AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 Hannah Washington - N'ayez crainte je ne mords pas, enfin je ne mords plus...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hannah Washington


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/05/1990
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ▌AVENTURES VÉCUES : 128
▌ARRIVÉ(E) LE : 31/01/2017
▌CRÉDITS : (c) Avatar : Ran94, Gif profil 1 : boristhepineapple, Gif profil 2 d'auteur inconnu, Gif sign 1 : auteur inconnu, Gifs sign 2 & 4 : boristhepineapple, Gif sign 3 : until-dong, Code sign : Nymeria.,
Ton âge : La trentaine --'
localisation : Game City
emploi : Journaliste dans un magazine féminin
humeur : Mal à l'aise...

MessageSujet: Hannah Washington - N'ayez crainte je ne mords pas, enfin je ne mords plus... Ven 3 Fév - 0:12


Hannah Washington

26 ans ◊ Hétérosexuelle ◊ Journaliste ◊ Célibataire mais in love de Mike


Caractère : Naïve - Douce - Intelligente - Colérique - Imprévisible - Romantique - A une horrible opinion d'elle-même - Manque cruellement de confiance en elle - Rêveuse - Idéaliste - Jalouse - Protectrice - Timide - Anxieuse - Peureuse - Aimante - Fidèle - Se sent coupable de beaucoup de choses - Perfectionniste...

Histoire :

Le week-end du 1er février 2014 aurait dû être un week-end banal ou au moins joyeux pour mon frère, ma jumelle, nos amis et moi mais malheureusement ce jour-là tout a basculé…

1er février 2014 :


Quelques jours avant la fameuse date fatidique je m’étais fait une joie d’aller passer le week-end avec les autres dans notre chalet de Blackwood Mountain. Pour cause on avait prévu de faire la fête tous ensemble. Et puis en plus Mike mon béguin était de la partie. Autant dire que rien que ça, ça suffisait à faire mon bonheur. Et ce même si malheureusement pour moi il était en couple avec cette pimbêche d’Emily. Ah Emily et son amie Jessica, deux filles que je n’ai jamais supportées. Tout simplement parce que je n’aime pas leurs manières de faire, elles se croient mieux que tout le monde, se prennent pour des top models etc… En clair elles sont loin d’être le genre de filles que j’aime. Moi parmi la bande, excepté Beth ma jumelle, ma moitié, j’appréciais plus particulièrement Samantha qui était ma meilleure amie ainsi qu’Ashley. Cette dernière et moi n’étions pas super proches mais au moins elle je la respectais, elle me correspondait davantage. Et je pensais que ce respect était réciproque…

Nuit du 1er au 2 février 2014 :


La soirée avait bien commencé, tout le monde était aux anges d’être ici, moi y compris évidemment. Les garçons avaient pas mal bu, surtout mon frère Josh et son meilleur ami Chris. D’ailleurs ça finissait souvent comme ça pour eux, ivres et endormis quelque part. Non loin de Chris, sur le plan de travail de la cuisine j’avais trouvé un petit mot flatteur venant de la part de Mike. Le beau brun me proposait de le rejoindre dans sa chambre à 2 heures du matin. Moi d’habitude si timide, j’étais tellement heureuse de voir que je lui plaisais, je n’ai pas hésité une seule seconde à aller à sa rencontre à l’heure et à l’endroit indiqué sur la petite note. J’avais le sourire aux lèvres en arrivant dans sa chambre, j’étais contente de le voir et d’être seule avec lui. Bien vite il me proposa d’enlever mon haut afin de me mettre à l’aise et qu’on puisse passer un bon moment sensuel ensemble. J’étais comme désinhibée cette nuit-là face à lui. Pourtant d’ordinaire j’aurais été plus peureuse mais là peut-être que l’alcool que j’avais ingurgité auparavant avait changé ma perception des choses. Je n’avais pas bu au point d’être ivre, ce n’était pas mon genre de repousser mes limites comme ça. Cependant voilà j’avais un peu chaud aux oreilles je dois bien l’avouer. Et puis j’étais sur mon petit nuage, enfin Mike semblait avoir remarqué que j’étais plus que l’intello de la bande. Du moins c’était ce que j’avais cru car en commençant à déboutonner mon chemisier, j’avais entendu des chuchotements et des rires dans la pièce. Très vite je m’étais rendu compte que quelque chose clochait et là je vis nos amis sortir de leurs cachettes en riant… Tout le monde était là sauf Sam, Beth, Chris et Joshua. Matt était même en train de nous filmer. Je me sentais mal, humiliée, honteuse et là tout ce que je voulais c’était être loin d’eux, me retrouver seule !


Ni une ni deux sans réfléchir plus loin que le bout de mon nez je m’étais enfuie en courant, croisant Samantha en chemin qui semblait être à ma recherche. Je n’ai écouté personne et j’ai fui le chalet sans même prendre la peine de me couvrir correctement pour faire face à la tempête de neige. Je n’en avais clairement rien à faire de prendre froid ou de mourir d’une pneumonie, tout ce qui m’importait c’était d’être loin de tous ces idiots. Et pouvoir craquer tranquillement sans personne pour me voir. Tout en courant un flot de larmes avait envahi mon visage. Je ne voyais pas très bien, déjà à cause d’elles mais aussi à cause du mauvais temps et parce que je n’avais aucune source de lumière mais ce n’était pas grave. J’avais couru durant un temps indéterminé, jusqu’à ce que je juge que j'étais assez loin du chalet. Puis j’avais commencé à me sentir nulle d’être sortie sans aucun vêtement chaud, je m’étais accroupie, recroquevillée sur moi-même pour essayer de me réchauffer comme je le pouvais. J’aurais dû réfléchir à deux fois avant de quitter le chalet. Mais voilà j’avais agi impulsivement… J’aurais dû prendre deux minutes pour réfléchir et me trouver un coin tranquille au chalet mais malheureusement je n’avais pas choisi cette option. Quelques minutes après moi, j’entendis les appels de ma jumelle qui visiblement me cherchait. Elle avait dû apprendre ce que nos amis m’avaient fait… Elle arriva près de moi, enleva sa doudoune et me la donna. Sans me faire prier je l’avais enfilée. Beth avait été moins sotte que moi et s’était bien couverte puisque même sans sa doudoune elle avait encore son bonnet ainsi qu’un gros pull. J’étais rassurée qu’elle soit venue me trouver, car je savais que quoi qu’il arrive Beth me soutenait et me protégeait toujours. Heureusement qu’elle m’avait donné sa doudoune, ça me réchauffait déjà un petit peu. Apparemment nous n’étions pas seules puisque nous avions entendu des bruits de lance-flammes mais il y avait également autre chose qui nous pourchassait. Nous ne savions pas quoi mais nous avions pris la fuite jusqu’à arriver sur la falaise. Cette fois nous étions complètement coincées… Malheureusement ce qui était à nos trousses se rapprochait dangereusement vu les bruits qui parvenaient à nos oreilles. J’étais affolée et ne lâchais pas la main de ma jumelle. Seulement j’étais tellement en panique que sans réfléchir je continuais à reculer sans prendre gare et j’ai dérapé. Heureusement Beth avait pu s’accrocher à une branche sur le bord de la falaise. Elle me demandait de tenir bon. C’était ce que j’avais essayé de faire mais l’appel du vide était vraiment très fort… Pourtant je ne lâchais pas sa main, même si la mienne commençait à glisser tout doucement. Et puis je ne saurais pas dire ce qui s’est passé. Beth avait peut-être lâché la branche à cause de mon poids mais nous avions dégringolé de je ne sais combien de mètres…


Durant toute la chute j’ai bien cru qu’une fois en bas je serais morte mais en fait non… Je m’étais retrouvée Dieu sait où, avec un mal horrible aux jambes (particulièrement une) ainsi que dans le dos. Je ne sais pas combien de temps après la chute j’étais revenue à moi mais j’avais remarqué non loin de moi ma sœur allongée, la tête en sang, sur une pierre. Je m’étais glissée jusqu’à elle, en espérant qu’elle était vivante malgré tout le sang que je voyais mais en prenant son pouls, j’avais bien compris que ce n’était pas le cas… Ne sachant pas comment gérer cette situation cauchemardesque j’avais hurlé de toutes mes forces le nom de ma défunte sœur, comme si ça pouvait la faire revenir à la vie… Bien évidemment que non. J’avais pleuré à chaudes larmes devant sa dépouille. Je n’avais pas la force de faire quoi que ce soit. « Je suis désolée Beth… » Avais-je soufflé en sanglotant. Pourquoi était-elle morte et pas moi ? C’était de ma faute ! Si je ne m’étais pas enfuie du chalet, elle ne serait pas venue à ma recherche et jamais elle ne serait morte. Pour le coup je m’en voulais atrocement. Et puis indirectement c’était la faute des autres aussi. S’ils ne m’avaient pas fait cette chose si horrible, jamais rien de tout ceci ne serait arrivé. Ayant atrocement mal à ma jambe, je m’étais allongée pour essayer de calmer la douleur même si c’était peine perdue. De toute façon je n’arrivais pas à me lever alors marcher c’était perdu d’avance. J’aurais bien aimé appeler les secours mais dans la précipitation j’avais laissé mon téléphone au chalet, dans ma chambre… J’avais fouillé sur Beth mais elle non plus n’avait pas son portable, quelle poisse… Je n’avais plus qu’à prier pour que les autres se lancent à notre recherche et/ou appellent les secours. Il fallait que je me raccroche à ça, quelqu’un finirait bien par nous trouver non ? Ainsi ma sœur pourrait être enterrée décemment au cimetière de Los Angeles et moi et bien je tenterais de reprendre une vie normale malgré la disparition de mon âme sœur, Beth…


Suite de l'histoire d'Hannah



Liens rechérchés ◊ (M/F)

Je recherche toutes sortes de liens comme : amis, ennemis, collègues... Bref n'hésitez pas à proposer même vos idées les plus farfelues ;)


code by sleepy

_________________

Washington family




Code dialogues:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hannah Washington


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/05/1990
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ▌AVENTURES VÉCUES : 128
▌ARRIVÉ(E) LE : 31/01/2017
▌CRÉDITS : (c) Avatar : Ran94, Gif profil 1 : boristhepineapple, Gif profil 2 d'auteur inconnu, Gif sign 1 : auteur inconnu, Gifs sign 2 & 4 : boristhepineapple, Gif sign 3 : until-dong, Code sign : Nymeria.,
Ton âge : La trentaine --'
localisation : Game City
emploi : Journaliste dans un magazine féminin
humeur : Mal à l'aise...

MessageSujet: Re: Hannah Washington - N'ayez crainte je ne mords pas, enfin je ne mords plus... Ven 3 Fév - 0:13

Big Boys don't cry ◊


Joshua Washington

Frère ◊ J’étais bien jeune encore, & presque sans intérêt : mais je n’avais à moi que ma pensée, & je m’indignais qu’on pût me la ravir ou me la surprendre contre ma volonté. Munie de ces premières armes, j’en essayai l’usage : non contente de ne plus me laisser pénétrer, je m’amusais à me montrer sous des formes différentes ; sûre de mes gestes, j’observais mes discours ; je réglais les uns & les autres, suivant les circonstances, ou même seulement suivant mes fantaisies : dès ce moment, ma façon de penser fut pour moi seule, & je ne montrai plus que celle qu’il m’était utile de laisser voir.

Michael Munroe

Crush ◊ J’étais bien jeune encore, & presque sans intérêt : mais je n’avais à moi que ma pensée, & je m’indignais qu’on pût me la ravir ou me la surprendre contre ma volonté. Munie de ces premières armes, j’en essayai l’usage : non contente de ne plus me laisser pénétrer, je m’amusais à me montrer sous des formes différentes ; sûre de mes gestes, j’observais mes discours ; je réglais les uns & les autres, suivant les circonstances, ou même seulement suivant mes fantaisies : dès ce moment, ma façon de penser fut pour moi seule, & je ne montrai plus que celle qu’il m’était utile de laisser voir.


Christopher Everson

un mot ◊ J’étais bien jeune encore, & presque sans intérêt : mais je n’avais à moi que ma pensée, & je m’indignais qu’on pût me la ravir ou me la surprendre contre ma volonté. Munie de ces premières armes, j’en essayai l’usage : non contente de ne plus me laisser pénétrer, je m’amusais à me montrer sous des formes différentes ; sûre de mes gestes, j’observais mes discours ; je réglais les uns & les autres, suivant les circonstances, ou même seulement suivant mes fantaisies : dès ce moment, ma façon de penser fut pour moi seule, & je ne montrai plus que celle qu’il m’était utile de laisser voir.

Nom, Prénom

un mot ◊ J’étais bien jeune encore, & presque sans intérêt : mais je n’avais à moi que ma pensée, & je m’indignais qu’on pût me la ravir ou me la surprendre contre ma volonté. Munie de ces premières armes, j’en essayai l’usage : non contente de ne plus me laisser pénétrer, je m’amusais à me montrer sous des formes différentes ; sûre de mes gestes, j’observais mes discours ; je réglais les uns & les autres, suivant les circonstances, ou même seulement suivant mes fantaisies : dès ce moment, ma façon de penser fut pour moi seule, & je ne montrai plus que celle qu’il m’était utile de laisser voir.


Ajouter une ligne:
 

_________________

Washington family




Code dialogues:
 


Dernière édition par Hannah Washington le Ven 3 Fév - 1:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hannah Washington


avatar

Feuille de personnage
relations:
à faire:



▌JE SUIS NÉ(E) LE : 13/05/1990
▌ÂGE DU PERSONNAGE : 27 ▌AVENTURES VÉCUES : 128
▌ARRIVÉ(E) LE : 31/01/2017
▌CRÉDITS : (c) Avatar : Ran94, Gif profil 1 : boristhepineapple, Gif profil 2 d'auteur inconnu, Gif sign 1 : auteur inconnu, Gifs sign 2 & 4 : boristhepineapple, Gif sign 3 : until-dong, Code sign : Nymeria.,
Ton âge : La trentaine --'
localisation : Game City
emploi : Journaliste dans un magazine féminin
humeur : Mal à l'aise...

MessageSujet: Re: Hannah Washington - N'ayez crainte je ne mords pas, enfin je ne mords plus... Ven 3 Fév - 0:14

Girls wanna have fun ◊


Beth Washington

Jumelle ◊ J’étais bien jeune encore, & presque sans intérêt : mais je n’avais à moi que ma pensée, & je m’indignais qu’on pût me la ravir ou me la surprendre contre ma volonté. Munie de ces premières armes, j’en essayai l’usage : non contente de ne plus me laisser pénétrer, je m’amusais à me montrer sous des formes différentes ; sûre de mes gestes, j’observais mes discours ; je réglais les uns & les autres, suivant les circonstances, ou même seulement suivant mes fantaisies : dès ce moment, ma façon de penser fut pour moi seule, & je ne montrai plus que celle qu’il m’était utile de laisser voir.

Ashley Wilson

Soeur de coeur ◊ J’étais bien jeune encore, & presque sans intérêt : mais je n’avais à moi que ma pensée, & je m’indignais qu’on pût me la ravir ou me la surprendre contre ma volonté. Munie de ces premières armes, j’en essayai l’usage : non contente de ne plus me laisser pénétrer, je m’amusais à me montrer sous des formes différentes ; sûre de mes gestes, j’observais mes discours ; je réglais les uns & les autres, suivant les circonstances, ou même seulement suivant mes fantaisies : dès ce moment, ma façon de penser fut pour moi seule, & je ne montrai plus que celle qu’il m’était utile de laisser voir.


Samantha Huntington

un mot ◊ J’étais bien jeune encore, & presque sans intérêt : mais je n’avais à moi que ma pensée, & je m’indignais qu’on pût me la ravir ou me la surprendre contre ma volonté. Munie de ces premières armes, j’en essayai l’usage : non contente de ne plus me laisser pénétrer, je m’amusais à me montrer sous des formes différentes ; sûre de mes gestes, j’observais mes discours ; je réglais les uns & les autres, suivant les circonstances, ou même seulement suivant mes fantaisies : dès ce moment, ma façon de penser fut pour moi seule, & je ne montrai plus que celle qu’il m’était utile de laisser voir.

Nom, Prénom

un mot ◊ J’étais bien jeune encore, & presque sans intérêt : mais je n’avais à moi que ma pensée, & je m’indignais qu’on pût me la ravir ou me la surprendre contre ma volonté. Munie de ces premières armes, j’en essayai l’usage : non contente de ne plus me laisser pénétrer, je m’amusais à me montrer sous des formes différentes ; sûre de mes gestes, j’observais mes discours ; je réglais les uns & les autres, suivant les circonstances, ou même seulement suivant mes fantaisies : dès ce moment, ma façon de penser fut pour moi seule, & je ne montrai plus que celle qu’il m’était utile de laisser voir.




Ajouter une ligne:
 

_________________

Washington family




Code dialogues:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Hannah Washington - N'ayez crainte je ne mords pas, enfin je ne mords plus...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bouh ! Revenez, n'ayez pas peur, je ne mords pas...
» Washington Capitals
» Hillary Clinton reçoit Michel Martelly à Washington
» Les 4 trios des Capitals de Washington
» Transaction Washington-Edmonton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Game City :: Start :: Début de partie :: Les liens-