AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 Un café, une étoile, une conversation ✖ Elios

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sora S. King


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 01/04/1998
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 19 ▌AVENTURES VÉCUES : 818
▌ARRIVÉ(E) LE : 07/06/2015
▌CRÉDITS : © Moony & © Tumblr & © Rebloggy & © Linkin Park
Ton âge : 22 ans
localisation : Quelque part entre la fac, l'appartement que je partage avec mon meilleur ami d'enfance Riku et la bibli' certainement
emploi : étudiant en 2e année de littérature et stagiaire à la bibliothèque
humeur : Lumineuse

MessageSujet: Un café, une étoile, une conversation ✖ Elios Sam 24 Juin - 17:06


Un café, une étoile, une conversation

The closer you get to the Light, the greater your shadow will become.
Elios & Sora

Le coude sur la table, la tête posée sur sa main, Sora avait quelque peu le regard dans le vide, perdu dans ses pensées pendant que leur enseignant théorisait sur la littérature classique anglaise. Pourtant le Brunet n’avait pas le moral. Pour une fois, il n’avait ni le moral à la littérature, ni à celui de se concentrer sur ses cours. Pourtant il avait changé depuis qu’il avait quitté le lycée de Game City. Décris comme un grand rêveur, il avait pu concrétiser ce trait de personnalité si particulier en faisant des études pouvant recréer ce sentiment : des études de littérature. Avoir la tête dans les livres pour lui était comme avoir la tête dans les étoiles. C’était comme vivre de nouvelles aventures exactement comme avant, quand il parcourait tous ces mondes en compagnie de ses acolytes Dingo et Donald, afin de protéger les différents mondes des Ténèbres. Cherchant sans cesse ses amis Riku et Kairi. Cherchant sans cesse à être réunis tels le trio qu’ils étaient lorsqu’ils avaient vécu leur jeunesse sur l’Île du Destin. Et ils avaient presque réussi à l’être, ici aussi. Ils avaient presque réussi à se retrouver tous les trois. Après tout Sora et Riku étaient déjà colocataires : c’était d’ailleurs l’Argenté qui avait sorti son cadet de l’orphelinat et qui était devenu son tuteur l’espace de quelques mois avant d’être majeur. Sora avait même retrouvé Kairi à l’époque au détour d’un couloir au lycée. Elle ne se rappelait plus d’eux, ni de leurs aventures, ni de son prénom : mais la Lumière dans le cœur de Sora les avait fait se rencontrer pour le meilleur. Lui faisant comprendre petit à petit que Kairi et cette lycéenne étaient une seule et même personne et que le Brunet en était amoureux. Le Brunet était amoureux de sa meilleure amie d’enfance depuis le début. Depuis qu’ils s’étaient rencontrés. Il lui avait promis de toujours la retrouver, depuis la première fois qu’ils se sont retrouvés séparés. Et le Destin avait décidé de les séparer à nouveau. Mieux les réunir pour mieux les séparer. Kairi avait disparu de Game City du jour au lendemain, sans que personne ne se souvienne de sa présence. C’était toujours le même scénario qui se reproduisait encore et encore. Pourtant le Brunet ne perdait pas espoir. L’espoir et l’optimisme étaient l’essence même du jeune héros de la Lumière. Pourtant, cela lui faisait mal. Enormément mal. Comme à chaque fois. Mais il ne voulait inquiéter personne, c’était dans sa nature. Il préférait aborder un sourire et s’occuper des autres, aider les autres ; plutôt que de s’aider lui-même. Un altruisme à toutes épreuves.

Alors que leur enseignant annonçait la fin de son cours et accessoirement son dernier cours de la journée, Sora savait exactement ce dont il avait besoin pour se remonter le moral. Sortant de l’amphithéâtre, il s’attarda avec quelques-uns de ses camarades de promo, participant joyeusement à leurs éclats de rire en façade. Dès lors que la soirée approcha, l’Elu de la Keyblade prit congé, eux qui avaient décidé de continuer leur discussion dans un bar. Lui prenant un tout autre chemin : celui du café. Du Café où il avait l’habitude d’aller avant de passer ses soirées à observer les étoiles. Il adorait s’allonger dans l’herbe du parc toute la nuit, une immense cup de café afin de rester éveillé et rêver. Les observer, se replonger dans ses anciennes aventures, dans ses souvenirs ou se surprendre à imaginer les mondes qui pouvaient se cacher derrière ces lumières dans le ciel. Ses pas avaient l’habitude de l’emporter jusque là-bas : la première fois qu’il avait essayé le café ici, il avait décidé d’y revenir à chaque fois. Et afin d’avoir un café un tant soit peu encore chaud durant une partie de la soirée, voire de la nuit, il avait l’habitude de frôler l’heure de la fermeture pour passer sa commande. Mais il n’y avait pas que pour le café qu’il avait pris l’habitude d’y revenir. Non, il s’y était fait un ami. Un de ceux travaillant ici, Elios. Et il n’était pas rare que parfois, il restait encore plus longtemps, largement après la fermeture afin de discuter avec lui. De lui faire part de toutes ses aventures, de tout ce que lui voyait derrière les étoiles. Car son aîné adorait aborder le sujet avec lui. Et Sora se faisait toujours un plaisir de discuter de tout cela. Jusqu’au moment où il se rendait compte de l’avancée dans la nuit et qu’il quittait l’établissement en toute hâte, disant qu’il était déjà très en retard. Une situation qui avait fini par devenir une habitude et qui faisait toujours autant rire. Tout ce qui pouvait être représentatif de la maladresse et la spontanéité de Sora. Poussant ainsi la porte, faisant retentir un léger carillon, le Brunet s’annonça en entrant à l’intérieur du bâtiment, suivi d’un « Bonjour ! » avec un large sourire. Un peu forcé certes, mais qui pourrait passer inaperçu auprès de ceux qui ne faisaient pas attention. Auprès de ceux qui n’avaient pas l’habitude de côtoyer Sora. Auprès de ceux qui ne prenaient pas le temps de regarder, d’observer et de comprendre le cœur des gens.

Avançant jusqu’au comptoir, personne ne semblait être là. Très certainement en train de ranger, de nettoyer et d’être prêt à rentrer dès que l’heure serait passée. En effet, plus aucun client n’était présent dans la salle. Posant ses mains sur le comptoir, se penchant légèrement en avant, il s’attendait à pouvoir enfin voir un visage familier dans cet établissement et se permis même de lâcher avec un petit rire qui pourtant lui aussi ne sonnait pas comme d’habitude : « Bonjour ? Il y a quelqu’un ? Je vous promets que je n’ai pas enfoncé la porte pour entrer, c’était ouvert ! » Une simple plaisanterie mais qui amenait Sora à se demander si c’était réellement ce qu’il lui fallait. Cette soirée à se replonger dans ses propres souvenirs ne risquerait-elle pas de faire ressurgir cette nostalgie et cette pointe de tristesse qui ne cessent d’envahir son cœur. Il n’en était plus aussi sûr. Peut-être aurait-il finalement besoin d’une toute autre soirée ? D’une soirée où il pourrait enfin discuter. De quelqu’un sur qui il pourrait s’appuyer avec qui il pourrait arrêter de cacher et s’ouvrir au contraire. Enfin, en espérant que ce soit bien son ami qui soit de service aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un café, une étoile, une conversation ✖ Elios

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Du nouveau sur la toile--L'autreTV.com
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Yosei, l'étoile du matin
» ♣ Le café, ça tache ? | Alix & Ewen
» Le pot de mayonnaise et les deux tasses de café...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game City :: Game City :: Hyrule Place :: Cafés-