AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 Be the best friend for life | Feat Wakka.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chris Redfield


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 06/10/1981
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 36 ▌AVENTURES VÉCUES : 196
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/06/2016
▌CRÉDITS : Java Junkie.
Ton âge : 25 ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Ancien capitaine d'équipe et mercenaire devenu à nouveau Pilote de ligne.
humeur : Sur la réserve.

MessageSujet: Be the best friend for life | Feat Wakka. Mar 6 Juin - 15:43


Be the best friend for life.
“Un bon ami est difficile à trouver , difficile à perdre, impossible à oublier.”


Cris et les bars, c'est une grande histoire d'amour. Il se rappelle notamment ses nombreuses nuits ou il s'était rendu dans un des bars de la ville pour noyer son chagrin, sa tristesse et ses remords lui qui avait laissé mourir plusieurs compagnons d'armes sans être capable de les sauver. Ce n'était pas faute d'avoir essayé pourtant, mais à chaque fois qu'il tentait il échouait, il se demande même d'ailleurs comment sa pauvre sœur pouvait encore tenir debout à l'heure actuelle alors qu'elle avait arpenté des villes et des îles entières pour le retrouver à l'époque. Contrairement à cette époque désormais révolue, Game City paraissait presque être un havre de paix pour lui, un endroit ou il faisait bon y vivre, ou le jeune homme se plaisait et pouvait exercer cette profession qui lui a toujours tenue à cœur depuis son enfance. Ici il était pilote de ligne et ne s'en plaignait pas, et malgré le fait que sa sœur n'avait de cesse de lui chercher une compagne qu'il épouserait et avec qui il aurait des enfants, Chris appréciait de plus en plus sa vie ici. Il faut dire qu'il n'est plus seul désormais. Il s'est fait pas de mal d'amis, des gens de confiance à qui il peut parler, voir se confier, même si ce n'est pas dans ses habitudes.

Il s'est trouvé des amis avec qui partager un verre, quelques fous rires, quelques moqueries et l'un d'eux d'ailleurs devait le rejoindre ce soir. Il espérait juste que sa femme ne soit pas trop de mauvaise humeur et qu'elle lui permettrait de sortir sans le réprimander parce que oui, contrairement à lui, son fameux ami était marié et même père de famille. Lui n'avait de compte à rendre à personne, il pouvait rentrer chez lui complètement ivre que ça lui était bien égal, même si l'ivresse n'était plus trop d'actualité à Game City. Chris s'était vêtu d'un simple t-shirt, un jean et d'une chemise ouverte en jean pour accentuer ce look décontracté qu'il aimait particulièrement aborder. Il était arrivé au bar à 20h tapante, et avait prit soin d'envoyer un rapide message à son compère pour lui signaler sa présence dans ses lieux. Quelques regards se tournaient vaguement en sa direction sans lui accorder une attention particulière, le laissant ainsi regagner le comptoir du bar sans encombre. L'homme commanda un premier verre de whisky en déposant ses deux coudes contre le marbre du comptoir, le portable en main au cas ou il aurait une réponse du fameux Wakka qui était censé le rejoindre dans l'heure.

Intérieurement, il espérait sincèrement que son bon ami ne lui ferait pas faux bond et qu'il se présenterait bien au bar comme convenu. Lulu, son épouse semblait être une femme assez stricte qui avait une certaine influence sur le quotidien du rouquin, et maintenant qu'ils ont retrouvés leur fils, il se doutait que le papa poule ait l'envie de passer du temps avec sa progéniture, mais un verre de temps en temps avec un bon copain n'était pas un crime, et Lulu devait comprendre qu'à défaut d'être un époux et un père, Wakka était avant tout un homme avec des envies et des désirs. Un homme ça aime l'indépendance, l'autonomie, ça aime le fait de se sentir libre de temps en temps, et même si Wakka ne le montrait pas clairement, Chris était persuadé que cette sortie nocturne lui ferait le plus grand bien. Il ne lui restait plus qu'à attendre l'arrivé du rouquin, sous peine de l'appeler pour le gronder de sa non présence en ses lieux.
black pumpkin

_________________


I can't keep running away, I have to face the truth - accept responsibility. That's the only way I'll ever remember. The only way I'll get my life back. Chris Redfield. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wakka T. Auroch


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ▌AVENTURES VÉCUES : 707
▌ARRIVÉ(E) LE : 26/08/2014
▌CRÉDITS : (c)Galerie.cranberry
Ton âge : 26 ans
emploi : Coach sportif, entraîneur de l'équipe de water-polo ainsi que de celle de volley

MessageSujet: Re: Be the best friend for life | Feat Wakka. Jeu 8 Juin - 19:07

Be the best friend for life


Dean s'était endormi. Le bébé devenait un bambin et commençait à gagner en autonomie. Loin de pouvoir se débrouiller seul, il parvenait à faire certaines choses par lui-même. Après tout, il avait tout de même dépassé les deux ans désormais et à cet âge, il courait déjà dans toute la maison et faisait des tas et des tas de bêtises. Heureusement, aujourd'hui, Dean s'était montré plutôt calme et avait joué avec ses cubes de construction durant des heures. Wakka en avait profité pour préparer de nouvelles séances pour ses clients qui souhaitaient endurcir l'entraînement en vue des vacances d'été. Tous lui réclamaient ce fameux "perfect body" dont ils rêvaient tant. Le rouquin ne pouvait que sourire en entendant ça car au final, c'était énormément d'efforts et du travail au quotidien. Certains de ses clients avaient la hargne nécessaire pour fondre à vue d'oeil mais d'autres devraient encore s'améliorer mentalement et se tenir aux objectifs fixés avant de pouvoir espérer atteindre leur Graal.

En soirée, Lulu était rentrée du travail. Elle semblait fatiguée et Wakka la prévint qu'il sortait. La belle brune soupira puis haussa les épaules. Ancienne mage noire, ancienne protectrice et gardienne de Yuna, Lulu avait un caractère de feu. Certains iraient même jusqu'à dire qu'elle avait sale caractère ... Wakka n'irait clairement pas jusque-là cependant. Sa femme ne cachait pas ses sentiments et avait tendance à se montrer directe plus que de raison. L'homme l'embrassa sur le front et lui souhaita une bonne soirée car il rentrerait sûrement trop tard pour la voir à nouveau.

Il passa ses converses et sa veste noire par-dessus la chemise blanche qu'il portait. Wakka se dirigea alors vers son véhicule et y grimpa. A l'intérieur, il brancha son téléphone et lui dicta un message destiné à Chris :

Citation :
- J'arrive dans 5 minutes.
Le message s'envoya. Wakka était toujours stupéfait de l'avancée technologique de ce monde. Cela faisait maintenant un assez long moment qu'il vivait à Game City pour comprendre les subtilités des machines. Cela n'empêchait que, comparé aux avancées rudimentaires dont ils disposaient sur Spira, ce monde était tellement plus évolué. Au final, c'était un peu comme si tout un chacun était devenu un Al-Bhed. Cette pensée fit sourire Wakka, à une époque il les haïssait. Il les considérait comme l'ennemi, des gens à qui il manquait toute notion de réalité. Et puis au fil du temps, l'homme avait appris à côtoyer Rikku qui en était une. La jeune fille était devenue une amie et son jugement avait changé. De plus, Yuna aussi avait des origines Al-Bhed donc forcément ... le rouquin se devait de modifier son opinion si catégorique envers eux.

D'ailleurs, en parlant d'amis, Wakka s'était recréé son petit groupe ici à Game City. Ce n'était plus Tidus, Yuna et les autres. Ils n'avaient pas été remplacés non plus mais la vie avait amené d'autres personnes sympathiques et importantes sur le chemin du coach. Ce soir, c'était Chris Redfield qui l'avait appelé pour boire un verre. Les deux hommes étaient relativement différents tout en partageant un sacré lot de points de commun. L'un était père, marié et installé dans une vie stable alors que l'autre était célibataire, sans enfants et exerçait un métier risqué. Cependant, ils partageaient ce besoin vital de protéger leurs êtres chers et cet attachement à leur famille. Ils avaient aussi tous les deux vécus pas mal d'affrontements par le passé et en étaient ressortis esquintés mais toujours sur leurs deux pieds.

Wakka arriva au bar et entra d'un pas dynamique, il repéra sans mal la silhouette imposante et carrée de Chris. Le rouquin s'approcha en souriant et administra une magistrale tape dans le dos de son ami en ricanant.

- Bah alors mon vieux, on boit tout seul ?

Aussitôt, il vint s'installer sur le tabouret voisin et commanda la même chose que Chris. Wakka était content d'avoir de nouveaux amis, l'amitié était une notion extrêmement importante à ses yeux. Il adorait sa famille mais de temps en temps, Wakka avait besoin de s'éloigner et de passer un moment avec ses potes. Chris était toujours là pour lui quand il en avait besoin et le rouquin essayait de faire de même quand c'était l'inverse.

- On fête quelque chose ? Ou peut-être qu'on déplore quelque chose ?

Son regard se fit plus interrogateur. Chris avait une soeur fiancée ou mariée, Wakka n'en savait plus trop rien. Elle attendait un bébé aussi ... ou peut-être avait-elle accouché ? Bref, le rouquin savait que les choses bougeaient autour de Chris et peut-être que tut ça l'avait amené à vouloir prendre du recul ? Ou peut-être voulait-il simplement boire un verre entre potes ... ça aussi, c'était bien possible.
© CRIMSON DAY

_________________
Love the life I live and I will live the life I love
Je suis la vague
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Redfield


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 06/10/1981
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 36 ▌AVENTURES VÉCUES : 196
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/06/2016
▌CRÉDITS : Java Junkie.
Ton âge : 25 ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Ancien capitaine d'équipe et mercenaire devenu à nouveau Pilote de ligne.
humeur : Sur la réserve.

MessageSujet: Re: Be the best friend for life | Feat Wakka. Sam 17 Juin - 0:11


Be the best friend for life.
“Un bon ami est difficile à trouver , difficile à perdre, impossible à oublier.”


J'arrive dans cinq minutes. Enfin une réponse et positive en plus de ça. Le message lu par l'aîné Redfield lui décrocha un premier sourire. Il avait déjà hâte de retrouver son vieil ami pour boire quelques verres et rires sur de mauvaises expériences que Game City aurait pût leur apporter à tout deux. Ah Game City. La belle ville avec son lot de soucis, bien différent certes de ce qu'il avait pût connaître du temps ou il combattait les créatures mutées par divers et multiples variations de virus tout aussi répugnants que Umbrella ou encore Neo Umbrella ont pût créer. Le quotidien était finalement venu s'installer tranquillement sans qu'il ne l'ait demandé, et si cette havre de paix aurait pût lui apporter la félicité dont il avait toujours souhaité, Chris regrettait presque ce temps ou il était capitaine d'une équipe aussi soudée que les membres d'une seule et même famille. L'avantage de ce calme plat offert par Game City était qu'il pouvait profiter un peu plus de sa sœur adorée, de sa nièce Evy, une petite fille qui s'épanouissait de jour en jour mais aussi de toutes ses personnes qu'il avait perdu dans son monde, notamment Piers Nivans et Jill Valentine, ses plus valeureux camarades et partenaires de missions. Tout deux avaient prit des chemins différents du sien, mais ça ne l'empêchait pas pour autant de les apprécier toujours autant, bien plus que des "partenaires", ils étaient des frères d'armes, enfin du moins pour Piers, pour Jill, s'était encore un peu plus compliqué, et Chris avait beaucoup de mal d'ailleurs, encore aujourd'hui, à définir réellement ce qu'il ressentait pour la jeune femme qu'il appréciait si ce n'est autant que sa petite sœur.

Alors mon vieux, on boit seul? Il fût finalement sorti de ses pensées par une voix qu'il reconnaissait de suite. Un sourire narquois aux lèvres, l'aîné Redfield porta son attention sur le rouquin qui se présenta à lui. Enfin quelqu'un qui pouvait l'extirper de sa solitude, ça n'était pas pour lui déplaire pour le coup, cela lui éviterait entre autre de penser à toutes ses questions qui restaient sans réponses, dont celle de Jill, ou encore de l'avenir de Claire au sein des forces de l'ordre.« T'as un train de retard, pour la peine tu payeras la première tournée. » Se contenta de répondre l'ancien mercenaire en présentant son verre de whisky qu'il s'empressa de boire d'une trait en grimaçant par la suite par la dureté de l'alcool glissant dans sa gorge. Le jeune homme recommanda la même chose et fût très vite de nouveau servi, cette fois il se contenta de faire tournoyer le liquide à l'intérieur du verre comme il avait l'habitude de faire avant de le boire cul sec, sauf que cette fois, il préféra réfléchir à cette question que lui posa Wakka.

Qu'est-ce qu'ils fêtaient? Rien de spécial. La solitude du brunet certainement, ou peut-être le fait que Lulu a enfin autorisé le père de son enfant à sortir en pleine soirée pour retrouver son vieil ami. Cette idée le fit d'ailleurs sourire d'un air un peu moqueur, et de suite il s'empressa d'en faire part au rouquin, juste pour observer sa réaction. « J'sais pas. Ont peut commencer par trinquer sur le fait que ton bourreau t'as enfin libéré de ta cage. » Bien sûr il plaisantait et ne voyait pas Lulu comme un tyran complètement folle qui retenait le pauvre Wakka en laisse, mais c'était cette vision qu'il avait d'un couple marié et qui en plus de ça avait un enfant. Lui n'avait pas la chance de connaître cela, mais il se doutait bien que c'était pire qu'une drogue, une fois que l'on a la femme parfaite chez soi et qui en plus est la mère de nôtre progéniture, alors il est difficile de s'en défaire pour boire un verre en ville. Fini la liberté, fini les beaux jours ou l'ont a de comptes à rendre à personne, cette fois un enfant est mis en jeu, son éducation aussi. Un enfant à autant besoin d'un père que de sa mère, parce que le père est le symbole même de l'éducation, parfois craint des enfants, il est celui qui a tendance à les remettre dans le droit chemin quand ses derniers tentent d'échapper aux règles et aux lois instaurées par les mères. Les pères sont la pour les faire respecter, et Chris se doutait bien que c'était également le cas avec Wakka. « Plus sérieusement, tu voudrais qu'ont trinquent pourquoi autrement? Ont peut pas dire que ma vie est plus palpitante que la tienne et mérite qu'ont s’enivrent jusqu'à pas d'heure.   » C'était réellement le cas. Mis à part parler de sa soeur sans arrêt, ou de sa nièce Evy, Chris n'avait aucun sujet de conversation particulier, il y aurait bien Jill encore une fois, mais ce sujet la était bien plus tabou que ça, indélicat même. Enfin il fallait bien qu'il s'en débarrasse tôt ou tard, ou du moins qu'il tente de comprendre ce qu'il lui arrivait quand il allait lui parler ou même qu'il pensait à elle.
black pumpkin

_________________


I can't keep running away, I have to face the truth - accept responsibility. That's the only way I'll ever remember. The only way I'll get my life back. Chris Redfield. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wakka T. Auroch


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ▌AVENTURES VÉCUES : 707
▌ARRIVÉ(E) LE : 26/08/2014
▌CRÉDITS : (c)Galerie.cranberry
Ton âge : 26 ans
emploi : Coach sportif, entraîneur de l'équipe de water-polo ainsi que de celle de volley

MessageSujet: Re: Be the best friend for life | Feat Wakka. Jeu 22 Juin - 22:00

Be the best friend for life


En arrivant au bar, Wakka repéra tout de suite son ami. Celui-ci avait le visage plutôt fermé, les traits tirés. Concentré ou préoccupé, le rouquin n'aurait su le dire. Il décida de mettre les pieds dans le plat en débarquant tel un boulet de canon et en balançant une boutade à son pote. Celui-ci le gratifia donc d'une tournée. Le coach haussa les épaules en souriant et sortit les billets pour couvrir les frais de son ami et les siens. Il prit un premier verre et le porta à ses lèvres, le liquide lui réchauffa le fond de la gorge. Cette brûlure était probablement la seule qui restait agréable. Wakka leva la main en direction du barman pour que celui-ci leur remette deux autres verres remplis.

A sa question, Chris répondit par un commentaire qui fit rire le rouquin. Il savait bien que son ami ne voyait pas Lulu comme un véritable tyran mais il savait aussi qu'un fond de vérité se cachait derrière ces paroles. Wakka ne pouvait l'en blâmer. De l'extérieur, il avait sans doute l'air accaparé par son rôle de parent et de mari et par moments, c'était vraiment le cas. Le sportif avait une vie remplie entre sa famille, son travail et les entraînements de ses deux équipes. Cela ne l'empêchait pas de s'épanouir et de ne surtout pas se sentir en cage, au contraire, il avait l'impression d'avoir accompli quelque chose dans son existence. Quelque chose de merveilleux comme son mariage parfait ou son fils. Wakka avait toujours eu une vision assez traditionnelle des choses en tâchant de garder l'esprit ouvert. Chris et lui n'étaient donc pas sur la même longueur d'onde pour le coup.

- Ferme-la le loup solitaire !

Il ricana et avala une grande gorgée de son verre. Chris avait des proches, une famille apparemment unie, des amis présents dans sa vie mais pas encore la femme qui ferait battre son coeur. Wakka ne le questionnait pas trop à ce sujet car le soldat ne se confiait pas spontanément. Le coach avait appris au travers de l'histoire entre Yuna et Tidus à laisser faire les choses sans trop interférer. A trop se mêler, il avait parfois failli brûler les étapes du couple et mettre leur idylle en péril. Wakka ne se mêlait donc plus trop de la vie sentimentale des autres sauf si ceux-ci lui demandait son aide ou ses conseils.

Chris réclama une raison de faire la fête de manière ... triste. Wakka tourna la tête vers lui et arqua un sourcil en écartant les mains de chaque côté du corps. Son pote sonnait comme un vieux ronchon qui avait tout vu et qui attendait la mort. Ce n'était pas du tout l'état d'esprit dans lequel Wakka le voulait. Pas pour passer une bonne soirée et s'amuser !

- Je veux qu'on trinque à l'amitié. Et à toutes les conneries que deux amis peuvent faire quand ils veulent passer une soirée de fou !

Hors de question de laisser Chris déprimer ou croire que sa vie était lisse et inintéressante. Il voulait du fun et de l'inattendu ? Wakka pouvait lui proposer ça. Evidemment, tout ceci s'accompagnerait de quelques verres d'alcool de plus.

- Ce soir, Chris Redfield, je vais vous initier à quelque chose qui risque de vous effrayer mais qui est une étape cruciale dans la vie du commun des mortels : ce soir, vous allez vous amuser ! Et oui mon bon monsieur ...

Wakka lui administra une bourrade dans l'épaule et commanda deux autres verres. L'amusement commencerait par quelques verres supplémentaires et ensuite, ils pourraient bouger et découvrir la ville de nuit. Wakka n'avait pas de programme précis en tête mais bizarrement, il la sentait bien cette soirée !
© CRIMSON DAY

_________________
Love the life I live and I will live the life I love
Je suis la vague
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Redfield


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 06/10/1981
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 36 ▌AVENTURES VÉCUES : 196
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/06/2016
▌CRÉDITS : Java Junkie.
Ton âge : 25 ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Ancien capitaine d'équipe et mercenaire devenu à nouveau Pilote de ligne.
humeur : Sur la réserve.

MessageSujet: Re: Be the best friend for life | Feat Wakka. Mar 27 Juin - 11:17


Be the best friend for life.
“Un bon ami est difficile à trouver , difficile à perdre, impossible à oublier.”


Il avait des allures de bon dépressif. Le genre d'homme qui a tellement vécu de saloperies dans sa vie qui ne croit plus en la bonté de l'humanité. Chris avait de plus en plus de mal à y croire de toute façon, même si Game City, la belle, lui avait offert l'opportunité de vivre une vie un peu plus stable et plus sereine que ce qu'il avait pût vivre auparavant. Il y avait donc beaucoup de différences entre Wakka et Chris, ça n'empêchait en rien leur amitié qui était devenue plus précieuse au fil du temps. Chris était un soldat, un mercenaire qui avait longtemps combattu pour le bien et la justice, aux côtés de ses frères d'arme du BSAA. Ses plus fidèles amis ont péris juste sous ses yeux, sans qu'il ne puisse faire quoi que ce soit pour les aider. La douleur était encore bien présente au fond de lui, il avait du mal à se dire qu'il avait été incapable de venir en aide à tout ses amis qu'il appréciait bien plus que de simples amis. Des frères, des soeurs, et plus concernant Jill Valentine. Imaginez vous simplement le choc qu'il a pût avoir en la voyant sauter de cette fenêtre avec son pire ennemi et rival de toujours: Albert Wesker. Chris en fût anéanti, avant de la retrouver en Afrique, alors qu'il était en mission avec la belle Sheva Alomar, elle même appartenant au BSAA de la branche West Africa.

Alors Wakka voulait trinquer à l'amitié. A tout ce qu'ils pourraient faire tout les deux ce soir, rire, raconter pas mal de conneries qui pourrait l'extirper de sa solitude et de ses pensées les plus macabres. Wakka voulait le voir rire et sourire, profiter de la vie aussi. Il avait presque l'impression d'entendre Claire, sa cadette qui n'avait cessé de lui faire des leçons de moral avec ses envies de voir son frère marié et père de famille. Chaque chose en son temps. Il ne ferait certainement pas la même erreur que son ami d'à côté. Wakka semblait se plaire dans cette nouvelle vie aux côtés de son épouse aussi froide et agréable qu'une porte de prison. Encore une fois il s'abstiendrait d'en faire part au rouquin pour éviter les chamailleries et les querelles. Wakka est venu pour passer du bon temps, alors ils passeraient du bon temps, du moins Chris essayera d'être positif pour éviter que son ami ne s'ennuie en sa compagnie.  L'aîné Redfield leva donc son verre pour trinquer à cette précieuse et nouvelle amitié qu'il avait la chance d'avoir en ville. De nouvelles têtes dans son cercle social chose qui n'était pas déplaisant. « A l'amitié alors. » Se contenta t-il de dire en buvant cette fois le liquide présent dans son verre d'une seule traite, les yeux fermés. Encore une fois il grimaça face à la dureté de l'alcool, mais il n'avait pas le temps de s'en remettre qu'il en redemandait un au barman.

Il fût par la suite surprit et étrangement curieux sur ce que Wakka lui confia. Ce soir, il voulait que son ami s'amuse, qu'il évite de penser à toutes ses choses qu'il a pût connaître par le passé, qu'il cesse de penser à Jill? Ça n'était malheureusement pas possible mais il tâchera de le faire pour son ami. Il espérait sincèrement que ce dernier ne l'emmène pas visiter des lieux ou de sublimes créatures totalement enivrées se déhanchent sur une quelconque piste de danse avant de jeter leur dévolu sur un homme qu'elle emporterait avec elles pour une nuit torride. Non ce n'était pas le genre de Wakka, et Lulu le tuerait certainement. « Doucement l'ami. Tu te méprends sur ma personne.Sous mes allures ronchon je sais ce qu'est l'amusement. » Enfin je pense. Il n'était pas rare qu'il s'amusait ici à Game City, quand ce n'était pas avec Claire c'était avec Evy, sa nièce , la prunelle de ses yeux avec qui il aimait rire et plaisanter. Cette petite fille était une vraie bouffée d'air frais et lui apportait beaucoup dans sa vie, il n'était pas rare qu'il aille la voir après son travail, même pour une demi heure. Il voulait la voir autant de temps qu'il pouvait, qu'elle puisse grandir en sachant qu'elle n'était pas seule et que Tonton Chris Redfield serait toujours à ses côtés quoi qu'il puisse arriver.
black pumpkin

_________________


I can't keep running away, I have to face the truth - accept responsibility. That's the only way I'll ever remember. The only way I'll get my life back. Chris Redfield. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wakka T. Auroch


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ▌AVENTURES VÉCUES : 707
▌ARRIVÉ(E) LE : 26/08/2014
▌CRÉDITS : (c)Galerie.cranberry
Ton âge : 26 ans
emploi : Coach sportif, entraîneur de l'équipe de water-polo ainsi que de celle de volley

MessageSujet: Re: Be the best friend for life | Feat Wakka. Jeu 29 Juin - 18:26

Be the best friend for life

Parmi ses nouveaux amis, Wakka comptait Chris Redfield. Un individu sarcastique, le genre de gars qui respirait le passé de soldat aux souvenirs troubles. Parfois, le rouquin avait l'impression de ne pas pouvoir partager le fardeau de son ami. Certes, dans le passé Wakka avait affronté des tas de monstres parfois cent fois plus immenses que lui. Il avait aussi participé à une sorte de guerre contre Sin. Malgré tout, le coach n'avait pas l'impression de retrouver les mêmes blessures que celles du passé de Chris. C'était une autre forme de guerre qu'avait vécu le soldat Redfield. Et Wakka ne pourrait sans doute jamais totalement l'assimiler. Et c'était tant mieux ! S'il voulait partager des souvenirs douloureux du passé, Chris avait probablement d'autres amis vers qui se tourner. Wakka voulait surtout que son pote se déride et s'amuse, qu'il se sorte ses tracas de la tête et qu'il profite de la vie.

Ils trinquèrent à l'amitié, portant leurs verres d'alcool aux lèvres en grimaçant. Wakka avait heureusement de l'entraînement dans le domaine mais depuis l'arrivée de son fils dans sa vie, l'alcool était devenu persona non grata. Ce soir, il inverserait la tendance. Peut-être qu'au fond, Chris n'était pas le seul à devoir se dérider ? Wakka aussi avait une fâcheuse tendance à tout prendre au sérieux en ce moment. Ce soir, il oublierait tout ça et passerait une bonne soirée entre amis.

Chris le fit éclater de rire quand il lui affirma que sous son apparence d'ours mal léché se cachait quelqu'un capable de s'amuser. Wakka lui lança un regard entendu, il n'en doutait pas une seule seconde à vrai dire ! Car le rouquin aurait été incapable d'être ami à ce point avec quelqu'un qui n'avait pas le moindre sens du fun. Cependant, il ne concèderait pas à Monsieur Ronchon qu'il ne l'était pas tant que ça si facilement.

- Boarf. Si tu sais ce que c'est, tu te donnes du mal pour éviter de le montrer.

Wakka porta un énième verre à ses lèvres, l'alcool avait cette faculté de pousser les gens à consommer. Au début, c'était facile. Il suffisait d'oublier la brûlure dans la gorge et d'enchaîner les verres. Sauf qu'avant d'en avoir pris conscience, le décor se mettait à tanguer et des paroles franchissaient vos lèvres sans que vous ayez demandé quoi que ce soit. Wakka n'en était pas encore là mais en toute honnêteté, les premiers déséquilibres se faisaient ressentir. Le manque de sommeil allié au stress des derniers jours allaient le mettre K.O. plus tôt que prévu. Hors de question de finir la soirée la tête dans la cuvette ! Ils étaient là pour passer un bon moment et pas pour retourner dans leurs années estudiantines.

- Allez viens, je crois qu'on va faire une pause et aller prendre l'air.

Le rouquin avait un plan en tête. Il bondit de son tabouret et sentit toute la pièce bouger. Heureusement, l'homme parvint à dissimuler son vertige et avança le plus naturellement possible. Wakka déboula dans la rue et fut frappé par le froid nocturne. De quoi le faire décuver en un instant. Bon, peut-être pas totalement mais en tous cas, ça le réveilla un peu. Pour ne pas laisser Chris dans l'ignorance totale, le rouquin se tourna vers lui et lui annonça la couleur de ce qui allait suivre.

- J'ai un pote qui bosse au circuit de karting. Il m'avait proposé de passer un soir là-bas, avec une bande de potes, ils organisent des courses de nuit. Il parait que ça vaut la peine d'être tenté. ça te dit ?

Wakka avait bien envie de tester tout ça pour sa part. Il avait plusieurs fois hésité à se rendre là-bas pour partager la course avec son pote et les autres mais à vrai dire, ce n'était pas si drôle sans Chris ! Redfield amenait la touche pince-sans-rire qui faisait de la virée nocturne un moment drôle. Wakka avança donc d'un pas dynamique, retrouvant son équilibre normal. L'alcool dans ses veines était juste assez présent pour lui donner une impression de légèreté. Il désigna du menton l'édifice où avaient lieu les courses de karting.

- C'est là-bas mon capitaine ! Ou commandant ... t'avais quel grade au fait ?

Question inutile mais bon tant qu'à faire, Wakka se la posait tout de même.

© CRIMSON DAY

_________________
Love the life I live and I will live the life I love
Je suis la vague
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Redfield


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 06/10/1981
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 36 ▌AVENTURES VÉCUES : 196
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/06/2016
▌CRÉDITS : Java Junkie.
Ton âge : 25 ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Ancien capitaine d'équipe et mercenaire devenu à nouveau Pilote de ligne.
humeur : Sur la réserve.

MessageSujet: Re: Be the best friend for life | Feat Wakka. Lun 3 Juil - 13:43


Be the best friend for life.
“Un bon ami est difficile à trouver , difficile à perdre, impossible à oublier.”


I'amusement avait une toute autre allure ici, à Game City. Différent de ce qu'il avait pût connaître dans son monde fait d'ennemis et de bio terrorisme. Bien sûr, il plaisantait, il n'a jamais eu le temps de réellement s'amuser, lui qui était sans arrêt sur le terrain pour combattre diverses créatures et défendre ainsi l'humanité menacée. Chris avait beaucoup de mérite, il était perçu comme une vraie légende par son entourage. Un homme qui s'est longtemps sacrifié corps et âme pour les autres, sans songer un seul instant à son bien être propre. Alors, quand Wakka lui parlait d'amusement, l'homme fit semblant de connaître toutes ses joies qu'un quelconque amusement pouvait procurer sans jamais y avoir réellement goûté. Il repensait à ses nombreuses fois ou il s'était retrouvé assis au comptoir d'un bar à boire encore et encore jusqu'à finir totalement ivre et ne plus savoir quoi penser, ni quoi faire de sa vie. Il avait d'ailleurs été récupéré dans cet état par son partenaire de mission, Piers Nivans, qui en le voyant ivre l'avait trouvé bien pathétique. Chris Redfield était tombé bien bas, mais quand ont est face à de pareilles horreurs et ce constamment, n'est-ce pas la meilleure chose à faire? Boire pour tout oublier?

N'importe qu'elle personne serait devenue totalement folle pour avoir vécue le tiers de ce que Chris avait pût vivre, Wakka le premier. Alors, ses remarques et ses boutades le faisait doucement sourire voir même rire. Si seulement il savait. Chris n'était pas le genre d'homme à se confier, que ça soit sur ses souvenirs du passé ou sur ses ressentis, et ce ne serait certainement pas à Wakka qu'il se confierait, quoi que.. Ensemble, ils se contentaient d'enchaîner verre après verre sans jamais s'arrêter. Ils auraient très bien pût finir ivres tout les deux cette fois, sauf que le rouquin en décida autrement. Il se levait de son tabouret, chancelant, des yeux bien plus dilatés qu'à son arrivée. Chris avait l'habitude de côtoyer l'alcool, et il savait s'arrêter quand cela était nécessaire, car contrairement aux autres joyeux lurons, le capitaine de l'équipe alpha avait l'alcool mauvais et s'emportait bien plus facilement avec cette liqueur dans le sang. Il avait manqué d'assommer un homme avec une bouteille et s'en était prit à une pauvre serveuse une fois, avant que celle ci ne lui balance son verre sur le visage. Non. Il était préférable pour lui d'arrêter de suite sa consommation de Whisky pour se concentrer sur quelque chose de bien plus passionnant et intriguant que lui proposa son ami Wakka, une fois qu'ils sortirent du bar.

Dehors, il faisait froid, contrairement au jours ensoleillés. Cette fraîcheur pourtant d'été les réveilla tout les deux, leur remettant les idées au clair ou presque. Ils entreprirent quelques pas sur le trottoir et c'est à ce moment la que Wakka lui proposa de le suivre jusqu'à un circuit de karting ou des courses de nuit étaient organisées. Du Karting, en voilà une bonne idée. Rien de telle pour l'aider à se défouler et à passer une bonne soirée en compagnie de son bon vieil ami et père de famille, Wakka. « Ça peut être sympa ouais. » Commenta l'homme les mains dans les poches de son pantalon. A nouveau, ils se mirent tout deux en marche jusqu'à leur futur point de rendez-vous, le regard du brunet observant son ami et ne pouvant s'empêcher de ricaner en le voyant légèrement alcoolisé. Wakka n'était pas ivre au point de ne pas savoir tenir debout, au contraire, il marchait plutôt droit mais son visage voulait clairement dire qu'il n'en était pas à son premier verre d'alcool de la soirée. Ça aurait été si drôle de le voir rentrer chez lui totalement ivre, c'est Lulu qui aurait été contente. Au moins, de ce côté la, Chris n'avait pas de soucis à se faire, aucune femme aigrie ne l'attendait chez lui, le soir et ce n'était pas plus mal.

Après plusieurs minutes de marche, l'endroit se présenta enfin à eux. Chris appréhendait quelque peu cette nouvelle sortie mais il ne doutait pas de l'amusement que ce karting lui procurerait. Le garçon détournait quelque secondes les yeux pour observer son ami qui venait de lui poser une bien drôle de question. Une question au sujet de son précédent grade, de ce poste qu'il avait occupé avant de finir pilote de ligne à Game City. A vrai dire, le grade l'importait peu, tant qu'il pouvait sauver les habitants du monde entier ,le reste lui était bien égal. « Capitaine..J'ai étais capitaine d'une équipe pendant un temps, mais ça n'a pas d'importance. » Ajouta t-il en secouant négativement la tête. Non ça n'avait vraiment pas d'importance pour le coup, il aurait très bien pût être une nouvelle recrue au final, même si son expérience sur le terrain lui avait donnée le droit de gérer toute une équipe et d'être un véritable leader apprécié de tous. « Aujourd'hui, je ne suis que Chris Redfield et ça me va,alors te remet pas à m'appeler capitaine ou tu vas le payer cher. » Ajouta t-il sous un ton sarcastique. Bien sûr c'était de l'humour, il ne ferait rien à son ami pour s'être fait appeler "Capitaine" mais il fallait bien que le ronchon de service récupère son rôle et agace un tant soit peu le rouquin à ses côtés. C'était bien pour ça qu'il était réputé Chris, pour être un homme un tantinet froid et cassant qui n'avait pas sa langue dans sa bouche.  Au final, c'est toujours avec ce sourire de coin que l'ancien mercenaire s'approchait du lieu ou se déroulait les courses de nuit, c'est une fois à proximité qu'il préféra laisser son ami gérer la chose, après tout c'était lui qui connaissait les employés de cet endroit, et non pas l'inverse, alors c'était à lui de régler la chose pour qu'ils puissent tout deux s'amuser.  


black pumpkin

_________________


I can't keep running away, I have to face the truth - accept responsibility. That's the only way I'll ever remember. The only way I'll get my life back. Chris Redfield. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wakka T. Auroch


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ▌AVENTURES VÉCUES : 707
▌ARRIVÉ(E) LE : 26/08/2014
▌CRÉDITS : (c)Galerie.cranberry
Ton âge : 26 ans
emploi : Coach sportif, entraîneur de l'équipe de water-polo ainsi que de celle de volley

MessageSujet: Re: Be the best friend for life | Feat Wakka. Jeu 6 Juil - 16:36

Be the best friend for life

L'amitié avait des allures de caméléon. Parfois, elle pouvait se faire famille. Elle devenait alors cruciale voire indispensable. Parfois, elle s'estompait et devenait moindre. Dans ces cas-là, d'autres notions prenaient le dessus. Pour Wakka, il avait toujours été vital d'être entouré. Durant longtemps, le rouquin avait été seul au monde. Après la mort de ses parents et celle de son petit-frère tombé au combat, Wakka s'était retrouvé en solo. Il aurait pu se morfondre et se replier sur lui-même mais ses amis furent là pour prendre la relève, occuper une place normalement destinée à la famille. Yuna, Lulu, Auron et les membres de son équipe de Blitzzball avaient alors occupé cette place vacante. Grâce à eux, Wakka était devenu l'homme drôle et un peu gauche qu'il était aujourd'hui. Sans leur soutien, peut-être serait-il plus proche du caractère de Chris. Plus sombre, plus secret.

Quoi qu'il en soit, Wakka n'avait pas envie de laisser Chris seul avec son verre d'alcool et ses pensées probablement noires. Il voulait le voir s'amuser, penser à autre chose qu'à ces problèmes qui le hantaient. C'est pourquoi le coach s'arrêta de boire à temps pour proposer à son ami de bouger. Ils iraient faire une course nocturne de karting, le genre de truc qu'ils ne referaient pas avant un bon moment ! Et puis, avec un peu d'alcool dans le sang, ça ne pouvait pas être ennuyant ! Wakka fut agréablement surpris d'entendre Chris lui confirmer que ça "pouvait être sympa". Le rouquin lui donna une bourrade dans l'épaule et ne put s'empêcher un commentaire sarcastique :

- Attention, tu donnerais presque l'air d'être enthousiaste !

Et tandis qu'ils continuaient à marcher dans les rues de Game City plutôt calmes à cette heure, Wakka posa des questions à l'ancien soldat. Quel grade avait-il eu ? Avait-il eu des tas de responsabilités ? Bizarrement, le coach avait l'impression que oui. En cas de coup dur, Chris devait être l'homme à appeler en premier. Solide, débrouillard et responsable, c'était le soldat parfait. Enfin, sauf le penchant pour l'alcool qui devait faire un peu tâche sur un CV de G.I. Joe. Mais ça, Wakka ne reviendrait pas dessus. Chacun sa façon de surmonter ses démons.

Redfield lui annonça alors qu'il avait été capitaine, un grade plutôt important selon Wakka ! Mais son interlocuteur s'empressa d'ajouter que ça n'avait pas d'importance. Il revint même à l'attaque en mettant le rouquin au défi de l'appeler Capitaine. L'offre était trop belle.

- Chef oui chef. Je veux dire ... Cap'tain yes my capt'ain.

Il tira la langue tel un gamin de cinq ans, fier de son mauvais coup. Si Chris ne voulait pas que Wakka lui rappelle son passé ... mieux valait ne pas lui donner d'informations ! Car le rouquin avait une fâcheuse tendance à rire de tout, parfois même des sujets plus sensibles. Mais heureusement, le karting n'était plus très loin et ils allaient pouvoir entrer et se changer les idées.

Wakka passa en premier, saluant son pote qui parut ravi de le voir débarquer. Il lui désigna ensuite Chris de la main et le présenta rapidement :

- Lui, c'est Chris. Chris, je te présente Manu.

Il laissa les deux hommes se serrer la main avant de s'engouffrer dans le couloir et de se diriger vers le circuit. Wakka observa celui-ci en souriant et discerna quelques autres personnes déjà présentes, prêtes pour la course. Le rouquin suivit Manu qui les emmena vers les autres. Tout le monde se rejoignit et discuta brièvement, les mains se serrèrent et quelques politesses furent échangées avant que chacun ne rejoigne son kart et que la course ne débute. Avant que celle-ci ne soit lancée, Wakka prit le soin de provoquer à nouveau son pote Redfield.

- Hey Chris ... celui qui perd paye le dernier verre !

Wakka n'était pas forcément confiant sur le coup mais le but était de s'amuser, de passer un bon moment et de profiter d'une expérience différente. S'il devait payer un autre verre à Redfield, ainsi soit-il ! En attendant, le kart s'élança dans un bruit typique et dévora le bitume. Game on.

© CRIMSON DAY

_________________
Love the life I live and I will live the life I love
Je suis la vague
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Redfield


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 06/10/1981
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 36 ▌AVENTURES VÉCUES : 196
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/06/2016
▌CRÉDITS : Java Junkie.
Ton âge : 25 ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Ancien capitaine d'équipe et mercenaire devenu à nouveau Pilote de ligne.
humeur : Sur la réserve.

MessageSujet: Re: Be the best friend for life | Feat Wakka. Mar 11 Juil - 13:11


Be the best friend for life.
“Un bon ami est difficile à trouver , difficile à perdre, impossible à oublier.”


Chris n'a jamais pût oublier l'enfer qu'il a pût vivre dans le passé. Toutes ses infâmes créatures qu'il avait affrontées, les obstacles et les problèmes que la vie lui a imposé. Il n'oubliera jamais ses nombreuses fois ou il a crût ne jamais revenir de ses missions de soldat. Il aurait pût se contenter de ce grade mais ses supérieurs ont jugés bon de lui octroyer plusieurs responsabilités qu'il n'a pas eu mal à prendre finalement. Ce n'est que lorsque ses camarades et frères d'armes ont périt un à un qu'il comprit pourtant qu'il n'était pas fait pour gérer toute une équipe. Nuit et jour il entendait leurs cris, leur souffrance et il regrettait tellement de ne pas avoir pût les sauver de cet enfer. Son rôle de capitaine au final est l'une des choses les plus dures qu'il ait dû endosser. Ce n'était pas faute d'avoir essayé pourtant, de s'en sortir tous ensemble, vivants, mais à chaque fois, il fallait qu'un ennemi en décide autrement quand ce n'était pas Albert Wesker c'était Ada Wong, ou Carla Radames, du pareil au même pour lui. Chris n'est pas spécialement fier de sa carrière au BSAA, mais il ne déteste pas non plus la firme. Le BSAA lui a beaucoup donné, tout comme il a beaucoup donné au BSAA et ça s'arrête la. Aujourd'hui il était pilote de ligne pour l'armée et ça lui convenait au final. C'était un rêve de gosse qui devenait réalité, à défaut d'être sur le terrain à massacrer des ennemis potentiels à l'humanité, il se retrouvait dans les airs, à voler aussi haut que les nuages pour donner un véritable sens à sa vie, à sa nouvelle vie à Game City. Non, il n'était plus capitaine, alors il refusait que quiconque le surnomme ainsi, dont Wakka.

Pourtant, le rouquin prit un malin plaisir à le faire, juste pour le taquiner, comme il avait l'habitude de le faire, il lui tira même la langue comme le ferait un enfant de cinq ans. C'était presque mignon à voir, mais débilement puérile en fait. « La paternité ne te vas pas si bien que ça en fait. » Plaisanta t-il de son côté avant d'arriver sur leur nouveau terrain de jeu. Aussitôt, Wakka s'approcha auprès d'un de ses amis pour lui serrer la main et le présenter à la légende Redfield à ses côtés. Poliment, Chris lui rendit sa poignée de main accompagné d'un signe de tête et d'un discret sourire. L'homme paraissait agréable et sympathique à première vue, voilà qui était rassurant. Ce même homme les invita à le suivre un peu plus loin ou plusieurs personnes, plusieurs hommes même les attendaient patiemment. Comme avec le fameux Manu, Chris se présenta, et la joyeuse troupe purent échanger quelques mots avant le début de la fameuse course.

Pouvoir discuter avec ses hommes lui fit un bien fou, le fait de se retrouver entre hommes surtout lui fit beaucoup de bien et l'aida grandement à se changer ses idées bien trop souvent centrées sur Claire Redfield et sa petite fille, les deux femmes qui comptent le plus dans sa vie. Cette fois il allait pouvoir s'amuser, jouer même dans ce nouveau duel que lui lançait fièrement Wakka. Le premier qui a perdu offre la future tournée, en espérant que soit il gagne, soit il ne paye un verre qu'à Wakka et à la rigueur ce Manu, mais à tout ses hommes autant dire qu'il en aurait pour son porte feuille. Chris était un homme qui avait bien du mal à ne pas accepter les défis, comme toujours, il avait accepté ce nouveau challenge avant de s'élancer sur la piste avec son bolide. On voyait clairement qu'il n'avait pas l'habitude et à peine avait-il démarré qu'il savait déjà qu'il perdrait ce duel et que la tournée sortirait de sa poche. Malgré tout il prit plaisir à rouler à toute hâte, à dépasser plusieurs hommes mais jamais Wakka. Plus l'arrivée était proche et plus il grimaçait, en se disant qu'en plus de payer quelques verres, il risquait également de se faire vanner par le père de famille qui lui sortirait grand victorieux de tout ça. La course dura un bon moment avant qu'il ne franchisse la fameuse ligne d'arrivée. Sa main frappa le volant et il laissa sa tête se jeter en arrière durant quelques secondes, un sourire de mauvais joueur aux lèvres.  Curieusement, il n'était pas plus que ça impatient de sortir de son kart pour rejoindre Wakka qui risquait certainement de lui faire la démonstration d'une magnifique danse de la victoire. « Je sais déjà ce que tu vas dire et pour ma défense, je suis bien plus habile dans l'aviation que les courses de kart. » Se justifia le brun en levant les mains comme pour se disculper de sa défaite cuisante. « Bon ok.. Bien joué! J'te dois un verre. » finit-il par avouer pour montrer qu'il n'était pas que de mauvaises foi non plus. Et puis ça ne lui dérangeait pas de payer un verre à son ami, après tout il gagnait bien sa vie et ce n'était pas cette soirée passé avec lui qui le ruinerait. Au contraire, ce genre de soirée totalement improvisée lui faisait un bien fou, ça changeait assez des stand de tir et tout ce qui lui rappelait quel bon mercenaire il avait été il fût un temps.
black pumpkin

_________________


I can't keep running away, I have to face the truth - accept responsibility. That's the only way I'll ever remember. The only way I'll get my life back. Chris Redfield. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wakka T. Auroch


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ▌AVENTURES VÉCUES : 707
▌ARRIVÉ(E) LE : 26/08/2014
▌CRÉDITS : (c)Galerie.cranberry
Ton âge : 26 ans
emploi : Coach sportif, entraîneur de l'équipe de water-polo ainsi que de celle de volley

MessageSujet: Re: Be the best friend for life | Feat Wakka. Mer 19 Juil - 22:35

Be the best friend for life

La vitesse, la sensation de liberté et la perte de contrôle. Wakka ne pouvait plus se départir de son sourire tandis que son kart filait, dépassant ceux des autres concurrents. Son âme de sportif vrombissait comme jamais, la compétition avait peu à peu su se frayer un chemin dans sa tête. Fut un temps où Wakka était nettement moins confiant et ambitieux et où seule la participation l'intéressait. Ce temps était révolu, enterré très loin derrière lui avec d'autres souvenirs ridicules comme son attachement insensé à la religion ou encore aux traditions. En regardant en arrière, Wakka s'aperçut qu'il avait fait un bon bout de chemin au propre comme au figuré.

Cette sensation grisante d'être prêt à décoller, elle rappelait à Wakka les balades à dos de chocobo. Ces créatures étranges, véritables volailles bipèdes comme on en fait pas sur Terre. Ces oiseaux faisaient partie des choses qui manquaient énormément à Wakka ! Aucune autre créature n'avait pu les égaler dans son coeur. Là, installé dans son kart, l'homme ressentait les mêmes impressions de vitesse et de légèreté qu'il ressentait sur Spira à dos de chocobo. Durant quelques instants éphémères, il renoua avec son passé. Avec Spira, avec Tidus, avec Yuna. Avec chaque élément et chaque personne qu'il avait abandonné en disparaissant. Evidemment, ces secondes furent dilapidées en un éclair et déjà, Wakka revenait à la réalité.

La course prit fin. Le coach avait gagné, il sortit de son kart en brandissant les bras en l'air, un sourire victorieux aux lèvres. Un autre souvenir le frappa de plein fouet. Wakka se revit, dans cette exacte même position, remportant le tournoi de Blitzball aux côtés de son ami Tidus et de toute l'équipe des Aurochs de Besaid. L'homme sentit comme un poing invisible le frapper à l'estomac. Il avança tel un automate vers Chris, le regard vide et l'esprit évaporé. Sur le coup, Spira lui manquait. Heureusement, Redfield l'arracha à sa mélancolie si soudaine pour le ramener à Game City.

- Oh que oui tu me dois un verre.

Wakka tenta de peindre un sourire sur son visage mais n'y parvint qu'à moitié. Il tendit la main vers Chris pour l'aider à sortir de son kart et se mettre en route. Le rouquin salua rapidement les autres hommes d'un geste de la main et emmena son pote vers les gradins. Sans lui demander son avis, Wakka se dirigea vers ceux-ci et les enjamba pour aller s'allonger sur l'un d'entre eux. Il avait besoin d'une minute, une seule petite minute pour récupérer ses esprits qui s'étaient envolés aux quatre coins de l'univers. Allongé sur les gradins, le dos contre la pierre froide et les yeux tournés vers un ciel noir comme le fond d'un puits, Wakka poussa un lourd soupir.

- Parfois je me dis que j'ai pas le droit d'être triste. Je veux dire ... j'ai tout pour être heureux. Je suis marié à une femme que j'aime, j'ai un fils génial, une belle maison et un job qui me plaît énormément. Pourtant y a des fois où je me demande si tout n'était pas mieux avant ...

L'homme leva la main et la posa sur son visage, tentant de se recentrer. Wakka finit par se redresser subitement et hausser les épaules.

- Désolé, je dis n'importe quoi. Je crois que c'est l'alcool et la vitesse, ça m'a grillé deux trois neurones.

Des crises existentielles, il était autorisé à en avoir mais pas là. Pas maintenant. Pas face à un Chris à qui il avait promis de s'amuser. Wakka se redressa donc maladroitement et tâcha de reprendre contenance.

- Bon, on se le fait ce verre ?

© CRIMSON DAY

_________________
Love the life I live and I will live the life I love
Je suis la vague
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Redfield


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 06/10/1981
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 36 ▌AVENTURES VÉCUES : 196
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/06/2016
▌CRÉDITS : Java Junkie.
Ton âge : 25 ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Ancien capitaine d'équipe et mercenaire devenu à nouveau Pilote de ligne.
humeur : Sur la réserve.

MessageSujet: Re: Be the best friend for life | Feat Wakka. Jeu 20 Juil - 13:40


Be the best friend for life.
“Un bon ami est difficile à trouver , difficile à perdre, impossible à oublier.”


Le capitaine Redfield doit un verre à l'un de ses meilleurs amis, Wakka Aurochs. C'était leur deal et le mercenaire tiendrait sa parole. Wakka pouvait être fier de lui, il avait remporté ce défis haut la main. A l'aide de sa main généreusement tendue, le capitaine de l'équipe alpha pût sortir de son kart et prendre le chemin des gradins en compagnie du rouquin, saluant lui aussi d'un signe de tête au passage les autres hommes rieurs et taquins. Chris ne comprenait pas spécialement cet isolement soudain mais il comprit par la suite que c'était ce dont avait besoin Wakka pour se confier à lui. C'était d'ailleurs la première fois qu'il le faisait. Le brunet prit place sur les gradins, assis les bras sur les genoux, il observa vaguement les alentours en tentant de déceler la nostalgie soudaine de son ami à ses côtés. Wakka avait tout pour être heureux, une femme merveilleuse, un enfant pour le combler en chaudes étreintes et un boulot plutôt sympathique en soit. Malgré cela, il arrivait à se demander si la vie n'était pas mieux avant. « Tu ne m'en as jamais parlé.. » Répondit l'aîné Redfield en tournant quelques instants la tête en direction de son ami, qui lui s'était redressé entre temps.

Il mettait sa soudaine réflexion sur le compte de l'alcool et de l'adrénaline ressentie lors de la course qu'ils venaient de faire. Chris n'était pas né de la dernière pluie, il sentait au fond que son ami voulait se confier, mais ce n'est certainement pas lui qui le pousserait à le faire, parce qu'il n'aimerait que quelqu'un le fasse à l'inverse. « Tu veux en parler? » Lui demanda t-il tout de même bien que le rouquin semblait plus pressé d'aller boire ce verre qu'autre chose. C'était une manière pour Chris de lui ouvrir une porte, qu'il serait libre d'emprunter ou pas. Chris pouvait être une très bonne écoute, mais ce n'était pas le meilleur en conseils. Tout ce qu'il pouvait faire pour Wakka c'était de l'écouter parler, de l'aider à se libérer d'un certain poids qui semblait peser encore aujourd'hui sur ses épaules. « Enfin, je ne vais pas te forcer à le faire si tu ne veux pas. »Rajouta t-il en faisant claquer ses deux mains sur ses genoux pour se donner le courage de se relever et de se mettre en route jusqu'au bar ou il paierait un verre à son ami.

Wakka avait encore le temps de se décider à tout lui avouer ou non et peut-être même que cette nouvelle discussion permettrait à Chris d'en apprendre un peu plus sur le rouquin avec qui il s'était lié d'amitié. Le simple fait de se confier à lui renforcerait leur lien. Enfin, ce n'était pas évident de le faire, les hommes sont bien plus complexes que ça. Ils n'ont pas tendance à avouer leurs craintes, leurs angoisses et leurs déceptions. Les hommes sont forts, et gardent tout en eux sans jamais montrer leur faiblesse. Chris fait parti de ce genre d'homme qui préfère se soucier du bien être des autres plutôt que du sien. Il est le premier à écouter les lamentations de ses confrères mais aussi de sa petite soeur, mais à partir du moment ou l'un d'eux lui demande de se confier à son tour et de parler, le jeune homme se braque automatiquement et n'aspire qu'une chose: Qu'un événement se produise ou que quelqu'un lance un autre sujet de conversation.
black pumpkin

_________________


I can't keep running away, I have to face the truth - accept responsibility. That's the only way I'll ever remember. The only way I'll get my life back. Chris Redfield. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wakka T. Auroch


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ▌AVENTURES VÉCUES : 707
▌ARRIVÉ(E) LE : 26/08/2014
▌CRÉDITS : (c)Galerie.cranberry
Ton âge : 26 ans
emploi : Coach sportif, entraîneur de l'équipe de water-polo ainsi que de celle de volley

MessageSujet: Re: Be the best friend for life | Feat Wakka. Mer 30 Aoû - 11:56

Be the best friend for life

La course achevée, Wakka emmena Chris vers les gradins et s'y allongea de tout son long avant de déblatérer ses malheurs. Le rouquin n'avait vraiment pas de quoi se plaindre mais comme tout être humain, il peinait à se satisfaire de ce qu'il avait. Il voulait plus, toujours plus. Son pote l'écouta attentivement, lui avouant à mi-voix que Wakka ne lui en avait jamais parlé. Le coach secoua la tête de gauche à droite. De ce qu'il avait compris, Redfield avait vécu pas mal de sales périodes avant d'arriver à Game City. Comment Wakka aurait-il pu lui expliquer que sa vie à lui, avant de venir là, était plutôt parfaite ? Il vivait sur son île natale de Besaid qu'il adorait avec sa femme dont il était fou amoureux et son fils pour qui il aurait tout donné. Yuna, leur amie de toujours, venait leur rendre visite à l'occasion. Ils avaient régulièrement des nouvelles de tous les membres de leur petite équipe et vivaient un véritable rêve éveillé.

Chris l'engagea à en parler, lui demandant s'il voulait se confier mais Wakka s'était déjà redressé et parlait déjà de retourner se boire un verre. Le rouquin ne voulait pas faire ça à Chris. Son pote avait besoin de se divertir et pas d'avoir les remords des autres sur la conscience. Cependant, le fait que Chris s'intéresse à sa vie fit sourire Wakka. Ils étaient amis depuis un petit moment et le coach réalisait que Redfield était devenu quelqu'un qu'il appréciait vraiment beaucoup. Chris ajouta qu'il ne le forcerait pas et Wakka bondit vers lui, l'attrapant par les épaules et ajoutant en souriant :

- Comme si t'étais capable de me faire faire quelque chose dont j'ai pas envie !

Il jeta un regard faussement supérieur à Chris. Redfield avait un passé de militaire et une carrure plus imposante que Wakka. En soi, oui, il aurait pu lui faire avouer ce qu'il voulait par la force, ça ne faisait aucun doute ! Mais le coach ne pouvait s'empêcher d'emmerder son monde.

- Mais si un jour j'ai besoin d'un pote pour écouter mes lamentations, je saurais que t'es là. Et j'espère que c'est pareil pour toi, tu peux me dire ce que tu veux ...

Wakka était redevenu sérieux le temps d'une minute seulement puis il se releva des gradins et s'étira longuement avant d'ajouter en riant à nouveau :

- Enfin, évite quand même de me raconter tous tes exploits militaires ! Je pourrais développer un grave complexe d'infériorité face au grand Monsieur Redfield.

Il tourna la tête vers Chris et ricana en lui faisant un signe de tête pour qu'ils se mettent en route. Wakka était non seulement ami avec Chris mais aussi avec sa petite soeur, Claire. Elle aussi, avait vécu des trucs difficiles de ce qu'il avait cru comprendre entre les lignes. Il y avait aussi Léon, le compagnon de Claire et un autre ami de Wakka, qui n'avait pas non plus connu que l'euphorie dans la vie. Wakka plongea les mains dans les poches en avançant lentement dans la rue déserte, le silence nocturne s'étant abattu sur Game City. Il se fit un plaisir de le rompre en bafouillant :

- Vous ... vous avez souvent failli y passer avec Léon et Claire ?

Wakka évitait toujours soigneusement les sujets sensibles auprès de Chris. Il ne voulait ni vexer ni fâcher son pote. Cependant, le rouquin était curieux de nature et posait parfois des questions sans pouvoir se retenir. Il était comme ça, spontané, naturel et sans filtre.

- Si tu veux, je la ferme pendant dix minutes jusqu'à ce qu'on arrive.

Il esquissa un sourire et leva les yeux vers les étoiles, Wakka savait que certains sujets étaient mieux rangés dans les tréfonds de la mémoire.
© CRIMSON DAY

_________________
Love the life I live and I will live the life I love
Je suis la vague
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Redfield


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 06/10/1981
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 36 ▌AVENTURES VÉCUES : 196
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/06/2016
▌CRÉDITS : Java Junkie.
Ton âge : 25 ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Ancien capitaine d'équipe et mercenaire devenu à nouveau Pilote de ligne.
humeur : Sur la réserve.

MessageSujet: Re: Be the best friend for life | Feat Wakka. Ven 1 Sep - 16:17


Be the best friend for life.
“Un bon ami est difficile à trouver , difficile à perdre, impossible à oublier.”


Il voulait se montrer rassurant. Une oreille attentive aux mœurs de ses amis et même si Chris n'avait jamais eu l'occasion de le faire particulièrement, cette fois il était prêt à écouter les lamentations du rouquin à ses côtés. Il avait cette impression que l'homme ne lui disait pas tout, qu'il conservait en lui des souvenirs de son passé, bons comme mauvais qui semblaient lui travailler l'esprit. L'ancien capitaine du BSAA était bien placé pour savoir que ce n'était pas facile de se confier ouvertement à quelqu'un, lui même avait bien du mal à le faire en temps normal et ce n'est pas faute d'avoir tenté. Les mots restaient coincés dans sa gorge, sans jamais pouvoir sortir, même avec Claire, sa propre sœur, et c'était ça le pire au final. Chris semblait craindre le jugement des autres comme la peste, lui qui était souvent vu comme une bonne montagne de muscles sans sentiments propres, ne se voyait pas montrer ses faiblesses à quiconque, peut-être certainement de peur que cela se retourne contre lui, même si avec Wakka, il savait qu'il pouvait lui faire confiance, et inversement.

Seulement voilà, le rouquin ne semblait pas prêt à s'ouvrir à lui et c'était fort regrettable mais soit, il ne le forcerait pas à le faire. Au moment voulu, Wakka viendrait à lui tout comme lui le ferait également de son côté si l'envie lui prend un jour de vouloir se confier à son fidèle allié. En général, les deux hommes ne prennent que peu de temps à chercher à connaître l'autre, préférant simplement profiter de la vie comme elle vient sans se poser de questions. Ils s'amusent, boivent et ce sans regrets ni remords, alors pourquoi s'encombrer de questions existentielles et de risquer de pourrir une soirée avec ce genre de propos? Enfin, parfois, ça ne peut pas être un mal que de se confier, ça aide même parfois à tisser d'avantage de liens, ou à les renforcer, faisant d'une simple oreille attentive et ami, un véritable frère. Les yeux de nouveau rivés sur le ciel, le mercenaire laissa échapper un rire lorsque le rouquin lui parlait de ses exploits militaire. Il pouvait en être fier du parcours qu'il avait entreprit jusqu'à présent, mais il ne s'en vanterait jamais, tout comme il ne se vanterait pas d'avoir été surnommé bien des fois "La légende". «T'as pas de complexe d'infériorité à avoir, ont à tous réaliser de très grands exploits au moins une fois dans nôtre vie. » Lui avait sauvé le monde, et peut-être même que Wakka en avait fait tout autant, il n'avait peut-être pas la carrure ni l'allure d'un militaire surentraîné mais il restait quelqu'un de fort et courageux qui à certainement dû en voir de toutes les couleurs lui aussi.

D'un signe de tête, l'ancien capitaine comprit qu'il était temps de se mettre en route, ainsi dont il suivit son ami jusqu'à leur future destination. Accompagnés par le silence presque paisible que leur offrait Game City plongée dans l'obscurité, il fût cependant rapidement brisé par une nouvelle question de la part de Wakka. Cette question fit perdre le sourire à l'aîné Redfield qui eut droit en quelques secondes un flashback de tout ce qu'il avait pût vivre à l'époque ou lui et sa sœur s'étaient retrouvés en danger. Il repensait notamment à cette folle d'Alexia Ashford qui avait voulue les tuer tout les deux, mais aussi à Wesker et à tout ses bons ennemis qu'il avait dû se farcir pour espérer avoir enfin la paix. Une paix très souvent écourtée par l'apparition de nouvelles menaces et de nouveaux virus. Wakka s'était certainement rendu compte que cette question était un peu trop "intrusive" voir personnelle mais ça n'empêcha pas pourtant à Chris d'y répondre, en souriant presque nerveusement. «Ouais..J'ai faillis la perdre à de nombreuses reprises. Et tout ça, de ma faute. » Claire n'avait cessée d'arpenter le monde à la recherche de son frère, elle qui craignait de se retrouver seule et orpheline du jour au lendemain, c'est d'ailleurs cela qui a fait d'elle la captive de l'île de Rockford, ou elle a pût rencontrer un jeune homme prénommé Steve. Chris était un peu plus robuste que sa cadette, et il avait toujours sût se remettre sur ses pattes, même si parfois, la douleur avait cherché à l'anéantir littéralement. «Je ne compte plus le nombre de fois ou ont a faillit y passer, mais le principal désormais c'est qu'ont est encore la pour en parler.. Ouais c'est ça le plus important.» Tenta t-il de se convaincre en fixant le chemin devant lui. Certes encore aujourd'hui, il avait quelques remords sur certains événements mais ça n'empêche qu'il est plus que heureux d'avoir pût retrouver sa sœur et rien ni personne ne pourra lui faire penser l'inverse. Enfin.. Il se demanda pourquoi une telle question soudaine, Wakka aurait-il vécu des choses similaires par le passé? «Pourquoi tu m'demandes ça? T'as faillis y passer toi aussi?» Lui demanda t-il presque naturellement. Lui aussi était curieux et son but n'était pas d'être le seul à monopoliser la conversation pour parler de ses souvenirs passés, il voulait apprendre à connaître un peu plus le rouquin et pourquoi pas l'aider à s'ouvrir à lui en lui confiant des choses qu'il a du mal à dire à d'autres personnes en temps normal.

black pumpkin

_________________


I can't keep running away, I have to face the truth - accept responsibility. That's the only way I'll ever remember. The only way I'll get my life back. Chris Redfield. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wakka T. Auroch


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ▌AVENTURES VÉCUES : 707
▌ARRIVÉ(E) LE : 26/08/2014
▌CRÉDITS : (c)Galerie.cranberry
Ton âge : 26 ans
emploi : Coach sportif, entraîneur de l'équipe de water-polo ainsi que de celle de volley

MessageSujet: Re: Be the best friend for life | Feat Wakka. Mar 5 Sep - 21:00

Be the best friend for life

Après avoir pris quelques verres d'alcool et un bon shot d'adrénaline, venait le pénible moment de décuver. Wakka s'était laissé happer par des souvenirs sombres et était passé à deux doigts de flinguer l'ambiance, risquant de transformer leur soirée entre potes en une soirée de lamentation. Heureusement, le rouquin se ressaisit à temps et bondit sur ses pieds. Il charria Chris sur son passé militaire, un passé dont le coach ne connaissait que les grandes lignes. Les deux hommes n'avaient pas encore eu le temps de se parler mutuellement de leur vie avant Game City.

De grands exploits, Wakka n'avait pas l'impression d'en avoir vécu. Ce n'était pas de la fausse modestie de sa part mais l'homme se considérait plutôt comme un soutien, un gardien. Tel était son rôle et il l'acceptait pleinement. Il avait veillé sur Yuna et l'avait amenée jusqu'à son but ultime en compagnie du reste de leur bande. Wakka avait tendance à penser que c'était Yuna et Tidus qui étaient les véritables héros de l'histoire et qui méritaient le titre de "faiseurs de miracles". Lulu, Auron, Kimahri, Rikku et lui étaient plutôt les pièces rapportées, les rouages secondaires mais indispensables ayant permis à la machine de repartir de plus belle.

Tout en marchant, Wakka lança une nouvelle question délicate à Chris. Aussitôt, il réalisa qu'il mettait peut-être les pieds sur une zone glissante et préféra laisser l'option à son pote de l'envoyer se faire voir s'il préférait garder le secret. Mais Chris lui répondit après avoir affiché un petit sourire qui rassura Wakka. Au moins, quoi qu'il ait à dire, ça ne l'avait pas choqué au point de l'empêcher d'en parler ou d'y penser sans avoir envie de se jeter sur le sol en PLS.

- Bien dit Redfield !

Il lui administra une large tape dans le dos pour souligner les paroles de Chris. Claire, Leon et lui étaient vivants et en effet, c'était bien ça le plus important. Contre toute attente, le militaire retourna ensuite la question à Wakka. Brusquement, une série de flashbacks l'assaillirent. Des monstres de toutes tailles, de toutes formes, de toutes couleurs surgirent des méandres de sa mémoire. Il revit des crocs acérés, des griffes affreusement longues, des becs et des serres prêts à pourfendre. Wakka se visualisa combattant Seymour pour le bien de Yuna ou encore, faisant face à Sin, l'indestructible. Ce fut donc tout naturellement et avec sa spontanéité légendaire, que l'homme s'écria :

- Pff ... et pas qu'une fois !

Wakka ricana avant de s'apercevoir qu'un homme normal, un homme ayant grandi dans un monde comme celui de Game City, ne risquait pas sa vie à chaque coin de rue. Réalisant qu'il venait de se griller, il se massa maladroitement la nuque et esquissa un sourire gêné à Chris. Pendant un instant, il hésita à tout lui raconter. Vider ce foutu sac qui refusait de lui libérer l'esprit. Depuis son arrivée à Game City, Wakka ne pouvait plus parler de Spira à personne. Seule Lulu était capable de l'écouter et de partager ses souvenirs mais tous les autres personnes ignoraient tout de son monde.

Dans un élan d'impulsivité comme lui seul en connaissait, Wakka s'assit sur un muret et fit signe à Chris de faire de même. Pour une raison inconnue, le rouquin avait envie de lui dévoiler la vérité. Quitte à passer pour un fou, autant que ça soit auprès d'une personne qu'il appréciait.

- Voilà ... avant d'arriver à Game City, je vivais une toute autre vie. J'habitais très, très loin d'ici et tout était différent. Chez nous, les chiens galeux étaient loin d'être la menace la plus impressionnante. On avait des trucs tellement moches qu'on aurait pu les appeler des monstres sans problèmes !

Wakka pouffa de rire en songeant à toutes ces bestioles bizarres qui rôdaient toujours partout autour des villes. Il suffisait de mettre le pied hors de la limite d'un village pour se faire assaillir par une créature hostile toutes les cinq minutes. Vie de rêve ...

- Avec Lulu, on a vécu pas mal de galères. On a essayé de protéger nos amis comme on le pouvait et au final on s'en est pas si mal sorti. Mais ouais, quand je te dis que j'ai frôlé la mort, c'est arrivé plus qu'une fois.

Il haussa les épaules, parfaitement serein avec tout ça. Wakka avait tout de même épargné certains détails à Chris notamment le fait que sa propre femme exerçait la magie et se servait de poupée en peluche ensorcelée comme arme. Ou encore que sa protégée était capable d'invoquer des esprits ancestraux pour la protéger de tous dangers. Mieux valait dévoiler la vérité par bribes et ne pas tout donner d'un coup, sinon c'est beaucoup moins fun.
© CRIMSON DAY

_________________
Love the life I live and I will live the life I love
Je suis la vague
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chris Redfield


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 06/10/1981
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 36 ▌AVENTURES VÉCUES : 196
▌ARRIVÉ(E) LE : 15/06/2016
▌CRÉDITS : Java Junkie.
Ton âge : 25 ans.
localisation : Derrière ton cul.
emploi : Ancien capitaine d'équipe et mercenaire devenu à nouveau Pilote de ligne.
humeur : Sur la réserve.

MessageSujet: Re: Be the best friend for life | Feat Wakka. Ven 8 Sep - 21:17


Be the best friend for life.
“Un bon ami est difficile à trouver , difficile à perdre, impossible à oublier.”


Repenser à cela était plutôt complexe pour lui. Encore aujourd'hui, il avait du mal à se dire qu'il avait faillit perdre la vie à de multiples reprises et pire encore, en emportant sa petite soeur avec lui. Claire ne méritait pas cela, elle méritait la plus belle des vies, celle qu'il n'a jamais été capable de lui offrir au final. Sa sœur avait grandit à la dure, et de façon militaire. Livrée à elle même, elle n'avait pas eu d'autre choix que de subvenir seule à ses besoins le temps que son frère ne se soit décidé à l'abandonner pour se consacrer pleinement à l'armée. Aujourd'hui, les choses étaient différentes, et heureusement d'ailleurs. Claire semblait avoir trouvé le bonheur aux côtés de l'agent Scott Kennedy avec qui elle avait eu une merveilleuse petite fille, la nièce d'un tonton gâteux qui passe son temps à la couvrir de baisers et de cadeaux. Rien n'est plus précieux que le sourire de cette petite fille. A sa naissance, l'aîné Redfield s'était juré de ne plus reproduire la même erreur qu'avec sa soeur, il voulait et tenait à être la pour Evy, à chaque étape de sa vie et c'est ce qu'il ferait ici, à Game City.

Le rouquin semblait acquiescer aux paroles du militaire avant qu'à son tour il ne se décide enfin à se livrer. Ils s'installaient tout deux contre un muret, l'heure des révélations venait de sonner et très vite, Chris fut mit dans cette confidence d'un passé tourmenté dont son ami avait gardé enfoui en lui jusqu'à présent. Jamais il n'aurait un seul instant douté que Wakka avait pût vivre des horreurs certainement similaires aux siennes. C'était un homme courageux et honnête et c'était bien ça qui faisait de lui, l'ami le plus proche de Redfield à l'heure actuel. Il avait au moins le mérite de s'être battu dans sa vie pour être l'homme qu'il était. Un brave type. Lui aussi s'était battu autrefois pour préserver ses amis, même si la plupart du temps ses essais ressortaient en échecs plus qu'autre chose. « Et c'est ce qui fais de toi un héros au final non? » Pour Chris, n'importe quel homme capable de mettre sa vie en danger pour autrui était affilié à l’héroïsme et tout comme lui, Wakka n'échappait pas à la règle.

Au final, il était bien content que son ami était encore bien vivant pour lui raconter cette histoire bien que tragique. «Ses amis, tu les voient toujours aujourd'hui? » Demanda t-il naturellement histoire de savoir si ceux qu'il avait pût préserver autrefois lui était encore reconnaissant aujourd'hui, même si il n'en doutait pas de cela.Qui ne voudrait pas être ami avec le célèbre Wakka Aurochs. Chris, en tout cas, ne comptait plus le lâcher,c'était ça pour lui la véritable amitié, être soudé quoi qu'il arrive et d'avantage maintenant que son ami s'était confié à lui. Chris semblait plutôt fier d'ailleurs qu'il l'ait fait, fier de voir qu'il a le privilège d'écouter l'histoire de cet homme qui avait accompli bien plus de choses que lui dans sa vie à son humble avis. «Après, tu vois, je penses que tu devrais te rattacher à ce qui fait l'homme que tu es aujourd'hui.Tu as une épouse qui t'aimes et un enfant pour te soutenir et t'encourager même quand tu flanches. Au final, le passé devrait pas avoir plus de valeur que ça quand ont voit la vie que tu as aujourd'hui,non? » Au fond, il se demandait pourquoi Wakka tenait réellement à parler du passé et semblait même nostalgique face à ce passé alors qu'il semblait avoir la vie dont tout homme rêve d'avoir un jour, lui le premier.
black pumpkin

_________________


I can't keep running away, I have to face the truth - accept responsibility. That's the only way I'll ever remember. The only way I'll get my life back. Chris Redfield. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wakka T. Auroch


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ▌AVENTURES VÉCUES : 707
▌ARRIVÉ(E) LE : 26/08/2014
▌CRÉDITS : (c)Galerie.cranberry
Ton âge : 26 ans
emploi : Coach sportif, entraîneur de l'équipe de water-polo ainsi que de celle de volley

MessageSujet: Re: Be the best friend for life | Feat Wakka. Mer 15 Nov - 20:20

Be the best friend for life

Ce soir, chacun fendait la carapace. Ils se confiaient sur des évènements dont ils n'avaient encore jamais parlé tous les deux auparavant. Wakka ne put réprimer un petit sourire en entendant Chris le qualifier de héros. Généralement, le rouquin avait plutôt tendance à imaginer Yuna et Tidus dans ce rôle. C'était principalement sur leurs épaules qu'avait reposé le fin mot de l'histoire. Au final, à bien y réfléchir, chacun avait permis au duo d'accomplir la tâche finale. Lulu, Kihmari, Rikku, Auron et lui-même étaient donc aussi impliqués que les amoureux. Ils étaient, à leur manière, aussi des héros.

La question de Chris le prit de court. Voyait-il toujours ces amis ? Les visages de Yuna, Tidus et de toute la bande s'imprimèrent automatiquement dans son esprit. Une mine déconfite traversa ses traits quelques secondes avant qu'un faible sourire ne vienne prendre la relève.

- Non, je ne les ai pas encore retrouvé depuis notre arrivée ...

Il haussa vaguement les épaules et soupira.

- Mais je suis sûr qu'ils vont bien.

Wakka avait une confiance aveugle en chacun d'eux et savait que, quoi qu'il advienne, ils prendraient soin d'eux-mêmes et les uns des autres. Tout comme lui et Lulu, leurs amis devaient s'être reconstruit une vie depuis le temps. Chris lui lança alors une remarque qui fit sourire Wakka, cette fois plus franchement. Le rouquin administra une large tape amicale dans le dos de son ami.

- C'est beau ce que tu dis, mon vieux !

Souriant de toutes ses dents, Wakka opina du menton et tapota le dos de Chris. Redfield avait raison. Ce qui importait vraiment, c'était le présent. Aujourd'hui. Demain était encore à construire et hier était révolu. Wakka devait se faire à cette idée. Et puisqu'il fallait profiter du moment présent, autant en profiter à fond ! Il leur restait une soirée à achever et quelques bons verres à vider ...
©️ CRIMSON DAY

_________________
Love the life I live and I will live the life I love
Je suis la vague
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Be the best friend for life | Feat Wakka.

Revenir en haut Aller en bas
 

Be the best friend for life | Feat Wakka.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Don't let your secrets guide your life feat. Adair ♥
» — bring me to life
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game City :: Game City :: Mideel Square :: Bar-