme quand l'âme abandonne la raison.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Redfield


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 06/10/1981
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 36 ▌AVENTURES VÉCUES : 201
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/06/2016
▌CRÉDITS : Java Junkie.
Ton âge : 26 ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Ancien capitaine d'équipe et mercenaire devenu à nouveau Pilote de ligne.
humeur : Sur la réserve.

MessageSujet: Re: It's time to talk, honey. | Feat Trish. Lun 6 Nov - 14:36


It's time to talk, Honey.
“Si tu laisses les autres décider pour toi et te dicter ta conduite, ne les accuses pas ensuite de te manipuler. Concentre toi plutôt à récupérer ton libre arbitre.”


Quel gentleman n'inviterait pas une aussi jolie demoiselle comme Trish Carpenter à boire un verre? Certainement pas Chris Redfield qui lui n'hésiterait pas une seule seconde à convier la jolie blonde et ce peu importe l'endroit histoire d'échanger quelques banalités de la vie. Pourtant, ce n'est pas un homme à femme, Chris, il est plutôt le genre d'homme renfermé et réservé qui ne se soucie des demoiselles qu'en mission de survie ou ses dernières manquent d'y passer. Il en avait eut des partenaires à l'époque, mais cela ne l'avait pas empêché d'être sérieux et droit dans ses baskets contrairement à d'autres hommes qui auraient certainement profiter de l'occasion pour apprendre à connaître les donzelles bien plus en profondeur qu'il ne l'aurait fait lui. En même temps, il faut dire que Trish n'est pas comme toutes les autres, elle s'apparente à ce genre de beauté froide, un brin séductrice qui use de son charisme et de son intelligence pour faire fondre n'importe quel homme. Dans son monde, elle aurait très bien pût être une espionne de Umbrella terriblement sensuelle qui aurait tout fait pour lui extirper le maximum d'informations que ça ne l'aurait même pas étonné en fait. Le genre de petite garce dont peu de gens s'attache mis à part Chris.

Chris, il est dangereux et en plus de cela il aime le danger. Il est le premier mercenaire à s'offrir en pâture aux ennemis et ce pour quoi? Pour sauver l'humanité. Bonne poire le Redfield. Encore une fois, il se jetait dans la gueule du loup en suivant cette jolie blonde qui le guiderait directement jusqu'à son antre qu'il apprendrait à découvrir au fil de la soirée. Au bout de plusieurs minutes et quelques questions-réponses échangées, les deux jeunes gens arrivèrent jusqu'à la tanière de Mademoiselle Carpenter qui hésita à ouvrir la porte en imaginant que son invité de ce soir pourrait à son tour jouer les espions et chercher à dénicher la moindre information qui pourrait lui être bénéfique à lui. «Je supposes que je risque de passer un sale quart d'heure si j'avais l'audace de faire ça.» Sauf que pour une fois, il ne le ferait pas. Ce soir, il n'avait pas envie d'être Chris Redfield, la légende qui a longtemps montré sa bravoure dans le mercenariat. Ce soir, il voulait simplement être Chris, un homme comme n'importe lequel qui profite de sa vie. Après tout, n'est-ce pas ce que voulait sa frangine? Qu'il apprenne à prendre un peu plus soin de lui et à sa vie plutôt que de se soucier de la sienne? Et bien elle serait servie ce soir en apprenant qu'il avait rejoint une belle blonde dans son appartement.

Lorsqu'il pénétra à l'intérieur de l'appartement, le pilote de ligne commença par observer les murs, le plafond, la décoration autour. Elle avait la un bel intérieur qui pouvait plaire ou pas à ceux qui la côtoyait. Chris en apprécia le cadre, venant retirer sa veste de sur ses épaules pour la poser sur l'un des accoudoirs du canapé. Debout, il continua son exploration visuel, cherchant quelques photos lui permettant d'en apprendre plus sur la jolie blonde qui vint rapidement à lui avec son verre de whisky et un glaçon pour faire de lui un homme comblé. N'oublions pas l'amour que Chris porte au Whisky. «Le cadre correspond parfaitement à sa propriétaire..Raffinée, un brin mystérieux, élégant.» Derrière sa description des lieux c'était elle qu'il cherchait à atteindre. C'était elle qu'il cherchait à complimenter en attrapant son verre pour faire tournoyer le liquide à l'intérieur par la suite et en observer la couleur subtile qui l'aiderait à distinguer son âge bien que la jeune femme avait prit soin de lui offrir cette information plus tôt. Il vint par la suite apporter le verre jusqu'à ses narines pour en apprécier l'odeur et c'est au bout de quelques secondes qu'il vint en boire deux moyennes gorgées. «Pas mauvais ce vingt ans d'âge.» Avoua t-il à son hôte en s'installant sur le canapé tout en gardant son verre dans sa main. «J'aurais presque l'impression d'être un privilégié. Curieux pour un homme qui est censé être sous surveillance constante et qui est censé être un de vos ennemis au passage.» On ne peut pas dire qu'un être humain aime être épié, les détectives privé se font rarement d'amis de part leur profession, d'ou ses dires un brin humoristique car ce n'était pas son cas à lui. Il cherchait principalement à la taquiner, à se jouer d'elle en lui lançant un regard à la fois malicieux et amusé par la situation.
black pumpkin

_________________


I can't keep running away, I have to face the truth - accept responsibility. That's the only way I'll ever remember. The only way I'll get my life back. Chris Redfield. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trish Carpenter


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:


**
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 10/05/1986
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ▌AVENTURES VÉCUES : 226
▌ARRIVÉ(E) LE : 19/07/2014
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 26 ans

MessageSujet: Re: It's time to talk, honey. | Feat Trish. Mar 7 Nov - 0:03


C'était un risque de mener cet homme chez elle, mais les risques, elle aime ça, non ? Par le passé, elle a bien joué un double jeu contre Dante. La, ça lui rappelait un peu ça, c'était excitant et à la fois amusant. Le jeune homme répondit à son commentaire, ce qui la fit sourire. Comme il le pensait, il risquerait effectivement gros à jouer les détectives chez elle. Elle ne répondit rien, mais son simple regard était suffisant pour dire qu'il avait raison. Trish est une femme redoutable. Ce n'est pas parce qu'elle s'habille en femme sexy qu'elle est faible. Au contraire, elle est redoutable, ce n'est pas la dernière au combat et il pourrait l'apprendre à ses dépend s'il tente de s'en prendre à elle.

Trish le laissa s'installer et observer son appartement. Il devait être peu commun avec la décoration qu'elle avait fait elle même. Un savant mélange d'ancien et de moderne réutilisé. Chris ne tarda pas, après observation, à la complimenter sur cet intérieur qui devait lui ressembler plus qu'elle ne l'imaginait. Raffiné... il trouve vraiment la jeune femme ainsi. Elle n'est pas sur que ce soit le meilleur adjectif pour la décrire, elle doute être ce type de femme raffiné dont il parle, mais pourquoi pas. De son point de vue, elle se voit davantage sauvage et imprévisible. Pour le côté mystérieux, elle ne peut être que d'accord, c'est un trait de caractère qui l'a toujours décrit. Quant à l'élégance... hum c'est à voir. Trish est belle, mais n'a pas l'élégance d'une femme riche qui veut avoir un certain standing. L'ancienne démone, c'est plus la tentation qui s'exprime dans son élégance, comme si elle était un fruit défendu et tentateur. "Si vous le dites..." répondit-elle depuis l'autre bout du salon, alors qu'elle sortait la bouteille de Whisky et les verres qui vont avec.

Le tout posé sur la table, le jeune homme eut son verre quelques secondes après. La blonde vint prendre place à côté de lui, laissant un bon petit mètre d'écart entre eux. Elle se tourna un peu vers lui, pour l'observer, son verre à la main. Elle en but une gorgée, doux poison qu'elle aime siroter. "Je suis le genre de personne qui aime les bonnes choses. A quoi bon se contenter d'un Whisky bon marché, quand je peux avoir l'excellence..." lui dit-elle en donnant sûrement l'impression d'être une femme exigeante. Du moins, elle doit donner l'impression de savoir ce qu'elle veut et c'est le cas. La nouvelle réflexion du jeune homme la fit doucement rire. "Vous pensez vraiment que j'inviterais un ennemi chez moi ! Je suis peut être aventureuse, mais pas à ce point là !" répond t-elle en buvant encore une gorgée de son verre. Elle n'avait pas prévu à manger et tant pis. Ce n'est qu'un verre, non ? "Vous confondez votre statut Chris. Vous n'êtes pas mon ennemi. Vous êtes probablement celui de mon client. De mon côté... vous êtes juste mon boulot, ma cible si vous préférez. En aucun cas, je ne vous considère comme mon ennemi, si ça peut vous rassurer !" Un sourire s'afficha sur son visage, puis elle finit son verre. C'était la vérité, il n'a rien d'un méchant et puis il est là en invité... Trish se servi de nouveau de l'alcool et remplit par la même occasion celui du jeune homme qui n'était pas loin d'être aussi vide que le sien. L'alcool allait très vite lui monter à la tête avec le ventre vide, mais ce n'était pas bien grave. "De votre côté... ça vous arrive souvent de boire un verre chez vos ennemis ? Si c'est le cas, vous avez une bien drôle de vie, Monsieur Redfield !" s'imagine t-elle en rigolant légèrement.

_________________
Harder, better, faster, stronger
L'amour et un noble coeur ne font qu'un, et quand l'un ose aller sans l'autre, c'est comme quand l'âme abandonne la raison.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Redfield


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 06/10/1981
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 36 ▌AVENTURES VÉCUES : 201
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/06/2016
▌CRÉDITS : Java Junkie.
Ton âge : 26 ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Ancien capitaine d'équipe et mercenaire devenu à nouveau Pilote de ligne.
humeur : Sur la réserve.

MessageSujet: Re: It's time to talk, honey. | Feat Trish. Lun 20 Nov - 15:28


It's time to talk, Honey.
“Si tu laisses les autres décider pour toi et te dicter ta conduite, ne les accuses pas ensuite de te manipuler. Concentre toi plutôt à récupérer ton libre arbitre.”


Il se demandait sérieusement pourquoi il avait accepté cette invitation? Peut-être parce qu'il en avait marre d'entendre sa cadette constamment lui dire qu'il était peut-être temps pour lui de penser à lui et à personne d'autre, ou peut-être simplement parce que cette charmante blondinette un brin taquine lui plaisait finalement. Chris n'était pas le genre d'homme à fraterniser avec ce genre de femmes habituellement, mais il faut dire que la donzelle a sût éveiller en lui une certaine curiosité. Elle a un certain cran qui lui plait assez, un répondant même qui aurait presque pût le faire succomber. Elle l'avait fait succomber, sinon il ne se serait jamais retrouvé assis sur ce canapé à siroter un whisky de vingt ans d'âge. Un alcool qu'il apprécia particulièrement en compagnie de cette femme, "une ennemie?" Elle se mit à rire. Si en plus de cela, il l'amusait alors c'était le jackpot pour lui. Un vague sourire sur les lèvres, le brun bu une nouvelle gorgée de son verre avant d'être resservit sans son consentement ni autorisation. Elle jouait avec le feu clairement, n'importe qui sait de qu'elle manière peut se comporter "le capitaine Redfield" quand il est un peu trop alcoolisé, Piers en avait malheureusement fait les frais lorsqu'il avait retrouvé son capitaine d'équipe totalement ivre dans une des tavernes de la ville. Le jeune homme porta son regard sur la jeune femme, la détaillant cette fois de la tête aux pieds en s'arrêtant finalement sur son si beau visage.

Il fût rassurée d'apprendre qu'il n'était pas son ennemi mais bien une cible. Au passage, cela manqua de le faire rire. «Et bien je penses que n'importe quel homme serait ravi d'être l'une de vos cibles, mais certainement pas moi Mademoiselle Carpenter.» Lui lança t-il un sourire carnassier sur les lèvres en venant boire cette fois son nouveau verre plein quasiment cul sec. La force de la liqueur lui brûlant l’œsophage parvint à lui arracher une grimace avant qu'il ne songe à la question que la belle venait de lui poser. Elle, une ennemie? Pas le moins du monde. Cette femme, avant ce soir, il ne la connaissait absolument pas et ce n'était pas dans les habitudes du brun que de considérer n'importe qui ou n'importe quoi comme son ennemi sans avoir apprit un minimum à connaître la personne. «Vous vous méprenez Trish..Vous n'êtes pas mon ennemie.Si vous le serez, je ne me retrouverais certainement pas la, assis sur ce canapé à boire un verre de whisky en vôtre compagnie.» C'était plutôt un canon de pistolet qu'elle aurait sur la tempe, prête à lui faire exploser sa jolie petite cervelle comme il avait pût le faire avec ses fameux ennemis qui encore aujourd'hui, lui voulait du mal. L'homme ferma quelques secondes les yeux. Il faut dire que l'alcool sans un apéritif en bouche lui piquait terriblement les neurones, embrumé son esprit même et celui la était particulièrement fort bien que les deux verres ne suffisaient pas encore pour lui faire perdre raison mais bien pour oser certaines choses, comme rompre le mètre qui le séparer de la jeune femme. «Il y a une chose qui m'échappe. Pourquoi ne vous êtes vous pas enfuis quand vous en avez eu l'occasion toute à l'heure?» Elle aurait très bien pût s'abstenir de lui parler, après tout, il était simplement un de ses clients, elle ne lui devait rien. Elle aurait pût partir en courant sans lui devoir de comptes, et pourtant, elle était restée la, à lui parler d'abord dans cette ruelle avant d'accepter sa proposition de boire un verre avec. Ça aussi, elle aurait pût refuser et pourtant, elle se trouvait la, tout juste à côté de lui, à siffler cette bouteille de Whisky qui en fin de soirée finira étalée sur le sol, totalement vide.
black pumpkin

_________________


I can't keep running away, I have to face the truth - accept responsibility. That's the only way I'll ever remember. The only way I'll get my life back. Chris Redfield. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trish Carpenter


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:


**
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 10/05/1986
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ▌AVENTURES VÉCUES : 226
▌ARRIVÉ(E) LE : 19/07/2014
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 26 ans

MessageSujet: Re: It's time to talk, honey. | Feat Trish. Ven 24 Nov - 0:26


Voilà qu'elle commençait à boire avec le jeune homme. C'était quelque peu dangereux, mais le danger est parfois quelque chose de vraiment excitant. Enfin... elle n'a pas peur de lui et puis de quoi aurait-elle peur ? Une ancienne démone comme elle qui a affronté tellement de choses... Ce n'est donc pas un simple jeune homme qui va lui faire peur, oh que non ! Dans le pire des cas, si jamais il essaie de s'attaquer à elle, elle est capable de se défendre et la cuisine n'est pas bien loin, elle sait où sont rangés les couteaux, bien qu'elle préfère les armes à feu, elle peut faire beaucoup de mal avec une arme blanche. Mieux vaut ne pas la défier.

Ainsi, ils commencèrent à parler autour de leur premier verre. Elle était amusée qu'il ne soit pas du genre à aimer être une cible. Ceci la fit sourire. Pourtant ce bien ce qu'il est, une sorte de cible dont elle doit tout savoir pour son client. Comment pourrait-elle le nommer autrement ? Elle cherche, mais ne trouve pas de mot qui pourrait correspondre à ce détail. "Eh bien tant pis pour vous Monsieur Redfield. Content où pas, ceci ne change rien au fait que vous êtes l'une de mes cibles," assure t-elle en gardant un petit sourire satisfait sur le visage. Il faudra donc qu'il se contente de cette idée qui n'a pas l'air de vraiment lui plaire. En tout cas, ce qui était rassurant c'est qu'elle ne soit pas son ennemie, malgré le fait qu'elle enquête sur lui. Au moins, il n'est pas du genre rancunier, non ? "J'imagine bien. Ça serait bizarre de faire ami-ami avec quelqu'un qu'on n'aime pas du tout !" Elle termina avec un petit sourire, un poil charmeur histoire de se montrer sympathique. Même si ce n'est pas son ennemi, elle restera un minimum sur ses gardes, une sorte de déformation professionnelle, si on peut le dire ainsi.

Le deuxième verre avait été engloutie par le jeune homme. Alors qu'il se rapprochait, elle prit la bouteille dans sa main pour venir remplir de nouveau le verre de Chris, ainsi que le sien. Avec cette proximité soudaine, tout semblait prendre une dimension plus intime, mais rien de bien fou pour le moment. A sa question, elle posa son coude sur le dossier du canapé pour tenir sa tête tout en se tournant vers le jeune homme. "Peut-être que c'est par simple curiosité ! J'imaginais peut-être en apprendre plus sur vous Chris ! De plus, je ne suis pas du genre à fuir. Il faut croire que le danger est une chose des plus motivantes pour moi !" indique t-elle en gardant un sourire amusé. D'une traite, elle avala son troisième verres de Whisky. Tout cet alcool commençait à lui donner chaud et tout doucement la rendait plus joyeuse bien qu'elle le soit déjà. Trois verres ce n'est pas forcément suffisant pour être saoul, mais sans rien dans le ventre, autant dire que l'effet est très rapide. "Je pourrais vous poser la même question ? Pourquoi m'inviter à boire ? Je suis quand même en train d'enquêter sur vous et votre entourage. Généralement, une personne saine d'esprit aurait tendance à me fuir, vous ne croyez pas ?" demande t-elle en s'approchant légèrement du jeune homme. L'instant d'après, elle se servi de nouveau pour remplir son verre vide.

_________________
Harder, better, faster, stronger
L'amour et un noble coeur ne font qu'un, et quand l'un ose aller sans l'autre, c'est comme quand l'âme abandonne la raison.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Redfield


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 06/10/1981
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 36 ▌AVENTURES VÉCUES : 201
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/06/2016
▌CRÉDITS : Java Junkie.
Ton âge : 26 ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Ancien capitaine d'équipe et mercenaire devenu à nouveau Pilote de ligne.
humeur : Sur la réserve.

MessageSujet: Re: It's time to talk, honey. | Feat Trish. Lun 22 Jan - 15:06


It's time to talk, Honey.
“Si tu laisses les autres décider pour toi et te dicter ta conduite, ne les accuses pas ensuite de te manipuler. Concentre toi plutôt à récupérer ton libre arbitre.”


Une cible. Voilà un adjectif qualificatif qui manquait de le faire exploser de rire. Ce n'était pas la première, ni la dernière fois qu'il était vu comme une cible à abattre et à défaut d'avoir peur, l'ancien mercenaire avait apprit à en rire tout simplement. Ses muscles ne sont pas la que pour faire "beau". L'homme savait se défendre mieux que personne, le simple fait qu'il ait survécu à bien des menaces suffit pour faire de lui une espèce de super héros, une légende, certains diront. Chris n'était pas vantard, il n'aimait pas particulièrement parler de ses exploits, et s'abstiendrait de le faire avec la jolie Trish qui avait certainement mieux à faire que de l'entendre parler de créatures en pleine mutations et de son statut de capitaine au sein d'une équipe. Et puis, ce n'est pas comme ci il a envie d'en parler, il préfère voir ses jolis yeux clair et boire un autre verre de ce délicieux Whisky. Elle se montrait un peu plus charmeuse, bien qu'elle n'avait pas besoin d'en faire des caisses pour l'être, son visage et ses expressions suffisaient pour séduire l'ancien mercenaire. Il la trouvait terriblement belle et sa façon de lui répondre lui plaisait plus que de raison. Jamais aucune demoiselle n'avait sût avoir autant de répondant qu'elle, bien que Claire cherchait constamment à le faire, mais c'était une autre chose. Claire était sa soeur, celle avec qui il avait grandit, celle qui partageait son sang, son caractère aussi. Redfield un jour. Redfield toujours.

Il eut droit à un nouveau verre qu'il buvait d'une trait. L'alcool commençait sérieusement à lui griller les neurones, et tout comme la blonde à ses côtés, il commençait presque à en avoir des bouffées de chaleur. Cela faisait longtemps qu'un alcool ne lui avait pas autant fait tourner la tête, et Chris le savait que ce n'était pas raisonnable de continuer à boire, mais au pire, que pouvait-il arriver? Il n'était pas en pleine rue, à errer comme un fantôme. Il était en charmante compagnie dans un appartement sublime, au pire des cas, elle n'aurait qu'à battre de nouveaux des cils pour le faire succomber. Telle une lionne elle s'approchait à pas de loups, tout en s'adressant à lui qui gardait sur le bout des lèvres un sourire plutôt amusé de la situation.

La demoiselle se posait des questions, "pourquoi vouloir l'inviter à boire un verre?" Peut-être pour détendre l'atmosphère et lui montrait que sous ses airs de sale goujat qui s'en prend à des demoiselles en pleine ruelle se cachait au fond un chouette type. «Sauf que vous oubliez un petit détail mademoiselle Carpenter.» commença t-il alors que la belle l'avait à nouveau servi en alcool. Avant de poursuivre sa phrase, il vint ingurgiter ce nouveau verre qui l'enivrerait encore plus.«Je ne suis pas saint d'esprit. Et tout comme vous, les gens ont plutôt tendance à me fuir comme la peste que de vouloir s'allier à moi.» Pour certains, il était bien vu, pour d'autres il représentait à lui seul, une malédiction car tout ses compagnons de guerre perdaient la vie au combat. Chris avait bien des morts sur la conscience, et pourtant il continuait à être vu comme un héros aux yeux de certains. C'était à ne plus comprendre et lui ne cherchait à comprendre non plus. Il vivait au jour le jour, profiter de sa vie sans se soucier des conséquences de ses actes, un peu comme ce soir. Doucement il leva sa main, la dirigeant jusqu'à une mèche blonde rebelle de la chevelure de la belle qu'il plaça derrière son oreille, et c'est presque tout aussi naturellement qu'il la relâchait pour faire glisser le bout de ses doigts le long du cou de la belle, sans se défaire de son regard. L'alcool commençait à lui titiller l'esprit, et cette vision de je m'en foutisme qu'il ressentait depuis quelques secondes s'amplifiait. Vivre au jour le jour et rien d'autre. «Je dois dire aussi que la compagnie est plutôt agréable et qu'elle me change beaucoup de ceux qui se font appelés "mes ennemis".» souffla t-il au visage de la belle en rapprochant le sien. Honnêtement en temps normal, il n'aurait jamais fait cela, loin d'être un grand séducteur, Chris était plutôt sérieux sur ce genre de chose, et peinait à avoir une relation stable avec quiconque, mais le Whisky faisait déjà son effet tout comme la beauté enivrante de la jolie Trish.
black pumpkin

_________________


I can't keep running away, I have to face the truth - accept responsibility. That's the only way I'll ever remember. The only way I'll get my life back. Chris Redfield. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trish Carpenter


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:


**
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 10/05/1986
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ▌AVENTURES VÉCUES : 226
▌ARRIVÉ(E) LE : 19/07/2014
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 26 ans

MessageSujet: Re: It's time to talk, honey. | Feat Trish. Ven 26 Jan - 16:57


L'alcool, on pourrait presque dire qu'il coulait à flot alors qu'il n'y avait qu'une seule bouteille d'ouverte, mais pas n'importe laquelle. Plus d'un litre cinq d'un Whisky bien âgé et fort. Le genre qui vous monte vite à la tête, surtout quand vous n'avez rien dans l'estomac. C'est justement le cas de Trish et de Chris, ni l'un, ni l'autre n'a mangé quoi que ce soit avant de se mettre à abuser de cette boisson ambré. Et bientôt rien ne sera vraiment cohérent. C'est bizarre, Trish se laisse aller dans l'alcool, elle sait ce qui arrive avec ce corps d'humain. Autrefois, elle aurait pu descendre des litres et des litres sans que ça ne lui fasse le moindre effet. A présent, c'est plus compliqué, elle souffre des effets de ce liquide si savoureux. C'est à la fois amusant et dangereux. Car sentir l'ivresse à un petit côté délicieux, du moment que ça ne dépasse pas la limite. En plus de ça, boire avec sa cible, c'est on ne peu plus étrange. C'est à se demander ce qui lui arrive.

Le jeune homme déclara qu'il n'était pas vraiment sain d'esprit ce qui fit sourire Trish, très amusé par ces mots. S'il n'est pas sain d'esprit, alors elle doit être folle, c'est obligé ! Sinon, elle ne l'aurait pas fait venir jusqu'à chez elle. A croire qu'une raison plus obscure l'a poussé à l'attirer dans son antre. Son geste ne fut pas si anodin que ça par la suite. Cette main qu'il vint repousser cette mèche blonde rebelle de son visage. Elle fut calée derrière son oreille et ensuite, les doigts du jeune homme glissèrent avec une certaine lenteure sur sa peau jusqu'à son cou. Sans mentir, cette caresse la fit frémir, ça lui donna même la chair de poule. Il y avait quelque chose d'intense, très intense dans tout ça. Son regard vint se perdre dans celui du jeune homme. Lui aussi, il l'observait droit dans les yeux. Cela pourrait être dérangeant et pourtant, non. C'était comme défier une bête sauvage, ne pas baisser le regard pour ne pas perdre face à lui. Si c'est un défi qu'il lui lance, elle est prête à le relever. Sa phrase lui arracha un sourire. Bon sang, pourquoi ! Pourquoi est-ce que ce type qui est sa mission l'attire soudainement autant. Elle avait envie de se mordre la lèvre inférieure, mais elle ne le fit pas. Se contentant de continuer à l'observer. En plus de ça, il se rapprocha d'elle, dangereusement et pourtant elle n'agit pas tout de suite. "Oh... alors comme ça je suis une compagnie agréable... dois-je en être flatté ?" demande t-elle avec un air malicieux. Alors que son visage était à quelques centimètres du sien, elle osa le repousser, toujours avec cet air plein de malice. Elle attrapa la bouteille de Whisky, délaissant son verre pour boire directement à la bouteille. "Suis-je toujours aussi agréable ?" demande t-elle. Avant qu'il ne réponde, elle vint sans la moindre gène s'asseoir à califourchon sur lui, une jambe de part et d'autre de son corps. Ainsi, elle était vraiment face à lui et dans une position presque trop intime avec un inconnu. Ses doigts se posèrent sur le ventre du jeune homme, puis elle les fit remonter tel une petite araignée jusqu'au haut de son torse. "Je ne suis peut être pas la personne vous imaginez Monsieur Redfield..." vint-elle souffler à son oreille tout en collant légèrement sa poitrine contre le torse du jeune homme. Puis son visage vint se placer à quelques centimètres du sien comme il l'avait fait précédemment. Ses lèvres décidèrent de mener la danse, venant attraper les siennes pour un baiser quelque peu endiablé...

_________________
Harder, better, faster, stronger
L'amour et un noble coeur ne font qu'un, et quand l'un ose aller sans l'autre, c'est comme quand l'âme abandonne la raison.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Redfield


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 06/10/1981
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 36 ▌AVENTURES VÉCUES : 201
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/06/2016
▌CRÉDITS : Java Junkie.
Ton âge : 26 ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Ancien capitaine d'équipe et mercenaire devenu à nouveau Pilote de ligne.
humeur : Sur la réserve.

MessageSujet: Re: It's time to talk, honey. | Feat Trish. Jeu 22 Fév - 22:11


It's time to talk, Honey.
“Si tu laisses les autres décider pour toi et te dicter ta conduite, ne les accuses pas ensuite de te manipuler. Concentre toi plutôt à récupérer ton libre arbitre.”


Ul n'aurait jamais du boire autant. Il savait pourtant bien ce que l'alcool serait capable de faire sur lui. Chris n'était pas un homme spécialement violent, surtout en bonne compagnie, mais il n'était pas non plus un homme insensible aux courbes féminines et au charme de ses dernières et autant dire qu'avec la jolie Trish à ses côtés, il aurait quelque peu du mal à lui résister. Il faut dire que la jeune femme n'arrange en rien les choses. Elle est la, à lui tourner autour et en même temps, à jouer les femmes fortes et froides qui ne flanchent pas devant les hommes. Elle semble jouer un rôle qui ne lui déplaît pas pourtant, au contraire, il s'en amuse et ne se gêne pas pour en ajouter des caisses à son tour, lui qui n'a jamais été un bon séducteur et qui n'a toujours pensé qu'aux armes et à son rôle de capitaine au sein du BSAA. Le voilà en train de se rapprocher dangereusement d'elle, de la trouver plaisante et d'une bonne compagnie, elle qu'il avait intercepté dans une ruelle, prêt à en découdre avec. Elle qui n'avait pas eu peur de le repousser pour attraper cette bouteille de whisky afin d'en boire son contenu directement au goulot.

Avec un certain amusement il l'observait, sans se défaire de son sourire à la fois joueur et taquin. Qu'espérait-elle? Le dégoûter? Qu'il la trouve beaucoup moins plaisante et qu'il ne prend ses jambes à son cou en voyant sa soudaine grossièreté? Non. Il ne ferait pas ça. Il n'était pas en état de prendre la route et son envie de partir n'était, elle aussi, pas présente, surtout lorsqu'il vit ce que la jeune femme lui réserva par la suite. Sans aucune pudeur, ni gêne, elle vint s'installer sur ses genoux, à califourchon. Abusée par l'alcool et ses effets certainement. Ses deux bras de chaque côtés du canapé, il se contenta de l'observer dans un premier temps, de frémir à ses murmures à son oreille, à ce corps si bien fait contre le sien. N'importe quel homme deviendrait fou face à une telle silhouette, à de telles formes, à un tel baiser car oui, ses lèvres finirent par glisser jusqu'aux siennes pour les embrasser chaudement. Cela ne l'avait pour ainsi dire, même pas étonné. Ses pensées semblaient aussi embrumées que les siennes, et si, en homme sérieux, il l'aurait certainement repoussé en temps normal de part la manière dont elle s'était montrée avenante avec lui, cette fois, il ne se gêna pas pour profiter, lui rendant uniquement la petite monnaie de sa pièce, ses mains venant s'aventurer sur ses cuisses, remontant jusqu'au creux de son dos pour la presser contre lui de peur certainement qu'elle ne change d'avis et ne lui échappe.

Il était trop tard pour faire machine arrière et la jolie blonde ne pouvait s'en vouloir qu'à elle même pour avoir osé le tenter de la sorte. Son envie inéluctable de toucher sa peau, de sentir son contact avec ses doigts le poussa à faufiler ses mains indiscrètes sous son vêtement pour effleurer cette peau délicate, remontant ses caresses jusqu'à sentir le tissu léger de sa lingerie du haut alors qu'il dévorait envieusement ses lèvres. Cette femme , que dis-je, cette sorcière était parvenue à le rendre fou en quelques secondes, et si en temps normal, l'homme n'était pas une "proie" facile bien que convoitée par des femmes, cette fois il avait sucombée à la seule femme qui risquait de ne pas être appréciée par son entourage au vu de l'enquête qu'elle mène actuellement sur lui. C'était peut-être ça qui le poussait à avoir tant envie d'elle, de son corps, de sa présence à ses côtés ce soir. Le fait qu'elle soit différente, qu'elle n'est pas n'importe qu'elle pimbêche qui ont besoin de séduire pour être appréciée des hommes. Trish l'avait fait pourtant, mais elle semblait être cruellement affaiblie par l'alcool, tout comme lui. Au final, il jouait à part égale un jeu terriblement dangereux qu'il n'emporterait pas au paradis. «Dîtes moi quel genre de personne vous êtes, Mademoiselle Carpenter dans ses cas la.» Osa t-il tout de même souffler après avoir récupéré l'usage de ses lèvres et surtout de son souffle qui commençait à lui manquer cruellement. Cela ne l'empêcha pas de venir goûter à son joli petit cou. Il y plongea ses lèvres fiévreuses en maintenant de ses doigts le menton de la jeune femme pour l'éviter de bouger la tête voir même de reculer pour l'empêcher qu'il ne l'embrasse à nouveau. Non. Il ne lui fera aucun mal, et même si l'alcool le pousserait à le faire, Trish était suffisamment intelligente et maline pour se défendre et l'empêcher de lui nuire.

black pumpkin

_________________


I can't keep running away, I have to face the truth - accept responsibility. That's the only way I'll ever remember. The only way I'll get my life back. Chris Redfield. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trish Carpenter


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:


**
▌JE SUIS NÉ(E) LE : 10/05/1986
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 31 ▌AVENTURES VÉCUES : 226
▌ARRIVÉ(E) LE : 19/07/2014
▌CRÉDITS : Nono
Ton âge : 26 ans

MessageSujet: Re: It's time to talk, honey. | Feat Trish. Jeu 15 Mar - 18:33


La jeune femme n'avait absolument pas prévu que les choses dérapes de la sorte. En le rencontrant.. enfin en se faisant démasquer, elle pensait qu'elle aurait pu partir après s'être expliqué avec lui. Mais non, bizarrement, il avait voulu l'inviter à boire. Et Trish l'a invité chez elle. Si ce n'est pas fou comme histoire ? Inviter l'homme sur qui elle enquête ? Si jamais Dante apprend ceci, il risque de devenir un peu furax. Mais ce n'est pas grave, car la jeune femme fait bien ce qu'elle veut de sa vie et elle peut inviter qui elle souhaite chez elle. Bon... C'est la suite qui vient faire de l'ombre sur le tableau. C'est certainement la faute à l'alcool montant vraiment trop vite à la tête de la jeune femme. Et puis... comment résister à un bel étalon comme lui. Si musclé, mignon et avec un regard si enchanteur. Oui, elle ne peut le nier, c'est sûrement la cible la plus intéressante qu'elle a dû suivre depuis son arrivée à Game City. LE genre beau gosse mystérieux, un mec qui ne se la pète pas et qui à l'air relativement simple dans sa vie de tous les jours.

Voilà qu'après avoir un peu trop bu, elle se laissait emporter, se retrouvant à califourchon sur lui sans vraiment comprendre comment, mais ce n'était pas important. De là, elle pouvait clairement observer les yeux de son partenaire et ils sont plus qu’envoûtant. Tout comme ses jolies lèvres qui n'attendait qu'une chose, être embrassé par celle d'une princesse. La blonde lança les hostilité en embrassant le brun, autant commencer les choses sérieuses, non ? Trish a toujours aimé joué les séductrices, alors c'est un vrai plaisir pour elle de flirter avec ce charmant jeune homme. En jouant à ce jeu dangereux, elle se brûle elle même. L'alcool lui retirant sa logique pour la faire vraiment céder. Ce qui est amusant c'est que lui aussi se laisser aller. Il se perd contre ses lèvres, ses mains la rapprochant de son corps, tout devient plus intime et intense. Le "côté" jeu de tout ceci commence même à s'effacer de la tête de la détective, c'est l'envie qui prend le dessus, mêlé d'une excitation certaine. Ses mains qui remontent ses cuisses pour venir courir sur le bas de son dos, ça la fait légèrement frémir, frémir d'un désir naissant. C'est pire encore quand elle sent les doigts du jeune homme venir glisser sous son t-shirt pour caresser sa peau. C'est que lui aussi joue et comme un pro.

Leurs lèvres finirent par se séparer et il en profite pour la question, ce qui la fit sourire tout en se mordant la lèvre inférieur avec un air quelque peu coquin. Mais avant qu'elle ne donne sa réponse, il vint s'attaquer à son cou ce qui lui couperait presque le souffle. L'espace d'un instant, elle ferme les yeux et savoure ses baisers endiablés. Elle qui est une créature démoniaque, elle a vraiment l'impression d'être en présence d'un autre démon tentateur. "Je crois que c'est plus amusant que vous tentiez de trouver quel genre de femme je suis..." murmure t-elle en guise de réponse. Il pourra la revoir pour tenter de percer ce mystère. Le laissant s'amuser avec son cou, elle vint glisser ses mains sur le bas du t-shirt de son partenaire pour le remonter avec une certaine lenteur. Puis, elle lui fait comprendre qu'il est temps pour lui de se débarrasser de ça, la demoiselle l'aide à s'en débarrasser, avant de faire courir ses doigts sur ce torse musclé, un léger sourire aguicheur sur les lèvres. "Monsieur Redfield, vous êtes en tout point surprenant !" s'exclame t-elle en se rapprochant pour lui voler un baiser endiablé. A son tour, elle retire son t-shirt pour rester en soutien-gorge et avoir l'air plus aguicheuse.

_________________
Harder, better, faster, stronger
L'amour et un noble coeur ne font qu'un, et quand l'un ose aller sans l'autre, c'est comme quand l'âme abandonne la raison.
(c) codage by Nono - Crédit image : tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: It's time to talk, honey. | Feat Trish.

Revenir en haut Aller en bas
 

It's time to talk, honey. | Feat Trish.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Azélia + it's time to talk!
» I just want to talk ▲ feat Derek
» [+18] it's almost time to play, it's time to be afraid. [feat. Siddil]
» First time I met you (feat. Effy Hale)
» Time to talk brother / Stefan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game City :: Game City :: Mideel Square-