AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 Victory time - Zelda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wakka T. Auroch


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ▌AVENTURES VÉCUES : 677
▌ARRIVÉ(E) LE : 26/08/2014
▌CRÉDITS : (c)Galerie.cranberry
Ton âge : 26 ans
emploi : Coach sportif, entraîneur de l'équipe de water-polo ainsi que de celle de volley

MessageSujet: Victory time - Zelda Mar 30 Mai - 22:13

Victory time
Zelda
feat.
Wakka


 

 



 

 

Help I'm alive my heart keeps beating like a hammer. Hard to be soft, tough to be tender. Come take my pulse the pace is on a runaway train. Help I'm alive my heart keeps beating like hammer.

L'instant fatidique. La dernière minute de match, l'ultime possibilité de marquer le point gagnant. Wakka serrait les poings sur son short noir et crispait la mâchoire. Tout reposait sur les épaules de Zelda, une joueuse de l'équipe qui se débrouillait franchement pas mal du tout ! Elle avait une excellente condition physique et s'adaptait rapidement au jeu pour une personne qui n'en avait jamais réellement fait avant d'intégrer l'équipe universitaire. Le coach retint sa respiration une seconde. C'était plus fort que lui, quand il s'agissait de sport, il perdait toute notion de mesure. Wakka donnait tout ce qu'il avait dans le sport comme lorsqu'il avait sa propre équipe, dans son monde. Le ballon rebondit et ...

Les hurlements d'encouragement de la foule s'élevèrent alors que le rouquin bondissait, brandissant un poing victorieux en l'air. Son visage s'illumina d'un immense sourire satisfait et il se tourna vers Zelda pour lui adresser un pouce levé en guise de félicitation. Ce match était gagné pour l'université de Game City ! Une fois de plus, l'équipe emmenait une victoire avec elle dans son sillon. Wakka était plutôt fier des scores de l'équipe de volley qui ne cessaient de s'améliorer. Il les coachait depuis maintenant plus d'un an et demie et l'avancée avait été impressionnante. Au début, Wakka avait hérité d'une équipe molle et démotivée mais ils avaient su regagner confiance tous ensemble et grâce à de nouveaux bons éléments comme Zelda, ils s'étaient hissés parmi les meilleures équipes du coin.

- Allez vous doucher et vous habiller, on se rejoindra à la pizzeria de d'habitude !

Il tapa amicalement dans la main de chacune des joueuses qui passa à côté de lui puis alla récupérer son sac. Quelques parents d'élève vinrent le féliciter et Wakka discuta avec ceux-ci durant plusieurs minutes. L'homme regagna ensuite son véhicule et jeta négligemment son sac à l'arrière. La voiture démarra et il roula cinq petites minutes pour arriver sur le parking de la pizzeria habituelle. C'était un rituel qu'ils commençaient à apprécier : après chaque victoire, ils se retrouvaient tous ensemble à la pizzeria.

Garé dans la pénombre, Wakka en profita pour attraper la chemise blanche et le pantalon noir qu'il avait laissé sur la banquette arrière de l'auto. Même s'il s'agissait d'une simple pizzeria et qu'ils étaient loin du restaurant gastronomique, le coach refusait d'entrer là-bas en short et en t-shirt comme un touriste. L'homme ôta donc rapidement ses vêtements et ses chaussures et enfila tant bien que mal son pantalon et sa chemise. Il passa ensuite ses chaussures et quitta enfin l'habitacle.

Dès qu'il entra dans la pizzeria, une douce chaleur l'enveloppa. L'odeur de pâte fraîche, de sauce tomate généreuse et de fromage fondant lui emplit les narines. Quelques joueuses étaient déjà présentes, accompagnées ou pas. Wakka se dirigea naturellement vers Zelda, retroussant les manches de sa chemise sur ses avants-bras au passage. L'homme vint s'installer sur la chaise voisine de celle de la jeune fille et lui administra une tape amicale dans le dos.

- Bien joué, Zelda !

Wakka était fier et content de l'avoir dans son équipe. Elle lui rappelait tellement son amie Rikku ! Jeune, pétillante, drôle et autonome. Au début, l'homme avait même failli croire qu'il s'agissait de son amie ... sauf que Zelda était moins directe, moins brute que Rikku. En tous cas, Wakka appréciait sa compagnie, elle lui rappelait des souvenirs heureux.

- Je la voulais cette victoire, on a travaillé dur pour l'obtenir.

Il se laissa retomber contre le dossier de sa chaise en poussant un lourd soupir de soulagement. L'équipe y avait mis beaucoup de volonté et heureusement, ça avait porté ses fruits.
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda N. Rhoam


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 02/09/1991
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ▌AVENTURES VÉCUES : 122
▌ARRIVÉ(E) LE : 28/05/2017
▌CRÉDITS : Death's Angel
Ton âge : 18 ans
localisation : Dans une bibliothèque
emploi : Etudiante en histoire des arts
humeur : Joviale

MessageSujet: Re: Victory time - Zelda Mar 6 Juin - 12:02



Victory Time
Feat. Wakka
Le score était serré et la jeune blonde n’attendait qu’un seul signal pour marquer finalement le point de victoire... La tension augmentait et pourtant, Zelda était toujours concentrée. Elle ne pouvait pas laisser cette opportunité se passer ainsi. Il fallait que son équipe gagne. La jeune femme s’avança finalement, et dans un souffle, sauta pour finalement faire un smash qui résonna un instant dans toute la salle, avant que la foule ne soit en délire. Les applaudissements, la sueur... La victoire. La jeune femme se releva et regarda les autres avec un sourire, non pas moqueur, mais qui exprimait sa joie. Un pouce levé vers ses adversaires, et finalement, tout le monde pouvait quitter les lieux en paix, bien que certaines ne soient pas vraiment enchantées par la nouvelle, mais disons que leur esprit d’équipe et leur maturité était la clef de leur réussite. La jeune femme regarda finalement son coach avec un large sourire, les mains sur ses hanches tout en respirant assez rapidement. C’était terminé... Ils étaient les gagnants de ce round. La jeune femme regarda finalement dans les gradins pour voir si une tête familière était là, mais personne. Un petit soupire se laissa entendre, mais la jeune femme aurait été surprise de voir autrement. Elle finit par mettre sa main sur ses cheveux pour les relever et s’avance finalement vers el coach pour un high five « C’était amusant », dit-elle avec un léger sourire puis se dirigea vers les vestiaires.

La jeune femme regarda son téléphone portable et les messages qu’elle avait reçu de son père, n’ayant pas pu vraiment venir, mais comme d’habitude, elle lui disait de ne pas s’inquiéter et que son équipe avait gagné. Au final, la jeune femme s’y était habituée et quand même, elle donnait à chaque fois tout ce qu’elle avait et tout ce qu’elle pouvait donner pour son équipe. Elle ne pensait pas qu’un jour elle pratiquerait ce genre de sport, avec ses activités extra scolaire qui lui prenait aussi de son temps, mais finalement, Zelda avait eu une passion pour ce genre de sport, surtout qu’elle s’entendait bien avec les membres de son équipe. Elle était contente d’avoir accepté, et puis l’entraineur était tellement gentil avec les membres de son équipe, qu’il aurait été impossible pour Zelda de refuser. Une main chaleureuse vint se poser sur l’épaule de la jeune femme, et relevant ainsi la tête de son téléphone portable, elle pu voir le visage de son amie. Elle lui sourit et finalement, après échange de quelques mots, la jeune blonde ne pouvait que rire et s’amuser avec les autres. C’était leur soirée, et elle devait faire l’effort de garder toujours leur niveau aussi haut. C’était une soirée pour s’amuser et fêter leur victoire, et donc, la demoiselle n’allait pas penser aux choses qui pourraient bien lui faire du mal.

Zelda avait finit par se doucher, puis s’habiller de nouveau, mettant sa robe courte à manches courtes, avec ses ballerine, et finalement s’était séchée les cheveux. Certaines filles attendaient dehors soit leur petit ami, soit leurs frères et sœurs, soit d’autres amis. Zelda se dirigea donc avec son amie et le petit ami de celle-ci vers la voiture. Zelda n’avait pas pris sa voiture, et du coup, son amie s’était proposé de l’accompagner. Elle s’assit du coup à l’arrière, laissant les deux amoureux devant. La pizzeria n’était pas loin de leur université, et après quelques minutes, tout le monde était arrivée à l’endroit prévu. Zelda remercia son amie, puis finit par descendre pour entrer dans son endroit préféré. Il est vrai que c’était difficile de ne pas avoir l’eau à la bouche avec une odeur aussi délicieuse que celle-ci. L’odeur des pizzas entourait les lieux, et Zelda ne pouvait que sourire avec cette ambiance des plus amusantes. Elle salua quelques unes de ses amies, puis finit par s’assoir à la table habituelle. La jeune femme ne tarda pas à voir le coach venir s’assoir sur la chaise voisine. Zelda sourit « C’était un travail d’équipe », Zelda lui sourit doucement tout en le regardant « En effet, nous avons vraiment mérité cette victoire, et puis, ca ne sera surement pas notre dernière ». Zelda regarda un moment son téléphone puis le mit dans son sac et regarde ensuite Wakka « Avec un coach comme toi, c’est difficile de ne pas se hisser dans les meilleurs, et puis, notre équipe devient de plus en plus forte... Et c’est surtout grâce à tes entrainements »


Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA
Modifié par Zelda sur GAME CITY


Dernière édition par Zelda N. Rhoam le Ven 9 Juin - 20:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wakka T. Auroch


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ▌AVENTURES VÉCUES : 677
▌ARRIVÉ(E) LE : 26/08/2014
▌CRÉDITS : (c)Galerie.cranberry
Ton âge : 26 ans
emploi : Coach sportif, entraîneur de l'équipe de water-polo ainsi que de celle de volley

MessageSujet: Re: Victory time - Zelda Mer 7 Juin - 16:03

Victory time
Zelda
feat.
Wakka


 

 



 

 

Help I'm alive my heart keeps beating like a hammer. Hard to be soft, tough to be tender. Come take my pulse the pace is on a runaway train. Help I'm alive my heart keeps beating like hammer.

La pizzeria était bruyante mais le vacarme était chaleureux, convivial, festif même. Pas le genre de brouhaha qui casse inutilement les oreilles des voisins. Tout le monde avait le sourire, les gens riaient et parlaient fort et avec enthousiasme. L'odeur délicieuse de pizza cuisant au four enveloppait toute la salle. De temps à autre, quelqu'un succombait et lâchait un petit 'mmm' rêveur en voyant arriver son plat bien fourni et parfaitement doré. Wakka était fan de cet endroit, c'était typiquement le genre de lieu où il aimait se retrouver avec des amis ou avec son équipe. Cette fois, c'était la deuxième option.

Le coach s'était rapproché de Zelda, la jeune fille leur avait amené la victoire et il l'en félicita. L'étudiante lui précisa que c'était un travail d'équipe ce à quoi il répondit par un large sourire. C'était difficile parfois de garder les pieds sur terre en cas de victoire mais Zelda y parvenait et c'était d'autant plus satisfaisant. La blonde avait de l'ambition et encore plein d'énergie à revendre, elle lui certifia qu'il y aurait d'autres matchs remportés à venir. Wakka ne put qu'acquiescer de la tête avec enthousiasme.

- Et comment ! On va continuer sur notre bonne lancée.

Après un regard rapide à son téléphone, elle se tourna vers lui et le complimenta sur ses entraînements. Wakka pouffa de rire et replongea dans un passé qui lui paraissait horriblement lointain. Fut un temps où l'homme était coach d'une équipe de bras cassés. Des gens qui ne parvenaient à rien, qui n'avançaient pas, qui n'étaient littéralement bons à rien. Wakka avait beau les motiver, se motiver ... rien n'y faisait. Et puis un jour, un jeune homme du nom de Tidus avait débarqué dans leur petit village et avait mis un grand coup d'adrénaline dans l'équipe. Wakka avait énormément appris aux côtés de ce garçon. C'était Tidus qui lui avait enseigné comment être un bon coach et aujourd'hui, Wakka pensait beaucoup à tout ça.

- C'est de l'entraînement pour tout le monde. Être coach aussi, ça demande de l'entraînement. Au début, j'étais vraiment pas très bon mais avec le temps, je me suis amélioré.

Il esquissa un sourire et croisa les bras sur le torse. C'était une théorie qui s'appliquait à peu près tout dans la vie ! En travaillant dur, on obtenait des résultats. Wakka n'avait pu s'empêcher de remarquer que la famille de la jeune fille n'était pas venue la supporter. Il n'avait aucune envie de gâcher l'ambiance ou encore de lui donner le cafard mais il se posait de nombreuses questions à ce sujet. Jusqu'à aujourd'hui, le rouquin n'avait jamais croisé un membre de la famille de Zelda. C'était plutôt rare car en général, les proches venaient voir les matchs ou au moins un match dans la saison.

- Tes parents vont nous rejoindre ici plus tard ?

C'était un peu lâche comme technique d'approche. Wakka aurait pu lui poser directement la question mais il avait préféré prendre l'échappatoire. Au moins, si Zelda ne voulait pas en parler, elle pouvait toujours éluder et passer au sujet suivant. Le rouquin n'insisterait évidemment pas. Le but d'un coach n'est pas de fourrer son nez dans la vie de son équipe mais juste de s'assurer que tout le monde va bien et que chacun est soutenu.

- On commande ?

Il s'empara de la carte et la parcourut rapidement des yeux. Que du bon ... comment choisir ?
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda N. Rhoam


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 02/09/1991
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ▌AVENTURES VÉCUES : 122
▌ARRIVÉ(E) LE : 28/05/2017
▌CRÉDITS : Death's Angel
Ton âge : 18 ans
localisation : Dans une bibliothèque
emploi : Etudiante en histoire des arts
humeur : Joviale

MessageSujet: Re: Victory time - Zelda Ven 9 Juin - 20:32



Victory Time
Feat. Wakka
Il était certain que c’était Zelda qui avait marqué le coup fatidique, mais la jeune princesse savait parfaitement que la victoire n’était pas grâce à elle seule. C’était un travail d’équipe et la jeune dame gardait bien les pieds sur terre. C’était peut être pour cela que les membres de l’équipe l’avaient choisi pour les représenter. La jeune femme était bien entendu gentille avec tout le monde et s’entendait bien avec ses coéquipiers. C’était surement le seul sport en groupe qu’elle pratiquait et elle appréciait énormément l’ambiance. Il était rare que ses activités soit en groupe, puisqu’elle faisait de l’escrime et du tire à l’arc, du coup, elle n’avait pas besoin d’une équipe pour gagner, mais c’était le soutient des autres et de ses propres encouragement, ainsi que son ambition et son optimisme qui l’aidait et aider les autres à mieux s’épanouir. Sans son équipe, Zelda n’était rien, et sans Zelda, l’équipe était incomplète. Ils se complétaient mutuellement, et la blonde n’en était que plus enthousiaste à vouloir gagner et emmener son équipe parmi les meilleurs, et peut-être la meilleure équipe de Volley Ball. C’était un rêve, mais ce n’était pas totalement impossible. Il y avait de très bons éléments, et ils avaient tout ce qu’une équipe soudée devait avoir. Leur entraineur était un des plus bons coachs qu’elle pouvait bien connaitre, et surtout, elle pouvait voir comment les autres entraineurs se comportaient avec leur équipe. Certains n’étaient pas aussi proches de leur équipe que Wakka.

Zelda était bien contente d’avoir pu faire sa connaissance. C’était lui qui lui avait donné envie de continuer sur sa lancée. Au début, elle n’était pas aussi certaine qu’elle voulait faire partie de l’équipe. Heureusement qu’elle avait fait le bon choix. Même si elle était hésitante, elle n’avait pas manqué de faire voir sa face énergétique aux autres et son optimisme qui avait affecté le groupe. Tout s’était bien passé et Zelda avait continué officiellement sur sa lancée. Maintenant qu’elle y pensait, les premiers jours n’étaient pas aussi faciles, des fois elle ne parvenait même pas a attraper le ballon ou même avoir la force qu’elle avait aujourd’hui. Cependant, elle croyait en ses capacités et il fallait dire que Wakka l’avait beaucoup aidé dans ses exercices. Elle ne le considérait pas seulement comme un entraineur, mais il était bien plus que cela. La jeune femme avait bien pu se rappeler une relation qu’elle n’avait pas pu avoir comme toute jeune fille : une relation saine avec son frère. En effet, Zelda avait encore en tête les choses affreuses que son frère lui faisait subir et cela à cause du malin qui avait pris possession de lui. Elle voulait juste avoir un grand frère qui était là pour elle dans ses moments difficiles, une relation des plus positives et des plus complices. Wakka représentait pour elle cette relation dont elle rêvait avoir et qu’elle n’avait pas pu améliorer durant ses anciennes années.

Une douce inspiration se fit entendre d’entre ses lèvres puis la jeune femme se fit propulser de ses pensées. La voix de Wakka la réveilla de ses songes et plongeant son regard dans le siens, la jeune femme pouvait y voir un certain confort. Zelda sourit puis hoche la tête « On ne né pas avec nos capacités immédiatement. Certains sons bons pour des choses que d’autres ne le sont pas. De plus, la vie est pleine d’expériences et c’est ainsi qu’on sait à quoi nous sommes destinés ». La jeune femme le regarda un moment puis détourne le regard lorsqu’il lui de ses parents. Ce n’est pas un sujet qu’elle n’aimait pas en parler, elle n’avait rien à cacher, mais la petite dame aurait bien sûr aimé voir un visage familier dans les gradins. De nouveau, et comme d’habitude, un sourire se dessina sur ses lèvres puis hoche la tête  négativement. Malheureusement, ce n’était pas destiné à être aujourd’hui. La jeune femme n’avait pas de problèmes à parler ouvertement de sa famille, surtout que son père la traitait d’une façon très protectrice et chaleureuse « Malheureusement non... Ma mère est morte quand j’étais bébé, mais mon père a du travail, du coup il ne pourra pas vraiment venir. De toute façon je comprends parfaitement ses excuses, et puis il y aura toujours d’autres matchs ». La jeune femme sourit un peu plus. Son sourire n’était ni fade, ni rempli de tristesse. Au contraire, elle était sincère dans chacun de ses gestes.

Zelda fini par rire un peu « Oui, sinon je pense que je vais mourir de faim ». La jeune femme savait déjà quoi commander, puisque c’était sa pizzeria préférée et du coup, le staff ainsi que le propriétaire étaient habitués à la voir ici et donc, ils savaient déjà ce que la jeune blonde prenait comme pizza « Pour moi ça sera comme d’habitude ! J’aime trop leur pizza au pepperoni ». La jeune femme sourit de nouveau puis attendit Wakka pour voir ce qu’il allait prendre « Difficile de changer les habitudes ». Levant un sourcil, elle lui proposa une des pizzas spéciales de la pizzeria « C’est assez délicieux, et je pense que tu me fais assez confiance dans ce domaine ». Zelda tire amicalement la langue « Sauf si tu ne me fais pas confiance ! », dit-elle en prenant un air des plus taquins, mais surtout, c’était pour détendre l’atmosphère après la précédente question « Je peux tout à fait comprendre » , dit-elle en hochant la tête avec une tête peu enthousiaste.


Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA
Modifié par Zelda sur GAME CITY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wakka T. Auroch


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 04/06/1988
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 29 ▌AVENTURES VÉCUES : 677
▌ARRIVÉ(E) LE : 26/08/2014
▌CRÉDITS : (c)Galerie.cranberry
Ton âge : 26 ans
emploi : Coach sportif, entraîneur de l'équipe de water-polo ainsi que de celle de volley

MessageSujet: Re: Victory time - Zelda Ven 16 Juin - 17:31

Victory time
Zelda
feat.
Wakka


 

 



 

 

Help I'm alive my heart keeps beating like a hammer. Hard to be soft, tough to be tender. Come take my pulse the pace is on a runaway train. Help I'm alive my heart keeps beating like hammer.

Discuter avec Zelda était plaisant. Wakka aimait bien la douceur de la jeune fille mais ce qu'il estimait le plus, c'était sa maturité. Pour une personne aussi jeune, elle semblait avoir un vécu assez lourd derrière elle. Un vécu qui lui permettait de tirer des leçons sur la vie, qui la rendait plus mature que la plupart de ses amis qui faisaient partie de l'équipe. Le rouquin appréciait donc la compagnie de la blondinette, malgré la différence d'âge, il avait l'impression de pouvoir parler comme à une amie et pas comme à une "élève".

L'homme écouta les paroles de la jeune fille et esquissa un sourire tout en levant son verre en l'air pour porter un toast à ce qu'elle venait de dire. Il avala ensuite quelques goulées de sa bière qui venait de lui être déposée. Wakka joua au petit curieux et tenta d'en apprendre plus sur le sujet des parents de Zelda. La demoiselle se livra sans chercher à cacher quoi que ce soit, visiblement elle n'était ni mal à l'aise ni gênée de parler de ça avec son coach. Zelda lui raconta alors qu'elle avait perdu sa mère très tôt et que son père était un homme particulièrement chargé de travail. Cependant, peut-être parviendrait-il à se libérer un de ces jours pour venir voir sa fille sur le terrain ? Wakka tenterait d'organiser ça. Après tout, c'était toujours agréable d'avoir du soutien.

- Je vois. Comme tu dis, il y aura d'autres matchs à venir !

Il proposa alors de commander et Zelda accepta volontiers. La blonde opta pour une pizza au pepperoni, apparemment c'était son petit rituel quand elle venait à cet endroit. Wakka hésitait pour son choix, trop de bonnes choses sur une même carte. L'étudiante sembla discerner son hésitation et vint à son secours en lui proposant une pizza spéciale. L'homme hésita un instant, on ne plaisante pas avec la pizza !

- Hm ... je vais te suivre sur ce coup ! Mais sache que si ce n'est pas délicieux, tu porteras la honte sur toi pour le restant de tes jours.

Wakka pouffa de rire et rendit les cartes à la serveuse qui disparut pour aller passer leur commande. Désormais, ils n'avaient plus qu'à attendre qu'on vienne les servir. En attendant, c'était l'occasion de continuer à discuter et à en apprendre plus l'un sur l'autre. En tant que coach, Wakka était présent pour aider son équipe à s'améliorer mais il était aussi conscient qu'ils étaient tous étudiants. Leurs études leur demandaient du temps et de l'investissement, tout autant que le sport. C'est pourquoi, régulièrement, l'homme s'intéressait à cet aspect-là de leur vie.

- Comment ça se passe en cours ?

Il se laissa retomber contre le dossier de sa chaise en attendant la réponse. Zelda était une fille sérieuse et appliquée, tout du moins c'était l'impression qu'il avait d'elle. Le genre de personne qui sait s'amuser mais qui sait aussi dire stop et retourner travailler en temps voulu. Wakka était sûr que les choses se passaient plutôt bien pour elle à l'université.
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda N. Rhoam


avatar



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 02/09/1991
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 25 ▌AVENTURES VÉCUES : 122
▌ARRIVÉ(E) LE : 28/05/2017
▌CRÉDITS : Death's Angel
Ton âge : 18 ans
localisation : Dans une bibliothèque
emploi : Etudiante en histoire des arts
humeur : Joviale

MessageSujet: Re: Victory time - Zelda Sam 24 Juin - 12:52



Victory Time
Feat. Wakka
Il est certain que Zelda n’aimait pas beaucoup s’ouvrir en ce qui concerne sa famille, même si en fait elle n’avait rien à cacher et elle était fière de sa famille et d’être la princesse d’Hyrule...Plutôt, l’ex-princesse d’Hyrule maintenant qu’elle est à Game City. Des fois elle se demandait comment se passe la vie  à Hyrule maintenant, comment le peuple se conduit ? Est-ce qu’ils savent que la famille royale et surtout Link ont disparu ? Il pourrait y avoir bien d’autres personnes qui avaient aussi disparu, tout comme Ganondorf et Linkle... La jeune femme était un peu perturbée rien qu’en y pensant, mais maintenant, elle savait qu’elle devait aussi être plus forte que jamais. Elle savait que maintenant, elle n’avait peut-être qu’une seule vie et donc, il fallait mieux la vivre comme cela lui plaisait. La jeune femme n’avait jamais réellement cherché à se rendre triste tout en repensant à son passé, et elle était fière de tout ce qu’elle avait accompli avec ses amis. Elle ne pouvait plus faire marche arrière, mais elle ne le voulait pas. La vie ici lui plaisait beaucoup et elle pouvait bien faire la connaissance de tellement de personnes que cela la rendait encore plus contente et captivée par ce monde qu’elle aimait aussi comme sa propre maison.

Quelques habitudes devaient être changées et quelques changements s’étaient imposés comme par exemple l’entrée de Zelda à l’université, le nouveau travail de son père. C’était un peu bizarre, mais elle savait qu’elle ne pouvait rien y faire, surtout que cela lui plaisait beaucoup de vivre ainsi. Il est certain que son père lui manquait et espérait le voir plus souvent, mais à Hyrule non plus, elle ne le voyait pas très souvent. La jeune femme s’y était habituée et elle n’allait pas pleurer pour autant. Zelda savait rester forte et contrôler la plupart de ses ressentis, pour le bien de tout le monde. La jeune femme ne pouvait qu’être heureuse en présence d’une personne qu’elle aimait beaucoup et c’était le cas de Wakka, ainsi que son équipe. Elle s’y intégrait à merveille et s’était fait sa place. Elle ne voudra changer cela pour rien au monde. La jeune femme leva finalement un peu son verre suivant le rythme du coach puis bu de l’eau. Elle n’était pas fan d’alcool c’est sûr, mais elle en buvait de temps à autre (n’en parlez pas à Link *ahem* ). Elle sourit et hoche la tête finalement acquiesça aux paroles de l’homme « Oui c’est sûr ! En plus, ca me permet aussi d’être un peu plus forte durant chaque match ». Buvant une seconde gorgée de son verre, elle continue de sourire doucement. Il est certain que sa force venait de son amour pour sa famille et de ses amis. Elle ne voulait pas qu’ils soient déçus et elle savait qu’il arrivera un moment où son père pourra regarder un de ses matchs. Le moment voulu, elle serait surement beaucoup plus forte qu’aujourd’hui. Elle ne voulait que le bien pour son équipe, et cela n’allait pas changer tant que la flamme de réussir était toujours en elle.

Zelda avait fini par conseiller une des spécialités maison de la pizzeria, sachant très bien que celle-ci était parfaitement délicieuse. De plus, le chef ici faisait de très bonnes pizza alors difficile pour Zelda de ne pas gouter à toutes les pizzas pour voir lesquelles étaient les plus délicieuses. Elle finit par pouffer un petit rire lorsque l’entraineur avait finit par répondre a son conseil « Ne t’inquiète pas ! Si tu n’aimes pas, c’est moi qui paye ! ». On verra bien si ses gouts allaient lui plaire, mais elle était confiante et elle savait que c’était bon. Remerciant la serveuse ayant fini par lui donner sa commande, elle retourna regarder Wakka tout en levant les sourcils face a sa question. Elle eut un léger sourire « Tu commences a parler comme mon père ! ». Elle rigole un peu « Non je plaisante, c’est super... J’aime beaucoup les cours ici et puis les élèves sont assez sympa pour la plupart... Du moins ceux que je fréquente sont assez sympa ». Elle lève un peu les yeux en faisant une petite moue en réfléchissant, puis le regarde de nouveau « On a fini nos examens la semaine dernière, alors je suis un peu libre pour le moment... AH ET ! ». Elle posa ses mains sur la table et se pencha un peu comme pour dire que le sujet était important « J’ai un problème avec une des techniques que tu nous avais appris, j’arrête pas de tomber ! Il faut que je l’utilise dans le match prochain ! ». Zelda cligna des yeux puis finit par retomber en arrière en souriant « Et toi ? Tout se passe bien ? »


Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA
Modifié par Zelda sur GAME CITY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Victory time - Zelda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» zelda picross
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Zelda Spirit Tracks
» The legend of Zelda : Spirit tracks
» Pouch' le bouton façon Zelda ! (le fourre-tout)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game City :: Game City :: Azuria Avenue :: Restaurant-